Quelles perspectives pour les M.A.S ?

1607 visites

La première maison d’accueil spécialisée prévue pour des personnes polyhandicapées s’est ouverte dans le Rhône à Feyzin pour pallier les besoins de service de suite en pédopsychiatrie. Ainsi un prix de journée équivalent à 213 e pouvait passer sans heurts à 71 e (seulement). Qui en a fait les frais ? Dans un premier temps la masse salariale. il a donc fallu très vite inventer une formation adéquate, de surcroît en contrat de qualification forcement moins cher et un salaire au rabais ! Voilà comment est née la formation d’aide médico-psychologique !

Nous ne faisons pas ici le procès des AMP mais constatons amèrement la précarité de la dite formation qui dans son concept économique ne donne pas accès à un diplôme d’état mais à un certificat d’aptitude facilement répudiable.

Par ailleurs Le prix de journée des MAS étant très bas, la course au profit ne pouvait pas s’en arrêter là : fi des infirmières psychiatriques puisque les budgets ne s’y prêtaient pas ! de même pour les éducateurs qu’ils soient moniteurs ou spécialisés
Dans un second temps, ce sont les personnes accueillies et leur famille qui pâtissent de cette surenchère à l’économie à tout prix : de moins en moins de personnel, de plus en plus de personnes à prendre en charge, des exigences de la part des directions qui vont jusqu’à minuter le temps à consacrer à une toilette. Par exemple, 12 min. pour un valide, 17 pour les cas plus lourdement atteints ! De plus, même le matériel concernant l’hygiène est sévèrement comptabilisé et rationné ; Parle-t-on encore de personnes, d’êtres humains ou de marchandises à rentabiliser ? Dans un tel contexte, quelle place à la création du lien, à l’éducation, à la pédagogie, au mieux vivre ?
Concernant la refonte de la convention de 1966 de nombreuses inquiétudes surgissent, à savoir la manipulation des besoins des résidants. En effet, pourquoi ne pas imaginer la présence de tout le personnel uniquement sur les temps forts de l’accompagnement définis par des directions avares.

Le “chat noir tempête”, comme l’ensemble des publications de la CNT, est rédigé et maquetté par des militant-e-s après leur journée de travail. Notre syndicat, refusant toute bureaucratisation, fonctionne sans permanents et sur une base de la rotation des tâches, afin que chacun-e s’implique concrètement dans la vie du syndicat.

Pourquoi ce bulletin de tempête ?
Pour nous, salariés du social et de la santé, membres de la CNT, nous voulons d’abord recréer des liens entre les salariés isolés des différents établissements du secteur qui sont confrontés à la souffrance au travail, soit parce que leurs conditions de travail se dégradent, parce que l’éthique et la déontologie professionnelles qui fondaient nos pratiques sont sacrifiées par nos employeurs et les pouvoirs publics qui tentent de mettre en place des approches de rentabilité et ou de criminalisation des personnes en difficulté avec lesquelles nous travaillons, soit même parce que syndicalistes défendant le droit du travail et des travailleurs en s’opposant à ces dérives, certains sont frappés directement ou sournoisement par la répression patronale.
Un bulletin ouvert à tous les avis de tempête, à l’expression de cette souffrance au travail et permettant aussi de prendre du large en essayant de mieux cerner sur quelle mer agitée naviguent aujourd’hui les salariés, peut être un moyen de rompre l’isolement et le découragement pour tisser des solidarités, partager les expériences et les moments positifs que notre pratique essaie de mettre en œuvre.

Permanence
les 1er et 3e jeudis
de chaque mois
de 18h à 20h
au local
44, rue Burdeau
69001 LYON

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles du groupe « CNT Interco 69 » :

› Tous les articles "CNT Interco 69"