Colloque La force de la non-violence à partir de l’approche de Judith Butler à Lyon samedi 1 octobre

1322 visites

Face à l’évolution des luttes sociales (en particulier, féministes, décoloniales, écologiques …) et des modalités de leur répression, les débats autour de l’usage de la violence et de sa légitimité connaissent une nouvelle vitalité. Judith Butler s’est toujours intéressée aux questions liées à la violence mais c’est la première fois qu’elle fait de la non-violence le sujet central d’un ouvrage.

Programme complet

Samedi 1er octobre 2022
de 9 h 30 à 17 h

à la Maison des Sciences de l’Homme
14 avenue Berthelot 69007 LYON

Ce colloque a pour objectifs de :
• mieux faire comprendre ce qu’est la non-violence en tant qu’éthique politique et mode de résistance civile, et en particulier de lever les malentendus qui l’assimilent à la passivité ou à un simple refus d’utiliser des moyens violents sans souci de trouver des
« alternatives efficaces » ;
• faire se rencontrer chercheur.euses et militant.es en conjuguant élaborations théoriques et partage des expériences concrètes.
Face à l’évolution des luttes sociales (en particulier, féministes, décoloniales, écologiques …) et des modalités de leur répression, les débats autour de l’usage de la violence et de sa légitimité connaissent une nouvelle vitalité.

Public visé  : toute personne curieuse de ces questions, militant.es associatif.ves ou syndical.cales, politiques, journalistes amené.es à couvrir des mouvements sociaux, universitaires, chercheur.ses, étudiant.es
Modalités : gratuit - buffet fourni - sans inscription

L’ouvrage La force de la non-violence, une obligation éthico-politique de Judith Butler a été publié en 2020 aux États-Unis. Il est paru en France chez Fayard en octobre 2021. Professeure à l’université de Berkeley, Judith Butler est une philosophe très influente de renommée mondiale. Son ouvrage de référence est Trouble dans le genre, sorti en 1990 aux États-Unis (et en 2005 en France).
Judith Butler ancre l’exigence de non-violence dans une réflexion sur l’interdépendance radicale des humains, constituée par les liens qui les relient aux autres. Ce sont ces liens que la violence vient avant tout détruire. Pour elle un autre fondement de la
non-violence est l’égalité, ancrée dans l’égale "pleurabilité" de chaque être humain. Judith Butler dénonce l’inégale valeur accordée aux vies humaines quand elles sont définies par les politiques racistes et nationalistes. Elle plaide pour une non-violence qui ne soit pas la seule interdiction morale de tuer, mais aussi une politique positive de l’égalité qui implique des dispositifs garants de l’égale préservation de toute vie.
Un livre de théorie exigeant qui étaye une philosophie politique de la non-violence. Judith Butler s’engage donc radicalement en faveur de la non-violence comme éthique politique basée sur les liens de solidarité et l’interdépendance entre les êtres, l’égalité et l’anti-individualisme.

JPEG - 1.2 Mo
vendredi 30 septembre 2022

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Militarisme / Armements » :

>Appel à désarmer l’empire Bolloré !

Alors que l’Arcom étudie ce lundi 15 juillet la réattribution des fréquences TNT pour la chaîne Cnews, une centaine d’organisations syndicales, antiracistes, féministes et écologistes lancent une campagne d’action contre le groupe Bolloré.

› Tous les articles "Militarisme / Armements"