Popouri n°02 - avril 2003

Edito

Avis aux lectrices et aux lecteurs : cet édito comporte une forte teneur ludique. Premier jeu : retrouver le sommaire caché dans les lignes qui suivent. Attention, ça
commence...
« Bonjour à toutes et à tous,
et pour commencer, merci aux personnes qui sont venues discuter, boire des coups et manger un peu lors de la soirée de présentation et de soutien au popouri, le 19 mars à la Duende. Avec les sous récoltés on a pu couvrir les frais d’impression des numéro de mars et d’avril ; autrement dit ça nous permet de continuer à assurer la gratuité de ce joyeux bulletin. Comme ça c’est bien passé on espère répéter l’expérience en mai, pour que les personnes intéressées puissent à nouveau venir papoter avec nous, histoire de participer à la fabrication du popouri, de nous faire passer des articles, etc.
Pour ce numéro d’avril on vous propose en gros une petite promenade (à faire en vélo par exemple, voir l’article RVV p2), une petite visite particulière de la ville de Lyon : une ville sous contrôle (voir la « page ville » p3), une ville où l’Etat, comme partout en France, prétend exercer un
contrôle accru sur les populations migrantes (voir l’article « sans papier » p4), une ville enfin où s’affiche ce nouveau contrôle du vivant promis et sponsorisé par les grandes entreprises et les institutions réunies au Forum International Biovision (voir l’article « biosphère vs biosquare » p1-2)... Bon, vu d’ici la ballade ne paraît pas très gaie. Heureusement ce bulletin essaie aussi de se faire l’écho des luttes, des formes de vie associatives, militantes ou culturelles qu’on trouve ici et là bricolées à l’encontre des logiques de domination et de contrôle social. Là on en arrive au deuxième jeu : découvrir les points de résistance, les expériences alternatives disséminées dans les pages qui suivent... Et puis vous pouvez toujours en inventer d’autres, les mettre en pratique et même nous les raconter par mail ou en nous faisant passer un petit papier (pour nous envoyer des articles, des réactions, etc., voir contacts plus bas).
Sinon on essaie encore d’étoffer notre rubrique plus directement « culturelle » (p5-6) et on trouve toujours
l’agenda tout à la fin (p7-8), avec en plus, pour ce mois d’avril, un agenda du passé (à l’utilité peut être un peu moins évidente). Voilà. Bonne lecture »

Petit guide lyonnais Capitalisme / Consumérisme

Biosphere vs. Biosquare, résistons contre le monopole des biotechhnologies !

Biosquare... kesako ? et bien c’est le « Davos » des biotechnologies, qui a lieu en même temps que le forum mondial Biovision. Ce dernier rassemble les grands pontes des industries, de la recherche, des Académies, institutions... qui prétendent couvrir l’avenir des biotechnologies, ces technologies qui travaillent sur « le vivant ».
Il est organisé tous les 2 ans à Lyon qui, en plus d’être capitale des Gaules, rêve de devenir une métropole high-tech (biopôle de Gerland, pôle santé de Rockefeller... et (...)

Petit guide lyonnais Écologie / Anti-productivisme

Pourquoi il est préférable d’avoir une télé quand on a une voiture ?

Le Regroupement pour une Ville sans Voiture s’occupe depuis maintenant dix ans ou peu s’en faut, de lutter contre la présence envahissante de la voiture dans la ville (et au-delà, cf. la suite).
Quoi ? Comment peut-on soutenir des positions aussi extrémistes, abominables, alors que tout le monde sait (on nous le répète assez, grâce au plus gros budget publicitaire par branche dans l’Union Européenne) que la voiture, en somme, c’est le bonheur, ou la liberté, ou la séduction, etc. Certes, le/la (...)

Petit guide lyonnais

La Guillotière, entre sécuritaire et opérations immobilières

Le quartier de la Guillotière est depuis le moyen-âge marqué par une forte diversité en terme de population. Lieu interlope à la croisée des routes commerciales, échappant au contrôle de l’administration centrale, le quartier a toujours été un support aux fantasmes de classes dominantes qui y voyaient un bouillonnement porteur de menace pour l’ordre établi.
Le leitmotiv qui hantait déjà les esprits de la bourgeoisie du XIXe, « classes laborieuses, classes dangereuses » préside encore aux représentations (...)

Petit guide lyonnais Quartiers populaires / Discrimination de classe

Lyon, championne du contrôle social

C’est le 8 mars, lors du salon Primevère de l’écologie et des alternatives, que les collectifs Non à Big Brother, SOS vidéosurveillance, Transports en Commun Libérés ainsi que quelques individu-e-s (soit une trentaine de personnes) ont remis le prix Orwell 2002 à Gérard Collomb.
Cette récompense est destinée à ceux et celles qui renforcent les dispositifs de contrôle des individu-e-s et qui violent, par la même occasion, leur vie privée. Il est manifeste que la politique de la municipalité va en ce sens. (...)

Petit guide lyonnais Quartiers populaires / Discrimination de classe

Action contre la spéculation immobilière

C’est sans doute contre cette logique capitaliste dont profitent les agences immobilières sur une nécessité telle que le logement qu’ont agi des individu-e-s dans le week-end du 2 mars.
Le Progrès relate dans son édition du 5 mars que de la colle avait été introduite dans les serrures d’agences immobilières de la rive gauche, pour protester contre les explusions, selon les tracts laissés sur place. En 2002 dans le Rhône, plus de 4 052 avis d’expulsion ont été prononcés par voie de référé, qui est une (...)

Petit guide lyonnais

La lutte des intermittent-e-s du spectacle

C’est après une énième remise en question de leur statut que les intermittent-e-s du spectacle ont été obligé-e-s de reprendre la lutte (au bout de 507 heures travaillées, ils et elles peuvent toucher les Assedic pour le reste de l’année). En effet régulièrement depuis 10 ans, le MÉDEF et consort, arguant du fait que ce statut coûte cher à l’UNÉDIC, tentent de le restreindre voir de le supprimer. La mobilisation a commencée en octobre 2002 suite à une assemblée générale convoquée par la CGT.
Au terme de (...)

Petit guide lyonnais Migrations / Sans-papiers

Grève sans faim

Le 5 janvier 2003, 12 sans-papier ont entamé une grève de la faim qui s’est poursuivie jusqu’au 3 mars. Soit plus de 60 jours de grève. La plupart des personnes (9 hommes et 2 femmes) étaient débouté-es du droit d’asile politique.
Plusieurs actions ont émaillé le cours de ces longs jours, notamment l’occupation des locaux de l’U.M.P. Commencé à 12, il n’étaient plus que 11 à l’issue d’une grève épuisante. L’ensemble des personnes ont obtenus un titre de séjour n’excédant pas 6 mois.
Depuis le 22 mars, 25 (...)

Petit guide lyonnais Contre-cultures / Fêtes

Bouquin : Lina Cretet, “ il ne faut jamais se laisser faire ! “

« Il ne faut jamais se laisser faire ! ». Tel pourrait-être le principe de toute révolte. Le point de départ de toute vie cherchant à lutter contre les multiples formes de domination et leurs conséquences. C’est aussi le titre d’un petit ouvrage publié par les éditions Révoltes .
Lina Cretet nous raconte ici sa vie de syndicaliste ouvrière. Ou plutôt d’ouvrière syndicaliste. Car ce qui semble la guider tout au long de sa vie c’est bien l’envie de défendre et de rester au côté de ses camarades ouvrières dans (...)

Petit guide lyonnais Contre-cultures / Fêtes

Culture : Experimental et 6.9

Experimental aka Hassan (Les Lynxs) sort son premier maxi solo Le Message. Il s’agit d’un trois titres vinyle pressé à 1000 exemplaires, trois instrus produites par Shift : Si... avec Big Red (ex-Raggasonic), Le message avec Le Rat Luciano et en face B un solo qui s’appelle « qu’est ce que je fous ? ». Experimental qui a commencé à rapper en 96 et a formé Les Lynxs avec Fayçal en 97, parle dans un interview avec les Fajitas Brothas de son rapport à Lyon et notamment à sa scène hip hop. Tes textes (...)

Petit guide lyonnais Migrations / Sans-papiers

Agenda du passé

« Oh non monsieur je suis pas en colère, c’est juste que hors de moi y a l’air de faire soleil » - R. Desjardin.
Sans-papier, demandeuses et demandeurs d’asile, sans droit
Le 4 mars, après 60 jours de grève de la faim, les 11 sans papier qui occupaient les locaux de l’association Diver Cité ont mis fin à leur action. Au prix pour certainEs de séquelles physiques graves, les grévistes ont obtenu de la Préfecture les engagements suivants : une régularisation au titre du regroupement familial ; 6 (...)

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info