Besançon bouge : le 6 rue de la Madeleine

1799 visites
Logement 1 complément

Initiative de projet d’ouverture d’un nouveau lieu à Besançon : le tract d’appel, chronique, quelques critiques, eh ouai, faut bien critiquer !

Voici le tract accepté par l’AG des personnes voulant participer à la vie du 6 rue de la Madeleine le vendredi 30 mars :

QUE FAISONS-NOUS AU SIX RUE DE LA MADELEINE :

Le 6 rue de la Madeleine est un lieu de partage des connaissances.

Un lieu ouvert et tenu par les « gens qui font » pour les « gens qui veulent faire ». Il est indispensable parce qu’il permet la mise en commun des savoirs, des savoir-faire, des expériences. Sans cette dimension fondamentale, il n’y a pas de culture.
Le lieu est ouvert parce que chacun a besoin de s’enrichir des expériences de ceux qui cherchent sur la même voie que lui. C’est une manière d’avancer à pas de géant.
Il s’agit donc d’un lieu d’expérimentation, de réflexion, d’imagination par la rencontre et le partage.

On nous reproche de ne pas respecter les principes de la démocratie.
La transmission dont nous nous réclamons est pourtant celle de la démocratie. On nous a assez répété que nous constituons le peuple. Et bien nous l’assumons : nous sommes le peuple et le pouvoir nous appartient. Ainsi en prenant ce lieu nous exerçons notre pouvoir et, l’exerçant, nous l’apprenons. Et l’apprenant, nous le comprenons. Nous serons tour à tour spectateur, enseignant, élève, chercheur.

On oppose un projet de logements sociaux au nôtre. Nous refusons cette opposition. Il ne s’agit pas ici de remettre en cause la nécéssité de construire de nouveaux logements sociaux, et nous sommes rassurés d’apprendre que les responsables politiques s’en préoccupent. Il s’agit ici de poser la question de la place laissée à l’expérimentation sociale en démocratie. Encore une fois nous ne faisons qu’exercer notre pouvoir.
Une partie des locaux pourrait servir de logements pour les personnes venant partager leur expérience dans le lieu.

On prétend que les lieux sont insalubres.
Ce n’est pas sérieux puisque des associations l’occupaient encore lorsque nous l’avons investi. Les responsables politiques veulent monter un projet immobilier. Nous faisons remarquer que ce bâtiment a été offert en 1832 à la ville sous condition qu’il en soit fait un usage d’éducation populaire. C’est là notre projet. Nous prendrons l’avis de professionnels pour établir une utilisation du lieu en conformité avec les normes de sécurité. Seules les parties pouvant accueillir un public seront utilisées pour des représentations publiques. Les autres parties serviront aux rencontres, discussions, ateliers, conférences...

Nous avons demandé un lieu tel que celui-ci. Les pouvoirs publics nous ont certifié que nous l’aurions. Il n’ont pas tenu leur parole. Nous n’attendons plus qu’ils la tiennent, nous agissons. Nous voulons autre chose.

collectif ConfluenceSix

Samedi 31 Mars (j’étais présent de 13h30 à 17h30) :
- Manifestation déguisée et tractage dans les rues du centre-ville de Besançon, arrêt à Granvelle, au milieu de la grande rue, place Saint Pierre, jonglage... Bonne ambiance. Trajet : de Chamars au 6 rue de la Madeleine. 150-200 personnes.
- On nous indique que les objets portés durant la manif (fauteuils matelas...) doivent être posés dans la cour du 6 rue de la Madeleine pour faire un salon dehors.
- Présence d’un vigile ce qui ne pose problème à personne
- Discours d’un mec vêtu d’un T-shirt « résister c’est créer » depuis le balcon, style monarque ou pape.
- Vin et jus de fruit sont à disposition.
- On nous indique que la visite des lieux est soumise à règlementation, pour notre sécurité on doit pas être trop nombreux à la fois dans les lieux, 2 personnes sont postés à l’entrée pour compter les gens.
- Organisation en commission (d’après le tableau placé dans le lieu).

Dimanche 1er avril (pas présent) :
- pendaison de crémaillère.

D’après le tract, le lieu est TENU par (6 personnes) « les gens qui font » : sorte d’avant-garde éclairée (le Parti) pour « les gens qui veulent faire » (la population qui cherche de l’aide pour agir).
C’est rassurant de voir que Besançon bouge.
Espérons que le 6 ne deviendra pas la pâle copie de l’organisation actuelle de la vie dans beaucoup d’endroits sur terre : autoritaire, élitiste, de la place seulement pour les grandes gueules... qu’on pourra s’y retrouver sur des bases communes et faire un bout de chemin ensemble vers une vie communisée idéale.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 16 avril 2007 à 15:13

    Non, il ne faut pas confondre les « 6 » personnes dont tu as entendu parlé ( d’ailleurs quelles 6 personnes ? d’où vient ce chiffre ? il y a erreur je pense ... ) avec un organe central de décision.
    Je reprend donc : il faut des locataires qui se déclarent comme habitant du 6. Il y en a un certain nombre et ça permet de justifier légalement l’occupation.
    Sinon, les décisions se font collectivement ( oui c’est le bordel, et c’est pas facile ), et les modalités de prise de décision font également l’objet de réflexions....on a les neurones qui chauffent.
    bref, « ceux qui font » sont tous ceux qui souhaitent s’impliquer dans ce type d’expérience, cette histoire d’« avant garde-éclairée » est une interprétation assez douteuse.« Ceux qui veulent » et « ceux qui font » sont souvent les mêmes en pratique.
    Critiquer, soit, mais là il s’agit manifestement d’un manque d’informations
    A bientôt, au 6 peut-être

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Logement » :

> Collectif Hébergement en danger : grève et manifestation le mardi 9 avril

Le collectif hébergement en danger appel à une grève et une manifestation des travailleu-ses-rs socia-les-ux le 9 avril à 14h au départ de la Métropole. Le collectif dénonce le manque de place d’hébergement, les conditions d’hébergement mais aussi la remise en compte de la continuité et l’inconditionalité...

› Tous les articles "Logement"