Apartheid social

Infos locales

OSER attaquée, OSER répond !

L’association OSER, qui campe depuis bientôt trois semaines devant la préfecture de l’Ain, pour empêcher son lynchage politique, afin de poursuivre sa mission comme elle l’a toujours fait, répond à des détracteurs, et prouve. Les rassemblements des lundis, mercredis, et vendredis, sont plus important que jamais. VENEZ NOMBREUX.
OSER mauvaise gestionnaire ?
Il ne se passe pas un jour, depuis les déclarations de Monsieur Charbit, Directeur de la DDASS, sans que nous ne soyons interpellés sur la (...)

Infos locales

OSER : 115, les mouches changent d’âne...

Un jugement vient de donner raison à l’association OSER (qui gère un CHRS et un hôtel social à Bourg en Bresse), concernant l’attribution du 115 (appel des sans abris).
La mobilisation pour l’association continue, rassemblement devant le campement, devant la préfecture de Bourg en Bresse tous les lundis, mercredis, vendredis à 17H30.

Infos locales

OSER, une association au coeur de l’apartheid social, entre en résistance !

L’association OSER, accompagnée de militants, de sympathisants et de résidants du FAR, se mobilise depuis le 5 janvier contre la diminution des budgets qui leur sont alloués, et qui pourrait entraîner la fermeture de l’établissement.
Plusieurs manifestations ont eu lieu, et des recours grâcieux ont été envoyés à la préfecture, qui ne leur a pas donné suite.
Injuriée par la DDASS, l’association OSER répond de ces accusations et participe, depuis le 12 janvier, au campement établi devant la préfecture de l’Ain, dans le square Joubert à Bourg-en-Bresse.
Soutenue par la population et par diverses personnalités, ses propositions n’ont pour l’instant pas été entendues, mais plus que jamais, la lutte continue !
L’association OSER est implantée à Bourg-en-Bresse depuis une trentaine d’années, se donne pour mission l’aide aux exclus, marginaux et publics précaires en les assistant dans la réinsertion sociale, l’hébergement, le retour au travail.
Mais voila que l’hôpital se fout de la charité : différents pouvoirs publics, démissionnaires de fait de ces missions déléguées à l’organisme, se permettent de mettre en cause le travail accompli au prétexte de quelques malheureuses dépenses.
Pour se défendre, des membres d’OSER ont dressé le camp depuis maintenant plusieurs semaines. En deux articles, OSER présente sa défense par le détail et répond aux attaques du préfet.

Infos locales

OSER, à Bourg : aujourd’hui dans la rue, demain on continue !

L’association OSER, accompagnée de militants, de sympathisants et de résidants du FAR, se mobilise depuis le 5 janvier contre la diminution des budgets qui leur sont alloués, et qui pourrait entraîner la fermeture de l’établissement.
Plusieurs manifestations ont eu lieu, et des recours grâcieux ont été envoyés à la préfecture, qui ne leur a pas donné suite.
Injuriée par la DDASS, l’association OSER répond de ces accusations et participe, depuis le 12 janvier, au campement établi devant la préfecture de l’Ain, dans le square Joubert à Bourg-en-Bresse. Soutenue par la population et par diverses personnalités, ses propositions n’ont pour l’instant pas été entendues, mais plus que jamais, la lutte continue !

Infos locales

OSER : 12 jours dehors et même pas mal !

Toujours autant déterminé et autant soutenu par le public, l’association campe toujours devant la préfecture de Bourg en Bresse, dont elle attend une réponse qui permettrait de préserver un outil de travail qui a déjà fait ses preuves.
Depuis vendredi dernier, les salariés, les adhérents et les résidents d’OSER occupent le square JOUBERT, face à la Préfecture. Si les contacts ne sont pas rompus avec la tutelle financière, le moins que l’on puisse dire est qu’elle ne semble pas pressée de répondre aux (...)

Infos locales

Bidonville du carré de la Soie : suite au rassemblement de mardi 23 janvier à 11h

Un rendez-vous ra eu lieu ue Léon Blum, à Villeurbanne devant « le terrain de la Soie » en solidarité avec les familles du bidonville et des squats, pour interpeller les pouvoirs publics afin que leur soit offertes des solutions durables
et respectueuses des droits de l’Homme.
Bravo la mobilisation ! (mise à jour du 25/01/07)
La préfecture reconnaît enfin que les Rroms sont des citoyens européens à part entière. L’expulsion est suspendue pour les 470 habitants du bidonville du terrain de la Soie. L’ALPIL est chargée d’effectuer une évaluation de la situation de chacun, pour permettre à la préfecture de trouver rapidement des solutions de relogement adéquat pour ces familles. Cependant la vigilance est de mise !
(Lire la suite)

Infos locales

Remo Gary, le chanteur engageant, prit en flagrant délit de soutien à OSER

Le chanteur Rémo Gary est venu donner un peu de chaleur à travers quelques chansons dans le campement de l’association OSER (qui dure depuis le vendredi 12 janvier), devant la préfecture de Bourg en Bresse. Lui non plus n’accepte pas que l’association qui s’occupe de personnes en grandes difficultés puisse disparaitre, ou être reprise par des personnes faisant passer leur profit et leur notoriété avant leur mission. Écoutez Daniel Mermet jeudi et vendredi à 15h.

Infos locales

Propos médisants de la DDASS sur la FAR à Bourg, qui relève le défi

L’association OSER, gestionnaire du centre d’accueil et d’hébergement de SDF « Le FAR » à Bourg, répond aux propos injurieux du Directeur de la DDASS, et rencontre le préfet de l’Ain ce vendredi 12 janvier. Ne faisant pas partie du même bord politique que le gouvernement, l’association OSER a eu son financement réduit au grand dam des personnes accueillies et contrairement aux opérations médiatiques annoncées actuellement sur les SDF.

Infos locales

Le FAR, centre d’hébergement à Bourg en Bresse, en grand danger financier : il faut le sauver !

Ce centre d’hébergement, à la différence de presque tous les autres CHRS, a une attitude très originale, proche de l’autogestion parfois, ce qui n’est pas du goût des autorités qui accordent les finances. Le projet de cette structure, gérée par l’association OSER (Objectif Solidarité Et Réinsertion) est d’impliquer le maximum les personnes accueillies.

Infos locales

Tout le monde dehors !

Cet article est une parole prise dans la rue, dans le « dehors ». Beaucoup de réactions ont vu le jour suite au démarrage du campement des Enfants de Don Quichotte le 2 janvier dernier.
Une première initiative sur le droit au logement est prévue : mardi 9 janvier à 18 h, à l’Université Lyon 2 Quai (4 bis rue de l’Université). La salle de réunion sera indiquée à l’entrée.
FORUM en FIN d’ARTICLE

Infos locales

Campement à Bellecour

À l’initiative des enfants de Don Quichotte, un campement solidaire s’est installé à Bellecour depuis le 2 janvier. Pour l’instant, on retrouve une trentaine de tentes ; non loin de la patinoire et de la grande roue, installée pour les fêtes de fin d’année ; dure réalité…
SOUTIEN ATTENDU...

Infos locales

-10°c on rigole plus !

« don quichotte and co »... Pour discuter d’une implication lyonnaise dans ce mouvement
rendez-vous le 21 décembre à 22h, Place des Terreaux, avec ou sans tentes.

Infos locales

Pas soumises !

Elles avaient protesté contre leur « parquage » à Perrache. Les personnes prostituées écrivent le 11 octobre 2006 à Collomb pour protester contre l’arrêt municipal « anti-camionnettes ».

Infos locales

Je suis demandeur d’emploi, pas de visa pour mon amie

Suite à un dépot de demande de visa pour mon amie en Thaïlande, qui avait déjà posé ses congés pensant pouvoir venir en toute tranquillité chez moi, j’ai été surpris, après 2 jours à passer des coups de téléphone à tous les services, d’apprendre que celui-ci était refusé pour la raison suivante : « JE SUIS DEMANDEUR D’EMPLOI » !
Or, financièrement je pouvais subvenir à ses besoins pour une période bien supérieure à celle des 40 jours accordés pour les demandes de courts séjours. Quinze jours après avoir déposé le (...)

Infos locales

Une pensée pour les émeutiers de novembre...

« Aucune revendication pour les banlieusards dans les AG. Personne ne se sent concerné par les évènements de novembre et décembre, pas même les étudiants.
Alors rendez-vous prochainement, lorsque ceux qui ont tout misé sur leurs études pour s’en sortir et qui se retrouvent le bec dans l’eau décideront d’agir. »
Une salutaire réflexion à lire sur Indymédia-Paris

Infos locales

Fin de la trêve hivernale

Contre la reprise des expulsions locatives dès ce jeudi 16 mars, une nouvelle mobilisation avait lieu la veille, mercredi, aux portes de la préfecture du Rhône.

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 |

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info