En pleine mobilisation sur les retraites, le gouvernement viole les libertés fondamentales

2298 visites
Mouvement sur les retraites 5 compléments

Suite aux événements à Lyon le 21 octobre place Bellecour, de nombreuses associations et organisations se sont réunies pour examiner les réponses à donner au franchissement par le gouvernement d’une étape supplémentaire dans sa dérive sécuritaire et sa remise en cause des libertés fondamentales. Communiqué.

Le gouvernement a franchi à Lyon une étape supplémentaire dans sa dérive sécuritaire et sa remise en cause des libertés fondamentales.

Pendant plusieurs jours, un chaos social a été organisé, avec des interruptions « préventives » des transports en commun et une sur- présence de policiers lourdement armés, qui étaient là pour maintenir un climat d’angoisse, quand ils n’agissaient pas en propagateurs de rumeurs.

Le jeudi 21 octobre, entre 13h30 et 19h30, plusieurs centaines de personnes, majoritairement des jeunes, voire des mineurs, ont subi, sur ordre de l’autorité préfectorale, une garde à vue de fait en plein air, place Bellecour, totalement illégale. Elles étaient venues rejoindre le cortège d’une manifestation autorisée, ou passaient simplement pour se rendre à leur travail ou ailleurs. Elles ont été gazées, flashballées, matraquées, arrosées pendant plusieurs heures dans la nasse fermée par un double cordon de CRS, de gendarmes et de policiers qu’était devenue la place Bellecour.

De plus, de nombreux témoignages nous conduisent à nous interroger sur les pratiques discriminatoires des forces de l’ordre, dont certains membres proféraient des injures racistes ou libéraient les jeunes selon leur faciès, et qui plus généralement, ont systématisé les contrôles d’identité de toutes les personnes retenues sur la place et les photographies d’identité au faciès.

A ces accusations graves, l’autorité préfectorale doit apporter une réponse claire et permettre une vérification de tous les dossiers constitués à cette occasion ; il est regrettable que l’autorité judiciaire n’ait pas été mise en situation d’assurer immédiatement sa mission de protection des libertés individuelles, relativement aux mesures de rétention collective, de contrôles, de vérifications et de relevés d’identités opérées en ces circonstances.

Au surplus, la procédure de comparution immédiate a été utilisée, laquelle ne permet pas une véritable défense individuelle, repose rarement sur des éléments matériels de preuve et répond à un souci de médiatisation, au risque de méconnaître les principes du procès équitable énoncés par la Cour Européenne des Droits de l’Homme et repris par le Conseil Constitutionnel et la Cour de Cassation.

Les organisations soussignées entendent tout faire pour rétablir les droits démocratiques et les libertés fondamentales bafouées et les faire respecter. Elles appellent la population et les organisations attachées aux droits démocratiques à faire bloc contre l’ensemble de ces atteintes aux droits.

Elles décident d’organiser un meeting dans la semaine du 24 novembre avec témoignages, paroles de juristes et intervention d’une personnalité nationale donnant toute leur dimension à ces pratiques.

Elles décident de récolter des témoignages – au sens juridique du terme – pour examiner d’une part la possibilité d’un dépôt de plainte, d’autre part assurer le soutien aux inculpés.

Signatures :

CGT (UD Rhône), COVRA (Collectif Villeurbannais pour un Rassemblement
Anti-libéral), FASE (Fédération pour une Alternative Sociale et Ecologique),
GAL (Gauche Alter Lyon), MAN (Mouvement pour une Alternative Non-violente),
Mouvement des Jeunes Communistes, Mouvement de la Paix Rhône, Parti
Communiste Français Rhône, Parti de Gauche, PAG69 (Pour une Alternative de
Gauche), RUSF (Réseau Education Sans Frontières), syndicats Solidaires 69,

et les associations et organisations suivantes, membres du CIRDEL (Centre
d¹Initiatives et de Réflexion pour la Défense des Libertés) : Alternatifs,
attac-Rhône, CABIRIA, Europe Ecologie/Les Verts, FSU, Gauche Unitaire, LDH
Rhône, MFPF 69 (Planning familial), MRAP, Ras l¹front69, SAF (Syndicat des
Avocats de France), SM (Syndicat de la Magistrature)

P.-S.

Note : Ce communiqué, lors de son écriture, a fait l’objet de divergences importantes de points de vue, lire : Casseurs ? Coup de gueule contre certaines organisations lyonnaises

Proposer un complément d'info

Les compléments d'infos ont été désactivés temporairement.

Le collectif d'annimation tourne en effectif minimum jusqu'au moins septembre et se concentrera autant que possible sur vos propositions d'articles.

  • Le 14 novembre 2010 à 04:29, par Marco

    http://bellaciao.org/fr/spip.php?article108257
    http://www.guidedumanifestant.org/guide-du-manifestant.pdf

    C’est le guide du manifestant arrêté, ça peut servir pour porter plainte contre la police.

  • Le 6 novembre 2010 à 11:31, par ANNE

    COMMUNIQUE IMPORTANT

    Le groupe « plainte » du comité du 21 Octobre qui s’est mis en place suite aux événements de la place BELLECOUR recherche témoignages de passants près à témoigner et de gens pris en photo sur la place BELLECOUR et sur le pont de la GUILLOTIERE la veille au moment des contrôles d’identité pour sortir de la place et du pont.

    Pour contacter le groupe « plainte », écrire à l’adresse suivante :

    temoignage.bellecour@rebellyon.info

    Le comité « plainte » tient également une permanence tous les mercredis de 14H00 à 20H00 afin de recueillir vos témoignages dans les locaux de la Ligue des droits de l’homme, 5 place BELLECOUR.

    Une réunion du comité « plainte » aura lieu le 10 novembre à 18H00 dans le local d’ATTAC au 44 rue St GEORGES, 69005
    Il est important de contacter ce comité qui ne dispose actuellement en tout et pour tout que d’une quinzaine de témoignages.

    Un meeting ayant pour objet la « reprise » de la place BELLECOUR est en préparation. Il devrait se dérouler le 20 NOVEMBRE prochain.

    Si vous souhaitez participer à la préparation du « relooking » de la place BELLECOUR pour cet évènement, rendez-vous à la réunion qui aura lieu à galerie LA RAGE le 12 novembre à 19h00, 33 rue Pasteur, 69007

    Une conférence de presse aura lieu le 18 novembre à 11H00 dans les locaux de la Ligue des droits de l’homme.

  • Le 5 novembre 2010 à 19:59, par @uln

    Pour les témoignages vous pouvez les envoyer à :
    temoignage.bellecour@rebellyon.info
    Par contre il y a des règles d’écriture à connaitre pour faire un témoignage valide devant un tribunal. Demandez les à cette même adresse ou trouvez les sur internet si nécessaire...

  • Le 5 novembre 2010 à 11:29, par ANNE

    J’aimerais bien savoir où ont lieu les réunions mentionnées dans ce communiqué.
    Ces associations souhaitent récolter des témoignages. Comment vont-elles procéder ?
    Qui faut-il contacter lorsque l’on veut témoigner ?
    Les informations apportées par ce communiqué sont incomplètes et non compréhensibles pour les personnes qui n’ont pas participé à ces réunions.
    J’ai l’impression que les rédacteurs de ce communiqué se réservent le droit de contrôler et canaliser toutes initiatives à venir et ne souhaitent pas informer d’avantage les lecteurs de REBELLYON de leurs démarches.
    C’est gênant dans la mesure où les organisations et associations signataires ne se sont absolument pas manifestés lorsque les témoignages ont été diffusés grâce à REBELLYON qui, il est important de le souligner, fut l’unique média à pratiquer une information non contrôlée.

  • Le 4 novembre 2010 à 20:34, par gône

    ...une précision, le NPA (Nouveau Parti Anticapitaliste) est bien signataire du communiqué du Collectif 21 Octobre et membre du CIRDEL

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Mouvement sur les retraites » :

› Tous les articles "Mouvement sur les retraites"