Site collaboratif d’infos alternatives

Mémoire

Dans cette rubrique, on trouvera notamment les articles de l’éphéméride ou Almanach de Myrelingue dont voici la présentation.

Mémoire Répression - prisons

La lettre de David Hicks, Condamné à mort et exécuté aux USA le 20 janvier 2000

En mémoire de cet homme qui a toujours clamé son innocence, exécuté le 20 janvier 2000 par l’État du Texas. Depuis le rétablissement de la peine de mort aux USA en 1976, 40 ans après : 1237 condamnés à mort ont été exécutés et 464 uniquement au Texas, dont Johnny Conner le 22 août 2007, les 28 et 29 août : DaRoyce Mosley, John Amador, et six autres exécutions les jours suivants rien qu’au Texas.

Mémoire Répression - prisons

Déclaration des 66 Anarchistes au Tribunal de Lyon le 19 janvier 1883

Le 8 janvier 1883, à Lyon, débute le procès dit "des 66". Il est reproché aux accusés « d’avoir (...) été affiliés ou fait acte d’affiliation à une société internationale, ayant pour but de provoquer à la suspension du travail, à l’abolition du droit de propriété, de la famille, de la patrie, de la religion, et d’avoir ainsi commis un attentat contre la paix publique. »
Et c’est le 19 janvier que les prévenus liront devant le Tribunal correctionnel de Lyon la déclaration suivante, devenue aujourd’hui texte primordial de référence :

Mémoire Apartheid social

10 jan­vier 1998 : Les chô­meurs inves­tis­sent l’ancienne ANPE de la presqu’ile qu’ils trans­for­ment en squat social lyon­nais

À Lyon, le samedi 10 janvier 1998, une manifestation contre le chômage institutionnalisé, partie de la Bourse du Travail, au lieu d’aller place des Terreaux où les flics l’attendaient, est arrivée dans un lieu symbolique pour l’occuper de façon permanente : l’ancienne ANPE de Lyon.
(Merci à celles et ceux qui y ont participé de compléter : témoignages, photos.)

Mémoire Religions

8 Janvier 1454 : l’Église catholique et le Pape Nicolas V bénissent l’esclavage et la traite négrière !

L’Église catholique a joué sur un triple registre négrier, en co-produisant une idéologie de légitimation de la traite et de l’esclavage des Africains et de leurs descendants ; en s’impliquant directement dans le partage des prédations négrières ; enfin en étant bénéficiaire économique et confessionnel de la traite négrière.

Mémoire Ecologie - nucléaire - alternatives

4 janvier 1966 : Explosion de la raffinerie de Feyzin

Tout près de Lyon, à Feyzin, avec un champignon enflammé de 600 mètres de haut, au petit matin du 4 janvier 1966, c’est l’une des premières grandes catastrophes industrielles, qui fit 18 morts, dont 11 pompiers, ainsi que 88 blessés et des dégâts matériels jusqu’à Vienne, à 25 Km de Lyon, endommageant 1475 habitations. A-t-on pris la mesure d’un tel risque technologique majeur ?
(Ajout sur le procès escamoté de 1970)
Aujourd’hui encore : Logiques de profit et risques industriels : à Feyzin, les habitants paient pour Total

Mémoire Résistances et solidarités internationales

27 - 31 décembre 1969, le Weather Underground entre en clandestinité

Après la dissolution en 1969 de la plus grosse organisation étudiante de lutte contre la guerre au Vietnam des États-unis, la SDS, une partie de la jeunesse blanche se solidarise des luttes Tiers-mondistes. Ils forment une organisation clandestine soutenue par une importante organisation officielle et popularise le slogan Bring the war home !.

Mémoire Mémoire

Le 23 décembre 1942, Berty Albrecht s’évade du Vinatier

« La vie ne vaut pas cher, mourir n’est pas grave. Le tout, c’est de vivre conformément à l’honneur et à l’idéal qu’on se fait. » Femme extraordinaire, féministe, grande activiste de la Résistance française, Berty Albrecht est à Lyon en 1941 où elle a lutté sans relâche contre le fascisme. Les nazis finiront par avoir sa peau en 1943.

Mémoire Répression - prisons

Le 18 décembre 1997 Fabrice Fernandez est abattu dans le commissariat du 9ème d’une balle en pleine tête

Le jeune Fabrice Fernandez, 24 ans, a été abattu le 18 décembre 1997, d’une balle en pleine tête tirée à bout touchant, alors qu’il était interrogé, assis menottes aux poignets, dans les locaux du commissariat du neuvième arrondissement de Lyon, rue Berjon à Vaise. Le policier Carvalho, en état d’alcoolémie, au cours de l’interrogatoire, venait de tirer d’un fusil à pompe dont il avait mis le canon sur la mâchoire du jeune Fabrice Fernandez, le tuant sur le coup !

Mémoire Répression - prisons

Les Lois Scélérates de 1893-1894

Ce texte de Francis de Pressensé est issus d’une brochure publié au Éditions de la Revue blanche en 1899. Cette brochure se compose de trois texte. Le premier, reproduit ici dans sont intégralité ’Notre Loi des Suspects’. Le second ’Comment ont été faites les Lois Scélérates’ d’un auteur inconnu et le troisième ’L’application des Lois d’exception de 1893-1894’ d’Émile Pouget.
La France a connu à plusieurs reprises, au cours de ce siècle, ces paniques, provoquées par certains attentats, savamment exploitées par (...)

Mémoire Salariat - précariat

Baroud d’honneur à Longwy et Denain ! (11 décembre 1978)

Au mois de décembre 78, le groupe Usinor veut supprimer 21.750 emplois dans les bassins de Longwy et Denain. Dans le Nord et en Lorraine, où l’on est sidérurgiste de père en fils, le gouvernement présente cette décision comme le « plan de sauvetage de l’acier ». En réaction la population se mobilise pour rester « vivre et travailler au pays ».

Mémoire Religions

Le 8 décembre marque la résistance des Lyonnais à l’autorité civile ou religieuse

Le 8 décembre 1852, le cardinal de Lyon ayant annulé la fête pour l’inauguration d’une nouvelle vierge dorée sur la chapelle de Fourvière sous prétexte de mauvais temps, les Lyonnais, gones et fenottes, ont décidé de la faire quand-même cette fête en mettant des lampions aux fenêtres et en parcourant la ville en se congratulant mutuellement. Trouvant que ce n’était pas mal d’organiser une fête spontanée, ils l’ont refait les années suivantes chaque 8 décembre... Puis le Carnaval du blasphème s’était opposé au détournement religieux intégriste du 8 décembre.

Mémoire Mémoire

Dans la nuit du 6 au 7 décembre 1986, Malik Oussékine assassiné par deux voltigeurs de la police

Dans la nuit du 6 au 7 décembre 1986 à Paris, en pleine répression du mouvement étudiants/lycéens, Malik Oussekine, 22 ans, était matraqué à mort dans le hall d’un immeuble parisien où il s’était refugié, par deux policiers "voltigeurs" motocyclistes. Dans cette même nuit, un autre jeune de 19 ans, Abdel Benyahia a été tué par un policier non en service à Pantin.

Mémoire Discriminations

Ici, en 1958, la France torture des Algériens

André Malraux, ministre d’Etat sous de Gaulle, avait assuré publiquement au début de l’année 1958 « qu’il n’y avait plus de tortures en Algérie ». Mais apparemment le mal s’est propagé en France. Ces témoignages de tortures proviennent d’extraits du bulletin n°2 de l’Action Civique Non-Violente de l’époque.

Mémoire Ecologie - nucléaire - alternatives

Catastrophe de BHOPAL, 32 ans de laisser-aller criminel

Dans la nuit du 2 au 3 décembre 1984 une cuve explose dans une usine de pesticides à Bhopal, en Inde. Ce sont 42 tonnes de gaz mortels qui s’échappent et provoquent la mort de 8 000 personnes en quelques jours, puis de 25 000 personnes un peu plus tard dans d’atroces souffrances. Il y a aussi de très nombreux blessés, malades, plus de 200 000 personnes gravement handicapées à vie.... L’entreprise américaine Union Carbide s’est volatilisée administrativement, puis a été rachetée par la multinationale Dow Chemical qui refuse de dépolluer le site et d’indemniser les victimes comme il se doit. Trente ans après, rien a changé. Un grand nombre d’enfants naissent encore aujourd’hui mal-formés suite à la consommation de l’eau des nappes phréatiques toujours contaminées...

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info