Documentaire critique sur la gentrification : « Guillotière Format A6 »

3009 visites
Lyon 7e

Du 7 au 12 mars 2011, « La petite biennale des possibles » est organisée au cœur du quartier de la Guillotière. Prenant pour fil conducteur l’organisation de cet événement, le documentaire « Guillotière Format A6 » porte un regard critique sur les transformations en cours dans ce quartier du centre-ville lyonnais.
L’attraction opère, les loyers augmentent, et dans l’ancien faubourg prolétaire qu’était la Guillotière, la proportion d’ouvriers est aujourd’hui inférieure à la moyenne lyonnaise...

« ... ceux qui vantaient hier la spécificité de la Guillotière, organisent aujourd’hui son uniformisation … »

Guillotière Format A6 (Trailer) from Janloup Bernard on Vimeo.

Rappel, du 7 au 12 mars 2011, « La petite biennale des possibles » est organisée avec le bar du Court-circuit, au cœur du quartier de la Guillotière. Prenant pour fil conducteur l’organisation de cet événement, le documentaire « Guillotière Format A6 » porte un regard critique sur les transformations en cours dans ce quartier du centre-ville lyonnais.

La biennale des possibles est un événement ponctuel, qui se propose, à travers des initiatives artistiques, de dresser la « carte postale » de ce territoire dont les spécificités s’apprêtent à disparaître, vaincues par les logiques de gentrification, qui ici comme ailleurs, uniformisent l’urbanisme et les modes de vie.
En filigrane, se pose la question de l’ambiguïté du rôle de cette population qui se propose d’investir le quartier pour y « démocratiser la culture », faire valoir la « mixité sociale », mais dont la présence entraîne mécaniquement la transformation du quartier.

L’élite délocalise le Louvre à Lens, pour apporter les Lumières aux ch’tis du Nord. La bohème apporte SA culture aux prolétaires de la Guillotière. À chaque fois, on parle de démocratisation. Pourtant, demande Angela : « est-ce qu’il y a vraiment un échange ? Ou est-ce qu’il y a juste un croisement entre les gens ? ». Certains habitants font de la résistance et arrachent des affiches du festival, l’air de dire « nous on est là, vous, vous êtes pas chez vous ».
La mairie appelle de ses vœux des changements qui permettent la constitution d’un pôle économique labellisé « bio » et « équitable ». L’attraction opère, les loyers augmentent, et dans l’ancien faubourg prolétaire qu’était la Guillotière, la proportion d’ouvriers est aujourd’hui inférieure à la moyenne lyonnaise.

En mai 2011, Eduardo Kobra fixe sur les murs du Court-circuit le souvenir d’un quartier qui s’efface.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Mémoire » :

>27 octobre 2005 : Zyed et Bouna sont assassinés par la Police !

Le 27 octobre 2005, Bouna et Zyed meurent électrocutés alors qu’ils fuient un contrôle de police. Des émeutes embrasent Clichy-sous-Bois puis d’autres quartiers en France. Cette année encore rendons hommage à Bouna et Zyed, à tous les autres tués par ou à cause de la police et aux frères enfermées pour...

>24 octobre 1984, Georges Ibrahim Abdallah est arrêté à Lyon

Georges Ibrahim Abdallah, militant communiste libanais âgé de 64 ans, arrêté à Lyon en le 24 octobre 1984, a été condamné à la réclusion à perpétuité pour des actions revendiquées par les Fractions Armées Révolutionnaires Libanaises (FARL). Libérable depuis 1999 il croupit pourtant depuis 36 ans dans les...

>23 octobre 1882 : début de l’affaire Cyvoct, anarchiste lyonnais

Dans un contexte de forte répression de la presse libertaire et des anarchistes de manière générale, Antoine Cyvoct, anarchiste lyonnais est accusé à tort d’assassinat en 1882. Il est d’abord condamné à mort avant que sa peine ne soit commuée en travaux forcés à perpétuité. Récit d’un procès...

› Tous les articles "Mémoire"