Semaines anticoloniales et antiracistes à Annonay et St-Julien-Molin-Molette du 2 mars au 5 avril

680 visites
conférence/débat

Semaines anticoloniales et antiracistes du 2 mars au 5 avril 2019 à Annonay et Saint-Julien-Molin-Molette organisées par l’ASTI Bassin d’Annonay.
Plusieurs évènements : films, conférences, discussions, spectacle, avec plusieurs invité•es.

- Projection du documentaire Fanon hier, aujourd’hui
Qui était Franz Fanon et quel est son héritage actuel ?
Discussion en présence du réalisateur Hassane Mezine
samedi 2 mars – 20 h 30 - Saint-Julien-Molin-Molette - Salle de La Passerelle
Tarifs cinéma Cinémolette (5€/4.20€)

- Conférence du sociologue et militant Saïd Bouamama  : Posture coloniale de la France en Outre-Mer
Le colonialisme français sévit encore et toujours.
mercredi 13 mars - 20 h - Annonay – GOLA, Salle Jean Jaurès (34 av. de l’Europe)
Prix libre
+ Emission radio en public avec Saïd Bouamama
à 16 h au centre social des Perrières (3 rue Jean Joseph Besset)

- Conférence de la politologue et militante Fatima Ouassak  :
Racisme structurel à l’école
Le système scolaire français est parmi les plus inégalitaires et discriminatoires des pays de l’OCDE.
vendredi 15 mars - 20h - Annonay - Centre social des Perrières (3 rue Jean Joseph Besset)
Prix libre
+ Emission radio en public avec Fatima Ouassak
à 17 h 30 à Médiapop (place de la Liberté)

- Présentation du livre Assata, une autobiographie, par le collectif Cases Rebelles
L’autobiographie d’Assata Shakur, militante noire révolutionnaire des années 70, est une formidable leçon d’histoire populaire et d’engagement radical.
Apéro-buffet partagé à 19 h, puis présentation du livre
jeudi 21 mars - 19h - Annonay - Centre social des Perrières (3 rue Jean Joseph Besset)
Prix libre

- Projection du documentaire Dire à Lamine
présenté par le collectif Cases Rebelles
puis discussion en présence de Ramata Dieng, la sœur de Lamine Dieng
Le 17 juin 2007 à Paris, Lamine Dieng était tué par la police. 10 ans après, Dire à Lamine raconte le combat de sa famille et du collectif Vies volées, créé par sa sœur.
vendredi 22 mars - 20h30 - Annonay - Salle annexe du gymnase du Zodiaque (18 av. Jean Moulin)
Prix libre
+ Emission radio en public avec le collectif Cases rebelles
à 16 h 30 à Médiapop (place de la Liberté)

- Conférence de Rony Brauman : Israël Palestine : démocratie ou apartheid ?
Rony Brauman posera la question de la nature du régime israélien et des formes légitimes de solidarité avec les Palestinien.nes.
Organisée avec l’AFPS d’Annonay (Association France Palestine Solidarité)
Reportée au mercredi 12 juin
Prix libre

- Lecture-spectacle-discussion « Guerre : et si ça nous arrivait ? »
par la compagnie Transformateur
Nous sommes plongé.es dans une France en état de guerre qui force ses ressortissant.es à l’exil.
vendredi 5 avril - 20h30 - Annonay - Atelier Quand la mer monte (5, place de la Liberté)
Prix libre

Tout au long du mois de mars, Radio d’Ici (105.7 ou 106.6) relaiera les différents évènements et diffusera des émissions en lien avec ces thématiques : une série documentaire sur l’expérience politique du réseau Rock against police et une sélection d’émissions du collectif Cases rebelles.
Tout au long du mois de mars, le jeudi à 15 h, le vendredi à 10 h, le samedi à 14 h et le dimanche à 19 h 10 sur Radio d’ici.


Informations et détails sur le programme des Semaines Anticoloniales et Antiracistes :
asti07.annonay(arobase)hotmail.fr
Facebook : ASTI Annonay
Site : asti-annonay.fr


L’ASTI d’Annonay

C’est une association laïque, indépendante de tout groupement philosophique, politique ou religieux. Toute personne, quelles que soient sa nationalité, sa situation sociale, ses idées politiques, ses convictions religieuses a sa place dans l’association, pourvu qu’elle partage les objectifs de l’association.
C’est une association indépendante (seuls ses adhérents interviennent dans les décisions à prendre) et démocratique (tous les adhérents peuvent s’exprimer librement, la transparence est de règle à tous les niveaux, et les décisions sont prises clairement par la majorité).

Elle a pour objets :

  • d’assurer la défense des étranger(ère)s et immigré(e)s dont les droits ne sont pas respectés, quelles que soient leur nationalité, leur position politique ou religieuse ;
  • de veiller au respect de leurs droits, de leur dignité, de leur sécurité, et de l’égalité ;
  • de les accompagner dans leurs démarches juridiques et administratives, et dans l’apprentissage de la langue française ;
  • de les aider à s’organiser eux/elles-mêmes ;
  • de prendre position sur la politique de l’immigration pouvant leur nuire et sur les politiques de colonisation dans le monde ;
  • d’informer et de sensibiliser les citoyen-ne-s sur les difficultés rencontrées par les étranger-ère-s et les immigré-e-s du fait de la politique de l’immigration menée en France et en Europe, sur les politiques de colonisation menées de par le monde, sur les violences faites aux femmes et sur toutes les formes de discrimination ;
  • de lutter contre les discriminations, qu’elles soient ethniques, religieuses, sexuelles, etc

P.-S.

- Programme en PDF :

PDF - 2.5 Mo

Documents associés à l'article :

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « conférence/débat » :

› Tous les articles "conférence/débat"

Derniers articles de la thématique « Éducation - partage des savoirs » :

>Thomas Sankara : « Malheur à ceux qui bâillonnent le peuple ! »

Le 15 octobre 1987 à Ouagadougou, Thomas Sankara a été assassiné par Blaise Compaoré, celui qui a pris le pouvoir à sa place. Sankara avait redonné le nom local à son pays : le Burkina Faso , « le pays des hommes intégres », à la place du nom colonial de Haute-Volta. Il avait bouleversé la façon de faire la...

› Tous les articles "Éducation - partage des savoirs"

Derniers articles de la thématique « Guerres - Armements » :

>Octobre lyonnais en 1942 : « Pas un homme en Allemagne ! »

C’est le cri des cheminots lyonnais des ateliers d’Oullins qui ont eu le courage le 13 octobre 1942 d’arrêter le travail pour s’opposer aux réquisitions de leurs collègues dans les entreprises de guerre allemandes. Le mouvement s’étend dans la région. L’unification de la résistance ouvrière et de la...

>Halte à l’agression turque ! Défendons le Rojava !

Contre l’agression turque et pour la défense du Rojava, des organisations lyonnaises appellent à manifester ce samedi à 15h30 à Bellecour pour dénoncer cette offensive militaire et impérialiste prenant pour cible les civils et les combattant.e.s révolutionnaires et progressistes dans cette région du...

› Tous les articles "Guerres - Armements"

Derniers articles de la thématique « Résistances et solidarités internationales » :

› Tous les articles "Résistances et solidarités internationales"