Lutte contre la chasse aux étrangers : Liberté de circulation !!

1112 visites

L’Etat poursuit toujours plus hargneusement sa chasse aux étranger-e-s. Avec les expulsions des élèves sans papiers lancées depuis la fin de l’année scolaire, la politique d’un choix entre les bons et les mauvais immigré-e-s se poursuit. Fidèle à ses logiques éléctoralistes, la circulaire Sarkozy établit les critères d’un droit à rester en France. Or nous savons très bien que ces fameux critères sont directement relié à des préocupations économiques capitalistes et donc à la possibilité d’exploiter les étranger-e-s. Avec les traitements des situations des familles au cas par cas, nous voyons clairement la tentative de casser les luttes pour la régularisation de tout les sans papiers. Des individus sont renvoyés dans des pays qu’ils ou elles ont dût fuir et sont réduit à être des exemples pour ceux et celles qui attendent une régularisation. Nous ne pouvons tolérer de telles pratiques qui nient la liberté et la dignité des personnes, quelles que soient leur origines. Nous soutenons toutes les personnes qui s’opposent et qui luttent contre ses explusions inhumaines.

A Paris, des taudis brûlents, des squats sont explusés

Il y a 1 an des hotels insalubres brûlaient à Paris, tuant des hommes, des femmes et des enfants pour la plupart “d’origine” africaine. Les médias semblaient alors découvrir la pénurie de logements auquelles les immigré-e-s et les précaires sont les premières victimes. Il y a 10 ans, les 300 personnes qui demandaient leur régularisation, dont 10 en grève de la faim, étaient violemment explusées de l’Eglise Saint-Bernard.

Les tristes anniversaires ne manquent pas et viennent nous rappeler que la situation ne s’est guère améliorée et à même franchement empirée sous l’impulsion de lois toujours plus racistes et restrictives. Être étranger sans papier en France signifie vivre entre exploitation et peur de l’explusion.

Avec l’explusion d’environ 500 habitant-es du squat de Cachan, sans qu’il n’y ait de solutions durables d’un logement décent, la répression va crescendo. L’objectif était à peine voilée : faire la chasse aux sans-papiers. Ceux et celles qui n’ont pas vus venir le piège du relogement dans des hôtels, parfois insalubres et toujours sans possibilité d’avoir une vie quotidienne décente, ont été l’objet d’un véritable tri entre ceux et celles en situation de “régularité” ou non. Au total, 6 personnes ont ainsi été arrétées et sont menacées d’expulsion du territoire. Les autres, qui après avoir été violemment chassé de la rue par les policiers (des mères et leurs enfants ont été blessés), se sont finallement installés dans un gymnase et sont constamment harcellés pour qu’ils quittent les lieux. Et oui, c’est la rentrée des classes et il faut que les bons petits français puissent faire de la gym !!!

A Lyon, les roms sont chassés

Et à Lyon, l’expulsion du bidonville de Saint-Priest, des personnes originaires d’Europe de l’Est ont étés contraints d’établir un nouveau campement à Pierre Bénite, au bord de l’autouroute. Leur répit aura été de courte durée puisqu’elles ont été à nouveau explusée, leur caravanes ont été détruites ou emmenées à la fourrière, leur barraques de fortunes ont été rasées. Aucune solution de relogement n’a été proposé à ces personnes. Constamment contraints de fuir, tout est fait pour que leur installation à long terme ne soit jamais envisageable pour ces roms.

Au portes de l’Europe forteresse, les fontières tuent

La fameuse loi CESEDA à peine signée, Sarkozy s’en allait en Afrique pour expliquer aux gouvernements comment mieux jouer le rôle de geolier. En clair, l’Etat français négocie avec ces pays un contrôle maximal de leurs frontières et de la repression des clandestins. La forteresse doit être de plus en plus difficile à franchir clandestinement. On ne compte plus les morts à Ceuta, Melilla ou, plus récemment, aux îles Canaries.

Nous ne voulons pas de ces logiques racistes et xénophobes qui chassent,
exclues, relèguent les étrangers. Nous luttons pour que chaque individu
puisse vivre où bon lui semble sans avoir à être constamment menacé
pour des questions de “nationalités” ou “d’origines”. Contre toutes
les frontières, nous voulons la liberté de circulation et
d’installation de tous et toutes !

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles du groupe « UGAL » :

>Lutte contre la chasse aux étrangers : Liberté de circulation !!

L’Etat poursuit toujours plus hargneusement sa chasse aux étranger-e-s. Avec les expulsions des élèves sans papiers lancées depuis la fin de l’année scolaire, la politique d’un choix entre les bons et les mauvais immigré-e-s se poursuit. Fidèle à ses logiques éléctoralistes, la circulaire Sarkozy établit...

>Génétique : Capitalisme et Sécuritaire.

La génétique est souvent au centre des débats, particulièrement sur la question des OGM et de leur rôle dans l’économie capitaliste mondiale. C’est suite à une lutte contre ces OGM (ceux de la société Advanta, du même type que Monsanto) que Benjamin Deceuninck agriculteur, syndicaliste de la CNT et...

› Tous les articles "UGAL"

Derniers articles de la thématique « Migrations / Sans-papiers » :

>Acte 3 des Sans-Papiers : on marche vers l’Elysée !

Après les manifestations du 30 mai et du 20 juin, on va taper plus fort. En septembre des marches de sans-papiers et soutiens partiront des quatre coins du territoire pour sillonner tout le pays et convergeront pour une grande manifestation vers l’Élysée à Paris le samedi 17 octobre. Ci-dessous le...

› Tous les articles "Migrations / Sans-papiers"