Le média alternatif Indymedia perquisitionné et interdit en Allemagne

648 visites

La criminalisation des idées révolutionnaires et anti-autoritaires vient de franchir un nouveau cap en Europe. Bien sûr, personne n’attend de l’État tendresse et indulgence à l’égard de celles et ceux qui vouent leur vie à sa destruction. Cela étant, les combats sociaux en Europe depuis des décennies ont permis d’établir un rapport de force suffisant pour pouvoir faire exister nos idées en place publique et sur Internet.

Mais nous ne devons pas oublier que ce statu quo reste précaire et qu’il ne nous protège pas de la répression. Nos camarades du site d’information anti-autoritaire Indymedia en Allemagne en ont fait les frais cette semaine. Les locaux du site linksunten.indymedia.org situés à Fribourg (près de la frontière française) ont été perquisitionnés et le site est d’ores et déjà suspendu. Quelques banals outils de défense pour un groupe militant, quelques « lance-pierres » et des... tuyaux (!) ont été présentés comme autant de preuves du caractère « violent » et « extrémiste » de l’une des premières plateformes internet d’informations libres et anti-autoritaires. A toutes celles et ceux qui ont des enfants qui jouent dans la nature ou n’ont pas pu abandonner le lance-pierre de leur enfance, attention à vous : ça et votre tuyauterie de toilettes pourraient bien prouver à la police votre culpabilité, ou même votre « radicalisation » !

C’est du moins sur cette base que le ministère de l’Intérieur allemand a interdit Indymedia, ce qui fait suite à l’activité très forte que le site a hébergée pendant le dernier G20, à Hambourg, début juillet.

Le signal envoyé est très fort : il s’agit de casser les outils de liaison et d’information que les militant-e-s révolutionnaires et anti-autoritaires mettent en place pour s’organiser et pour contrer le discours dominant. S’il est indispensable et urgent de réfléchir à nos stratégies médiatiques, il est indispensable de le faire en prenant en compte le durcissement de la répression étatique à l’égard de nos moyens de communication.

Vive les médias libres et indépendants ! Vive la révolution ! La répression ne nous fera pas taire !

Article originale sur Paris-Luttes.info

Pour plus d’information voir aussi ici

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Médias » :

>Oh, Jules Vignes, qu’ont-ils fait du journal « Libération » ?

En effet, à St Genis-Laval le 1er juillet 1927, c’est Jules Vignes qui a édité le premier journal « Libération ». C’était une gazette libertaire, dont le titre a été repris plusieurs fois. Journal clandestin pendant la résistance, puis quotidien à partir du 21 août 1944. Le projet de 1973 d’un « Libération »...

› Tous les articles "Médias"

Derniers articles de la thématique « Résistances et solidarités internationales » :

› Tous les articles "Résistances et solidarités internationales"