Familles mises à l’abri dans le gymnase de l’école élémentaire Victor Hugo : besoin de soutien

2154 visites
Luttes dans les écoles pour le logement 1 complément

Face à l’occupation policière des écoles, la solidarité entre écoles et collectifs citoyens se poursuit donc. Après Doisneau, après Servet, c’est dans le gymnase de l’école élémentaire Victor Hugo qu’à partir de ce soir 25 novembre sont mises à l’abri les familles sans toit de nos écoles.

Mise à jour le 25/11 : depuis 9 h, la police municipale est devant la porte et surveille les allers-retours.

La préfecture, la ville de Lyon et la métropole ont décidé de continuer à bloquer les entrées de l’école Doisneau et empêchent ainsi chaque nuit des écoliers de dormir au chaud avec leur famille. Ceci n’était encore jamais arrivé ! Un cap a été franchi en dépit de la loi qui oblige l’État à les protéger en vertu de L’Article. L345-2-2 du Code de l’action sociale et des familles « Toute personne sans-abri et en situation de détresse médicale, psychique ou sociale a accès, à tout moment, à un dispositif d’hébergement d’urgence. »
Pour faire face à cette situation inique, les collectifs de citoyens, habitants et parents d’élèves scolarisés dans les écoles du quartier se sont réunis ce soir ; la cinquantaine de personnes présentes a voté la continuité de l’action.

Face à l’occupation policière des écoles, la solidarité entre écoles et collectifs citoyens se poursuit donc. Après Doisneau, après Servet, c’est dans le gymnase de l’école élémentaire Victor Hugo qu’à partir de ce soir, sont mises à l’abri les familles sans toit de nos écoles.

Combien d’écoles la police encerclera-t-elle pour s’assurer que les familles qui dorment dehors en plein hiver ne bénéficient pas de la solidarité citoyenne qui voudrait les mettre à l’abri le temps d’une nuit ?

Combien de fois les enfants du quartier demanderont à leurs parents pourquoi les policiers empêchent leurs camarades et leurs familles d’être à l’abri ?

Nous rappelons que les écoles occupées ne le sont jamais pendant les temps scolaires ou périscolaires et que leur fonctionnement n’est donc en rien perturbé. Cette situation n’est confortable pour personne et aucune famille ne se résout à ce choix si ce n’est par absolue nécessité. Comment peut-on humainement s’opposer à cela ?

Le comité regrette bien évidemment encore une fois que l’énergie utilisée par les institutions pour empêcher la mise à l’abri temporaire des familles ne soit pas plutôt déployée dans la recherche de solutions pérennes d’hébergement !

Nous réaffirmons à nouveau que la solidarité citoyenne ne craint pas les menaces, ni la présence policière. Nous ne laisserons pas ces familles dormir dehors et resterons déterminés dans nos actions tant que des solutions d’hébergement pérennes n’auront pas été proposées par l’État aux familles restantes. Il nous faudra plus que l’occupation policière de chaque école du quartier : un toit c’est un droit !

Les collectifs Jamais sans toit Doisneau, Hugo, Servet

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 26 novembre 2017 à 12:46, par Myriam

    Salut,

    Comment pouvons nous vous donner un coup de main et vous soutenir dans les occupations ?

    Bon courage !

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Luttes dans les écoles pour le logement » :

› Tous les articles "Luttes dans les écoles pour le logement"

Derniers articles de la thématique « Migrations / Sans-papiers » :

>Vigilance contre la nouvelle préfète à Lyon

La nouvelle préfète d’Auvergne-Rhône-Alpes, Fabienne Buccio, a pris ses fonctions lundi 30 janvier 2023. Rapide résumé de son parcours, qui nous rappelle la nécessité d’organiser une résistance antiraciste, anti-autoritaire et antifasciste.

› Tous les articles "Migrations / Sans-papiers"

Derniers articles de la thématique « Logement / Squat » :

› Tous les articles "Logement / Squat"

Derniers articles de la thématique « Travail / Précariat / Syndicalisme » :

>Assemblée du Comité de Lutte Lyon, mardi 31/01 à 18H30 a l’Annexe

Continuons la mobilisation et l’action pour discuter du mouvement social en cours et manger ensemble ! RDV mardi 31/01 à 18h30 à l’Annexe (27 rue Salomon Reinach) à l’appel du Comité de Lutte Lyon. Ce gouvernement ne connaît que le rapport de force, montrons lui de quoi nous sommes capables !

>Débordons : appel à réinventer le cortège de tête mardi 31.01

Le mouvement social des retraites a commencé de manière enthousiasmante : nous étions deux plus de 2 millions dans les rues. Une évidence apparaît pourtant, le nombre n’est pas suffisant. Les gilets jaunes ont démontré que seule une offensive originale et innovante peut faire trembler le...

› Tous les articles "Travail / Précariat / Syndicalisme"

Derniers articles de la thématique « Quartiers populaires / Discrimination de classe » :

>Petites frappes // Deux heures de radio avec Mayday

Il y a bien eu cette idée de boycotter le mondial de la honte et puis le matraquage des résultats au petit matin, les buts de malade, le Maroc en demi, la France en finale et le camp des résistant·es s’est réduit à peau de chagrin. Pendant 2 heures on vous parle de foot populaire et d’espoirs...

› Tous les articles "Quartiers populaires / Discrimination de classe"