Site collaboratif d’infos alternatives

A peine installé, le nouveau préfet du rhône met à la rue des enfants d’à peine 3 mois

2 compléments

Jeudi 23 mars 2017, le préfet du Rhône a décidé d’expulser le square Baraban, occupé par une centaine de demandeurs d’asile albanais parmi lesquels figuraient 45 enfants dont le plus jeune n’avait que quelques mois.

En violation de la circulaire du 26 août 2012, en violation de l’article L 345-2-2 du code de l’action sociale et des, en violation de la directive européenne concernant les demandeurs d’asile, le nouveau préfet a ordonné de jeter à la rue, sans aucune solution d’hébergement respectueuse du droit d’asile, plus de 100 personnes.

Après avoir attendu plusieurs heures dans le froid, au pied de l’église du Sacré-Coeur, fermée précipitamment pour la circonstance par son responsable, les familles ont décidé de demander des comptes à la mairie du 3ème arrondissement.

Après avoir été reçues par un représentant du maire, on leur a proposé une nouvelle fois un hébergement, mais uniquement à celles qui acceptaient de retourner en Albanie. Sous la pression, la préfecture a finalement proposé un hébergement à 3 familles avant d’expulser tout le monde manu militari. Pour 2 d’entre elles, arrivées à l’adresse marquée sur un bout de papier, on leur a répondu que la préfecture n’avait donné aucune instruction et elles ont été refoulées avec leur bébé.

Hier soir à 21 heures, ce sont plus de 70 personnes dont de très nombreux enfants qui se préparaient à passer la nuit dehors, sous une pluie battante. Le MRAP dénonce les violations des circulaires ministérielles, des lois françaises et européennes par la préfecture du Rhône. Le MRAP dénonce l’incompétence de la préfecture et de ses différents services incapables de mettre à l’abri un nourrisson de 3 mois et sa famille pourtant enregistrés comme demandeurs d’asile depuis 3 semaines.

Le MRAP dénonce le communiqué de la préfecture qui laisse croire que des solutions ont été proposées à des familles alors que la seule proposition concrète était celle d’un retour volontaire en Albanie. Il s’agit d’un chantage insupportable qui consiste à promettre aux familles un hébergement en échange de la renonciation à leur demande d’asile.

Le MRAP va saisir le Défenseur des Droits, le Conseil de l’Europe et le Comité des Droits de l’Homme de l’ONU afin que la préfecture du Rhône rende des comptes sur sa gestion inhumaine et illégale des demandeurs d’asile. Le MRAP va aider les familles qui le souhaitent à constituer des dossiers pour assigner le préfet du Rhône devant le tribunal administratif afin d’obtenir l’hébergement auquel elles ont droit.

Villeurbanne, le 24 mars 2017
Mrap Rhône

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 24 mars à 21:27, par Bibi

    Bonjour,

    Suite à votre alerte, je suis allé’ rejoindre les familles albanaises à Gare de Villeurbanne. 3 familles s’y étaient retrouvées après avoir été expulsés de rue Baraban. J’ai pu fournir qqs habits chauds et des conserves de nourriture, ainsi que du chocolat (sans rigoler c’est excellent pour le moral).

    D’abord, des contrôleurs TCL sont venus pour leur dire d’arrêter de prendre le tram avec tous leurs bagages (gros sacs avec couvertures et nourriture) sous prétexte de vigipirate. Ils ont ensuite expliqué qu’ils allaient devoir verbaliser les personnes sans titre de transport… (allez savoir à quelle adresse serait envoyée l’amande)

    Une heure plus tard, les flics ont débarqués, c’est TCL qui leur a demandé de faire partir les réfugiés de l’abri de Gare de Villeurbanne. Le prétexte avancé par TCL : les enfants courent sur les rails c’est dangereux. Cette fausse compassion est en + totalement imaginaire, à aucun moment les enfants n’ont fait quoi que ce soit de dangereux, ils restent tous très près de leurs parents. J’ai alors demandé aux flics s’ils pourraient sans problème utiliser le tram malgré les gros bagages et ça c’était ok, ils n’avaient jamais entendu parler de ce problème.

    Une fois de retour vers la Part Dieu, l’enfer continu. Les flics les attendaient et le jardin du sacré cœur (rue Baraban/rue Antoine C) était vidé et verouillé, une voiture de flic garée à l’intérieur.

    Les flics ont suivi leurs déplacement, et à chaque fois que les familles s’asseyaient quelquepart, ils les faisaient partir. Aucun repos possible.

    Plan bouffe trouvé pour ce soir, mais toujours pas d’abri pour dormir. Personnellement je ne suis plus sur place (je n’habite pas Lyon). Impossible de vous dire où ils sont exactement, les flics les obligent à bouger tout le temps… Il faut absolument trouver un squat avec du matériel pour cuisiner/réchauffer.

  • Le 24 mars à 16:11, par Anarchaton

    Pour ceux qui souhaitent savoir où on dormi les familles, un scatt a été ouvert dans la soirée dans le but de leur fournir un toit aussi sommaire soit-il. Ce lieu est gardienné le jour, ainsi ils ne pourrons pas rester là cette nuit. Il est important de comprendre que sans foyer fixe, il est impossible de construire quelque avenir pour ces familles. Nous cherchons actuellement des moyens de loger ces familles dans des scatts, mais il ne s’agit là pas de réelle solution. Néanmoins, face à ces situations intenables, il est important d’apporter des solutions à court termes. Il s’agit ainsi de deux batailles à mener simultanément ce qui demande une grande mobilisation. Nous invitons ainsi toutEs celleCEUX qui peuvent aider en faisant pression sur les autorités ou en apportant une aide directe à agir.
    Dans l’espoir d’avoir moins honte de la cinquième puissance mondiale.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Migrations - sans-papiers » :

Rassemblement international contre les politiques migratoires

Rassemblement place des Terreaux, le SAMEDI 30 SEPTEMBRE, de 16h à 18h, pour manifester notre solidarité avec les migrant.e.s et étrange.re.s à Lyon, en France, et partout en Europe, et notre désaccord avec les politiques migratoires de fermeture de frontières à l’échelle nationale et européenne....

Libérez Moussa : encore un mineur au centre de rétention

Après avoir été convoqué à la PAF, Moussa, jeune ivoirien de 17 ans, considéré majeur par les tests osseux, a été envoyé au CRA de St Exupéry. Exigeons sa liberation ! La traque des mineurs isolés doit cesser ! Ecrivons au Préfet massivement...

> Tous les articles "Migrations - sans-papiers"

Derniers articles de la thématique « Logement - Squat » :

> Tous les articles "Logement - Squat"