Site collaboratif d’infos alternatives

Appel à participer à une caisse de solidarité contre la répression

9 compléments

La répression est toujours de plus en plus forte. Répondons par la solidarité, qui est un moteur essentiel de la lutte que chaque contribution aidera à faire exister. Une caisse de solidarité vient de se créer sur l’agglomération lyonnaise et vous pouvez y participer !

.

Appel à la solidarité contre la répression

Face à la multiplication des luttes (grèves, manifestations, émeutes,
occupations, actions légitimes, désobéissances civiles...), le pouvoir
ne peut répondre que par une répression de plus en plus forte à
l’encontre des manifestants ou des militants syndicaux et politiques :
provocations et violences policières, inculpations, procès et condamnations.

L’augmentation du nombre de procès entraîne des frais de justice de
plus en plus élevés et il est logique de ne pas laisser tomber les
personnes qui subissent cette répression. C’est pourquoi, sur Lyon,
une Caisse de Solidarité s’est mise en place pour les luttes présentes et à venir.

Son fonctionnement s’effectue, sur le modèle des caisses de grève, de façon mutuelle et transparente avec
les collectifs qui se sont déjà coltiné les conséquences de la
répression (syndicalisme, manifestive, état d’urgence, anti-CPE,
antipub, Lyon2, refus fichage ADN, etc...). Il n’est pas question de supplanter les collectifs, mais de leur apporter une aide matérielle et leur permettre ainsi de consacrer plus de temps à l’organisation d’actions contre la répression. D’autre part, les collectifs de soutien étant souvent éphémères, il est important de poursuivre l’action dans le temps et avec la justice c’est parfois très long. Enfin, la Caisse de Solidarité peut être opérationnelle aussitôt en cas de besoin, ce qui n’est pas le cas lorsque l’on doit ouvrir un nouveau compte.

Un compte spécial « Caisse de Solidarité » vient d’être ouvert sous la responsabilité de l’association Témoins. Témoins est une association loi 1901 dont le but est de lutter contre les violences policières et d’apporter une aide (juridique, financière...) aux victimes. Ce compte est géré par
un groupe de personnes auquel tout le monde
peut se joindre et est le bienvenu.

Ce compte est alimenté par des prélèvements automatiques
et des versements occasionnels. Un rapport d’activités et un reçu pour les impôts est
envoyé à chaque personne qui en fait la demande.


La répression sera toujours plus forte si la solidarité reste divisée.

La solidarité est un moteur essentiel de la lutte que chaque contribution, aussi petite soit elle, aidera à faire exister.

JPEG - 24.6 ko
PDF - 52.1 ko
Tract imprimable pour la Caisse de Solidarité

P.-S.

Autre possibilité :

PDF - 381.6 ko
Envoyer directement un chèque


Imprimer le pdf ci-joint
Envoyer-le rempli avec le chèque

Je soussigné _____________________________________ (nom, prénom)

Désire faire un don de __________ € à la Caisse de Solidarité
chèque à l’ordre de Caisse Solidarité
à envoyer à :
TÉMOINS
39, rue Courteline
69100 Villeurbanne

<> Je souhaite être informé des activités de la caisse de solidarité et des réunions la concernant
<> Je souhaite recevoir un reçu pour les impôts
Et je laisse mon contact (adresse postale, courriel) :

Date :
Signature :

  • Contact : temoinslyon(Arobase)free.fr

Documents associés à l'article :

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 21 mai 2008 à 00:37

    Un document du 16 avril 2008 sur les avocats

    extrait du début

    "Il nous arrive souvent (et de plus en plus en cette période de répression généralisée) de recevoir sur le site du Réseau des messages de personnes ayant subies les violences que nous dénonçons. Nous diffusons alors, avec leur accord, leurs témoignages anonymisés (sur la liste ou sur le bulletin d’infos) de manière à remplir notre rôle.
    Résistons ensemble contre les violences policières et sécuritaires a été formé à la suite du Forum de Saint-Denis, le 26 mai 2002, au cours duquel s’étaient rencontrés des collectifs locaux (Lyon, Strasbourg, Rouen, Nantes, Draguignan, etc.)..."

  • Le 17 mai 2007 à 19:09

    On peut regretter que la "stratégie" de la violence spontanée n’amène toujours comme résultat, quasi systématiquement, qu’une lourde répression. CertainEs ont besoin de ces expériences pour se rendre compte de la réelle capacité répressive de l’Etat, c’est compréhensible, personne ne peut jeter la pierre à cellui qui a envie d’exploser face à cette société. Mais, n’y at-il pas des enseignements à tirer de ces situations ?
    La répression a été sévère, elle touche des populations qui ont peu ou pas de ressources. Soutenir celleux qui se sont faitEs arrétéEs va prendre du temps et de l’argent.
    Si nous imaginions maintenant que la répression n’avait pas eu lieu, n’y aurait-il pas quelque chose à faire avec cette argent, avec ce temps et tous les individus qui ne se trouveraient pas incarcéréEs ou inquiétéEs aujourd’hui ?
    N’y aurait-il pas des alternatives concrètes à développer avec tous ces moyens et cette énergie, plutôt que tout cela soit englouti dans la machine judiciaro-policière ? N’y aurait-il pas mieux à faire que de filer du fric aux flics qui s’en sont donnés à coeur-joie, aux avocats dont l’appartenance à la bourgeoisie ne fait aucun doute, à la justice à qui nous donnons du boulot justifiant par là-même auprès des populations son existence, aux journalistes qui se feront une bouffe entre collègues grâce aux papiers qu’ils auront vendu sur nos gueules ?
    En mettant la main au porte-monnaie pour soutenir les réprimés, pensons à établir d’autres stratégies, peut-être dans la création de structures autogestionnaires en milieu urbain et rural, visant à nous autonomiser par rapport à la société marchande répressive.

  • Le 17 mai 2007 à 13:48

    A vous de voir, mais par la poste en liquide ce n’est pas autorisé. Sur Lyon, des tirelires sont proposées en manif, à la librairie La Gryffe et bientôt dans certains autres lieux.

  • Le 17 mai 2007 à 12:31

    Félicitations pour cette belle initiative, il est important de s’organiser collectivement, de ne pas laisser les individus seuls face à ce rouleau compresseur du tandem police/justice.
    Relatons toutes les comparutions immédiates, formons des archives de la répression, restons solidaires et soudés !!!!

  • Le 17 mai 2007 à 12:24

    Nous sont proposé deux solutions, prélèvement ou chèque. Mais n’y a t-il pas moyen d’envoyer une enveloppe avec un billet ?

  • Le 14 mai 2007 à 13:20

    Bonjour,

    Je rajouterais même qu’il manque un structure national à l’image de ce que vous faites à Lyon !

    Comment s’organiser ?

  • Le 12 mai 2007 à 13:01

    Ecrivez à :
    Caisse de Solidarité TÉMOINS 39, rue Courteline 69100 Villeurbanne
    en demandant un RIB pour le recevoir. Merci.

  • Le 10 mai 2007 à 23:47, par I

    Bonsoir,

    Est-ce que l’on pourrait avoir le numéro de compte (rib ou swift c’est encore mieux) ou cela pose des pbs de securite ?

  • Le 18 janvier 2007 à 19:39, par pilouz

    Exellent mais alors exellent !!!
    Voilà un outil qui manquait vraiment à Lyon (et ailleur). Après la création d’Agenda Lyon et de Rebellyon voila un pas de plus vers la création d’un rapport de force en notre faveur... La lutte continue ... et s’organise !
    Bravo pour cette initiative !

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info