Éclairer la nuit de récits autochtones – Du 15/09 au 17/09/23 - projections, conférences, échanges

528 visites
Projection | conférence/débat

Durant 3 jours, l’association POUR LA SUITE DU MONDE et le Cercle de boulistes Saint-Irénee vous proposent trois soirées de rencontres et de projections de films pour aborder le monde à travers l’expérience de peuples autochtones du Canada et de Colombie.

Programme détaillé :


Vendredi 15 septembre

19h30 : « Peuples Autochtones à travers le monde – une introduction de 25 peuples, par 25 artistes » – Présentation de l’exposition de sérigraphies par Christophe Coharde / La Poule Rouge éditions.

Les Selk’nam, Les Guanches, Les Orang Asli, Les Turkana, Les Nuers, Les Palawa, Les Jarawa, Les Nukak, Les Maasaï, Les Sami, Les Awa, Les San, Les Moken, Les Papous… Christophe Coharde / La Poule Rouge éditions introduira les singularités de quelques peuples autochtones à travers le monde, et présentera le contenu de l’exposition, la proposition des artistes associés.

21h : PROJECTION EN PLEIN AIR du film « Je m’appelle humain » (2020, Canada, 78 min.) documentaire de Kim O’bomsawin

« Sauvage, ça veut dire être libre entièrement », dit Joséphine Bacon. Lorsque les anciens nous quittent, un lien avec le passé disparaît. La poétesse innue incarne cette génération témoin d’une époque bientôt révolue. Avec charisme et sensibilité, Joséphine Bacon mène un combat contre l’oubli et la disparition d’une langue, d’une culture et de ses traditions. Sur les traces de Papakassik, le maître du caribou, Je m’appelle humain propose une incursion dans l’Histoire d’un Peuple multimillénaires aux côtés d’une femme libre.


Samedi 16 septembre

19h30 : « Peuples autochtones et pensées décoloniales en Amérique Latine » – CONFÉRENCE et rencontre avec Philippe Colin

Philippe Colin est maître de conférences en civilisation de l’Amérique latine. Il est notamment coauteur de « Pensées décoloniales : une introduction aux théories critiques d’Amérique latine » (avec Lissell Quiroz, Zones, 2023). En mai 2023, il signe la préface de « Les Pensées de l’Indien qui s’est éduqué dans les forêts colombiennes », livre de Manuel Quintín Lame, le testament politique et mystique d’un des plus importants leaders autochtones d’Amérique latine..

https://www.editionsladecouverte.fr/pensees_decoloniales-9782355221538

https://wildproject.org/livres/les-pensees-de-l-indien-qui-s-est-eduque-dans-les-forets-colombiennes

21h : PROJECTION EN PLEIN AIR du film « L’étreinte du serpent » (2015, Colombie, 2h04) de Ciro Guerra

Karamakate, un chaman amazonien puissant, dernier survivant de son peuple, vit isolé dans les profondeurs de la jungle. Des dizaines d’années de solitude ont fait de lui un chullachaqui, un humain dépourvu de souvenirs et d’émotions. Sa vie est bouleversée par l’arrivée d’Evans, un ethnobotaniste américain à la recherche de la yakruna, une plante sacrée très puissante, possédant la vertu d’apprendre à rêver. Ils entreprennent ensemble un voyage jusqu’au cœur de la forêt Amazonienne au cours duquel, passé, présent et futur se confondent, et qui permettra à Karamakate de retrouver peu à peu ses souvenirs perdus.


Dimanche 17 septembre

19h30 : Discussion rencontre avec le cinéaste Sergio Guataquira Sarmiento

Sergio Guataquira Sarmiento est né à Bogota en 1987. Rien ne le prédestine au cinéma et pourtant à 19 ans, il quitte son pays pour l’Europe et s’inscrit aux Beaux-Arts. C’est durant ses études qu’il se rapproche du cinéma et qu’il tente le concours d’entrée à l’IAD en Belgique, avec succès. Pour la réalisation de son nouveau film « Adieu sauvage », il retourne en Colombie pour enquêter sur une épidémie de suicides dans les communautés amérindiennes. C’est l’occasion pour lui de renouer avec ses racines oubliées. Il y fait la rencontre de Laureano qui le guide.

21h : PROJECTION EN PLEIN AIR du film « Adieu Sauvage » (2023, Belgique, 92 min.) de Sergio Guataquira Sarmiento

« On connaît les risques de l’exil : en quittant son pays, on se condamne à ne plus adhérer ni à sa culture d’origine, ni à sa terre d’accueil, à vivre éternellement dans un entre-deux. Sergio Guataquira Sarmiento réinvestit la question en la liant à un exil statique et intérieur : les peuples indigènes de Colombie, comme ceux des autres pays d’Amérique du Sud, n’ont pas eu à quitter leur contrée pour vivre cette expérience douloureuse, seulement à se voir encercler par une civilisation qui a exploité leurs ressources et créé autour d’eux un nouvel ailleurs. Dans la jungle du Vaupés, Sergio, venu de Belgique où il vit depuis des années, rencontre Laureano, membre du peuple cacua qui parle aussi l’espagnol et se propose de l’accueillir dans son village. Paradoxe : son nom à consonance indigène avait valu à Sergio les brimades de ses camarades de classe, mais ici, il est vu comme un Blanc. Auprès de ces familles vivant de façon autosuffisante, sa présence est superfétatoire. Tout au plus peut-il apporter à ses hôtes un mot absent de leur vocabulaire : « nostalgie ». Ce sentiment doux-amer présent d’emblée dans les mots de Sergio, pleins d’autodérision, comme dans les délicates nuances de gris de la photographie, finit par étreindre le film tout entier. Mais avant de repartir pour son exil éternel, Sergio aura au moins pu échanger avec Laureano comme on ne le fait qu’avec un ami, en observant la cime des arbres depuis une montagne, avant que les contours de ce paysage immémorial soient engloutis par le soleil couchant. » Olivia Cooper-Hadjian


Prix libre

Buvette et pétanque dès 17h

REPLI à l’intérieur PRÉVU EN CAS DE MAUVAIS TEMPS


Les rencontres avant les films seront animées par Paula Santos Menezes et Sébastien Escande. Paula Santos Menezes est sociologue et anthropologue (formée par l’Université Fédérale de Rio de Janeiro, Brésil). Elle travaille sur les questions liées au travail, à la culture et à l’éducation, en adoptant une approche critique, particulièrement influencée par les études subalternes et post-coloniales.


La librairie TERRE DES LIVRES proposera une table avec les livres des invités, ainsi qu’une sélection thématique.


Cet événement est organisé par l’association POUR LA SUITE DU MONDE, EN QUÊTE DE NOUVEAUXCITS.
L’association POUR LA SUITE DU MONDE, EN QUÊTE DE NOUVEAUXCITS propose une programmation et des ateliers de création au croisement de la recherche en sciences humaines, des arts (beaucoup de films, de poésie et de littérature) et des mobilisations citoyennes sur des questions politiques contemporaines.

https://www.pourlasuitedumonde.org/

vendredi 15 septembre 2023

Éclairer la nuit de récits autochtones – Du 15/09 au 17/09/23 - projections, conférences, échanges

19h00 17 septembre : 23h00
Cercle des boulistes SAINT-IRÉNÉE

32 Rue des Anges, Lyon (à 5 minutes à pieds du métro SAINT JUST)

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Projection » :

› Tous les articles "Projection"

Derniers articles de la thématique « conférence/débat » :

>Discriminations LGBT+ avec Le Refuge : Causerie du lundi 17 juin 2024 à 19h

Dans le cadre du mois des fiertés 🏳️‍🌈, nous accueillons dans le cadre des causeries la fondation Le Refuge, qui depuis plus de 20 ans héberge et accompagne les jeunes LGBT+, âgés de 14 à 25 ans, rejetés par leurs parents, chassés du domicile familial, parce qu’ils sont homosexuels ou trans et/ou...

› Tous les articles "conférence/débat"

Derniers articles de la thématique « Partage des savoirs » :

>Économie du salaire à vie : Causerie du lundi 24 juin à 19h

Au sein de Réseau salariat, association co-créée par Bernard Friot, le groupe thématique Économie du salaire à vie s’est proposé de réfléchir au fonctionnement économique d’une société complètement sortie du capitalisme et entièrement passée au salaire à vie.

>Juin 1936 - Le Front populaire au secours du capitalisme français

Pour mettre un terme au mythe du Front populaire... ou l’hypocrisie de la gauche dans toute sa splendeur. Deux textes montrant la tendance du PS à préserver le système économique capitaliste quoi qu’il en coûte, et l’appétit du PCF pour la direction et le contrôle des mouvements sociaux. Textes...

› Tous les articles "Partage des savoirs"

Derniers articles de la thématique « Racismes / Colonialismes » :

>Faisons taire les voix de l’extrême droite

Action du Comité de Lutte Lyon devant le siège de BFM Lyon ce mardi 9 pour dénoncer la participation active des groupes de médias privés à la diffusion des idées d’extrême-droite.

› Tous les articles "Racismes / Colonialismes"