[Paris] Raconte ta grève : 4 premiers témoignages !

546 visites
Grève | Réforme des retraites 2019-2020

L’opinion est tenace. Malgré la propagande incessante des médias pour essayer de nous monter les un.es contre les autres, la majorité des français.e.s continue de soutenir la grève. Quelques grévistes et non-grévistes racontent comment iels vivent le mouvement en cours.

Est-ce que tu es en grève ? Pourquoi tu es en grève ? Peux-tu expliquer pourquoi c’est important à tes yeux ?

Nico : Je suis en grève les jours de grève nationale. Je travaille dans une boîte privée, certain-es de mes collègues sont aussi en grève, on est 5 grévistes sur 12, la plupart des autres ne peuvent pas venir bosser ou ont accepté le télétravail. Mardi 17 il n’y avait que deux personnes au taf.
Je suis en grève parce que je refuse de laisser les capitalistes nous retirer le peu de « protection sociale » que nos prédécesseurs ont conquis. Je ne veux pas réduire cette attaque à une attaque contre les retraites : c’est une offensive de plus contre nous, contre nos salaires, car la sécurité sociale, le chômage et la retraite ne sont pas des aides sociales, c’est pas l’aumône, c’est du salaire différé. Il est hors de question qu’on laisse le capitalisme en crise récupérer ce pognon.

Hélène :
Je ne suis pas toujours en grève : j’ai fait le 5, et là le 17.
La grève, c’est important pour moi parce que je pense à ma mère qui est de 1953, elle est déjà à la retraite et elle ne s’en sort pas avec ce qu’elle touche, c’est moi qui l’aide de temps en temps, puis je pense aussi à mes gosses car je sens que ça sera très compliqué pour elles. Mon mari et moi, on a eu des carrières morcelées, incomplètes, de l’intérim, du chômage, un peu de RSI, congé mater, congé parental, bref, on est en plein dedans... Tout ce qu’on a cotisé est déjà perdu !
C’est comme un gigantesque braquage, cette réforme, c’est dégueulasse. Braquer les pauvres, ils n’ont que ça à faire ? Et nous proposer de mettre le peu qu’on a encore dans des fonds de pensions, ils nous prennent pour les derniers des abrutis !!! Comme aux États Unis, comme si on n’avait pas la télé, qu’on n’avait pas vu ces images, moi ça m’a marquée ces gens qui ont tout perdu.

Ali : Je ne suis pas en grève, je vous envie tellement... Dans mon boulot, il n’y a pas de syndicats à proximité, on voit tout le monde partir en grève et on se dit : et nous ? Et nous ? Les syndicats sont dans un autre dépôt, avec les cadres, nous, les technicien-nes, on est en intervention toute la journée, on se voit pas trop sauf avec nos équipes. On n’a pas encore passé le cap de dire à plusieurs : vas-y, on y va !
C’est important parce que c’est pas la question de la retraite qui est centrale, c’est celle du futur : comment on fera dans 10 ans ? Dans 20 ans ? Comment je paierais mes soins ? L’école de mes enfants ? Il y a beaucoup de choses qui passent dans ma tête, des inquiétudes de parent, principalement, mais beaucoup de rancœur aussi. Pour être honnête, j’ai jamais voulu travailler comme un fou : le dimanche soir, j’ai beau avoir 44 ans, je veux pas que la semaine recommence, encore, et encore... Ce mouvement, c’est ça qu’il porte, c’est cette colère, cette rancœur, cette boule au ventre de tous les dimanche soirs.

Julie : Je peux pas dire que je suis en grève bien que j’ai posé une journée de grève le 5 décembre. Je me suis mise en grève pour soutenir le mouvement et contester la réforme des retraites. Il faut arrêter la casse sociale et en finir avec les réformes ultra-libérales, parce qu’on exploite pas les gens toute leur vie sans leur donner aucune compensation pour leur service rendu à la société. Cette réforme elle signe la mort du principe de solidarité qui fondait le système des retraites français.

Est ce que tu vas quand même au taf ? Et comment ? Ça te prend combien de temps ? Et au fait, tu fais quoi comme taf ?

La suite à lire sur : https://paris-luttes.info/moi-je-suis-un-gars-simple-paroles-13167

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Grève » :

› Tous les articles "Grève"

Derniers articles de la thématique « Réforme des retraites 2019-2020 » :

>Semaine Noire : Suivi de la semaine du 16 au 21 mars

Après près de 3 mois de grève et de lutte, et alors que devait s’engager une « Semaine Noire » de luttes, dans les transports et la fonctions publiques afin d’accentuer la pression pendant l’entre deux tours des municipales, le gouvernement annonce le confinement de la population, pour au moins 15...

>Les Misérables rejoignent Victor Hugo pour l’acte national 69 des GJ

Il fallait faire confiance à la logique des chiffres : l’acte 69 des gilets jaunes dans le 69 a été une belle réplique au 49.3. Alors que cela fait plusieurs mois, dans le cadre de la mobilisation contre la réforme des retraites, qu’il semblait impossible de déborder le dispositif policier à Lyon, ce...

› Tous les articles "Réforme des retraites 2019-2020"

Derniers articles de la thématique « Salariat - précariat » :

>Covid-19 : Les travailleuses en première ligne

Qu’elles continuent de travailler ou qu’elles soient à la maison, les femmes sont en première ligne dans la lutte contre la pandémie mais aussi les premières victimes de la crise sanitaire actuelle.

>Parcoursup et coronavirus : la machine à tri ne connaît pas d’arrêt !

Alors que l’ensemble de la population est confrontée à une crise sanitaire d’une ampleur inédite qui nécessite une mise à l’arrêt de quantités d’activités, le Ministère ne semble pas décidé à arrêter la machine à tri social qu’est Parcoursup. Les conseils de classe se déroulent sur tout le territoire, y compris...

>Communiqué de l’intersyndicale du Rhône du 26 Mars

Les Unions départementales CGT, CNT, CNT-SO, FO, FSU et Solidaires du Rhône seront particulièrement vigilantes pour que l’état d’urgence sanitaire ne se transforme pas en état d’indigence sociale et nous dénonçons les dérogations, adoptées le 21 mars, au Code du Travail en ce qui concerne les droits à...

› Tous les articles "Salariat - précariat"

Derniers articles de la thématique « Syndicalisme-mouvement ouvrier » :

>Veille sanitaire du BTP : outil de lutte contre la reprise des chantiers

Alors que le gouvernement veut remettre de force les chantiers du BTP en route, la CGT « Unité BTP » poursuit sa veille sanitaire et vous informe sur les procédures à suivre pour utiliser son droit d’alerte puis de retrait ! Parce que nous ne sacrifions pas notre santé pour assurer les profits de...

› Tous les articles "Syndicalisme-mouvement ouvrier"