Laisse pas trainer ton flingue

839 visites

On le savait déjà, l’autorisation qui avait été donnée aux policiers de garder leur arme de service suite à l’attentat du 13 novembre n’a eu aucun effet sur la lutte contre le terrorisme. Les événements liés à cette circulaire qui autorise les policiers à conserver leurs armes en dehors des nécessités de leur travail se retrouvent plutôt dans la rubrique "faits divers". Un article de Libération d’octobre 2017 nous rappelait que selon leurs estimations, à cette date, seul un délit avait pu être empêché par cette mesure. L’article ajoutait que des armes ramenées chez eux par les agents dans le cadre de cette circulaire avaient surtout servies à tuer leurs conjointes ou eux-elles mêmes [1].

Dans le Canard enchaîné du mercredi 29 août on apprend qu’en plus de ne pas servir à lutter contre le terrorisme, cette mesure a vu la création d’un nouveau type de délit : le vol d’armes à feu de policiers. Selon le palmipède, et pour la seule région de Paris, ce ne sont pas moins de 24 armes qui ont été volées ou perdues depuis le début de l’année... C’est le meurtre de Vanesa Campos qui a permis de découvrir cette information, la préfecture ayant fini par révéler que l’arme qui avait servi à la tuer avait été dérobée quelques jours plus tôt à un policier venu visiter hors de son service les travailleuses du sexe du bois de Boulogne...

Cet été, quelques autres affaires annoncées dans la presse auraient déjà pu nous mettre la puce à l’oreille comme la disparition d’une arme de service "oubliée" par un policier dans un Décathlon.

Notes

[1Précisant qu’avant la circulaire les policiers avaient déjà une fâcheuse tendance à utiliser leurs armes de services pour mettre fin à leurs jours où à ceux de leurs proches.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Répression - prisons » :

> Tous les articles "Répression - prisons"

Derniers articles de la thématique « Guerres - Armements » :

>L’attentat est un spectacle qui a tous les aspects d’une bonne marchandise

Un texte qui parle des sentiments que façonnent le traitement des attentats par les médias."Les infos tombent en direct sur les écrans, on suit l’assaut minute par minute. La course à l’audience produit une surenchère de détails jusqu’à la nausée. Entre la télé du salon et son petit ordinateur voila que...

>11 novembre, la guerre de 1914-1918 : le creuset des totalitarismes

Les commémorations du 11 novembre 1918 occultent toujours le souvenir du carnage et préfèrent exalter le martyre des soldats en sacralisant leurs combats. Elles fabriquent le mythe de la guerre nationale, la mémoire des combats est déformée, le culte du soldat est quasi religieux et s’incarne dans...

>Thomas Sankara : « Malheur à ceux qui bâillonnent le peuple ! »

Le 15 octobre 1987 à Ouagadougou, Thomas Sankara a été assassiné par Blaise Compaoré, celui qui a pris le pouvoir à sa place. Sankara avait redonné le nom local à son pays : le Burkina Faso , "le pays des hommes intégres", à la place du nom colonial de Haute-Volta. Il avait bouleversé la façon de faire...

> Tous les articles "Guerres - Armements"