À Lyon (Croix-Rousse) : naissance de la presse ouvrière !

866 visites

Discussion avec Ludovic Frobert le samedi 15 janvier à 15h au CEDRATS, place Croix-Paquet / montée St Sébastien Lyon 1er (parking à vélos face à la rue René Leynaud).

Au lendemain des Trois Glorieuses de juillet 1830, les canuts créent leur propre organe, un hebdomadaire, L’Echo de la fabrique. Durant une cinquantaine de mois, semaines après semaines, les chefs d’ateliers et ouvriers en soie, vont s’entendre, s’informer, débattre pour tenter d’adapter le réseau complexe d’ateliers et de transactions composant la Grande Fabrique à l’évolution industrielle en cours, et ainsi préserver leur autonomie et leur liberté.

Ces acteurs de la Fabrique vont, en effet, refuser une expertise économique et politique qui, sous couvert de concurrence internationale et d’essor technologique, leur enseigne alors que les régulations démocratiques expérimentées précédemment dans le système de la Grande Fabrique sont désormais obsolètes ; que, évolution économique oblige, ces chefs d’ateliers doivent accepter d’être délocalisés vers les campagnes et rassemblés dans les manufactures concentrées où leur travail sera désormais rythmé par un triple impératif industriel : spécialisation, concentration et hiérarchisation.

Contre cette expertise, les canuts vont donc prendre voix, s’insurgeant en novembre 1831 et en avril 1834, mais expliquant aussi dans leurs journaux que les régulations collectives imaginées dans leur économie d’atelier sont politiquement cruciales, mais aussi économiquement efficaces.

- Pour en discuter nous avons invité Ludovic Frobert directeur de recherche au CNRS (Triangle/ENS-LSH, Lyon) et responsable depuis 2003 du programme d’édition en ligne sur la petite presse ouvrière lyonnaise des années 1830 (http://echo-fabrique.ens-lsh.fr). Il a entre autre publié Les canuts ou la démocratie turbulente Lyon, 1831-1834 (Tallandier 2009), et plus récemment dirigé l’édition du livre L’écho de la fabrique, naissance de la presse ouvrière à Lyon (ENS Éditions, 2010).

Voici un extrait de l’Écho de la Fabrique n°3 du 13 novembre 1831, quelques jours avant la révolte des canuts... : « Au lieu d’attendre du retour de l’activité industrielle l’augmentation du prix de la main-d’œuvre, les ouvriers ont imaginé de l’obtenir au moyen d’un accord entre eux... Au commencement d’octobre, les ouvriers avaient eu déjà des réunions partielles, quand fut résolue une grande assemblée sur la place de la Croix-Rousse, à l’effet de nommer des... délégués et non pas des chefs... »
sur Rebellyon

CEDRATS

Centre de documentation et de recherches sur les alternatives sociales

27, montée Saint-Sébastien, métro Croix-Paquet

69001 Lyon Croix-Rousse. - Tél 04 78 29 90 67

courriel : cedrats.actions@laposte.net

samedi 15 janvier 2011

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Salariat - précariat » :

>Lancement du Syndicat des Travailleurs Artistes-Auteurs (STAA CNT-SO)

La CNT-Solidarité Ouvrière est heureuse d’annoncer la création du Syndicat des Travailleurs Artistes-Auteurs (STAA CNT- SO) ce syndicat a pour but de rassembler l’ensemble des travailleuse et travailleurs soumis au statut d’artiste auteur pour défendre leurs droits et en gagner de nouveaux....

› Tous les articles "Salariat - précariat"

Derniers articles de la thématique « Médias » :

>[Loire] Des bénévoles en solidarité antifasciste avec Radio d’ici

Dans la nuit du dimanche 10 mai, les locaux de la Radio associative locale de St-Julien-Molin-Molette, Radio d’ici, ont été la cible d’une attaque néo-nazie, laissant derrière elle un studio détruit, et des inscriptions suprémacistes blanches sur les murs. FFF, une émission féministe présente sur les...

› Tous les articles "Médias"

Derniers articles de la thématique « Mémoire » :

> 22 mai 1994 : dis tonton, tu vas pas nous lâcher en plein génocide ?!

En 1994, l’État français supervisait et participait au génocide d’un million de Tutsis. En une centaine de jours, l’État français et les autorités extrémistes rwandaises de l’époque accomplirent l’extermination d’une partie de la population rwandaise désignée comme ennemi intérieur. Le 22 mai 1994, le...

>Le 21 mai 1871 débutait la Semaine sanglante

Retour de l’ordre bourgeois dans le sang, la Semaine sanglante reste l’un des évènements les plus sombres du mouvement révolutionnaire français. Pas moins de 30.000 communard.es seront tué.es dans les combats et 46.835 seront fait prisonnier.es. En une semaine Adolphe Thiers et ces sabre-peuple...

>L’organisation des libertaires à Lyon au milieu des années 1980

En mai-juin 1985, la revue IRL (Informations et réflexions libertaires) consacrait un numéro aux « libertaires entre Saône et Rhône », détaillant les groupes, les lieux, les dynamiques des mouvements anarchistes lyonnais. Un texte, intitulé « Organisation libertaire à la lyonnaise » tentait de faire la...

› Tous les articles "Mémoire"