Contre la fermeture de l’Hôtel-Dieu de Lyon et de son centre IVG

2770 visites
2 compléments

Mobilisation autour de la fermeture du centre IVG de l’Hôtel-Dieu : constitution d’un collectif de professionnels, du collectif de défense de l’IVG 69, et appel à une manifestation le 1er juin 2009.

Gérard Collomb, maire de Lyon et président des Hospices Civils de Lyon, a décidé de se débarrasser du grand bâtiment public de l’Hôtel-Dieu au profit d’un hôtel de luxe privé. C’est absolument scandaleux ! Les mêmes opérations immobilières ont été montées par les Hospices Civils, la mairie et le Grand Lyon lors de la fermeture de l’hôpital Debrousse, ainsi que celui de l’Antiquaille, et désormais avec la vente prévue de l’Hôtel-Dieu le public lyonnais n’aura plus la possibilité de se soigner au coeur de la ville, que l’on veut réserver aux plus riches.

Et pourtant, voilà ce qu’en disent les Hospices Civils : « Totalement modernisé au cours des vingt dernières années, l’Hôtel-Dieu donnent à toutes celles et ceux qui lui font confiance des soins de qualité et leur offre un hébergement confortable dans des locaux fonctionnels. »

JPEG - 26.9 ko
L’Hôtel-Dieu de Lyon, du temps de Rabelais

Le bâtiment monumental actuel a été construit au XVIIe, sur les fondations du tout premier Hôtel-Dieu en France remontant au VIe siècle. C’est dans un bâtiment moins grandiose construit en 1184 que François Rabelais exerça en qualité de médecin de cet hôpital entre 1532 et 1535.

L’Hôtel-Dieu de Lyon, est sans doute l’un des hôpitaux français les plus spectaculaires : une longue façade hiératique de plus de 300 mètres surmontée d’un magnifique dôme à pans coupés qui domine le Rhône. Il s’impose comme exemple de l’esprit du classicisme français par son harmonie, sa symétrie, et sa grandeur.

Or, les enfants de Lyon ne verront désormais plus le jour à l’hôpital de l’Hôtel Dieu, car sa maternité, qui assurait 2 200 accouchements par an, a fermé ce mardi 28 avril 2009 à 8h du matin. Et quelques jours plus tard c’est au tour du Centre de Dermatologie Vénérologie de s’arrêter définitivement en centre-ville, tandis que que l’activité du centre IVG est menacé ainsi
que le centre de planification, la porte 17 (test VIH gratuit et
anoyme) et PASS (permanence d’accès aux soins). Ces fermetures sont à remettre dans le contexte de la future loi Bachelot, où le futur hôpital ressemblera plus à une entreprise, où l’accompagnement des patient-e-s ne
sera plus assuré.

Le manque de moyens, de personnel et le transfert de cette activité
nous font craindre une remise en cause du droit à l’avortement et donc
du droit de choisir des femmes dans la pratique.

Une pétition est disponible au Centre IVG de l’Hôtel-Dieu et une manifestation aura lieu le 1er juin 2009.

Soutenons les deux collectifs qui viennent de se créer :

- Un Collectif de Maintien du Centre d’Orthogénie (CMCO), constitué
sur l’Hôtel-Dieu avec les professionnels de ce service.
(Voir le blog Collectif de Maintien du Centre d’Orthogénie de l’Hôtel-Dieu)

- Un Collectif de défense de l’IVG, mis en place à Lyon à
l’initiative du Planning Familial.
(Voir : Création d’un Collectif de défense de l’IVG à Lyon) à noter que le CMCO (ci-dessus) y est partie prenante.

Appel du Planning Familial : le CIVG de l’HÔTEL-DIEU dans la tourmente de l’Hôpital Entreprise

Avec la fermeture annoncée de l’Hôtel Dieu,
l’activité de son Centre d’Orthogénie reste encore
incertaine pour la direction des Hospices Civils de Lyon.

Le Centre d’Interruption Volontaire de Grossesse
de l’Hôtel-Dieu, le premier à avoir été mis en place en France au lendemain de la
loi Veil, a toujours été le centre le plus important
sur le Rhône : plus de 2000 avortements par an.
Animé dès le début par une équipe médicale
militante, ce centre a gardé une tradition
d’humanité et de prise en charge globale des
femmes qui y sont accueillies.

Aujourd’hui, l’avenir de ce centre, et, plus
généralement la capacité en lits d’IVG sur les
hôpitaux, sont menacés !

La loi Bachelot exige des coupes sombres qui mettent à mal la dimension humaine que requiert l’accueil des femmes en demande d’avortement tout comme l’ensemble des missions de l’hôpital public.

La Direction Générale des Hospices Civils de Lyon assure que l’ensemble des lits sera réparti sur les 3 groupements hospitaliers (Croix-Rousse, Lyon-Sud, HFME à Bron) en cours de restructuration. Mais les premières réorganisations nous font craindre le pire : une diminution de la capacité d’accueil et une baisse de qualité de la prise en charge ; par exemple, le transfert d’une partie de l’activité du Centre IVG ne peut pas se faire en les temps au Centre Hospitalier Lyon Sud faute de personnel et de moyens.

Pour le Planning Familial, les HCL doivent pouvoir garantir
aux femmes en demande d’avortement :

- Un lieu facilement accessible par les transports en commun. Or, il semble que certaines
n’auront pas d’autre choix que de se faire avorter à l’hôpital Lyon Sud.
- Un même lieu pour l’ensemble des démarches, alors qu’on nous parle d’une première
consultation sur un hôpital et l’intervention sur un autre.
- Un choix de la méthode non pas en fonction des pratiques de tel ou tel service mais qui prenne
en compte les demandes de la personne.
- Et bien entendu, une capacité d’accueil suffisante pour l’ensemble des demandes.

JPEG - 26.4 ko

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 31 mai 2009 à 10:34

    La manif à toujours lieu ?
    A quelle heure ?

  • Le 18 mai 2009 à 19:42

    Changeons le programme sur les Quais !
    Dans le cadre des activités alternatives proposées à l’université.

    Conférence-débat sur l’IVG, animée une militante et salariée du Planning Familial.

    Mardi 19 MAI - 16h45 (probablement salle C118) sinon RDV devant la cour du campus des quais.

    (Entrée : 74 rue Pasteur)

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info