« Tu seras un homme, ma fille » conférence de Chloé Richard samedi 8 février à La Gryffe

2519 visites

Conférence de Chloé Richard samedi 8 février 17h à La Gryffe : « Le masculin l’emporte sur le féminin »... Une loi grammaticale qui ancre (encre ?) le sexisme dans l’usage de la langue française depuis le 17e siècle. Pourquoi cette règle, et comment s’en départir, du moins à l’écrit ? Faut-il s’inspirer des Britanniques pour démasculiniser la langue ? Entre assignation et émancipation, interrogeons l’Histoire et inventons le futur, avec nos mots en éclaireurs ! Les mots sont des outils de résistance, le langage un terrain de lutte.

« Le masculin l’emporte sur le féminin... »

Cette phrase meuble les esprits et les cahiers des écolier.es depuis des générations. Au XVIIe siècle, l’Académie Française et ses Immortels ont décrété la supériorité de l’homme sur la femme, l’inscrivant dans l’usage de la langue par des loi grammaticales.
Les langues latines comme le français et l’espagnol sont profondément imprégnées du masculin
générique. Pourtant, la langue française n’est pas sexiste, et supporte très bien la féminisation des noms. L’usage, toutefois, a fait disparaître certains termes féminins du vocabulaire, dont certains refont surface aujourd’hui, tels que « professoresse », « professeuse » ou « autrice ». L’anglais, plus neutre que les langues romanes, n’est cependant pas épargné par ces questions d’inclusivité. Si les lignes se mettent à bouger depuis quelques années la question n’est pas seulement linguistique, mais également politique et sociale, puisqu’il est question de féminisme et des réalités de genres, notamment en ce qui concerne les personnes non-binaires et intersexes.
Où commence la démasculinisation de la langue écrite ? Entre femwashing et cohérence, la langue
française est-elle menacée par un péril mortel ? Le neutre anglais n’est-il qu’une chimère ou bien une planche de salut vers l’égalité ?
Entre assignation et émancipation, interrogeons l’Histoire et inventons le futur, avec nos mots en
éclaireurs !

Les mots sont des outils de résistance, le langage un terrain de lutte.

Le samedi 8 février 17h à La Gryffe.

Documents associés à l'article :

Groupes associés à l'article

La Gryffe

  • Tel : 04 78 61 02 25
  • 5 Rue Sébastien Gryphe, Lyon 7eme
  • Autres infos : Ouverte du lundi au samedi inclus de 14 heures à 19 heures. www.lagryffe.net https://www.facebook.com/librairielagryffe
samedi 8 février 2020

« Tu seras un homme, ma fille » conférence de Chloé Richard

17h00 - 19h00
Librairie La Gryffe

5 rue Sébastien Gryffe
69007 LYON

Proposer un complément d'info

Les compléments d'infos ont été désactivés temporairement.

Le collectif d'annimation tourne en effectif minimum jusqu'au moins septembre et se concentrera autant que possible sur vos propositions d'articles.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles du groupe « La Gryffe » :

>La Gryffe et la Coordination libertaire de Lyon

La librairie La Gryffe est née en 1978. Daniel Colson la connaît bien, lui qui a participé à cette expérience collective depuis le début. Daniel Colson a donc choisi de nous montrer que l’histoire de La Gryffe s’est bâtie en quelque sorte sur les conflits et les différend(t)s. Nous publions ici le...

› Tous les articles "La Gryffe"