Lettre ouverte à Marcel Amsallem, président régional du CRIF

823 visites
2 compléments

Le Collectif 69 de Soutien au Peuple Palestinien répond aux accusations infondées du président régional du Conseil Représentatif des Institutions juives de France (CRIF), suite aux manifestations de dénonciation de l’attaque meurtrière par l’État israélien de la flottille humanitaire en route vers Gaza.

Monsieur,

Le Collectif 69 de Soutien au Peuple Palestinien a été choqué par les extraits de votre lettre à François Fillon (voir le Progrès du 23 juin 2010).

Selon l’article l’ensemble des institutions juives de la région ont exprimé leurs inquiétudes devant la « violence des manifestations anti-israéliennes devenues antisémites dans les rues de nos cités ». Le collectif 69 de soutien au peuple palestinien, partie prenante des 60 organisations appelant aux manifestations du 5 juin 2010 contre l’attaque de l’armée israélienne de la flottille humanitaire, est outré par vos propos irresponsables.

- Il est irresponsable de parler de violences quand elles n’existent pas, il est tout aussi irresponsable d’évoquer l’antisémitisme lorsque celui ci est heureusement absent, c’est véritablement jeter de l’huile sur le feu. Les rapports des manifestations parues dans la presse, l’entrevue avec la secrétaire générale de la Préfecture de Région le 5 juin 2010 l’attestent, il n’y a eu aucune violence. Au contraire, malgré l’émotion et la légitime colère contre un massacre de militants humanitaires voguant au secours d’une population assiégée, les puissantes manifestations ont été d’une très grande tenue. Aucun observateur, qu’il soit journaliste ou policier n’a relevé de quelconques propos antisémites. Il a été rappelé par les organisateurs à plusieurs reprises que l’Etat d’Israël était l’ennemi de la paix et non, bien entendu, les juifs, et qu’aucun amalgame n’était entendable.

- Les manifestations ont dénoncé l’état d’Israël et les actes de piraterie meurtriers, elles ont réclamé que des sanctions soient enfin prises contre l’État d’Israël qui bafoue le droit international et le droit humanitaire car les condamnations de pure forme de l’Europe n’ont aucun effet cependant qu’elle continue de commercer et de rehausser les accords d’associations EU / Israël. En quoi critiquer cette attaque Israëlienne serait elle la marque de l’antisémitisme ? Les militants des droits de l’homme auraient-ils le droit de critiquer tout état ne respectant pas le droit international sauf l’État d’Israël ?

Nous vous demandons d’infirmer ces propos que l’article du Progès rapporte, en effet ils constituent une diffamation des organisateurs et des manifestants qui se sont élevés contre les attaques de la flottille de la Liberté.

Recevez, monsieur, l’expression de nos sentiments les meilleurs.

Le Président

Jérôme Faÿnel, 5 juillet 2010

Plus d’info sur les manifestations

P.-S.

Lire à ce sujet sur Rebellyon.info :
Rassemblement et Manifestation contre le massacre de membres de la flottille de la paix à Lyon ainsi que son compte rendu.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 11 juillet 2010 à 11:43, par palestine69

    Lyon, n’est pas Paris, ni Strasbourg, il n’est pas utile d’aller chercher ailleurs ce qui ne s’est pas produit à Lyon.

    En tout cas, en l’espèce, la généralisation est improductive.

    Nous n’avons entendu aucun mot d’ordre antisémite et nul ne nous a reporté ce fait ... dans une manifestation pourtant extrêmement massive !

    Aucun mensonge donc dans notre lettre ouverte.

    Vous trouverez plus d’éléments dans cet article (notamment le communiqué des organisateurs), et j’espère que comme nous, vous vous féliciterez de la bonne tenue de ces manifestations.

  • Le 9 juillet 2010 à 12:37

    Ce qui est « irresponsable », c’est mentir éhontement et de nier la réalité des infiltrations fascistes lors des manifs palestine, des « morts aux juifs » qui nt pu y resonner à Lyon comme à Paris (surement plus à Paris), des manifs carrément organiséés en direction des synagogues comme à Strasbourg, de la réalité des agressions qui ont été perpétrés dans les jours qui ont suivi cette attaque barbare de la flotille par tsahal, ou encore du fait que le porte-parole du CBSP avec lequel tout le monde travail est membre de l’organisation du fasciste Alain Soral.

    pour exemple :
    http://rebellyon.info/Apres-les-crimes-israeliens-une.html
    http://paris.indymedia.org/spip.php?article1688
    http://paris.indymedia.org/spip.php?article1693

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Guerres - Armements » :

› Tous les articles "Guerres - Armements"

Derniers articles de la thématique « Résistances et solidarités internationales » :

>Conférence sur la crise politique et droits humains au Chili

Conférence de Marcos Ancelovici, enseignant à l’UQAM (Montréal, Québec) et membre de la Mission québécoise et canadienne d’observation des droits humains au Chili à l’institut d’études politiques de Lyon, le 21 février, de 18h-20h, dans l’amphi Marcel...

› Tous les articles "Résistances et solidarités internationales"

Derniers articles de la thématique « Discriminations » :

>Communiqué des colleuses concernant les collages racistes à Lyon

Dans la nuit du 11 et 12 février, des personnes se sont approprié notre mode d’action qu’est le collage pour faire entendre des idées racistes. Plusieurs collages ont été retrouvés à différents endroits de Lyon, et même si ceux-ci ne sont pas signés de notre nom, on sait qu’ils ont été collés dans le but...

>Bientot la fin du systeme d’exploitation d’UBER, deliveroo and co ?

C’est une première en France. Jeudi 6 fevrier, la plateforme de livraison de repas Deliveroo a été condamnée pour travail dissimulé à la suite de la requalification du contrat de prestation de service d’un de ses coursiers en contrat de travail. Un livreur à vélo ayant travaillé pour Deliveroo à...

› Tous les articles "Discriminations"