Site collaboratif d’infos alternatives

À Lyon, le 17 mars, une manif dynamique mais sous pression policière

Loi travail 5 compléments

Affluence encore aujourd’hui dans les rues de Lyon contre la Loi Travail et son monde : 6 500 personnes ont manifesté d’après les syndicats. Arrivées place Guichard, la police présente en nombre tout le long du cortège a empêché tout nouveau départ en manifestation et aurait arrêté 4 manifestant·es.

Rappel des derniers événements contre la loi travail :

Mises à jour :

  • 17h05 : nouvelles charges place Guichard après que l’AG s’est déplacée à l’intérieur de la bourse du Travail. Deux interpellations, dont un lycéen de Branly, qui aurait été tasé.
    JPEG - 350.3 ko
  • 16h25 : il y aurait deux interpellations. Une partie des manifestants a organisé une AG sur la place Guichard.
    JPEG - 427.7 ko
  • 16 h : le départ en manifestation a été bloqué par les CRS et la BAC, les manifestant·es restent sur la place Guichard ou autour. Un hélico est arrivé sur place.
  • 15h35 : ça part en manif sauvage, direction la Part-Dieu, au pas de course. Les flics s’interposent. Premières lacrymos.
    JPEG - 99.5 ko
  • 15h30 : le moment des comptes : 6 500 personnes aujourd’hui à Lyon d’après les syndicats, principalement lycéennes et étudiantes.
  • 15h15 : la manif est arrivée place Guichard où était prévu la fin du parcours. Une assemblée générale est prévue à 16h30 à la Bourse du Travail, à proximité. Grosse envie de continuer mais la place est bouclée.
  • 15 h : les flics mettent une grosse pression sur la manif. Premiers signes d’énervement dans le cortège.
  • 14h50 : la BAC en nombre. La tension commence à monter. La manif’ est obligée de dévier rue de la Part-Dieu.
    JPEG - 135.7 ko
  • 14h45 : la tête du cortège vient de dépasser la préfecture, blindée de flics. La manifestation se déroule entre deux grilles.
    JPEG - 326 ko
  • 14h25 : quelques pancartes et banderoles
    JPEG - 106.7 ko
    JPEG - 151.6 ko
    JPEG - 111.5 ko
    JPEG - 381.6 ko
    JPEG - 358.3 ko
  • 14h15 : beaucoup de lycéen·nes et étudiant·es dans la manif, qui avance vite et vient de dépasser les Terreaux et de traverser le Rhône pont Morand. Grosse présence policière : plusieurs ponts sont bloqués, comme Lafayette.
    JPEG - 47.4 ko
    Le pont Lafayette bloqué
  • 13h30 : le cortège est parti et rassemble plusieurs milliers de personnes, lycéen·nes, étudiant·es mais aussi salarié·es.
    JPEG - 282.5 ko
    Lyon, le 17 mars, départ du cortège
  • 12h45 : déjà un millier de personnes place Bellecour.
  • 12h30 : rappel des conseils en manif de la Caisse de solidarité.
  • 12h10 : à Sciences Po, le bruit court que les cours sont annulés cet après midi et que les amphis seront fermés.
  • 12 h : l’hélico de la gendarmerie est déjà de sorti.
  • 11h50 : 200 à 300 lycéen·nes réuni·es sur la place des Terreaux chantent "on est pas des esclaves" puis partent en cortège en direction de Bellecour pour le pique-nique et la manif. Ça chante et ça crie dans tous les sens, des policiers en uniforme et en civil suivent.
    JPEG - 150 ko
    Mobilisation des lycées jeudi 17 mars, place des Terreaux
  • 11h30 : à Sciences Po, les étudiants sont enfermés dans les amphis, pour les empêcher d’aller manifester et interdire l’accès aux manifestants.
  • 11h40 : une sirène retentit au sein de Sciences Po Lyon. Les services généraux ferment les amphis et demandent aux élèves et professeurs de ne pas sortir avant la fin des cours à midi en réponse à la venue d’une délégation d’élèves de l’université Lyon 2 venu appeler à la manifestation.
  • 11 h : le lycée Ampère était bloqué ce matin, un cortège de 200 personnes s’est ensuite dirigé vers la place Bellecour.
  • 10 h : la direction de l’université Lyon 2 a annoncé la fermeture des deux campus à 10 h. Hier, les étudiants réunis en assemblée générale avaient décidé le blocage du campus des quai en protestation à l’arrestation d’un étudiant pendant l’assemblée générale. La présidence à publié ce message sur les réseaux sociaux : "Suite au blocage du campus Porte des Alpes, l’établissement ne peut garantir la sécurité des usagers. Les deux campus sont fermés aujourd’hui."

P.-S.

Pour transmettre des infos, plusieurs moyens : en complément d’info au bas de cet article, en publiant un nouvel article, par mail à contact (chez) rebellyon.info, ou encore via les réseaux sociaux. Mises à jour également diffusées via le compte Twitter de Rebellyon.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 19 mars 2016 à 19:40, par caisse de so

    Bonne nouvelle !
    L’interpellé dont les nouvelles faisaient état d’un transfert à Corbas est en fait ressorti libre en fin d’après-midi, avec une convocation pour un procès en mai.

  • Le 19 mars 2016 à 13:53, par caisse de so

    Le majeur interpellé place Guichard jeudi passera le week-end à Corbas en attendant une comparution immédiate lundi après-midi, certainement pour jet de projectile.

  • Le 19 mars 2016 à 13:18, par caisse de so

    Pour l’instant, nous avons eu contact avec les proches de deux interpellés de la place Guichard :
    - l’un d’eux, lycéen et mineur, a été relâché vendredi. Il va bien et il aura sans doute une convocation en justice ultérieurement.
    - un autre, majeur, serait toujours en garde-à-vue. Il est possible également qu’il puisse être transféré pour le week-end à Corbas, en attendant une éventuelle comparution lundi. Son nom ne figurait en tout cas pas dans la liste des comparutions immédiates de ce vendredi 18 mars.

    Si un de vos proches a été arrêté jeudi, ou si vous-même vous sortez de garde-à-vue, contactez-nous !

    caissedesolidarite@riseup.net
    06.43.08.50.32

  • Le 18 mars 2016 à 13:57, par

    des nouvelles des interpellé.e.s ?

  • Le 17 mars 2016 à 12:13, par radilof alexis

    LYCEE LA COTIERE BLOQUE A LA BOISSE 01
    CDT

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Droits sociaux - santé - services publics » :

Amiante : une justice pour les victimes ?

Le scandale sanitaire de l’amiante dure depuis près de 50 ans et a provoqué plus de 150 000 morts en France. Pourtant, les responsables courent toujours et les chances de voir un procès pénal aboutir s’amenuisent au fur et à mesure que les années passent. Retour sur l’histoire de ce matériau maudit, et...

Les gestes à adopter en manif’

Depuis la mobilisation contre la loi travail, les violences policières en manifestation ont drastiquement augmenté. La présidence de macron ne laisse en rien présager une diminution de l’appareil policier. Afin de nous préparer aux diverses situations de base rencontrées en manif, nous vous proposons...

Pas d’eau pour les Rroms ! bisous -Collomb-

Alors que s’annoncent de nouveaux épisodes de canicule à Lyon, le feuilleton "pas d’eau pour les Rroms" continue. Qu’ils soient Rroms ou Albanais, la préfecture continue sa chasse à l’homme en poussant des familles à une précarité toujours plus marquée. La solution ? Organize, organize, organize...

> Tous les articles "Droits sociaux - santé - services publics"