Site collaboratif d’infos alternatives

Néonazis emprisonnés pour violence : “Lyon Dissident” organise le soutien jusqu’en Franche-Comté

5 compléments

Ou comment, alors que les néo-nazis du Bunker Korps lyon et leurs amis disaient à la presse n’avoir "rien à voir avec les agressions lyonnaises", ils organisent en réalité des concerts de soutien pour les agresseurs emprisonnés !
Ce samedi 19 mars 2011 un concert néo-nazi devrait se produire en Franche-Comté sous le titre "Soutien aux prisonniers", c’est-à-dire les néo-nazis ayant commis des violences à Lyon et en Franche-Comté.

Mises à jours :
- Vendredi 18/03 20 h : le concert est annulé par arrêté municipal.
- Vendredi 18/03 18 h : lieu confirmé et infos supplémentaires. Ce concert est revendiqué par les néo-nazis de blood&honour.
- Jeudi 17/03 à 18 h : Les nazis maintiennent leur concert dans un autre local, communiqué du comité de vigilance antifasciste
- Mercredi 16/03 à 18 h. Jean Bouveresse, le maire d’Epenoy où devait se dérouler le concert a fait annuler la location de la salle des fêtes, louée officiellement pour un anniversaire !

Sommaire :
Information sur la tenue d’un concert néo-nazi le 19 mars
MaJ du 17/03 : les nazis maintiennent leur concert dans un autre local
MaJ du 18/03 : lieu du concert est identifié, informations complémentaires

Infos relayé via 11sept2010.

Synthèse de la situation au vendredi 18/03 : les néo-nazis du Radical Korps (Franche-Comté), en association avec ceux de Lyon Dissident/Bunker Korps Lyon, organisent samedi 19/03 un concert de soutien pour les néo-nazis poursuivis pour agressions, dont une particulièrement grave à Lyon.
Mercredi, le maire de la commune où devait avoir lieu le concert a annulé la réservation de la salle - réservation sous un prétexte falacieux -. L’organisation du concert est donc passée dans les main des identitaires du Front comtois et de Sédition Séquane (lié par le passé au Bloc identitaire, et donc à Rebeyne, le groupe identitaire lyonnais), démontrant ainsi la proximité entre les milieux identitaires et néo-nazis.
Le lieu du concert est connu depuis vendredi (commune de Valentigney dans le Doubs), et les démarches sont lancées du coté de la mairie pour empêcher ce concert. La préfecture reste pour l’instant silencieuse sur le sujet malgré de nombreuses exhortations.

Le concert a été interdit vendredi en fin d’après midi par un arrêté municipal de la commune de Valentigney. l’arrêté d’annulation précise que "le répertoire de ces groupes est susceptible de comporter des paroles ou des titres de chansons qui constituent des incitations à la haine raciale, à l’apologie de crimes de guerre ou de crime contre l’humanité".

A Lyon les démarches continuent pour faire fermer le local nazi de Gerland. Après une première manifestation, d’autres rendez-vous de mobilisation seront proposés dans les semaines à venir.


Vendredi 18/03 18h :

Le concert est toujours annoncé, et le fait que le Bunker korps lyon/Lyon Dissident et le Radikal korps soient des paravents de Blood & Honour, l’organisation néo-nazi internationale, ne laisse dorénavant plus aucun doute puisque l’annonce du concert est en ligne sur le site de B&H.

JPEG - 786.6 ko
capture ecran site Blood & Honour (18/03)

Mise à jour vendredi 18/03 à 12h :
le lieu du concert est identifié, informations complémentaires.

Par ce présent communiqué nous affirmons notre communiqué d’hier quant au fait que l’organisation du concert nazi devient du ressort du groupuscule Sédition Séquane, et que par ce groupuscule est un trait d’union entre le Front Comtois et les nazis radicaux du Radikal Korps.

Le lieu du local de Sédition Séquane se situe à Valentigney, dans la ZI des Rives du Doubs. Il s’agit d’un local loué pour 3 mois.

Comme annoncé hier un certain Paul est le nouveau référent du concert.
Par ailleurs, Paul-Arnaud CROISSANT, responsable du Front Comtois pour le Territoire de Belfort, a publié le 15 Mars, la photo ci-dessous, étiqueté comme suit : « Serait-ce une scène … ? ».

JPEG - 62.2 ko

Les individus qui gravitent autour de Sédition Séquane, groupuscule dont le propriétaire du site internet est le président du Front Comtois et dont le responsable pour le territoire de Belfort semble bien proche, sont en train de construire la scène sur laquelle devrait se produire les groupes nazis prévus demain, Samedi 19 Mars.

Cela met en lumière la proximité idéologique et militante des fascistes du Front Comtois et des néonazis du Radikal Korps (donc du Blood&Honour).

La mairie de Valentigney a été contacté et fait son possible pour que cela n’ait pas lieu.
Elle attend de la part de la préfecture, comme de nombreux citoyens comtois, que celle-ci publie un arrêté préfectoral afin que ce concert soit une fois pour toute interdit.

Nous soutenons les habitants et la mairie de Valentigney dans leurs démarches pour que ce concert soit interdit ;
Nous remercions les nombreuses personnes qui soutiennent et appuient nos efforts pour que le concert néonazi n’est pas lieu ;
Nous appelons à poursuivre l’ensemble des démarches et actions afin que ce concert ne se déroule pas, ni ici ni ailleurs ;
Nous interpellons M Le Préfet ainsi que les services préfectoraux pour que soit pris des mesures administratives, comme un arrêté préfectoral, afin que notre région soit épargnée de ce concert néonazi.

Enfin, le MRAP vient de publier un communqiué national.

Comité de Vigilance Antifasciste Franc-Comtois (CVA FC)

Des informations supplémentaire sur le Front Comtois ont depuis été publié sur le site d’Offensive Libertaire Besançon.


Mise à jour jeudi 17/03 à 18 h :
Les nazis maintiennent leur concert dans un autre local,

communiqué du comité de vigilance antifasciste

Au vue des nouvelles informations dont nous disposons, nous affirmons que les nazis du
Radikal Korps passent le relais concernant l’organisation du concert nazi du 19 Mars à l’équipe du
local Sédition Séquane.

La structure Sédition Séquane n’est pas un fait nouveau dans la scène néonazie locale. Sédition
Séquane était le réseau actif de la mouvance néonazie, proche d’Unité Radicale dans le début des
années 2000 (un peu à l’image de ce qu’est maintenant le Radikal Korps). Du matériel de
propagande avait été produit au cours de ces années.

Nous découvrons que cette structure éteinte et en sommeil pendant plusieurs années se réactive,
notamment à travers une boutique en ligne de matériel de propagande.

Nous affirmons que les nazis ont confirmé la tenue du concert au sein du local Sédition Séquane,
avec une affiche réduite : Match Retour, Lemovice et Wolfangel, soit trois des six groupes annoncés
sur l’affiche du précédent concert.

La personne qui sert de nouveau référent du concert est un dénommé Paul.
Après recherche, le nom de domaine de la boutique en ligne Sédition Séquane est déposé au nom de
PERRET Gaëtan.

Gaëtan PERRET est le président de l’association Front Comtois, déposé en préfecture de
Montbéliard. Cette information dresse le lien évident et non assumé entre le Front Comtois et la
mouvance néonazie franc-comtoise.

Nous laissons le soin aux individus, membres, autorités et entités concernés et compétents de
prendre les dispositions et mesures nécessaires afin que cette dynamique du mouvement néonazi
cesse de nuire aux habitants de Franche-Comté ainsi qu’à leur histoire et leur culture.

Comité de Vigilance Antifasciste Franc-Comtois (CVA FC)

PDF - 344.6 ko
communiqué et informations complémentaires

Julien Betoni, premier organisateur du concert, dont les antécédents sont décrits dans le dernier article de l’Est Républicain, s’est senti obligé de préciser à la presse que le concert, ouvertement néo-nazi, est maintenu.


Information sur la tenue d’un concert néo-nazi le 19 mars

Voici le mail diffusé le 14 mars par Le Comité de Vigilance Antifasciste de Franche-Comté :

Bonjour,

Vous trouverez ci-joint le dossier réalisé par nos soins à propos de l’organisation d’un concert nazi le 19 mars 2011 en Franche-Comté.

Merci de faire suivre aux individus, membres, autorités et entités concernés et compétents.

[---]

Merci de prendre les mesures nécessaires.

Cordialement,

Le Comité de Vigilance Antifasciste
de Franche-Comté (CVA FC), 14 mars 2011.

PDF - 2.2 Mo
Dossier concert neo-nazi 19 mars 2011

Le dossier accompagnant le mail, outre qu’il détaille les associations multiples entre les organisateurs du concert et de nombreuses structures et groupes néo-nazis, pointe les liens important entre le Radikal korps (franche-comté) et le Bunker korps (Lyon gerland, géré par Lyon dissident). Pièces à charge supplémentaire contre le local de Gerland mais aussi analyse permettant de mieux comprendre les redéfinitions d’une extrême-droite radicale, violente et xénophobe malheureusement bien présente.

JPEG - 194.8 ko

L’un des groupes présent au concert, Match Retour, est celui du président du Bunker Korps lyonnais, celui-là même que l’on voit sur cette fameuse vidéo inciter la foule au salut nazi.

Mi-janvier, un guet-apens avait eu lieu à Villeurbanne faisant deux blessés graves et 4 des agresseurs nazis sont depuis emprisonnés en préventive dans l’attente de leur procès. Depuis un an, d’autres agressions ont eu lieu, date qui correspond à l’ouverture d’un local de concert d’extrême-droite à Gerland où se déroulent régulièrement des concerts néo-nazis.
Une première mobilisation s’est déroulée début février lors de la découverte de ce local, dont les responsables niaient alors devant la presse tout lien avec la vague d’agression lyonnaise.

Pour rappel, le dossier de presse sur lyon-dissient est disponible sur le blog de la CNT 69

On ne résiste pas à vous remettre l’interview réalisée dans ce contexte par le journaliste encarté UMP Geoffrey Mercier "dans les locaux de Lyon Dissident" dont l’article sur le rassemblement avait été critiqué sur Rebellyon :

« Nous n’apprécions pas leur méthode, ils ne prennent pas le temps de nous connaître ». Alex, veste de treillis et casquette sur la tête, est le porte-parole de Lyon Dissident. Pendant le rassemblement, juste à quelques centaines de mètres, ils sont près de 80 à s’être réunis dans le « fameux » local. « Ils utilisent le mot nazi à toutes les sauces, nous n’avons pas de liens avec ces gens-là », assène-t-il, «  oui, c’est vrai, nous sommes nationalistes et patriotes, et nous l’assumons ! Et alors ? Nous sommes dans un climat d’apaisement », assure-t-il avant d’indiquer : « Il n’y a jamais eu de débordements, on n’a pas de problèmes avec les riverains. Alors… ».

Le local de Lyon Dissident a, depuis le rassemblement devant la mairie du 7eme, refait l’actualité par le biais du rapport de la Licra sur le racisme dans le football :

La LICRA a observé ces 12 derniers mois un déplacement mécanique des violences racistes liées au football en périphérie des stades ou à l’occasion de matchs de championnats de division inférieure auquel il est nécessaire pour la sécurité publique de prêter la plus grande attention.

Malgré les mesures mises en place, la LICRA s’inquiète également de la persistance d’un activisme de groupuscules politiques dans le football comme l’illustrent les agissements de l’association Lyon Dissident près du stade de Gerland à Lyon. La LICRA a demandé au Ministère de l’Intérieur d’agir fermement face à cette association de propagande nazie.

Pour conclure, alors que les néo-nazis franc-comtois reprennent dans leur propagande le drapeau de Franche-Comté, on leur rappelle une vieille devise de là-bas, bien éloignée de leurs délires racistes :

" Là où flotte le drapeau comtois, qui que
tu sois, tu es chez toi !"

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 20 mars 2011 à 00:33, par carbone14

    Ouaip, même Le Progrès (édition Jura) se fend d’un petit article sur le sujet :

    Carton rouge. Interdiction d’un concert néonazi prévu ce soir dans le Doubs
    Publié le 19/03/2011 à 00:00

    Un concert néonazi prévu, ce soir à Valentigney, a été interdit hier par arrêté municipal, a-t-on appris auprès de la préfecture du Doubs. L’arrêté d’annulation du concert, auquel devaient participer plusieurs groupes français et étrangers, stipule que « le répertoire de ces groupes est susceptible de comporter des paroles ou des titres de chansons qui constituent des incitations à la haine raciale, à l’apologie de crimes de guerre ou de crime contre l’humanité ». Ce concert « est de nature à troubler gravement l’ordre public en raison de risques de contre-manifestations et d’affrontements entre spectateurs et manifestants », ajoute l’arrêté.

    Six groupes étaient annoncés par un « flyer » arborant une croix celtique et indiquant que ce concert était donné « en soutien aux prisonniers ». Ces prisonniers sont des individus de la mouvance néonazie incarcérés pour des violences à caractère raciste en Franche-Comté et à Lyon, a précisé le Comité de vigilance antifasciste franc-comtois qui a révélé la tenue du concert. Initialement prévu dans une salle d’Epenoy (Doubs), ce concert avait déjà été interdit par le maire de la commune.

  • Le 17 mars 2011 à 16:29, par Paq Man

    Au vue des nouvelles informations dont nous disposons, nous affirmons que les nazis du Radikal Korps passent le relais concernant l’organisation du concert nazi du 19 Mars à l’équipe du local Sédition Séquane.
    La structure Sédition Séquane n’est pas un fait nouveau dans la scène néonazie locale. Sédition Séquane était le réseau actif de la mouvance néonazie, proche d’Unité Radicale dans le début des années 2000 (un peu à l’image de ce qu’est maintenant le Radikal Korps). Du matériel de propagande avait été produit au cours de ces années.
    Nous découvrons que cette structure éteinte et en sommeil pendant plusieurs années se réactive,notamment à travers une boutique en ligne de matériel de propagande (voir annexe).
    Nous affirmons que les nazis ont confirmé la tenue du concert au sein du local Sédition Séquane, avec une affiche réduite : Match Retour, Lemovice et Wolfangel, soit trois des six groupes annoncés sur l’affiche du précédent concert.
    La personne qui sert de nouveau référent du concert est un dénommé Paul.
    Après recherche, le nom de domaine de la boutique en ligne Sédition Séquane est déposé au nom de PERRET Gaëtan.
    Gaëtan PERRET est le président de l’association Front Comtois, déposé en préfecture de Montbéliard. Cette information dresse le lien évident et non assumé entre le Front Comtois et la mouvance néonazie franc-comtoise.
    Nous laissons le soin aux individus, membres, autorités et entités concernés et compétents de prendre les dispositions et mesures nécessaires afin que cette dynamique du mouvement néonazi cesse de nuire aux habitants de Franche-Comté ainsi qu’à leur histoire et leur culture.

    Comité de Vigilance Antifasciste Franc-Comtois (CVA FC)
    contact.cvafc@gmail.com

    communiquc3a9suites.pdf

  • Le 17 mars 2011 à 14:44

    Une petite précision de vocabulaire :

    BUNKER KORPS LYON : nom du local.
    LYON DISSIDENT : nom du site internet des gogols et utilisé dans tous leurs outils de communication (flyers, etc.).
    ROCK’N’GONES : nom de l’association dont les statuts ont été déposé en préfecture en mars 2010 (et publiés au journal officiel en avril 2010) et qui loue le local.
    BLOOD AND HONOUR LUGDUNUM : nom de la dividion BLOOD AND HONOUR sur Lyon.

    Et tout cela est animé par les mêmes personnes, notamment M. Renaud MANNHEIM.

    Annonce publiée au journal officiel :
    No d’annonce : 707
    Paru le : 10/04/2010
    Association : ROCK’ N’ GONES.
    Identification R.N.A. : W691075979
    No de parution : 20100015
    Département (Région) : Rhône (Rhône-Alpes)
    Lieu parution : Déclaration à la préfecture du Rhône.
    Type d’annonce : ASSOCIATION/CREATION
    Déclaration à la préfecture du Rhône. ROCK’ N’ GONES.
    Objet : promouvoir la pratique musicale.
    Siège social : 204, avenue Paul Santy, 69008 Lyon.
    Courriel : del-paco-jojo@msn.com. Date de la déclaration : 17 mars 2010.
    coordonnées des membres du bureau de l’association ROCK’N’GONES
    PRESIDENT : M. Renaud MANNHEIM - 43 ter rue de la République - 38 230 PONT DE CHERUY
    TRESORIER : M. José MAGALHAES - 11 rue E. Nieuport - 69008 LYON
    SECRETAIRE : M. Pierre SCARANO - 204 avenue Paul Santy - 69008 LYON

    C’est au nom de cette association ROCK’ N’ GONES que le local BUNKER KORPS LYON de LYON DISSIDENT (situé au fond de l’impasse de l’Asphalte, perpendiculaire à la rue de Gerland au niveau du n°22) est loué à un propriétaire privé (SCI détenue par M. Maitre Elie et M. Gauthier).

  • Le 16 mars 2011 à 16:52, par //

    Est-ce que ça peut s’envisager d’appeler les mairies ayant une sale des fêtes dans la région pour savoir si un Mr bettoni n’a pas réservé de sale ?
    Vu qu’il laisse son mail perso sur un fly comme ça il a pas dut réserver la salle sous un faux nom ...

    Après je suis pas au fait des méthodes utilisées pour empêcher ce type d’évènement et je sais pas si c’est réalisable de trouver toutes les salles des fêtes / salles polyvalentes de Franche compté mais ça peut valoir le coup d’essayer.

  • Le 16 mars 2011 à 00:18, par SiiL

    Forcément, à voir ces sondages rémunérés sur Internet aux résultats bidons, ils se sentent pousser des ailes. Ca sent le "Renouveau" ! :))

    Une simple recherche google sur le mail de l’organisateur renvoie directement à son profil sur... "Copains d’Avant" :
    "J’ai 30 ans et 13 Copains dans mon réseau
    J’habite à MORTEAU (25500)
    Ma profession : opérateur régleur sur commande numérique".
    Cette adresse fournit donc un peu plus que des "indices" ?
    En particulier, le niveau très... terre à terre de ses commentaires... ( "lecture favorite : le journal lool").

    Madre de dios... et il a deux gamins...

    Sinon, le Monde Diplo faisait un constat assez navrant de la situation de l’extrême droite en Europe dans son numéro de Janvier 2010 :
    http://www.monde-diplomatique.fr/2011/01/A/20063

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Extrêmes droites » :

> Tous les articles "Extrêmes droites"