Un rassemblement de soutien à tou.te.s les migrant.e.s et réfugié.e.s déterminé face à la préfecture et l’Action Française

1340 visites

Après une première interdiction de rassemblement le 21 novembre ordonnée par le préfet Delpuech sous le prétexte fallacieux de « potentiel risque d’agression par l’extrême droite » puis l’interdiction par deux fois d’une manifestation de soutien au peuple palestinien comme d’une marche contre la COP21, l’espoir de pouvoir enfin s’exprimer dans la rue devenait de plus en plus mince.

Le rassemblement de ce jeudi en soutien à tou.te.s les réfugié.e.s et migrant.e.s a lui aussi bien failli être interdit, le préfet ayant exigé qu’aucun rassemblement ne puisse se faire devant des bâtiments publics. Pourtant ce sont ces mêmes endroits qui sont truffés de caméras et déjà ultra sécurisés !

Il ne s’agit en réalité que d’un prétexte fallacieux utilisé pour museler toute tentative d’expression politique et maintenir la population dans un état de peur pour influer sur les prochaines élections !!

Après d’ultimes tractations, le rassemblement sera tout de même autorisé, mais déplacé place Bellecour quadrillée par les flics.

Malgré cette pression et ce changement de lieu, le rassemblement fut tout de même un succès avec près de 300 personnes au rendez-vous !

JPEG - 312 ko

Certes, certain.e.s diront que 300 personnes sur une métropole de 1,5 million d’habitant.e.s, cela ne représente pas grand-chose. Mais, la pression de plus en plus forte exercée par la police depuis le début de l’état d’urgence sur les personnes qui n’arboreraient pas le bon faciès ou la tenue correcte exigée ne facilite pas vraiment la mobilisation des premiers concernés."

Des perquisitions sont également effectuées dans des centres d’hébergement, des ordres de quitter le territoire (OQTF) sont distribués à la pelle dans les bidonvilles et ailleurs, les flics sortent leurs fusils à pompes face aux squatteurs qui ont l’audace de glaner de quoi survivre dans les poubelles !!

Cette répression du quotidien fonctionne donc malheureusement bien sur les plus stigmatisé.e.s et précaires ! De ce fait, la présence de 300 personnes peut être reconnu comme un succès, tout comme le sourire des passants à la lecture des tracts distribués autour du rassemblement !

Recensement des joies (ou pas) de l’état d’urgence en France

La quadrature du net a mis en place une page Wiki spécifique visant à recenser les articles de presse qui parlent de possibles abus / dérapages liés à l’état d’urgence. Il sera utile notamment lorsqu’on aura à traiter la modification constitutionnelle annoncée par le gouvernement pour une extension / (...)

1er décembre 2015

Le préfet annonçait une action probable des identitaires, mais ce sont finalement une dizaine d’abrutis de l’Action française qui sont venus faire les marioles en arborant une banderole des plus pathétiques.

JPEG - 64.6 ko

À peine avaient-ils fait 5 mètres sur la place, qu’un mouvement de foule des participants.e.s au rassemblement, mais aussi des personnes passant là par hasard ont fondu sur ces guignols qui ont fui lâchement derrière une ligne de CRS en abandonnant leurs banderoles.

Celle-ci fût ensuite brûlée joyeusement au milieu de la place redonnant par la même du courage quant à notre force et à notre détermination collective !

JPEG - 40.9 ko

A bas toutes les frontières ! À bas l’impérialisme ! A bas l’état d’urgence !

JPEG - 71 ko

P.-S.

Ce compte rendu a été écrit par des membres du collectif CSAO « Le Harraga » présent.e.s sur place

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Migrations - sans-papiers » :

>Stop à la procédure Dublin ! Manifestation le 26 septembre.

Pour demander la sortie de la procédure Dublin et la régularisation des habitants de l’amphi Z, nous appelons à manifester, puis à nous rassembler devant la préfecture. La manifestation débutera devant la métropole à 15H30 et se finira devant la préfecture à 17h où nous demanderons à être reçus par le...

>A l’heure où... Quinzaine de l’exil du 27 sept. au 13 oct.

Du 27 septembre au 13 octobre prochain, différents collectifs et associations de la vallée de la Drôme vous invitent à la Quinzaine de l’Exil « A l’heure où… » . Au programme, du fin fond du Diois, aux prémices de l’Ardèche, le long des berges de la Drôme seront proposés, des tables rondes, des discussions,...

>Migrants en danger ! Alerte aux Elu.E.s !

A l’occasion de la réunion du Conseil de la Metropole du 17 septembre les élu.e.s vont voter la reconduction du dispositif calamiteux de prise en charge des Mineurs Isolés non accompagnés.La tendance est à l’externalisation des services publics de l’aide à l’enfance sous forme de contrats passés avec...

> Tous les articles "Migrations - sans-papiers"

Derniers articles de la thématique « Extrêmes droites » :

> Tous les articles "Extrêmes droites"

Derniers articles de la thématique « Résistances et solidarités internationales » :

>Naissance de Ricardo Flores Magon le 16 septembre 1874

Olt nous présente en BD la vie de l’anarchiste mexicain Ricardo Flores Magon, né le 16 septembre 1874 à San Antonio Eloxochitlán (Oaxaca) et assassiné le 21 novembre 1922 au pénitencier de Leavenworth (Kansas, États-Unis). Précurseur de la Révolution mexicaine, son mot d’ordre était « Tierra y Libertad ...

> Tous les articles "Résistances et solidarités internationales"
}