Le 15 octobre les « 5 de ROANNE », Cristel, Christian, Jean-Paul, Gérard et Didier doivent être Relaxés !

1087 visites
2 compléments

Communiqué explicatif de leur syndicat :

« Cinq militants CGT de Roanne ont été traînés devant la justice par le procureur de la République de Roanne au seul motif qu’ils avaient exprimé leur colère contre la réforme des retraites de Sarkozy, par des écrits sur la voie publique. »

"Alors que les plaintes déposées par le sous-préfet et le député UMP ont été retirées, la justice les a condamnés, sur un dossier totalement vide, à 2000 € d’amende et l’inscription au casier judiciaire pour « dégradation légère d’un bien par inscription, signe ou dessin » ! Ils ont fait appel de la décision. La 9e chambre correctionnelle de la Cour de Lyon devra se prononcer le 15 octobre sur ce dossier.

Dès le début, cette affaire, symbole de la criminalisation de l’action syndicale, a soulevé un tollé d’indignation et de protestation ! Sous l’impulsion de l’Union Locale CGT de Roanne, un Comité de soutien s’est constitué, présidé par Jacky Teillol, grand militant de la lutte contre les discriminations. Ce comité compte plus de 8000 adhérents, avec nombre de personnalités politiques, associatifs et syndicales dont Bernard Thibault, secrétaire général de la CGT. Tous exigent la relaxe pure et simple des 5 de Roanne !

Après l’élection de F. Hollande, un espoir était né avec la promesse du candidat à la présidentielle, de promulguer une loi d’amnistie pour les syndicalistes réprimés dans leur activité. Il n’en sera rien !

Pourtant, en rétablissant le départ à la retraite à 60 ans, le Président de la République a donné raison à tous ceux qui ont lutté contre la réforme de Sarkozy. Comment peut-il laisser condamner des syndicalistes qui étaient à la pointe de ce combat ? Ce revirement présidentiel est incompréhensible et pourrait être interprété comme un encouragement à la politique anti-syndicale chère au patronat !

A l’inverse, un signe fort pourrait être donné si le Procureur Général de LYON plaidait, au nom du ministère public, la relaxe pour les « 5 de Roanne ».

La Confédération CGT apporte son total soutien à nos camarades Cristel, Christian, Jean-Paul, Gérard et Didier et appelle toutes celles et tous ceux qui le peuvent à venir les soutenir."

LUNDI 15 OCTOBRE 2012 RASSEMBLEMENTMEETING à partir de 12h devant le PALAIS de JUSTICE de LYON 23, quai Romain Rolland "

P.-S.

L’inscription d’une peine au casier judiciaire, pour un fonctionnaire, est un motif de révocation quasi automatique.
En complément d’info, un article qui explicite les « injures » (absolument insupportables mon dieu !) de nos camarades : http://cgt-cherbourg.over-blog.fr/article-travailleurs-de-l-etat-mobilisation-le-15-octobre-pour-l-expression-et-les-libertes-syndicales-110393304.html

lundi 15 octobre 2012

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 7 octobre 2012 à 03:30, par sophie perrin

    J’y serai aussi.
    Pas spécialement parce qu’ils sont soutenus par la conf’ du syndicat dont je participe, mais comme j’y ai été pour le camarade de SUD inculpé lui aussi de propos violents et injurieux envers l’école de l’administration où il travaillait, par exemple. Parce que pour moi, ce n’est pas une histoire d’étiquettes syndicales, mais de solidarité entre participant.e.s d’un même monde militant.

    Parce que c’est délirant et insupportable de voir de telles condamnations pour des simples écrits (qui traitent certaines personnes de ce qu’elles sont, en gros, en plus), pendant que d’autres, plus haut placés en somme, restent dans l’impunité pour des actes réellement graves et inadmissibles.

    Et parce que la transformation de participant.e.s à un mouvement social, en « délinqants à punir », est abjecte et inqualifiable.
    A cet égard, je n’oublie pas la carence de mobilisation qu’il y a eue en 2010 pour les multiples jeunes inculpé.e.s et condamné.e.s durant le mouvement des retraites (le rassemblement du 20 octobre devant le TGI aurait du être beaucoup plus gros, si tou.te.s avions été solidaires en actes face à cette stigmatisation de certaines parties des manifestant.e.s).

    Enfin, c’est parce que le goût écoeurant, que je connais moi aussi, de ce qui n’est plus une Justice, mais une « justice », et le mot « mascarade » est faible pour dire ce simulacre, ce truc baclé et violent et arbitraire et insensé, qui a lieu quand celles et ceux qui ont mandat pour faire justice au nom du peuple ne font pas oeuvre de justice, mais d’injustice par parti pris, j’ai envie qu’il puisse disparaître un jour. Le plus proche possible.

    On peut parler de justice bourgeoise, mais n’empêche qu’une « justice » qui mépriserait la parole des « gens moins crédibles » et serait encline à être plus clémente envers des gens qui « présentent mieux », ont « plus de crédit de par leur haute position », c’est simplement insupportable, ici et maintenant.
    Je ne supporte pas une « justice » qui donne plus de crédit à la parole d’une institution, qu’à celle qui est présentée comme « folle furieuse ».
    Je ne supporte pas une « justice » qui donne plus de crédit à un élu local qu’à un employé. Je ne supporte pas une « justice » qui poursuit résolument des prolos qui ont écrit « casse toi pov’con », et ne s’indigne pas qu’un président l’ait dit.

    C’est parce que je ne supporte pas ça, et que ça aurait pu être moi qui sois à la place de ces camarades inculpés (j’ai participé, tout comme eux, au mouvement des retraites de 2010), que je souhaite contribuer à ce qu’on soit nombreux.euses ce jour-là.

  • Le 5 octobre 2012 à 11:51, par X

    La CGT - VINATIER sera présente.

    Venez nombreuses et nombreux !

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Répression - prisons » :

>Naissance de Ricardo Flores Magon le 16 septembre 1874

Olt nous présente en BD la vie de l’anarchiste mexicain Ricardo Flores Magon, né le 16 septembre 1874 à San Antonio Eloxochitlán (Oaxaca) et assassiné le 21 novembre 1922 au pénitencier de Leavenworth (Kansas, États-Unis). Précurseur de la Révolution mexicaine, son mot d’ordre était « Tierra y Libertad ...

› Tous les articles "Répression - prisons"

Derniers articles de la thématique « Syndicalisme-mouvement ouvrier » :

>Des Conseils de Bavière à la montée du nazisme

Si l’insurrection spartakiste de Berlin est maintenant connue, les révolutions - car on peut employer le pluriel en raison de leur manque de coordination - qui agitèrent le reste de l’Allemagne le sont moins. Parmi elles, la République des conseils de Bavière, proclamée le 7 avril 1919, fut l’une des...

>[Lubéron] Oh Pierre Gattaz ! On a vendangé chez toi !

En bon.ne.s gueu.ses.x donc, nous étions une grosse centaine ce samedi après-midi à venir reprendre ce que des générations de paysan.ne.s oublié.e.s ont bâti, lors d’un grand concours de vendange et foulage au pied des vignes de Pierre...

› Tous les articles "Syndicalisme-mouvement ouvrier"