Manifestation aux flambeaux en soutien à Afrîn, vendredi 9 mars

1167 visites

Manifestation aux flambeaux en soutien à Afrîn, vendredi 9 mars à 19h place Bellecour

Manifestation aux flambeaux vendredi 9 mars à 19h place Bellecour.

Afrîn continue de résister aux attaques barbares et incessantes de l’armée turques. Continuons à soutenir la résistance et à briser le silence de la communauté internationale.

Communiqué du CDK-F


Depuis le début du conflit syrien, la Turquie a soutenu tous les groupes salafistes, y compris Al-Qaïda et Daesh. La Turquie a fait en sorte que ces groupes ciblent les Kurdes. Elle a organisé l’attaque de Daesh contre Kobanê en 2014. Daesh a subi sa première défaite à Kobane. Les Kurdes sont devenus une partie de la coalition internationale contre Daesh. Actuellement, les régions les plus sûres, stables et démocratiques de la Syrie sont celles administrées par les Kurdes et leurs alliés.

La Turquie attaque Afrin et le Rojava parce que c’est une région kurde qui renforce son statut d’entité stable et démocratique. La Turquie n’a pas été en mesure d’accepter la défaite de Daesh et, le 20 janvier, elle a attaqué Efrîn avec toute sa force. Ses avions de combat et ses chars attaquent délibérément les zones habitées par les civils. Des dizaines de civils ont été tués, dont la plupart sont des femmes et des enfants, et des centaines de personnes ont été blessées. L’armée turque commet des crimes de guerre tels que définis par le droit international ; et les crimes humanitaires tels que décrits par la morale universelle. Dans ces bombardements plus de 200 civils ont perdu la vie et 574 autres ont été blessés.

Le nord de la Syrie a été largement débarrassé de Daesh et d’autres groupes salafistes. Cependant, la menace salafiste existe toujours. Les attaques de la Turquie déstabilisent la région et nuisent à la lutte contre Daesh.

Malgré ces évolutions, les réactions de la Russie, des États-Unis, des États européens, de l’UE et de l’ONU contre l’agression de la Turquie nous ont déçus. La Russie, qui contrôle l’espace aérien dans cette zone, a d’abord retiré ses soldats de la région et a ensuite ouvert l’espace aérien à l’aviation turque. Les Etats-Unis, l’UE et l’ONU ont fait de timides déclarations qui ne font pas état de la gravité de la situation, ce qui a encouragé l’agression turque. Tous ont « reconnu le droit de la Turquie à protéger ses frontières et ses préoccupations légitimes en matière de sécurité ». Quelles préoccupations ? Ceux qui sont attaqués, ceux qui sont vulnérables sont le Rojava et les peuples du nord de la Syrie.

Le 24 février, le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté, à l’unanimité, une résolution sur un cessez-le-feu en Syrie. Malgré cette résolution, la Turquie continue ses bombardements, en toute impunité : aucune mesure n’a été prise contre elle du fait de cette violation grave et manifeste du droit international. Ce n’est pas ainsi qu’on devrait traiter un peuple qui a vaillamment combattu Daesh au nom de l’humanité ; c’est moralement inacceptable.

Par conséquent :

– Nous appelons l’ONU à agir contre les bombardements de la Turquie qui viole le droit international, notamment la dernière résolution de cessez-le feu en Syrie.
– Nous appelons les puissances citées ci-dessus à comprendre la réalité sur le terrain et à prendre une position claire contre les attaques de l’Etat turc.
– Le nord de la Syrie, y compris Afrin, doivent être déclarés zone d’exclusion aérienne.
– La menace de Daesh, Al-Qaïda et des autres groupes similaires existe toujours. Toutes les forces doivent y être vigilantes.

vendredi 9 mars 2018

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Guerres - Armements » :

>Antimilitarisme et carnet B à Lyon entre 1880 et 1914

Le Centre de Documentation Libertaire de Lyon propose cet article, paru originellement dans le fanzine punk Nycthémère n°3, qui nous éclaire sur comment les autorités de l’époque montraient leur hostilité aux idées anarchistes et antimilitaristes.

>Laisse pas trainer ton flingue

On le savait déjà, l’autorisation qui avait été donnée aux policiers de garder leur arme de service suite à l’attentat du 13 novembre n’a eu aucun effet sur la lutte contre le terrorisme. Les événements liés à cette circulaire qui autorise les policiers à conserver leurs armes en dehors des nécessités de...

>Sombre anniversaire du nucléaire à Hiroshima et Nagaski

Le 7 août, au poste de quarantaine militaire de Ninoshima, à environ 4 kilomètres au large de Hiroshima. Beaucoup de ceux atteints de profondes brûlures dues à la chaleur de l’explosion, restent étendus ainsi sans bouger, respirant à peine, jusqu’à ce que la vie s’en aille. (Photo Masayoshi Onuka) La...

> Tous les articles "Guerres - Armements"

Derniers articles de la thématique « Résistances et solidarités internationales » :

>Naissance de Ricardo Flores Magon le 16 septembre 1874

Olt nous présente en BD la vie de l’anarchiste mexicain Ricardo Flores Magon, né le 16 septembre 1874 à San Antonio Eloxochitlán (Oaxaca) et assassiné le 21 novembre 1922 au pénitencier de Leavenworth (Kansas, États-Unis). Précurseur de la Révolution mexicaine, son mot d’ordre était « Tierra y Libertad ...

>Film : « Le vent de la révolte », mercedi 19 septembre à l’Amicale

Alessi Dell’Umbria viendra nous présenter son film, « Istmeño, le vent de la révolte ». Le film raconte l’histoire d’une lutte quasiment inconnue en France, celle des communautés indigènes de l’Isthme de Tehuantepec, dans le Sud du Mexique, qui s’opposent à l’un des plus grands parcs éoliens du...

> Tous les articles "Résistances et solidarités internationales"
}