Collège Barbusse occupé pour une famille sans logement

642 visites
Luttes dans les écoles pour le logement

Les personnels du collège Henri Barbusse ont décidé d’occuper leur établissement à partir de mercredi 30 janvier afin de permettre à une famille constituée d’une et d’une fille scolarisée en classe de 5e de ne pas dormir dehors. Les personnels signalent que la maman a une carte de séjour de 1 an renouvelable, et qu’elle a déposé un dossier DALO il y a quelques mois.

Nous ne laisserons pas d’élèves dormir dehors !

Conférence de presse lundi 4 février à 12h devant le collège

Les personnels organiseront une conférence de presse lundi 4 février à 12h devant le collège, 10 avenue Henri Barbusse à Vaulx-en-Velin (arrêt place Guy Moquet de la ligne C3 depuis Laurent Bonnevay)
Les personnels ont alerté les autorités (préfecture, inspection d’académie, métropole et mairie de Vaulx-en-Velin) par communiqué. De plus, lors de la venue de M. Vivès, sous-préfet et secrétaire général adjoint de la préfecture, à l’occupation de l’école Wallon mardi soir, celui-ci s’est engagé a nous rappelé pour évoquer la situation de cette maman dés le lendemain. A ce jour, celui-ci ne l’a pas fait. Il est incroyable qu’un sous préfet puisse ne pas tenir un engagement qu’il a pris devant plusieurs dizaines de personnes. Les personnels souhaitent qu’une solution puisse être apportée rapidement à cette famille. Dans l’attente d’une solution plus pérenne, les personnels souhaitent que le logement de fonction qui est vide et chauffé depuis 5 ans puisse être mis à disposition de cette famille afin qu’elle n’ait pas à passer la nuit dehors. Les personnels ont pour cela adressé un communiqué à la métropole de Lyon , propriétaire des locaux. Si cette solution n’était pas retenue, il est indispensable qu’une solution d’hébergement d’urgence leur soit donnée que ce soit par un hébergement à l’hôtel ou en foyer.
Les personnels continuent à revendiquer l’application de l’article 3452-2 du Code de l’Action sociale et des familles, qui a force de loi et qui stipule : « Toute personne en situation de détresse a accès, à tout moment à un hébergement d’urgence. ».

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Luttes dans les écoles pour le logement » :

› Tous les articles "Luttes dans les écoles pour le logement"

Derniers articles de la thématique « Éducation - partage des savoirs » :

>Lyon, la précarité tue mais la lutte continue

Mardi 12 novembre, plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées devant le siège du Crous de Lyon après qu’un étudiant de 22 ans s’est immolé vendredi dernier. Dans un message publié sur Facebook juste avant son acte, celui-ci dénonce la recrudescence de la précarité...

› Tous les articles "Éducation - partage des savoirs"

Derniers articles de la thématique « Logement - Squat » :

>Réunion du collectif Hébergement en danger le 18 novembre

Nous sommes des professionnels des structures d’urgence sociale du Rhône : lieux d’accueil, hébergements, équipes de rue, dispositifs de soin… Nous travaillons avec des personnes sans abri. Suite à la volonté du prefet de remettre en cause le droit à l’hébergement nous convoquons une réunion le 18-11 à...

>Caravanes, yourtes, camions habités... Un projet de loi veut les chasser

L’article 14 de la loi Engagement et proximité est un « outil d’exclusion massive » selon les auteurs de cette tribune, qui demandent aux députés de retirer cette mesure « anti-pauvres ». Elle permettrait aux maires de faire payer une astreinte de 500 euros par jour aux occupants de caravane, yourte, camion...

› Tous les articles "Logement - Squat"