Une éco-taxe pour financer le Lyon-Turin !

476 visites
No Tav

Faire payer une taxe sur la pollution, pour avoir les finances de détruire les vallées alpines avec un projet inutile.

Alors que l’Union Européenne annonçait il y a quelques semaines donner un coup de pouce de 813 millions d’euros au projet, deux députés ont décidé de se pencher sur la part française du financement.
Dans un rapport qu’ils devaient remettre ce lundi au Premier ministre Manuel Valls, Michel Destot [1] et Michel Bouvard [2] proposent une solution qui n’est autre que la mise en place d’une version régionale de l’écotaxe poids lourds, projet pourtant abandonné par le gouvernement il y a neuf mois de cela.

Les deux députés souhaiteraient que cette taxe, appliquée sur les routes alpines, soit « modulée dans le temps et dans l’espace », notamment en fonction du tonnage des véhicules, et avant tout « supportable » pour la profession. Son coût devrait également figurer sur les factures « afin que les transporteurs routiers ne soient pas les dindons de la farce ».

« Ce que nous proposons permettrait de lever a peu près 50% à 60% du financement nécessaire », a estimé Michel Bouvard à France Bleu Pays de Savoie.

Le coût total du projet très controversé du Lyon-Turin est estimé à 8,6 milliards d’euros ; une somme financée à 58% pour l’Italie et 42% pour la France, soit 2,2 milliards d’euros pour l’Hexagone.

Source : MLyon

Retrouver tous les articles sur la lutte contre le Lyon-Turin publiés sur Rebellyon.info

Notes

[1Michel Destot est député PS de l’Isère et ancien maire de Grenoble

[2Michel Bouvard est député « Les Républicains » (sic) de la Savoie et conseiller général du canton de Chambery Est

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « No Tav » :

>A Sara Dura ! Un été de mobilisation contre le TAV en Val Susa

En Italie, comme partout dans le monde, la fin du confinement a entériné la reprise des Grands Travaux Inutiles, en vue de la relance économique d’un système dont l’absurdité se manifeste chaque jour un peu plus. Le 13 juin, face à la reprise des travaux de la ligne à grande vitesse Lyon-Turin, les...

>Retour sur la mort des compagnons Sole et Baleno et sur la lutte en Val Susa

Le 28 mars 1998 mourait Edoardo Massari dans la prison des Vallette. Baleno, comme l’appelaient ses amis , était retrouvé pendu au lit de sa cellule. L’anarchiste, le poseur de bombes, le voleur, le « terroriste » s’en est allé, vivant dans le feu d’une existence hors-la-loi. L’Etat pensait alors avoir...

>Record battu pour la manifestation No-Tav du 8 décembre à Turin

Un véritable raz-de-marée contre la ligne à haute vitesse Lyon-Turin. Les mois prochains vont sans doute être décisifs, mais il semble que le mouvement No-Tav est actuellement le seul capable d’incarner le visage combatif de l’opposition au gouvernement Lega/5...

› Tous les articles "No Tav"

Derniers articles de la thématique « Écologie / Anti-productivisme » :

>Sombre anniversaire nucléaire à Hiroshima et Nagasaki

Les 6 août et 9 août 1945, les villes japonaises d’Hiroshima (340 000 habitants) et de Nagasaki (195 000 habitants) subissent le feu nucléaire de la part des Etats-Unis. Ces deux bombardements feront entre 155 000 à 250 000 morts, précipiteront la fin de la seconde guerre mondiale dans le pacifique et...

>Le 29 juillet 1979, Émilie Carles quitte la Vallée de la Clarée

Antimilitariste, libertaire, elle a milité toute sa rude vie pour ce coin de bonheur dans les montagnes briançonnaises où elle aimait donner le goût d’apprendre et aussi accueillir. « C’est pareil pour toutes choses, ce qui paraît irréalisable pour l’heure sera une réalité demain. ...

› Tous les articles "Écologie / Anti-productivisme"