[Chambéry] Un père de famille meurt entre les mains de la police lors d’une expulsion locative : appel à rassemblement

974 visites

Lakhdar mort entre les mains de la police qui expulsait sa famille. Être en situation « impayé de loyer » mérite-t-il la peine de mort ? Rassemblement ce lundi 8 juillet à 18h devant la mairie de Chambéry, suite au décès de Lakhdar pendant son expulsion !

Nous faisons part de notre émotion, notre colère et notre tristesse après la mort de Lakhdar, entre les mains de la police, pendant l’expulsion forcée de sa famille de son logement.

Nous présentons nos condoléances à son épouse et ses enfants, et sommes à leurs cotés, pour qu’une enquête impartiale soit effectuée et que justice soit rendue.

Nous exigeons que le bailleur suspende la procédure d’expulsion et respecte la volonté de la famille d’être relogée ou de rester dans leur logement.

Selon les informations diffusées dans la presse, Lakhdar, père de 4 enfants, a été tué par l’irresponsabilité, la brutalité et l’acharnement des policiers de Chambéry qui ont procédé à son expulsion, alors qu’il défendait sa famille, et souffrait de fragilités cardiaques.

Après 2 échecs, la police est revenue, bien décidée à mettre cette famille sur le trottoir, coûte que coûte, au prix de la vie de ce père de famille !!

Il est aussi victime de l’acharnement non seulement de la police mais aussi des donneurs d’ordre, hiérarchie, préfecture, bailleur, huissier … qui ont pour la 3e fois poussé les policiers à exécuter cette besogne déshonorante, au lieu de mettre sur pied une solution pour les maintenir ou les reloger dans un autre logement, non pas au 115.

Lakhdar et sa famille sont les victimes de la loi impitoyable des bailleurs et des institutions, du gouvernement qui fait des économies sur les APL et durcit la législation sur les expulsions, des spéculateurs qui font monter les prix des logements et des loyers, et de tous ceux qui en profitent … Car notre pays n’a jamais compté autant d’expulsions forcées ni connu des niveaux de loyer et de prix immobiliers aussi élevés … (15.550 expulsions forcées en 2017 contre 4.753 en 1997, 125.500 jugements d’expulsion en 2017, 87.700 en 1997 …)

La suite à lire sur : https://www.droitaulogement.org/2019/07/chambery

P.-S.

Rassemblement ce lundi 8 juillet à 18h devant la mairie de Chambéry, suite au décès de Lakhdar pendant son expulsion !

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Répression - prisons » :

>Les 13 maçon.nes de Villeurbanne en Appel le jeudi 14 novembre à 13H30

En mars 2016, un appel à action en soutien aux paysans historiques avait été lancé de la ZAD de Notre Dame Des Landes, puisque ces derniers risquaient d’avoir 1000 euros d’amende par jour s’ils ne quittaient pas leurs terres. Plusieurs actions ont alors eu lieu dans la France entière, visant...

› Tous les articles "Répression - prisons"

Derniers articles de la thématique « Logement - Squat » :

>Caravanes, yourtes, camions habités... Un projet de loi veut les chasser

L’article 14 de la loi Engagement et proximité est un « outil d’exclusion massive » selon les auteurs de cette tribune, qui demandent aux députés de retirer cette mesure « anti-pauvres ». Elle permettrait aux maires de faire payer une astreinte de 500 euros par jour aux occupants de caravane, yourte, camion...

>Deux écoles occupées pour mettre à l’abri des enfants sans toit

Plusieurs familles sont dans la détresse au sein de la Métropole Lyonnaise. Les différents comités fédérés au sein du collectif « Jamais sans Toit » sur la Métropole de Lyon, les dénombrent jour après jour. Alors que le droit au logement est de plus en plus remis en cause, des écoles sont de nouveau occupées...

>[Marseille] Insalubrité, gentrification : même combat !

Un an après l’effondrement de deux immeubles rue d’Augagne à Marseille, le 5 novembre 2018, retour sur les mécanismes d’abandon des quartiers populaires. De Noailles à la Plaine, en passant par la Belle-de-Mai et Belsunce, c’est toujours le même plan que la mairie de Marseille et la Soléam imposent :...

› Tous les articles "Logement - Squat"