Quelle vie nous prépare la ville-entreprise ? Tout savoir sur la Métropole à Gégé le samedi 7 mars

919 visites

Les métropoles pèsent de manière visible mais aussi invisible sur notre quotidien.
Nous avons déjà abordé certains de ces enjeux lors d’un précédent débat : « Fête de Lumières, tourisme et Métropole ». Nous souhaitons donc à l’occasion des élections municipales et métropolitaines des 15 et 22 mars continuer la critique de la ville-entreprise et de ses élus-entrepreneurs.

JPEG - 124.6 ko

La Métropole de Lyon, s’appelle « Métropole » comme 23 autres métropoles en France mais n’a rien à voir avec celles-ci. Elle est née par et pour Gérard Collomb en 2015.
Cette « collectivité à statut particulier » possède des compétences et des pouvoirs uniques en France en éducation, culture, social et solidarités, santé, développement économique, transports, voirie, tourisme, urbanisme...
Comment et pourquoi cette super-structure de pouvoir quasi monarchique s’est-elle créée et développée au détriment des communes qui la composent et des territoires qui l’entourent (départements, Région...) ?
Pourquoi vouloir faire toujours plus gros avec une série d’obsessions : compétitivité, rayonnement et dynamisme économique ? Quelles en sont les conséquences ?

Les partis semblent préférer faire une surenchère pour une métropole toujours plus attractive au détriment des enjeux sociaux. Cette nouvelle strate de pouvoir éloigne toujours plus la population des centres décisionnaires creusant toujours plus le fossé entre celle-ci et l’élite.
Comment se fait-il qu’aucun candidat ne s’élève contre le jeu et le concept même de ce espace de pouvoir autoritaire, surplombant et inégalitaire où le développement économique est la seule chose qui compte ?
Compte-tenu de ses pouvoirs propres et des lois, règlements et normes qui l’enserrent, une autre gestion de la Métropole est-elle possible ?

Les villes sont faites pour y vivre et accueillir.
Quelle est la réalité de cela dans la Métropole et pour ceux qui souhaitent la diriger, quand par exemple :
- la spéculation immobilière, la rénovation urbaine, la requalification des quartiers, rejettent lentement, inexorablement et discrètement la plus grande partie des populations modestes en périphérie au profit d’une classe de « bons habitants », bons consommateurs et bons électeurs ?
- la situation, le statut et des conditions de survie des étrangers, exilés, clandestins s’aggravent du point de vue statutaire, sanitaire, d’hébergement, emploi... ?

Nous vous invitons à venir vous informer et débattre de ces questions (et d’autres !) avec Paul Boino, géographe, spécialiste de la Métropole
Samedi 7 mars à 14 h (précises) à l’Atelier des Canulars, 91 rue Montesquieu, 69007 Lyon

Table de presse et bar prévus

Contact : nina-lyon@riseup.net

samedi 7 mars 2020

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Capitalisme / Consumérisme » :

>1er janvier 1994 dans l’État du Chiapas au Mexique

Déjà vingt cinq ans ! Le 1er janvier 1994 marque l’apparition sur la scène politique mexicaine et sur la scène médiatique internationale du mouvement révolutionnaire « zapatiste » des indigènes du Chiapas au cri de ¡Ya Basta !.

› Tous les articles "Capitalisme / Consumérisme"

Derniers articles de la thématique « Spectacle politique » :

>Népotisme : Bruno Bernard place son oncle à la tête de Grand Lyon Habitat

François Thévenieau a été désigné en septembre 2020 comme représentant de la Métrople de Lyon au conseil du bailleur social Grand Lyon Habitat, dont il a immédiatement été nommé président. Inconnu du grand public, cet homme n’est autre que l’oncle maternel de Bruno Bernard, le président de la Métropole...

>Loi sécurité globale : l’hypocrisie des élus lyonnais

Des élus verts étaient présents dans la manifestation du 28 novembre 2020 contre la loi sécurité globale. Alors que localement ils passent leur temps à réclamer plus de flics et à renforcer les dispositifs de surveillance, cette présence sonne faux. Mais peut-être est-ce l’annonce d’un tournant à venir ...

› Tous les articles "Spectacle politique"