[Vidéo] Une journaliste du « Progrès » place Bellecour le 21/10 : une interview aux réponses dictées

6917 visites
Mouvement sur les retraites 8 compléments

Une personne qui se présente comme journaliste au Progrès interroge des jeunes place Bellecour le jeudi 21 octobre, alors que la place est fermée par la police et 500 personnes emprisonnées plusieurs heures... Petit cours de désinformation, ou comment passer les questions qui gênent.

Une personne qui se présente comme journaliste au Progrès interroge des jeunes place Bellecour le jeudi 21 octobre, alors que la place est fermée par la police et 500 personnes emprisonnées plusieurs heures.

Au cours de son interview, elle tente, plusieurs fois, de leur faire dire ce qu’elle pense : "oui, c’est pas bien de casser". Et, quand une jeune fille évoque le racisme latent, la journaliste l’ignore. Ce n’est pas apparemment ce qu’elle veut entendre et le seul sujet qui l’intéresse, c’est « la casse ».


Manifestation Lyon place Bellecour Jeudi 21 Octobre 2010

C’est la même méthode que Pujadas avait appliqué avec des syndicalistes ici, dans un autre contexte de grèves :

Les journalistes ont une grande influence sur la culture, la politique, ce sont eux qui véhiculent toutes les opinions, toutes les propagandes. Et contrairement à ce qu’ils peuvent dire, ils sont, comme nous, loin d’être neutres. Surveillons les journalistes !

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 2 novembre 2010 à 21:39, par chat

    À Farida,

    La personne qui filme n’est peut-être pas (sûrement pas) une journaliste
    professionnelle. Peu importe. Presque tous les « vrais » journalistes sont
    sarkozystes. Presque tous, ils sont du côté du pouvoir. Ils sont
    racistes. Ils sont du côté des plus forts, des patrons, des esclavagistes.
    TOUJOURS. Ce sont eux qui ont fait passer la réforme. Ce sont eux qui
    soutiennent l’argument fatal du « on vit plus vieux donc... »

    « La droite n’avait qu’un argument pour justifier la contre-réforme Woerth
    sur les retraites. Un seul. Mais un costaud. Un qui te cloue à ton siège
    comme Jésus à sa croix tellement il est con : l’espérance de vie, elle
    augmente... » Charb, dans le Charlie Hebdo du 19 octobre.

    Cet argument a été repris sans cesse par les journalistes. ILS NE SONT PAS
    NEUTRES. ILS NE SONT PAS IMPARTIAUX. ILS SONT SARKOZYSTES.

    Farida, vous demandez si j’ai eu « l’impression que les journalistes en
    traitant de la « prison à ciel ouvert » ont cherché coûte que coûte des
    casseurs pour leur parler de la journée de mardi et ne parler que de ça ?
    Non. »

    SI.

    Soit vous êtes aveugle, soit vous mentez délibérément. 99% des médias
    sont du côté du pouvoir. Les mass-médias sont financés par les
    industriels et les banques. Bref, ils reçoivent du fric des riches. Leurs
    intérêts sont liés. Êtes-vous aveugle ?

    Que la personne qui filme soit une stagiaire, une étudiante ou quoi que ce
    soit ne change rien. Au contraire, cela prouve que le lavage de cerveau
    fonctionne bien sur les nouvelles recrues, sur la France entière. Cette personnes est obsédée par le « thème des casseurs », comme vous dites, autant que TF1, FR2, FR3, CANAL, M6, BFM, I-TÉLÉ, Le Monde, Libé, bref, presque tous. Même à gauche. Même à gauche.

    OUVREZ LES YEUX. Les médias véhiculent et façonnent les opinions. Ce sont
    EUX qui font la politique. Ce sont eux, qui, lors des premières boucheries
    de 1914, disaient que la France gagnait toutes les batailles, ce sont eux
    qui, pendant des semaines, ont menti sur ces boucheries. Ce n’est qu’un
    exemple. Un seul. En voulez-vous un million d’autres ? Eh bien OUVREZ VOS PAUPIÈRES.

    TOUS CES GENS NE SONT PAS NEUTRES. Ouvrez les yeux ! Réfléchissez.
    Ces gens sont des laquais, des esclaves. Ils n’ont aucune morale. Aucune.
    Les pujadas, les pernault, les ferrari, les calvi, pour ne citer que les
    plus abjects, mais aussi les autres qui ont un avis sur tout, les zemmour,
    les domenach, les apathie...

    Ils ont du fric plein les poches, et osent vomir leur bile sur ceux qui
    n’ont rien et qui demandent des miettes. Ils osent. Et
    vas-y que je te parle d’ « otages », de « galère », d’ « automobilistes
    pris en otages », d’ « usagers pris en otage », de « casseurs », de « 
    journée noire ».

    Qui sont ces gens, enfin ? DES RICHES. Des riches qui
    voudraient que les pauvres soient satisfaits de leur sort. Qu’ils
    continuent d’empiler des briques toute la journée. C’est une vie ça ? Y’a
    que le travail dans la vie ?

    Farida, vous focalisez l’attention sur un détail, d’autant plus
    que la première ligne de l’article stipule bien que l’auteur de la vidéo « se
    présente comme » journaliste. Notez la différence. Et puis cette
    différence importe peu. Ce qui compte, c’est cet état d’esprit de la
    France. IL PUE LE RACISME, cet état d’esprit. IL EST NAUSÉABOND, et vous,
    vous chipotez sur des détails.

  • Le 1er novembre 2010 à 19:33, par En passant

    @ Farida :

    Effectivement, tu sembles avoir raison, on avait un doute donc on avait rajouté un « conditionnel » (la presse fait ça tout le temps :p ) mais on aurait peut-être dû vérifier encore plus. Pendant un mouvement, peut-être la modération est-elle moins « serrée ».

    Cela dit, si la personne qui filme ici semble vraiment très amateure, elle ne fait que reproduire un comportement largement vu ailleurs, avec d’autres journalistes, pour deux aspects principaux.

    D’une part, l’insistance pour faire parler qqun de ce qu’on veut et pas de ce que la personne interrogée veut dire (cf. Bourdieu dans « Sur la télévision » après son épisode désastreux à Arrêts sur images). Variante, le phénomène se retrouve quand on découvre dans un journal une interview donnée à un-e journaliste, qui n’en a gardé que ce qu’il/elle veut, souvent pas le plus intéressant.

    D’autre part l’acharnement caricatural à ne parler que de « casseurs ». Ca a aussi été le cas du Progrès cette semaine-là, à part quelques articles. Mais à la télé, on n’aura entendu parlé que de ça, avec les 2 pauvres vidéos de pillage de magasins qui ont tourné en boucle toute la semaine, sans un mot sur le GIPN avec fusils à pompe, ou les nombreux blessés occasionnés par la répression.

    Pas de chance, l’énervement vis-à-vis des journalistes tombe apparemment sur qqun qui n’est pas pro, n’est pas du Progrès, etc. On aurait dû vérifier, mais, franchement, c’était vraisemblable. En tout cas, ça correspond à l’image qu’on a actuellement du travail et du comportement d’une majorité de journalistes. Et le traitement du mouvement lyonnais par la presse écrite lyonnaise ne nous incite pas à penser autrement.

    Le fait même que la presse se soit intéressé aux phénomènes des flics avec badges CGT (ce qu’on voit, qu’on sait, depuis des années et des années) au lieu de s’intéresser, par exemple, à la répression jamais vue qui a pu se dérouler à Lyon, ou encore à la jonction extra-ordinaire entre lycéens / chômeurs / salariés y compris face aux flics, est bien un indicateur de l’autisme de la presse, de sa déconnexion du monde réel et de son incapacité à en rendre compte. Et ça, c’était sur Rebellyon :)

  • Le 30 octobre 2010 à 02:44, par Farida

    Bonsoir,

    Dommage que vous ne vous interrogiez pas sur la provenance de cette vidéo avant de la mettre sur votre site. Il est peu probable que la personne qui filme et interroge soit journaliste tout court, et encore moins du Progrès.
    Vu les questions que posent la personne, je peux vous dire que ce n’est pas des questions de journalistes. ça n’a pas de sens de s’acharner à poser uniquement des questions sur les casseurs du mardi 19 alors que ce qui se passe ce jeudi 21 place Bellecour est LE sujet du jour. Avez-vous vu, lu ou entendu à la télé, dans la presse ecrite, ou la radio un traitement mediatique de cette journée avec un tel type d’interview ? Avez vous eu l’impression que les journalistes en traitant de la « prison à ciel ouvert » ont cherché coûte que coûte des casseurs pour leur parler de la journée de mardi et ne parler que de ça ? Non. Parce que même s’ils sont loin d’être parfaits, les journalistes ont quand même percuté qu une place Bellecour verrouillée et une manif scindée en deux était l’information a développer.
    La personne qui filme et questionne n’est pas journaliste (aucune maîtrise de l’interview. c’est du n’importe quoi ses questions, elle tourne en rond, obsédée par ce thème des casseurs, débarque vers 17h30, heure à laquelle les canons à eau ont été utilisés). Et elle est encore moins une journaliste professionnelle travaillant au Progrès.
    Le Progrès a un petit service vidéo. Même si les journalistes ne sont pas des supers cameramen, ils sont dotés au moins de camera et ne filment pas avec un portable. Ils connaissent les bases du tournage (plans serrés, larges...) et montent leurs sujets. Là c’est trop pourri. Donc il ne s’agit pas d’une vidéo faite par le service internet auquel cas on l’aurait trouvé sur le site du progrès.
    Il ne s’agissait pas d’une journaliste pour la version papier.
    On peut imaginer éventuellement que cette jeune femme soit une correspondante du Progrès. mais dans ce cas là, elle n’est pas journaliste professionnelle et ne peut se présenter comme telle. Elle ne décline pas son prénom et nom, et c’est gênant.
    On peut imaginer aussi qu’il s’agit là d’une manipulation, d’une intox plutôt qu’une info.
    On touche ici aux limites de la « participation citoyenne » de Rebellyon. L’idée est très bonne mais mettre du tout venant sans s’interroger sur les sources, sans filtrer en cas de doute, est risqué. Là, on ne sait pas d’où vient la vidéo, qui l’a fourni... Rebellyon, complice de « Lyon capitale de la désinformation » :). A bon entendeur. A bientôt (désolée pour la longueur).

  • Le 29 octobre 2010 à 13:12, par @Alex

    Alex, tu remarquera que, pour que cette info (bac infiltré) arrive sur le progrès, et que le préfet enclenche une procédure, il a fallu la video de rebellyon (cité dans l’article). Auparavant le progrès reprenait sans vergogne le discours « mythomanie » du préfet de police !

  • Le 29 octobre 2010 à 11:40, par chat

    À Alex,

    Tu dis que c’est « quand même » sur le site du Progrès que tu as trouvé cette info. Bon. Mais tu ne crois pas qu’arrivés à un tel niveau de mensonge de léchage de cul du pouvoir, les médias sont « quand même » un peu OBLIGÉS de dire un peu la vérité, non ? Les médias ne peuvent plus cacher, par exemple, que plus de 70 % des Français soutient la grève. Ils ne le peuvent pas parce qu’ils sont liés par des contrats avec les instituts de sondages. Mettez-vous bien ça dans la tête : CE N’EST PAS PAR HONNÊTETÉ QUILS COMMENCENT À RÉVÉLER CERTAINES CHOSES.

    Parenthèse : (Souvenez-vous des collabos qui, en mai 1945, ont subitement passés dans le camps des résistants, qui sont soudainement devenus des tondeurs. Souvenez-vous. Et à tous ceux qui critiquent des comparaisons « abusives », voilà le fait que je vous balance à la gueule : le 21 septembre 2010, place Bellecour à Lyon, il y a eu des BARRAGES ET DES FILTRAGES RACISTES. La comparaison vous posent toujours problème ? Prenez donc votre tête à deux mains ou, si elle chauffe trop, un dictionnaire, et réfléchissez un instant sur le concept de comparaison. « Comparaison n’est pas raison », direz-vous ? Non, en effet. Et moi je vous dirai que comparaison est comparaison. Point. Comparaison est leçon tirée de l’histoire. Leçon. Leçon pour retenir, pour ne pas recommencer certaines erreurs. Comparaison ne signifie pas « qu’une chose est égale à une autre », mais que certaines choses ont un début. Que certaines choses nauséabondes ressemblent à d’autres choses nauséabondes qui se sont, à un moment de l’histoire, amplifiées.)

    Que se passera-t-il avec les médias télévisés, d’après vous, si la gauche revient au pouvoir en 2012 ? Ils ne pourront plus faire la propagande comme ils le font depuis des années, plus autant du moins. Ils ne se feront pas virer : ils fuiront.

  • Le 29 octobre 2010 à 11:26

    Pour ce qui est de la désinformation de masse, il n’y a pas plus flagrant que la ’« carte des manifestations » publiée sur « lemonde.fr ».

    Aujourd’hui à midi, sont absents : Paris, Lyon, Marseille, Toulouse, Rennes, Nantes, Nancy, Strasbourg et Lille pour les grandes villes. D’après les commentaires, il manque des dizaines de ville moyennes... Ce qui leur permet bien évidemment de titrer « la mobilisation contre la réforme des retraites en forte baisse » ! Superbe cartographie à l’appui !

    Au passage, je me rappel d’une carte de France de CNN lors des émeutes des banlieues de 2005 qui avait permis aux journaleux français de se gausser de leur supériorité intellectuelle...

    le lien : http://www.lemonde.fr/politique/infographie/2010/10/28/la-carte-des-manifestations-du-28-octobre_1432320_823448.html#ens_id=1305816

  • Le 29 octobre 2010 à 04:12, par Alex

    C’est quand même sur le site du Progrès que j’ai u voir cette info encourageante (même s’il n’y a pas encore de sanction concrète prononcée à l’encontre de ces « forces de l’ordre », et qu’il n’y en aura peut-être d’ailleurs jamais) :

    http://www.leprogres.fr/fr/region/l-ain/ain/article/4048054,179/Infiltration-dans-les-manifs-a-Lyon-trois-policiers-vises-par-une-enquete.html

    Bien joué, chaque victoire compte !

    Un des parqués de Bellecour.

  • Le 29 octobre 2010 à 00:00, par chat

    Au cas où ladite journaliste supprimerait le lien vers la première vidéo, la voici ailleurs :

    http://www.dailymotion.com/video/xffmbw_propagande-d-une-journaliste-du-progres-place-bellecour_news

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Mouvement sur les retraites » :

› Tous les articles "Mouvement sur les retraites"