100 000 flics dans les rues : appel à témoignages

1438 visites
Covid-19

Suite à la propagation rapide du Covid-19 sur toute la planète, le gouvernement a annoncé ces derniers jours la quasi-suppression de la liberté de circuler dans la rue sous peine de fortes amendes, et la mobilisation de milliers de flics dans les espaces publics. Comme en Italie, en Espagne, en Tunisie ou en Chine, le même scénario se répète : les rues se vident et les contrôles policiers se multiplient.

D’ores-et-déjà, depuis le 17 mars , il nous revient des échos alarmants : des SDF vérbalisés pour non-respect du confinement, des personnes non-blanches se font rudoyer à Saint-Étienne ou alpaguer à la Guillotière par des flics en mode « cow-boys ».

Ces premiers retours ne sont pas étonnants : nous constatons depuis des années le sentiment d’impunité et le racisme quotidien des flics, surtout lorsqu’ils peuvent isoler quelqu’un·e à l’abri des regards.

Aujourd’hui, la nouvelle contravention de 135 euros [1] constitue un nouveau prétexte de harcèlement des populations habituellement visées par les flics. Du fait des rues presque désertes et de la sensation d’agir pour le bien de tou.te.s, le sentiment d’impunité de la police n’en est qu’exacerbé.

JPEG - 308.2 ko

La Caisse de Solidarité vous invite à lui faire parvenir vos témoignages de harcèlements et de violences policières, afin que ces faits puissent être documentés et, si vous êtes d’accord, publiés le plus rapidement possible.

Plus largement, les missions de la police ayant sensiblement changé depuis l’annonce du confinement général de la population, il nous semble aussi intéressant de documenter cette nouvelle activité policière consistant à virer les gens de la rue, à les pousser à rentrer chez eux, tout en agissant pour leur bien. Comment cela fonctionne-t-il (à la leçon de morale ou plutôt à l’application mécanique des consignes ?). Ces consignes sont-elles appliquées partout de la même manière ? Comment ça se passe à la Croix-Rousse, à Vénissieux, dans le centre-ville, à Vaulx-en-Velin, etc. ? Est-ce que la majorité s’y soumet volontairement ? Quels sont les ratés de cette machine à dissuader les passants de s’aventurer dehors, quels sont les moments où les flics lâchent l’affaire (« après tout on s’en branle s’ils se contaminent entre eux »...). Quelles réactions la présence policière provoque-t-elle ?

Pour témoigner : 06.43.08.50.32 – caissedesolidarite/arobase/riseup.net

JPEG - 102.5 ko

Notes

[1En Italie, les autorités menacent les personnes « présentant des symptômes du coronavirus » qui ne respectent par leur quarantaine d’être poursuivies pour « tentative de meurtre » (six mois à trois ans de prison). La sanction prévue pour les personnes infectées qui contamineraient, malgré la quarantaine imposée, une personne âgée ou vulnérable, est encore plus lourde : jusqu’à 21 ans de prison, la peine répondant au chef d’accusation de « meurtre intentionnel »...

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles du groupe « Caisse de Solidarité - Témoins » :

>Etat d’urgence sanitaire : l’ordre social quoiqu’il en coûte

Depuis le mois de mars on assiste au déploiement d’un arsenal de mesures destiné à enrayer la propagation du covid-19. Bien loin de concerner le seul champ médical, ces mesures impliquent des transformations profondes du fonctionnement des institutions étatiques, et notamment judiciaires. L’état...

› Tous les articles "Caisse de Solidarité - Témoins"

Derniers articles de la thématique « Covid-19 » :

>Les personnes trans, oubliées du confinement

Même si beaucoup d’associations LGBTI ont continué à offrir une ligne d’écoute pour les personnes en détresse, les solidarités concrètes sont brisées pendant le confinement. Une fois encore, les personnes trans font partie des victimes de ces mesures étatiques. Non prises en compte dans les calculs du...

>31 taulard-es déposent plainte contre le gouvernement

Durant le mois de mars, une plainte a été déposée par 31 détenu.e.s contre le gouvernement pour “non-assistance à personnes en péril”, dénonçant les conditions sanitaires auxquelles ils et elles ont été confronté.e.s au cours de cette crise...

› Tous les articles "Covid-19"

Derniers articles de la thématique « Répression - prisons » :

>Les drones policiers interdits dans Paris. Et ailleurs ?

Après une procédure de référé liberté déposée le 12 mai par la Quadrature du Net et la Ligue des Droits de l’Homme, le Conseil d’État a finalement demandé, ce lundi 18 mai, à l’État français de faire cesser leur utilisation sans délai. Aussi fou que cela puisse paraître, la vingtaine de drones qui survolait le...

› Tous les articles "Répression - prisons"