Riposte antifasciste nationale à Saint-Brévin (44) et pour chaque lieu d’accueil des personnes exilées menacées par l’extrême droite !

734 visites
Manif

Le parti Reconquête (parti de Zemmour), en lien avec un collectif fasciste local s’organisent en ce moment contre un futur CADA (centre d’accueil des demandeureuses d’asile) à Saint Brévin les pins (44). Ils ont déjà réussi à empêcher la mise en place d’un CADA à Callac (22). Dans un contexte de projet de loi immigration à vomir, cela risque de faire des précédents inspirant pour l’extrême droite et le fascisme ainsi que de banaliser toujours plus l’hostilité envers les personnes demandeuses d’asile...
Mobilisons-nous pour l’accueil des personnes exilées et contre le fascisme !!

Les fascistes prennent la rue le 25 février à Saint-Brévin-les-Pins (44) : défendons les droits des exilé.e.s à partir de 14h !

Le mot d’ordre national du parti Reconquête pour cette date : « Après Callac, Saint-Brévin ! ».

JPEG - 361.4 ko

Le parti Reconquête (parti d’Eric Zemmour), en lien avec un collectif fasciste local, appelle le 25 février de 14h à 17h à une manifestation xénophobe visant à empêcher l’accueil d’exilé-e-s à Saint-Brévin les Pins !

La présence de Gilbert Collard, président d’honneur du parti Reconquête et parrain du collectif brévinois est annoncée, ainsi que celle d’autres personnalités de l’extrême-droite.

En 2021, une décision de la préfecture de Loire-Atlantique annonçait la création d’un centre d’accueil de demandeurs d’asile (CADA) à Saint-Brévin. Initialement prévue pour avril 2022, l’ouverture de ce dernier est aujourd’hui repoussée à fin 2023. Ce centre, qui s’ajoute à un lieu d’hébergement sur la commune institué en 2016 à la suite de l’expulsion de la « jungle » de Calais, est destiné à accueillir des personnes et familles exilées en attente de l’examen de leur dossier par l’État.

Ce type d’institution s’inscrit dans un cadre de gestion, de contrôle et de tri des exilé.e.s. Nous ne nous inscrivons pas dans le soutien d’un CADA, mais les lieux d’accueil d’exilé.e.s en France sont aujourd’hui systématiquement visés par l’extrême droite : Callac, puis Saint-Brévin et depuis peu Corlay (22) ! Nous devons donc être présent.e.s pour soutenir les individus visés par ces attaques et garantir la présence de lieux d’accueil en France !

Depuis l’hiver 2022, une mobilisation locale contre l’instauration du CADA a vu le jour dans la commune de Saint-Brévin-les-Pins. Un collectif de riverain.e.s a rapidement été soutenu par le RN et d’autres militant.e.s ostensiblement racistes, notamment affilié.e.s au parti Reconquête d’Eric Zemmour. Une première mobilisation de leur part avait ainsi rassemblé près de 200 fascistes le 11 décembre 2022. Iels ont pu parader et entonner leurs propos racistes en toute impunité dans les rues de Saint-Brévin.

Le collectif fasciste local et le parti Reconquête organisent une nouvelle manifestation le 25 février prochain, avec la présence de Gilbert Collard et d’autres invité.e.s surprises, pour avoir une portée plus nationale. Après Callac, Saint-Brévin-les-Pins et son futur CADA deviennent le nouveau cheval de bataille du fascisme en France, et il y a fort à parier que beaucoup de militant.e.s fascistes seront présent.e.s et déterminé.e.s à imposer leur violence raciste, misogyne et eugéniste.

Un collectif de soutien au futur CADA et aux exilé.e.s, composé d’élu.e.s de l’opposition, appelle seulement à une manifestation le 25 février au matin en refusant toute action antifasciste, même « pacifiste » qui se déroulerait l’après-midi. Cela laisse le champ libre à la manifestation de Reconquête et des fachos pour imposer ses idées.

Hors de question de laisser croire aux fascistes qu’iels n’ont rien à craindre et qu’iels sont donc légitimes à s’exprimer dans toute la ville !
Contre leur monde abominable et pour la liberté de circulation, la régularisation des exilé.e.s et l’égalité des droits, organisons-nous et luttons ensemble !

Ne laissons pas les fascistes prendre la rue en toute impunité, ne les laissons pas croire que leurs idées racistes et xénophobes sont légitimes à être portées dans l’espace public, ne les laissons pas imposer leur rapport de force visant à empêcher tout lieu d’accueil des exilé.e.s en France !

Rendez-vous devant l’entrée du Super U de Saint-Brévin-les-Pins (sur le parking) le 25 février à partir de 14h, puis réfléchissons ensemble aux modalités d’action une fois sur place.

D’autres actions de solidarité et d’éducation populaire, à l’initiative de copain.e.s de lutte, sont également en préparation pour le 25 février au midi et dans l’après-midi ; tenons-nous informé.e.s afin de les rejoindre et de leur apporter du soutien en amont et en aval de notre rassemblement !

Affichons notre solidarité avec les personnes exilées, défendons leurs droits et l’accueil inconditionnel et controns la montée des fascismes partout !

L’objectif de la mobilisation n’est pas de se mettre en danger, mais d’être présent.e.s au mieux pour montrer notre solidarité envers les exilé.e.s et empêcher autant que possible les fascistes de parader en toute tranquillité.

À la suite du rassemblement, si le cœur vous en dit, retrouvons-nous pour une discussion collective afin de réfléchir ensemble aux différents moyens de poursuivre la lutte à Saint-Brévin et ailleurs.

Prenons soin les un.e.s des autres !

(Nous recommandons fortement le port du masque aussi bien pour des raisons sanitaires que pour l’anonymisation face aux militant.e.s fascistes et à la répression)

Contact :

Collectif Anti Fasciste du Pays de Retz

antifascisme_paysderetz@riseup.net

— 

Plus de détails sur l’historique et le contexte local :

L’importance d’une mobilisation nationale antifasciste à Saint-Brévin-les-Pins le 25 février

Il y a seulement quelques semaines, un projet similaire a été abandonné dans la ville de Callac (Côtes d’Armor), sous les pressions et menaces répétées de groupuscules fascistes soutenus par Reconquête. Galvanisés par cette victoire, les fascistes se tournent vers Saint-Brévin.

Le parti Reconquête d’Éric Zemmour, représenté par le « président d’honneur » Gilbert Collard, est à la tête de l’organisation de cette mobilisation.

Évidemment, Valeurs actuelles, Français de Souche, Breizhinfo et tous les médias nationaux de la fachosphère attendent le rendez-vous avec impatience. Le mot d’ordre relayé par ces médias : « Après Callac, Saint-Brévin ! »

L’objectif du parti Reconquête, à l’échelle nationale, est de faire de Saint-Brévin le nouveau fer de lance de sa stratégie d’empêchement de tout accueil des exilé.e.s en France après Callac. Le parti a choisi de se démarquer du FN en optant pour une stratégie non-électoraliste, proche des groupuscules fascistes, avec des pétitions, tractages, manifestations, menaces, etc.

Le but de leur mobilisation est d’instaurer un rapport de force et de mettre en place des actions visant à terroriser les soutiens aux exilé.e.s, qu’iels soient civil.e.s ou élu.e.s. Ces actions renforcent la base locale de militant.e.s fascistes, tout en développant leur médiatisation nationale.

Callac, Saint-Brévin, et ensuite ? Fortes de leurs victoires, le parti Reconquête et les milices fascistes qui gravitent autour seront tentés d’aller toujours plus loin et de s’attaquer à chaque lieu d’accueil/de soutien d’exilé.e.s en France. La mobilisation contre la manifestation de Reconquête à Saint-Brévin est donc autant urgente que nécessaire. Ne les laissons pas imposer leur présence et leurs idées ! Organisons-nous et faisons bloc autant que possible pour empêcher les fascistes de prendre la rue le 25 février !

Face au fascisme : riposte immédiate et radicale

Les attaques fascistes montent en puissance en France depuis l’année dernière : assassinats (le meurtre du rugbyman argentin Federico Martín Aramburú par Loïc Le Priol par exemple), attaques répétées contre des camps de Rroms, des squats de soutien aux exilé.e.s, des libraires anarchistes, des bars militants, menaces de morts, intimidations…

La violence de ces actes, renforcée par un discours politicien et médiatique complice, est le signe que l’opposition citoyenniste, qui veut éviter toute radicalité face aux fascistes, a clairement ses limites.

Il ne faut pas oublier dans l’histoire que le fascisme, lorsqu’il se sent suffisamment puissant pour agir en toute impunité, ne peut être stoppé que par des actions radicales. Ne pas s’opposer à ces rassemblements et milices, c’est également être complaisant, c’est accepter qu’ils prennent la rue, c’est normaliser la présence du fascisme.

Un contexte local antifasciste défavorable…

En 2016 déjà, un CCAS est prévu pour accueillir des réfugié.e.s expulsé.e.s de Calais et cette annonce provoque un rassemblement fasciste le samedi 17 septembre devant la Mairie. Ce rassemblement sera heureusement contré par un appel antifasciste diffusé dans le 44 qui permettra de faire fuir les groupuscules xénophobes (à coups d’œufs et de tomates pourries !). Une humiliation pour les fascistes qui avait permis d’éviter par la suite un nouveau rassemblement à Saint-Brévin ! Cependant, en 2016, les forces d’extrême droite étaient loin d’être aussi organisées et mobilisées qu’aujourd’hui, et l’opposition en face plus déterminée…

Le 11 décembre 2022, le « collectif de préservation de la pierre attelée » organise donc une manifestation soutenue par de nombreux députés du RN, figures du parti Reconquête, et plusieurs membres actifs de groupuscules identitaires.

Suite à l’annonce d’une mobilisation fasciste contre l’ouverture du CADA, le collectif brévinois de soutien aux personnes exilé.e.s organise un contre-rassemblement le même jour.

Leur campagne de communication était pour le moins discrète et appelait à un rassemblement « pacifiste ». Sûrement pour écarter toute personne qui se sentirait légitimement en colère face à une manifestation fasciste autorisée par l’État. Le terme « fasciste » pour désigner les opposants au CADA n’est jamais lâché (on parle de « voisins » !).

Une fois sur place, les manifestant.e.s venu.e.s en soutien aux exilé.e.s, se sont retrouvé.e.s regroupé.e.s à l’écart de la première manifestation, pour un simple rassemblement avec prise de paroles en face de la plage. Le but du rassemblement était bien de ne déranger personne. Le rassemblement « pacifiste » est ainsi facilement encadré par des gendarmes et le Peloton de Surveillance et d’Intervention de la Gendarmerie, le tout armés de flashballs.

Aucune manifestation de prévue donc, pendant que les 200 fascistes ont pu, eux, parader dans toute la ville avec leurs mégaphones et tenir des propos racistes/xénophobes en toute sérénité. Le collectif des brévinois attentifs et solidaires occupe ce temps avec un discours républicain sur l’accueil des exilé.e.s et leur plan pour les « intégrer », et pourquoi ils seront utiles à la France. Une liste de personnalités françaises issues de l’exil est ainsi citée pour illustrer l’apport de l’immigration au prestige de la France. Il y aurait ainsi les bons et les mauvais exilé.e.s… Tchouammeni est également cité comme fierté nationale issue de l’exil, alors qu’il est né à Rouen…

Composé d’élu.e.s de l’opposition à la mairie, le « collectif des brévinois attentifs et solidaires » a sans doute des billes électorales à perdre en cas de radicalité, pourtant nécessaire face au parti Reconquête et à un rassemblement xénophobe ! Face à la manifestation fasciste prévue le 25 février à partir de 14h, le collectif des brévinois attentifs et solidaires prévoit ainsi de se rassembler… seulement le matin du 25 !

Il refuse cette fois-ci toute action, même pacifiste, et à l’écart de la manifestation des fascistes l’après-midi, laissant ainsi le champ libre à une manif fasciste à portée nationale d’imposer/diffuser leurs idées racistes durant plusieurs heures dans la commune, menacer les exilé.e.s hébergé.e.s actuellement au CCAS de Saint-Brévin et faire pression sur les autorités pour abandonner le projet du CADA !

Nécessité d’une riposte antifasciste nationale à Saint-Brévin et pour chaque lieu d’accueil des exilé-e-s en France menacé par l’extrême droite !

Puisque nous ne pouvons pas attendre une réponse antifasciste déterminée dans le Pays de Retz et plus spécifiquement à Saint-Brévin, et que nous sommes face à une stratégie nationale de mobilisation fasciste pour faire tomber l’accueil des exilé.e.s, nous avons besoin d’un large soutien le 25 février.

Reconquête et la fachosphère qui gravite autour projettent d’attaquer systématiquement tout lieu d’accueil des exilé.e.s ! Pour eux, la victoire à Saint-Brévin est déjà acquise. Un nouveau lieu d’accueil est déjà dans leur collimateur : celui de Corlay dans les côtes d’Armor !

Nous l’avons vu malheureusement à Callac, leur stratégie paye ! L’accueil même de toute personne exilée en France est menacé ! À chaque attaque fasciste contre un lieu d’accueil, soyons présent.e.s par une mobilisation nationale, soyons déterminé.e.s à ne pas laisser le fascisme s’installer et gagner en France !

Soutien à toutes les personnes exilées, accueil inconditionnel et abolition de toutes les frontières !

La suite à lire sur : https://nantes.indymedia.org/events/83835/mobilisation-pour-laccueil-des-personnes-exilees-et-cont

P.-S.

Contact pour toute envie / besoin / question :
Collectif Anti Fasciste du Pays de Retz
antifascisme_paysderetz@riseup.net

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Manif » :

› Tous les articles "Manif"

Derniers articles de la thématique « Migrations / Sans-papiers » :

>Soirée de soutien aux mineurs isolés de Lyon samedi 9 mars à GZ

RITUELLE 2 TECHNO FOR REFUGEES Après le succès de notre première RITUELLE à GZ, nous remettons le couvert : RITUELLE est un prolongement des dimanches solidaires pour permettre un soutien financier pour les mineurs isolés de la métropole par le biais du reversement des bénéfices en même temps...

› Tous les articles "Migrations / Sans-papiers"

Derniers articles de la thématique « Extrême-droites / Réactionnaires » :

>Appel aux anarchistes à participer aux manifestations du 24 février

En Ukraine, comme en Palestine, un empire génocidaire refuse de reculer devant la volonté de subjuguer totalement un peuple dominé malgré des appels incessants à un cessez-le-feu. Alors qu’on s’approche des deux ans du début de l’invasion totale lancée par le régime de Poutine, nous avons choisi...

› Tous les articles "Extrême-droites / Réactionnaires"

Derniers articles de la thématique « Racismes / Colonialismes » :

› Tous les articles "Racismes / Colonialismes"