Retour en vidéos sur la manif’ du 17 mars contre la loi Travail

646 visites
1 complément

En réaction à la folie du projet gouvernemental de réforme du code du travail, malgré un dispositif policier impressionnant rassemblant CRS, gendarmes, policiers et BAC-eux, le 17 mars près de 7000 personnes ont parcouru les rues de Lyon dans une atmosphère festive bien que parfois tendue.

Plusieurs contributeur•es de rebellyon en ont profité pour filmer quelques instants de cette manifestation et ont aussi interrogé des participant•es.

Lyon 17 mars : entretien et ambiance lors de la manifestation contre la loi travail from Rebellyon on Vimeo.

Un•e contributeur•e de Rebellyon a profité du beau temps pour recueillir quelques messages des personnes présentes place Bellecour au début de la manifestation du 17 mars contre la loi travail. Moments choisis en musique.

Lyon 17 mars, résistance face à la police place guichard from Rebellyon on Vimeo.

A la fin de la manifestation, après un parcours entre deux grillages, une partie du cortège a voulu s’éloigner du droit chemin probablement décidé entre les syndicats et les RG.
Comme réponse la police n’a pas trouvé mieux à faire que de bloquer les routes et d’essayer de disperser la foule à grand renfort de lacrymos...

P.-S.

Suite à la manifestation du 9 Mars, un grand nombre de vidéos ont été envoyé à Rebellyon. Pourtant dès la publication de la première, les réactions furent nombreuses pour demander un floutage. Il était trop tard pour enlever celle déjà publiée. Mais, nous avons choisi de ne pas publier les autres. Nous avions en effet jugé, peut être un peu hâtivement, que le parcours de la manif est quadrillé de caméras de surveillance et tous les flics dotés de caméras GoPro et que c’était aux manifestant•es de se masquer. Un floutage des vidéos sur rebellyon apportant un faux sentiment de sécurité. Pour autant, il est vrai qu’une vidéo publiée ici a plus de chance d’être retrouvée par un patron, un chef d’établissement scolaire, un proche ou autres...

Nous avons donc décidé de ne publier que des vidéos avec des gens ayant donné leur accord ou des vidéos floutées. Mais si flouter une photo demande quelques minutes, flouter une vidéo demande de nombreuses heures de travail rendant impossible la publication rapide alors que pendant ce temps la de nombreuses vidéos et photos sont partagées par les pages facebook des militant•es. N’étant pas nombreu•es à maitriser la technique du floutage vidéo, nous invitons tous•tes les motivé•es à venir participer au collectif de contributeur•es pour aider les contributeur•es vidéastes.

D’autre part, la question du floutage a déjà été évoquée dans un vieil article mais une vraie réflexion collective sur le sujet et sur le rapport aux réseaux sociaux et le besoin d’instantanéité de l’info que l’on entretient serait selon nous très importante et salutaire pour le mouvement en cours.

Le collectif d’animation de rebellyon.info

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 22 mars 2016 à 15:57, par Bananarchiste

    Ce mec qui gueule « pas d’violence »... pfff.

    Par contre « à grand renfort de lacrymo » c’est juste de la désinformation, j’ai vu une seule lacrymo. Sinon les flics se sont complètement laissés caillasser. Y a pas besoin que la police soit agressive sur le moment pour justifier qu’elle se fasse caillasser, en prétextant ça vous jouer leur jeu pour moi.
    Vous auriez pu justement dire : « la police a pas répondu or il n’y a pas eu de blessés dans leur camp (j’en ai pas entendu parler en tout cas). Conclusion : lorsqu’elle prétend qu’elle gaze pour et tabasse pour répondre à la violence des émeutiers et éviter les débordements c’est un mensonge elle est parfaitement capable de tenir les gens sur une place sans violence et sans avoir les moindres séquelles. C’est la preuve que le niveau de violence des manifestants est fixée par celle de l’état. »

    Parce que, si vous voulez jouer au jeu de « qui c’est qui a commencé » ben dites direct : ce sont les flics qui nous contrôlent au quotidien, qui nous mettent des PV, jouent les cow-boys dans leurs uniformes, etc, etc... et voilà : la violence qu’on leur renvoie est forcément une réponse.

    Vous parlez pas non plus du fait que toutes les orgas se sont complètement désolidarisées des émeutiers, qu’elles les ont qualifié de « fouteurs de merde » qui ne sont pas concernés, qui profiteraient d’un mouvement social qui, apparemment pour les orgas seraient leur chasse-gardé, pour le déborder. Vous dites pas que si elles ont fait ça c’est parce que malgré ce qu’elles prétendent, elles ne veulent pas que ce soit un mouvement de classe (parce que si c’était le cas TOUS les prolos seraient de fait concernés et pas seulement les fonctionnaires, élèves de lycées généraux et étudiants). Vous dites pas que c’est pour canaliser une colère qui s’exprimait et qui leur semblait illégitime qu’elles ont avancé l’AG.
    Alors les orgas ont leurs contraintes et je dis pas qu’il faut lyncher les syndicalistes parce qu’ils sont syndicalistes, mais fuir la conflictualité parce qu’on préfère faire passer les intérêts de nos orgas avant les intérêts de classes c’est comme du corporatisme.
    C’est des débats que les orgas fuient en AG parce que ça les mettrait en cause et là, même quand les dissensions s’expriment en pratique vous en rendez pas compte. Je ne crois pas que cette unité factice serve le mouvement.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info