Mouvement contre la réforme des retraites : premières arrestations et condamnations

1289 visites
Réforme des retraites 2019-2020 | la précarité tue

De la première manifestation du 5 décembre jusqu’à cette fin de semaine, on peut déjà noter :

  • Un homme condamné (le 6/12) en comparution immédiate à 4 mois ferme sans mandat de dépot + 2 ans d’interdiction de manifestation à Lyon et Paris pour « violences sur policier ». Lors de son procès, le préfet a interdit l’accès à la salle du tribunal aux soutiens à cause de « risques de trouble à l’ordre public » (une première à Lyon).
  • Un étudiant condamné en CRPC [1] (le 9/12) à 3 mois avec sursis pour « violences sur policier » et port d’arme (canif) + 50 euros de dommages et intérêt pour le policier.
  • Une étudiante arrêtée dans la manif du 10/12 qui a demandé un report de sa comparution immédiate [2] et va être jugé en janvier (interdite de manifestation jusqu’à cette date) pour :
    - avoir participé à un groupement en vue de commettre des violences ou des dégradations,
    - avoir exercer volontairement des violences contre un policier (en l’occurence des jets de projectiles)
    - et avoir resister avec violence à son arrestation (rebellion).
  • Un étudiant arrêté en fin de manif (17/12). Bras cassé pendant son interpellation (1 mois d’ITT [3]), il passe en procès en juin pour dégradations (des tags) et visage dissimulé.

Certaines de ces arrestations ont eu lieu, bien après les « faits », sur la base d’identification à cause des vêtements trop reconnaissables.

JPEG - 293.9 ko

Enfin, plusieurs arrestations de lycéens depuis le début de la mobilisation, surtout les matinées (4 arrestation aux lycée Charlie Chaplin (Décines) le 10/12, des interpellations à Ampère-Saxe le même jour, gazage au lycée Doisneau à Vaulx-en-Velin + chasse de lycéen.ne.s dans les rues autour, etc.). Quatre autres lycéens interpellés le 17/12 pour « détention de produits incendiaires » devant Charlie Chaplin. Enfin le 18 décembre deux mineurs interpellés pour incendie de poubelles devant le lycée Lumière (Lyon 8e) pendant un blocage. Présentés à un juge des enfants dans le cadre d’une mise en examen, le parquet a demandé un placement en détention provisoire pour l’un des deux.

La Caisse de Solidarité

Notes

[1Comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité : une sorte de plaidé coupable à la française où on peut reconnaître les charges qui pèse sur soi pour éviter un procès.

[2La proc’ a osé demander un placement en détention pour « risque de fuite » car elle a une double nationalité et vit chez des amis car elle n’a pas de revenus suffisants pour payer un loyer !

[3Interruption Temporaire de Travail.

Groupes associés à l'article

Caisse de Solidarité - Témoins

  • Tel : 06.43.08.50.32
  • 91 rue Montesquieu 69007 Lyon
  • caissedesolidarite /at/ riseup.net
  • Autres infos : Permanence les 1ers jeudis du mois à 19h à la Luttine, 91 rue Montesquieu (Lyon 7eme) Possibilité de permanence en mixité choisie à 18h30, les 1ers jeudis du mois à la Luttine, 91 rue Montesquieu (Lyon 7eme). Pour les dons : -par chèque à l’ordre de Témoins-Caisse de Solidarité à envoyer au 91 rue Montesquieu 69007 Lyon -via le site helloasso : https://www.helloasso.com/associations/temoins-des-acteurs-en-mouvement/formulaires/2 La caisse de solidarité est membre du réseau RAJCOL https://rajcollective.noblogs.org/

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles du groupe « Caisse de Solidarité - Témoins » :

>Petit bilan de la répression du week-end des soulèvements de la terre

Autour de l’action à Villefranche 11 GAV et au moins 6 vérification d’identité 0 comparution immédiate Tout le monde est ressorti libre au fil du w-e (la dernière ce matin) avec, parfois, des convocations ultérieures pour des « petits » délits. L’usage par les gardé.es à vue de leur droit à garder le...

› Tous les articles "Caisse de Solidarité - Témoins"

Derniers articles de la thématique « Réforme des retraites 2019-2020 » :

>BAC de Lyon : hiérarchie, la loi du silence

9 dents cassées en quête de justice, acte 3. L’institution garde le silence sur les suites disciplinaires de cette affaire, qui impliquent les plus hauts échelons de la police lyonnaise. Aujourd’hui, Flagrant déni demande au ministre de l’Intérieur de rendre public le rapport...

>BAC de Lyon : une justice par omission

9 dents cassées en quête de justice, acte 2. En dépit d’images à charge, la procédure bringuebale. Le procureur est absent, la juge naïve, et l’expert malvoyant. Ce vendredi, le tribunal va-t-il redresser la barre pour enfin rendre justice ...

› Tous les articles "Réforme des retraites 2019-2020"

Derniers articles de la thématique « la précarité tue » :

>La précarité tue : 3 mois après, on oublie pas

Cela fait 3 mois que notre camarade a tenté de s’immoler par le feu devant le CROUS de Lyon. Son état tend à s’améliorer, mais nous nous inquiétons pour lui. Il nous manque. Nous espèrons le voir sorti d’affaire au plus vite.

› Tous les articles "la précarité tue"