Erdogan, le Rojava n’est pas à toi ! Manifestation samedi 26 octobre

651 visites
Kurdistan

Tou⋅tes à la manifestation samedi 26 octobre à 16h30 Place Guichard, en direction de la place Jean Macé.

Erdogan, le Rojava n’est pas à toi !

Depuis le 9 octobre, Erdogan a lancé son armée et son aviation à la conquête du nord de la Syrie, territoire géré démocratiquement par l’Administration Autonome du Nord et de l’est de la Syrie (Rojava). Action autorisée par la décision irresponsable et honteuse de D. Trump de retirer ses troupes des postes de surveillance de la frontière.
Cette invasion turque, appuyée par les djihadistes de l’ex-Front al-Nosra (al-Qaeda), est synonyme de massacre et d’exode pour des centaines de milliers de civils fuyant les combats. Elle concerne en premier lieu les Kurdes, les Syriaques chrétiens, les Arméniens et les Yézidis du Rojava qui en sont les premières victimes. Une telle opération militaire entraîne aussi un retour en force des djihadistes de l’État islamique (Daesh) et annule des années de combats fructueux comme cela est toujours le cas dans le canton d’Afrin livré aux djihadistes depuis l’invasion turque de janvier 2018. La libération des terroristes de l’État islamique par les troupes turques va constituer également une menace à prendre très au sérieux pour la sécurité des populations européennes. Erdogan est en train de réaliser le rêve d’épuration ethnique qu’il nourrit depuis si longtemps à l’encontre des Kurdes !

Bas les pattes devant le Rojava !

Le pseudo cessez-le-feu discuté entre Trump et Erdogan n’avait pour but que d’obliger les Forces Démocratiques Syriennes (FDS) à évacuer la zone convoitée par Erdogan. La Turquie ne l’a pas respecté, multipliant les bombardements contre les civils, en utilisant des armes interdites ( bombes au phosphore, au napalm) y compris contre les hôpitaux ( a Serekaniye par exemple...).

Plus que jamais nous devons soutenir le rojava contre l’invasion et la barbarie de l’armée turque et de ses supplétifs djihadistes.

Nous exigeons du gouvernement français qu’il rompe sans attendre les relations diplomatiques et économiques avec la Turquie. Nous lui demandons d’initier une action directe, en participant à l’établissement d’une zone d’exclusion aérienne visant à protéger la population kurde des bombardements aériens.

Plus que jamais, l’heure est à la solidarité, demain il sera peut-être trop tard !

Signataires :
Association Culturelle Mésopotamie, Amitiés Kurdes de Lyon Rhône Alpes, Association France Kurdistan du Rhône, Confédération nationale du travail, , Ensemble Rhône,Europe écologie les verts (EELV)-Rhône, Etudiant-e-s communistes du Rhöne, Mouvement pour la paix-Rhône Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) du Rhône, Parti Communiste du Rhône, Parti de gauche du Rhône, Union Syndicale Solidaires du Rhône,

samedi 26 octobre 2019

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Kurdistan » :

› Tous les articles "Kurdistan"

Derniers articles de la thématique « Résistances et solidarités internationales » :

>28 février 1921 : révolte de Kronstadt dernier acte de la révolution russe

Si on entendra encore parler de la révolte de Kronstadt de 1921 longtemps après, c’est que, d’une certaine manière, en quelques semaines se concentrent tous les éléments de la révolution russe. Dans la tragédie de la révolution russe, ces événements sont ceux qui annoncent le dénouement. C’est le moment...

>Première bataille de Wounded Knee le 27 février 1973

Le 27 février 1973, des membres de l’American Indian Movement (AIM) et des Lakotas (Sioux) Oglala occupent dans la réserve indienne de Pine Ridge le comptoir de Wounded Knee afin de protester contre le régime de terreur instauré par le président du conseil tribal dit « progressiste » [1] et corrompu...

› Tous les articles "Résistances et solidarités internationales"