Nantes : un récit à chaud de la manif du 1er novembre

1126 visites
ZAD Testet
JPEG - 31.5 ko

Malgré la propagande quotidienne depuis la mort de Rémi et l’État de siège policier, 3 à 4000 manifestant-e-s héroïques se sont réuni-e-s pour protester contre les crimes policiers et l’assassinat de Rémi au Testet. La métropole est quadrillée par la police, survolée par un hélicoptère, avec des barrages dans les rues du centre et de nombreux contrôles. Un groupe parvient à se former en face de la Préfecture de Nantes, sur le lieu de rendez-vous.

Au moins 21 interpellations sont à déplorer.

Le nombre de blessé-e-s est encore inconnu.

La furie policière était au moins aussi intense que le 22 février dernier.

De nombreux échos de très graves blessé-e-s circulent. Un bilan est encore difficile à établir. Un journaliste, Gaspard Glanz, a également été atteint par un tir policier.

La suite à lire sur : https://nantes.indymedia.org/articles/30409

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « ZAD Testet » :

› Tous les articles "ZAD Testet"

Derniers articles de la thématique « Répression - prisons » :

>Les gestes barrières face au Coronapolice

AntiCoronapolice souhaite alerter sur la répression policière et les restrictions des libertés en période de confinement : garder trace, diffuser, sensibiliser. L’état d’urgence sanitaire renforce la répression ciblée de certaines populations, alors même qu’elles sont les premières victimes de la...

>Les drones policier déferlent sur Lyon !

Après Nice, Paris, Ajaccio, Montpellier et tant d’autres, c’est au tour des flics lyonnais de jouer à la guerre en commandant des drone de surveillances ! Une fois les drones installés, il est peu probable qu’ils partent en même temps que le confinement et seront sûrement utilisés comme à Paris lors...

› Tous les articles "Répression - prisons"