Mémoire

Dans cette rubrique, on trouvera notamment les articles de l’éphéméride ou Almanach de Myrelingue dont voici la présentation.

Mémoire Militarisme / Armements

Le 6 avril 1994, le génocide au Rwanda commence...

Le 6 avril, d’une façon très professionnelle, un avion est abattu dans le ciel de Kigali : les présidents du Rwanda et du Burundi meurent dans l’attentat. Dans l’heure qui suit, la garde présidentielle - noyau dur de l’armée rwandaise - prend la capitale en main. La troupe, accompagnée des escadrons de la mort, entre dans certaines maisons. Des gens bien sélectionnés sont abattus, sur la base de listes préétablies. La France complice.

Mémoire

Avortement : le 5 avril 1971, manifeste des 343

En 1971, Simone de Beauvoir a rédigé un texte au travers duquel 343 femmes disaient haut et fort qu’elles avaient eu recours à l’avortement. C’était "le manifeste des 343 salopes" : « Un million de femmes se font avorter chaque année en France. Elles le font dans des conditions dangereuses... »

Mémoire Mémoire

25 mars 1994 : les jeunes déjà empêchés de manifester à Lyon !

On interdit ainsi à certains jeunes de « participer à toute manifestation publique » ou même « de se promener dans la presqu’île », c’est à dire le centre ville où se trouvent non seulement les grandes places comme la place Bellecour (où se déroulent la plupart des manifestations), mais aussi la gare de Perrache, l’Hôtel-Dieu et la mairie !
2010 ? Non ! 1994, et la répression contre le mouvement contre le CIP. Comme quoi, c’est avec les vieilles recettes....

Mémoire Quartiers populaires / Discrimination de classe

« Minguette blues » : aux origines de l’antiracisme moral

Le texte qui suit a été écrit en octobre 1984 et publié dans le premier numéro de la revue Os Cangaceiros paru en janvier 1985. Il parle des événements qui, à partir des émeutes de 1981 jusqu’à la « Marche contre le racisme et pour l’égalité des droits » fin 1983, marquent le début des années 80. On y voit le développement de formes de luttes, autonomes des anciennes institutions de médiation dans les banlieues, et de la manière dont elles ont été récupérées au sein d’un antiracisme moral. C’est une analyse posée alors que débute une configuration politique dans les banlieues toujours en place. Cette trace directe de témoin indirect permet de mettre en perspective la situation récente.

Mémoire Mémoire

Il y a 150 ans, le 18 mars 1871 : Le peuple et la Garde nationale fraternisent contre la République bourgeoise

Le 18 mars 1871, le gouvernement d’Adolphe Thiers tente de désarmer la Garde nationale et les parisiens en prenant le contrôle des canons de la butte Montmartre. L’évènement qui aurait pu être anecdotique se transforme en révolution qui durera deux mois et marquera l’Histoire. Il y a 150 ans, la Commune de Paris nous rappelle, que même exténué, humilié, fatigué, le peuple parisien avait encore la force de ces espérances révolutionnaires d’un monde nouveau, sans classe, sans exploitation, sans État, sans Église ! Face à la crise, il ne souhaitait pas le retour au monde d’avant, à la normale, mais bien créer un futur différent, un futur enviable pour tous.tes. Un enseignement à ne pas oublier après cette année 2020-2021.

Mémoire Mémoire

Le 18 mars 1913, l’anarchiste Aléxandros Schinás assassine le roi Georges Ier de Grèce

Après 50 ans de règne comme roi des Hellènes, Georges 1er, noble danois mis à la tête de la Grèce par les pouvoirs britanniques, français et russes, est assassiné d’une balle dans le dos par Alexandros Schinás à Thessalonique. L’anarchiste quadragénaire ne laisse à l’Histoire que peu de traces ou de textes, mais par son acte participe à l’importante chasse aux monarques du tournant du XIX et XXe siècle.

Mémoire Mémoire

Le 13 mars 1881, le Tsar Alexandre II tombait sous les bombes de l’anarchiste Sofia Perovskaïa

Après cinq tentatives infructueuses, Sofia Perovskaïa, de l’organisation anarchiste Narodnaïa Volia, organise et réussit l’assassinat du Tsar de toutes les russies Alexandre II. Par cet acte, elle lance un vaste mouvement d’assassinats de chefs d’États à l’échelle internationale. Loin du terrorisme aveugle, elle souhaitait frapper le pouvoir et l’injustice en pleine tête.

Mémoire Mémoire

Début de la grève des boutonniers de l’Oise le 3 mars 1909

« La grève, lancée le 3 mars 1909, a duré trois bons mois, pendant lesquels la plus parfaite harmonie n’a cessé de régner parmi les ouvriers et ouvrières, car les femmes se sont toujours montrées les plus énergiques et les plus ardentes. On peut même dire qu’elles furent une des causes importantes de la victoire. »

Mémoire Résistances et solidarités internationales

28 février 1921 : révolte de Kronstadt dernier acte de la révolution russe

Si on entendra encore parler de la révolte de Kronstadt de 1921 longtemps après, c’est que, d’une certaine manière, en quelques semaines se concentrent tous les éléments de la révolution russe. Dans la tragédie de la révolution russe, ces événements sont ceux qui annoncent le dénouement. C’est le moment où se soldent les comptes de la révolution entre les différentes factions révolutionnaires. Depuis, cette révolte est devenue source d’un conflit mémoriel. Elle marque dans les mémoires une démarcation entre révolutionnaires partisans de la voie autoritaire et révolutionnaires anti-autoritaires.

Mémoire Résistances et solidarités internationales

Première bataille de Wounded Knee le 27 février 1973

Le 27 février 1973, des membres de l’American Indian Movement (AIM) et des Lakotas (Sioux) Oglala occupent dans la réserve indienne de Pine Ridge le comptoir de Wounded Knee afin de protester contre le régime de terreur instauré par le président du conseil tribal dit « progressiste » [1] et corrompu Dick Wilson et sa milice paramilitaire privée ainsi que contre la politique du gouvernement fédéral à l’égard des nations amérindiennes. Le siège dure 71 jours, et les fédéraux firent pleuvoir sur le village plus de 500 000 balles, avant que les militants ne se rendent le 8 mai, et disparaissent à la barbe des autorités.

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 |

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info