Lutte contre la réforme de l’assurance chômage : occupation de l’entreprise du patron du Medef lyonnais

2396 visites
2 compléments

À l’appel du Collectif Unitaire 69, qui rassemble intermittents, chômeurs et intérimaires en lutte contre la réforme de l’assurance chômage, une centaine de précaires (et une vache) occupent aujourd’hui l’entreprise Visiativ à Charbonnières.
Retrouver les prochains rendez-vous lyonnais de cette lutte.

Mise à jour jeudi 19 :
Une action « die-in » s’est deroulé à Gratte-Ciel par les intermittents

JPEG - 2.5 Mo

L’occupation s’est terminée en fin de journée dans le calme par une réunion action et un échange sur les prochains rendez-vous.

PDF - 328.9 ko
Communiqué de presse 18 juin - Occupation visiativ

Mise à jours 14h00 : Venez soutenir les intermittents !

Face au mépris du Medef et des pouvoirs publics, l’occupation se poursuit sans intention de quitter les lieux. Les soutiens sont les bienvenus pour éviter une expulsion par la police.
Pour venir les soutenir et occuper les lieux :
- en vélo / voiture : 26 rue Benoit Bennier, à Charbonnières
- en TCL : Arrêt « Le méridien » bus 5 ou 86

Mise à jours 12h17 :

M. Fiard - co-directeur de Visiativ et Président du MEDEF Lyon Rhône - étant absent aujourd’hui, une délégation a été reçue par M. Jean-Louis Joly, directeur général du MEDEF Lyon Rhône.

Apparemment très peu au courant du dossier, il a déclaré « faire confiance à Paris », qui semble décider de tout… La délégation lui a donc demandé d’envoyer un mail ou un fax au siège national du MEDEF pour lui faire part de nos revendications.
Il a alors mis fin à la discussion et a quitté la pièce. Nous avons donc décidé de continuer à occuper les lieux tant que nous n’avons pas de preuves de cet envoi.

Mise à jour 10h30 : une délégation est en cours.


C’est le siège de la boîte de Laurent Fiard, le nouveau président du Medef lyonnais, élu le 10 juin dernier à la tête de la section locale du syndicat des patrons.

D’après la Tribune de Lyon, « Laurent Fiard a activement participé à l’élaboration du Livre blanc du Medef lyonnais » à destination des candidats aux municipales. Outre la baisse de la "fiscalité locale" et celle des dépenses publiques, le soutien au développement des infrastructures routières et aux "start-ups de l’innovation", le volet emploi est instructif. S’il promet 100 000 emplois dans la région (le doigt mouillé), 30 000 d’entre eux se situeraient dans le secteur de "l’aide à la personne". Avec deux points particulièrement intéressants à propos des employés de maison, dont le Medef regrette l’image de « servitude » :


- développer des actions de communication valorisantes, notamment un concours des services à la personne. Ce concours pourrait être sponsorisé par la ville de Lyon qui subventionnerait la formation du lauréat.
- créer à Lyon une École nationale des gouvernantes et du personnel à domicile.

À la pointe de la modernité, le Medef lyonnais…

Le Medef est la cible de l’occupation car il est évidemment à l’origine de la réforme de l’assurance chômage, signée par la CFDT. Celle-ci doit être ratitifée prochainement par le gouvernement.

L’action devrait durer plusieurs heures, peut-être toute la journée. Pour celles et ceux qui voudraient les rejoindre, l’adresse de Visiativ :
26 rue Benoit Bennier, à Charbonnières.

JPEG - 231.8 ko
Devant le siège de Visiativ - photo : Fabrice Bernard pour le Collectif Unitaire 69
JPEG - 107.6 ko
Dans les bureaux occupés
Photo Colin Gagnaire, pour le Collectif unitaire 69.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info