C’est le printemps !

651 visites

Depuis quinze jours, les locataires qui ne paient plus leurs loyers peuvent à nouveau être expulsés.
Les squats d’habitation, qui sont plus ou moins laissés tranquilles pendant ce qu’on pourrait appeler « l’hiver médiatique », ont à nouveau du souci à se faire.
Lundi prochain, ou peut-être le suivant (la préfecture sait manier le suspens), les personnes logées dans le cadre du « Plan froid » seront remises à la rue.

La maison réquisitionnée du 63 rue Montesquieu

En juillet 2011 l’association Demeurant Partout « réquisitionne » l’immeuble vide du 63, rue Montesquieu. Une douzaine de familles s’y installe.

Le Grand Lyon, propriétaire, souhaite transformer l’immeuble en logements sociaux. C’est très bien. Mais on sait par ailleurs que les travaux ne commenceront pas avant longtemps, très longtemps : pas avant 2013, peut-être 2014.

Pourtant l’immeuble est aujourd’hui expulsable. Pour quoi faire ? Pour le garder vide. Et les habitant-es ? Eh bien, il y a toujours la rue, et puis il ne fait plus tellement froid...

... et les autres

C’est le printemps.

Depuis quinze jours, les locataires qui ne paient plus leurs loyers peuvent à nouveau être expulsés.

Les squats d’habitation, qui sont plus ou moins laissés tranquilles pendant ce qu’on pourrait appeler « l’hiver médiatique », ont à nouveau du souci à se faire.

Lundi prochain, ou peut-être le suivant (la préfecture sait manier le suspens), les personnes logées dans le cadre du « Plan froid » seront remises à la rue.

Rappelons que la loi prévoit que « Toute personne sans abri (...) a accès, à tout moment, à un dispositif d’hébergement d’urgence », et que « Toute personne accueillie dans une structure d’hébergement d’urgence doit pouvoir (...) y demeurer, dès lors qu’elle le souhaite, jusqu’à ce qu’une orientation lui soit proposée. »

Alors Monsieur le Préfet : si vous vous préoccupez des problèmes de logement, faites ce que la loi vous oblige à faire, et hébergez tout le monde. Vous en avez les moyens.

Et si vous ne respectez pas la loi, alors ayez la décence de ne pas envoyer vos policiers mettre dehors les squatteurs ou les locataires qui ne peuvent plus payer.

PAS D’EXPULSION SANS RELOGEMENT

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Logement - Squat » :

>Réunion du collectif Hébergement en danger le 18 novembre

Nous sommes des professionnels des structures d’urgence sociale du Rhône : lieux d’accueil, hébergements, équipes de rue, dispositifs de soin… Nous travaillons avec des personnes sans abri. Suite à la volonté du prefet de remettre en cause le droit à l’hébergement nous convoquons une réunion le 18-11 à...

>Caravanes, yourtes, camions habités... Un projet de loi veut les chasser

L’article 14 de la loi Engagement et proximité est un « outil d’exclusion massive » selon les auteurs de cette tribune, qui demandent aux députés de retirer cette mesure « anti-pauvres ». Elle permettrait aux maires de faire payer une astreinte de 500 euros par jour aux occupants de caravane, yourte, camion...

› Tous les articles "Logement - Squat"