Vidéo des interpellations dangereuses de la BAC de Lyon sur le toit du squat rue Bonhomme

922 visites

Après une tentative d’expulsion illégale le 3 mai dernier, des habitant-es occupaient de nouveau le 19 rue du docteur Bonhomme ce mardi 7 mai, à la surprise des vigiles au petit matin lorsque des gens leur faisaient coucou depuis les fenêtres de l’immeuble qu’ils étaient censés surveiller 24h/24.

Après une tentative d’expulsion illégale le 3 mai dernier, des habitant-es occupaient de nouveau le 19 rue du docteur Bonhomme ce mardi 7 mai, à la surprise des vigiles au petit matin lorsque des gens leur faisaient coucou depuis les fenêtres de l’immeuble qu’ils étaient censés surveiller 24h/24.

Des dizaines de keufs se sont alors rapidement ramené-es, notamment la CDI et la BAC, ainsi que le responsable de la sécurité de Lyon Métropole Habitat (proprio du bat’) et une huissière de l’étude Joo-Beldon & Faysse, qui disaient agir sur ordre de la Préfecture et continuaient de prétendre que tout est en règle malgré les textes de loi (notamment l’article 38 DALO) qui leur ont été lus et montrés en version imprimée.

Pour ne pas défoncer à nouveau leurs propres portes anti-squat (trop coûteuses apparemment), ils ont fait appel à des maçons pour entrer en cassant un mur. Après que le camion des maçons se soit mangé un arbre en manœuvrant, l’expulsion a commencé.

5 occupant-es se sont alors réfugié-es sur un toit en tuiles incliné, à une dizaine de mètres du sol, refusant de se laisser expulser d’une manière aussi dégueulasse. Les membres de la BAC n’ont pas hésité à bousculer dangereusement tout le groupe pour interpeller l’un des 5, avant d’encercler les 4 autres. Pendant ce temps leurs collègues dans la rue ont poussé à coup de boucliers les témoins qui tentaient de filmer et de protester.

Sur le toit, les bacqueux s’en foutaient totalement du danger de la situation. Ils s’amusaient à sauter sur le toit ("pour tester sa solidité") et à se prendre en selfies avec les occupant-es, avant que leur hiérarchie leur ordonne finalement de repartir en raison du danger.

Les 4 occupant-es sont alors resté-es quelques heures sur le toit avant d’être interpellé-es suites à des mensonges d’un ELI Équipe de Liaison et d’informations », des flics qui essaient de se la jouer sympa pour gratter des renseignements et nous manipuler), qu’on détaillera d’avantage dans les prochains jours.

Les 5 interpellé.es sont sorti.es sans poursuite après 24h de garde-à-vue, que des classements sans suite, sans avoir donné de papiers ni accepté les prises d’empreintes !

P.-S.

Et sinon, contrairement à ce qui a été dit dans certains médias : le squat du Casse-Dalle n’a pour sa part pas été expulsé, il tient toujours et n’a pas dit son dernier mot !

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Logement / Squat » :

>Un site pour répertorier nos expériences face à la loi Kasbarian

Salut, en fait on a fait un site Internet pour parler de la loi Kasbarian contre les squats et les locataires précaires, mais on a oublié de le dire, du coup maintenant on le dit ! https://loi-kasbarian.squat.net Sur ce site, il y a des ressources pour mieux comprendre la loi et mieux se...

>A bas la DETS, vive les logements pour toustes

Dans la nuit du 22 mai on a fait voler en éclats les vitres de la DETS en soutien à toutes les personnes à la rue. La DETS c’est l’organisme d’Etat qui finance l’hébergement d’urgence et le logement pour les personnes à la rue. C’est eux qui en lien avec la préfecture, font le choix de laisser...

› Tous les articles "Logement / Squat"

Derniers articles de la thématique « Répression policière » :

>Procès suite à l’action ARKEMA : rassemblement de soutien

Des personnes seront jugées mardi 18 juin pour avoir participé à une action contre les polluants éternels sur le site d’Arkema. Extinction Rebellion organise un rassemblement de soutien avant le procès à 12h place Guichard à Lyon. Buvette, fanfare et prises de paroles nous serviront à partager un...

› Tous les articles "Répression policière"