Sur les désastres écologiques de Bayer Monsanto et leur prétendue transition : projections et conférence

849 visites
bye bye bayer

Sur les désastres écologiques de Bayer Monsanto et leur prétendue transition.
Dans le cadre des Soulèvements de la Terre et de la mobilisation du 5 Mars contre la mutlinationale dont le siège se trouve à Lyon.
#ByeByeBayer #ciaoMonsanto

Le monde selon Monsanto
Marie-Monique ROBIN (2008)
Avec 17 500 salariés, un chiffre d’affaires de 7,5 milliards de dollars en
2006 et une implantation dans quarante-six pays, Monsanto représente le leader mondial des OGM, mais aussi l’une des entreprises les plus controversées de l’histoire industrielle.
Production de PCB (pyralène), de polystyrène, d’herbicides dévastateurs (comme l’agent orange pendant la guerre du Viêtnam) ou d’hormones de croissance bovine et laitière (interdites en Europe) : depuis sa création, 1901, la firme a accumulé les procès en raison de la toxicité de ses produits. Grâce à la commercialisation de semences transgéniques, conçues notamment pour résister aux épandages de Roundup, l’herbicide le plus vendu au monde, elle prétend vouloir faire reculer les limites des écosystèmes pour le bien de l’humanité. Qu’en est- il exactement ? Quels sont les objectifs de cette entreprise, qui, après avoir longtemps négligé les impacts écologiques et humains de ses activités, s’intéresse tout à coup au problème de la faim dans le monde au point de se donner des allures
d’organisation humanitaire ?

11 Février
Ouverture dès 18h00 // Projection à 18h30
Grignotages sur place
à L’île égalité (58 Rue de l’Égalité/Villeurbanne)

Ni les femmes Ni la terre
Marine Allard, Lucie Assemat, Coline Dhaussy (2018)

En Argentine et Bolivie, le film suit au plus près celles qui luttent contre les violences faites aux femmes, le système Monsanto et la destruction de l’environnement par les entreprises extractivistes.
Il met en évidence le parallèle entre les logiques d’appropriation capitaliste, coloniale et patriarcale
de la terre et des corps des femmes, compris comme potentielles sources de profit.

18 Février
Ouverture dès 18h00//Projection à 18h30
Grignotages sur place
à L’île égalité (4 Rue de l’Égalité/Villeurbanne)

Conférence : Numérique, génétique, robotique : vers la transition écologique

Sécheresses et inondations disputent l’actualité du désastre aux marées noires, accidents nucléaires et autres explosions de dépôt et d’usine d’engrais. Prétendant en sortir, les économies capitalistes accélèrent leur mutation à la faveur de la crise du COVID-19. Big Data, biotechs et technologies de ruptures : c’est la foi inébranlable dans l’innovation industrielle et la convergence des nouvelles technologies qui écrasent toute autre perspective.

L’arrivée des drones, tracteurs intelligents, IA et numérisation satellitaire promettent au travail agricole sa nouvelle mutation : l’Agritech. Sortir des anciens pesticides en fin de brevet et prétendre décarboner à grands renforts d’électronique font fantasmer plus d’une startup. Et cauchemarder le monde paysan.

Les OGM ont été une étape. Sous le vocable de transition écologique, la réorganisation de l’industrie pour faire face au défi climatique radicalise la logique.
Par ailleurs ce modèle ne remplit même pas sa mission de base de nourrir la population : le recours à l’aide alimentaire explose, une personne sur deux estime ne pas manger ce qu’elle souhaiterait.

En face la colère sociale gronde, et les « alternatives » semblent foisonner.
Pourtant, aucun projet politique populaire fort n’est porté par le mouvement social.

Cette soirée est là pour commencer à combler ce hiatus.

Hélène Tordjman interviendra en s’appuyant sur son livre La croissance verte contre la nature
Critique de l’écologie marchande (La Découverte 2021).
En disséquant les ressorts idéologiques, techniques et économiques de ce nouveau régime de « croissance verte », Hélène Tordjman montre que ses promoteurs s’attachent plutôt à sauvegarder le modèle industriel qui est la cause de la catastrophe en cours.

Guy Kastler, un des initiateurs du réseau semence paysanne, s’attachera à nous exposer le déferlement des brevets sur le vivant que permettent les mensonges de la religion génétique. En octobre dernier, Macron déclinait pour sa "France 2030" ses solutions pour transformer l’agriculture et la nourriture : le numérique, le robotique et la génétique. Ce sera l’occasion de déplier une des convergences des trois « révolutions ».

Des membres de l’Atelier Paysan présenteront leurs perspectives pour Reprendre la terre aux machines (Le Seuil 2021) développées dans leur « Manifeste pour une autonomie paysanne et alimentaire ».
L’appel à la responsabilité individuelle, ce « chacun doit faire sa part », ne mettra jamais fin au modèle alimentaire industriel et marchand.
Il est temps d’échapper à notre enfermement dans les niches d’un marché alimentaire réservé aux classes aisées et de reprendre entièrement la terre aux machines. Ce manifeste propose de sérieuses pistes de rupture.

19 Février
Ouverture dès 16h//Début de la conférence 16h30
Grignotage
à l’Amicale du Futur (31 rue Sébastien Gryphe/Lyon 7)

Documents associés à l'article :

  • r.pdf (PDF – 3.6 Mo)
vendredi 11 février 2022

Cycle de projections et conférence : Le monde selon Monsanto

18h00 - 22h00
L’île égalité

58 rue de l’égalité / Villeurbanne

vendredi 18 février 2022

Cycle de projections et conférence : Ni les femmes Ni la terre.

18h00 - 22h00
à L’île égalité

58 rue de l’égalité / Villeurbanne

samedi 19 février 2022

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « bye bye bayer » :

>Écologie trop tard. Soulèvements maintenant.

Un cortège sauvage s’en est pris samedi 5 mars à l’usine de production de pesticides et fongicides de Bayer à Villefranche sur Saône dans le cadre de la journée d’action appelée par les Soulèvements de la terre. La détermination était belle, le cortège audacieux. Les tags qui ont recouvert les murs, comme...

>Petit bilan de la répression du week-end des soulèvements de la terre

Autour de l’action à Villefranche 11 GAV et au moins 6 vérification d’identité 0 comparution immédiate Tout le monde est ressorti libre au fil du w-e (la dernière ce matin) avec, parfois, des convocations ultérieures pour des « petits » délits. L’usage par les gardé.es à vue de leur droit à garder le...

› Tous les articles "bye bye bayer"

Derniers articles de la thématique « Partage des savoirs » :

>Festival Étincelles dans le cambouis 20-21 Mai à Grrrnd Zéro

Festival de partage de savoirs-faire autour de la méca auto, méca vélo, radio, métal et soudure. Ateliers les vendredi et samedi toute la journée, en mixité choisie sans mec cis Soirée le samedi soir, en soutien aux victimes d’agressions sexuelles en soirée et en soutien à la création d’un lieu...

>Lecture collective : Afriques anarchistes

Nous croyons que l’histoire peut être un outil d’émancipation et de résistance, un tremplin d’un rapport critique au monde. Invitation à un arpentage à la librairie La Gryffe le mardi 24 mai 18h

› Tous les articles "Partage des savoirs"

Derniers articles de la thématique « Écologie / Anti-productivisme » :

>26 avril 1986 : l’énorme mensonge de Tchernobyl

Le 26 avril 1986, une catastrophe nucléaire près de Tchernobyl, en Ukraine, fait 31 morts directs et plus de 100 000 déplacé·e·s. Le bilan total de la catastrophe varie selon les sources entre 4 000 et 93 000 victimes.

>Les Soulèvements de la Terre : programme de la saison 3

Après les deux premières saisons qui ont permis aux différentes composantes des Soulèvements de la Terre d’apprendre à s’organiser et à composer depuis des positions et des cultures politiques très différentes et de franchir des seuils ensemble, il nous a paru logique et nécessaire de poursuivre cette...

>Contre la déviation RN88, rdv en Haute-Loire le 15 mai !

Le 15 mai prochain, la Lutte des Sucs vous invite au « Chant des patates ». Contre la déviation à 2x2 voies, nous occupons toujours le terrain. Nous allons planter ensemble un champ de pommes de terre sur une terre menacée par le tracé.

› Tous les articles "Écologie / Anti-productivisme"