Site collaboratif d’infos alternatives

Mémoire

Dans cette rubrique, on trouvera notamment les articles de l’éphéméride ou Almanach de Myrelingue dont voici la présentation.

Mémoire Répression - prisons

Les Martyrs de Chicago - aux origines du 1er mai

Le 1er mai 1886, la pression syndicale permet à environ 200 000 travailleurs américains d’obtenir la journée de huit heures. Mais d’autres, moins chanceux, au nombre d’environ 340 000, doivent faire grève pour forcer leur employeur à céder.
Le 3 mai, une manifestation fait trois morts parmi les grévistes de la société McCormick Harvester, à Chicago. Une marche de protestation a lieu le lendemain et dans la soirée, tandis que la manifestation se disperse à Haymarket Square, il ne reste plus que 200 manifestants face à autant de policiers. C’est alors qu’une bombe explose devant les forces de l’ordre. Elle fait une quinzaine de morts dans les rangs de la police.
Lire aussi : Le lendemain du 30 avril...

Mémoire Ecologie - nucléaire - alternatives

L’énorme mensonge de Tchernobyl

En 1986, la France apprenait que le nuage de Tchernobyl s’était arrêté à la frontière... C’est Sarkozy, alors délégué interministériel pour les énergies et le nucléaire dans le gouvernement Chirac, qui s’est chargé d’orchestrer cet énorme mensonge. Le 26 avril 1986, une catastrophe nucléaire près de Tchernobyl, en Ukraine, fait 47 morts directs, mais plus de 4000 victimes indirectes, au delà des frontières. Entre 1986 et 2004, ce sont ainsi près d’un million de personnes qui ont perdu la vie à cause de cette catastrophe nucléaire. Vingt cinq ans après, 80 % des enfants de Biélorussie et de très nombreux Ukrainiens sont malades à cause de la catastrophe de Tchernobyl.

Mémoire Mémoire

25 avril 1539 à Lyon « le Grand Tric des imprimeurs », première grève ouvrière et premières délocalisations

À partir du 25 avril 1539 éclate le tric qui va durer plus de trois mois dans les ateliers typographiques de Lyon, la première grève ouvrière de l’histoire de France, appelée le Grand Tric des Imprimeurs de Lyon. Ce tric fut suivi d’interminables négociations qui durèrent jusqu’à la fin de l’année 1544. Il fut suivi déjà par des délocalisations en Allemagne.

Mémoire Mémoire

9 avril 1992 : un César pour les squatteurs

Un bout d’histoire des luttes sur logement au début des années 90 à la Croix-Rousse à travers des événements survenus autour de l’inauguration de l’immeuble du "Patineur" dans le sillage de l’expulsion du squat le Rap’Thou.

Mémoire Guerres - Armements

Le 6 avril 1994, le génocide au Rwanda commence...

Le 6 avril, d’une façon très professionnelle, un avion est abattu dans le ciel de Kigali : les présidents du Rwanda et du Burundi meurent dans l’attentat. Dans l’heure qui suit, la garde présidentielle - noyau dur de l’armée rwandaise - prend la capitale en main. La troupe, accompagnée des escadrons de la mort, entre dans certaines maisons. Des gens bien sélectionnés sont abattus, sur la base de listes préétablies. La France complice.

Mémoire Rapports sociaux de genre

Avortement : le 5 avril 1971, manifeste des 343

En 1971, Simone de Beauvoir a rédigé un texte au travers duquel 343 femmes disaient haut et fort qu’elles avaient eu recours à l’avortement. C’était "le manifeste des 343 salopes" : « Un million de femmes se font avorter chaque année en France. Elles le font dans des conditions dangereuses... »

Mémoire

1er avril 1802 : Napoléon envoie des troupes militaires en Guadeloupe pour mater les vélléités autochtones...

En Guadeloupe, la première déclaration d’abolition de l’esclavage par la Révolution de 1789 libéra les luttes d’un peuple jusque-là durement opprimé. La période 1789 - 1802 fut marquée par une grande effervescence sociale et l’apparition de leaders tels que Delgrès, Ignace... qui combattirent pour la liberté et moururent pour elle.
Le 1er avril 1802, une expédition de 3 410 hommes, commandée par le général Richepance, appareillait de Brest : c’est la guerre pour le rétablissement de l’esclavage en Gouadeloupe.

Mémoire Guerres - Armements

Avril 2002 : en direct du QG assiégé de Yasser Arafat

29 mars 2002. Au surlendemain d’un attentat suicide palestinien meurtrier, l’armée israélienne lance sa plus grande offensive en Cisjordanie depuis la guerre de Juin 1967 et détruit la plus grande partie du QG d’Arafat (la Mouqataa) où le chef palestinien est bloqué et assiégé à partir du 31 mars.
Ce même jour, un groupe de militant-es internationaux est à Ramallah, et décide d’aller rejoindre la Mouqataa. Ils y resteront tout le mois d’avril, et ne sortiront que pour se retrouver en centre de rétention (...)

Mémoire Mémoire

En 1983, des jeunes du quartier populaire des Minguettes se révoltent contre les violences policières et font la grève de la faim

Comme en 2010 en centre-ville, comme en 2007, et comme en 2005 dans les faubourgs, les violences subies, le climat de racisme, les quartiers abandonnés de tous et les révoltes étaient d’actualité en 1983 : le 28 mars, après de nouvelles violences policières, 12 jeunes du quartier des Minguettes en ont vraiment marre et entament une grève de la faim.

Mémoire Mémoire

Les jeunes empêchés de manifester à Lyon ? Déjà en 1994... (25 mars)

On interdit ainsi à certains jeunes de « participer à toute manifestation publique » ou même « de se promener dans la presqu’île », c’est à dire le centre ville où se trouvent non seulement les grandes places comme la place Bellecour (où se déroulent la plupart des manifestations), mais aussi la gare de Perrache, l’Hôtel-Dieu et la mairie !
2010 ? Non ! 1994, et la répression contre le mouvement contre le CIP. Comme quoi, c’est avec les vieilles recettes....

Mémoire Apartheid social

« Minguette blues » : aux origines de l’antiracisme moral

Le texte qui suit a été écrit en octobre 1984 et publié dans le premier numéro de la revue Os Cangaceiros paru en janvier 1985. Il parle des événements qui, à partir des émeutes de 1981 jusqu’à la "Marche contre le racisme et pour l’égalité des droits" fin 1983, marquent le début des années 80. On y voit le développement de formes de luttes, autonomes des anciennes institutions de médiation dans les banlieues, et de la manière dont elles ont été récupérées au sein d’un antiracisme moral. C’est une analyse posée alors que débute une configuration politique dans les banlieues toujours en place. Cette trace directe de témoin indirect permet de mettre en perspective la situation récente.

Mémoire Mémoire

Le 18 mars 1871 : naissance de la Commune de Paris

Redoutant une révolte, Adolphe Thiers, chef du pouvoir exécutif, ordonne à l’armée de s’emparer des canons achetés par souscription populaire, symbole de la résistance parisienne, et qui avaient été parqués à la Butte Montmartre et aux Buttes-Chaumont...

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info