Conférence le 19 décembre sur Joseph Déjacque, prolétaire parisien, « flibustier » quarante-huitard

380 visites
Lyon 7e

Conférence sur Joseph Déjacque (1821-1865) créateur du mot et de l’idée LIBERTAIRE, samedi 19 décembre, 15 heures à la libraire La Gryffe, 5 rue Sébastien Gryphe, Lyon 7e

Il y a 150 ans mourait Joseph Déjacque, le créateur du mot et de « l’Idée » libertaire. Prolétaire parisien, « flibustier » quarante-huitard, il hurla ses poèmes et colla ses papiers peints entre Paris, Londres, Jersey, New York et la Nouvelle-Orléans, où l’avaient rejeté les vagues de l’exil politique. C’est là-bas, en 1857, au milieu des bayous et des négriers, contre les Créoles esclavagistes et la misogynie de Proudhon, qu’il créa l’adjectif libertaire et la première « Utopie anarchique » en langue française, l’Humanisphère.

Patrick Samzun (professeur de philosophie au lycée Marcel-Sembat de Vénissieux) montrera comment l’Idée libertaire, née de la guerre sociale, mais aimantée par l’Harmonie, circule électriquement entre la polémique, l’utopie et la poésie.

samedi 19 décembre 2015

Conférence sur Joseph Déjacque (1821-1865)

15h00 - 18h30
Librairie La Gryffe

5 rue Sébastien Gryphe, Lyon 7e arrondissement

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles du groupe « La Gryffe » :

› Tous les articles "La Gryffe"

Derniers articles de la thématique « Mémoire » :

>16 juillet 1942 : la police française livre des milliers de Juifs aux nazis

Le 16 juillet 1942, au petit matin, la police française s’est déployée pour arrêter 13 152 juifs : 8.160 d’entre eux ont été enfermés dans le Vélodrome d’hiver (10 boulevard de Grenelle), dont 4.115 enfants, tandis que les autres étaient concentrés dans le camp de Drancy, avant d’être envoyés vers les camps...

› Tous les articles "Mémoire"