Site collaboratif d’infos alternatives

Une pitoyable agit-prop homophobe des Jeunesses Nationalistes à Lyon

5 compléments

Place Bellecour, samedi dernier, mini-action du nouveau groupuscule fasciste lancé la semaine précédente.

Au jeu des 7 familles recomposées, l’extrême-droite se complique à Lyon. Des résidus de l’Œuvre Française et des exclus du Front National ont lancé un énième nouveau groupe il y a dix jours et, samedi dernier, ont organisé leur première action. Chassant sur les terres étriquées de l’extrême-droite radicale (déjà bien occupées par les Identitaires lyonnais), ils semblent vouloir en reprendre l’agit-prop (en moins propret et plus marqué politiquement - tout le monde ne peut pas avoir un créatif publicitaire dans son micro-groupuscule !).

Samedi 22 octobre dans l’après-midi, une vingtaine de fâcheux (Lyon Dissident et ses petits frères du GUD 69, en gros) ont donc saisi l’occasion d’une campagne de pub des magasins Eram - qui met en scène des familles recomposées voire métissées, et, horreur !, parmi elles des parents homosexuels -. Ils étaient apparemment profondément "indignés" par le fait qu’on évoque publiquement qu’un enfant puisse avoir deux mères, ou que son père se remarie. Le monde actuel est décidément trop dur pour celles et ceux qui veulent le voir bien rangé, tout en ordre, avec "un père, une mère", à l’amour éternel et sans divorce, etc.

Dans un joli jeu d’inversement paranoïaque des valeurs et de squattage des slogans d’extrême-gauche, ils ont beuglé "Hétérophobie, ça suffit !" (lol), ou encore "Première, deuxième, troisième génération, nous sommes tous des enfants d’hétéros !", un slogan qui permet de se rassurer à bon compte sur l’orientation sexuelle de ses parents.

L’ensemble a été filmé et diffusé sur un site de partage de vidéos dans un montage long de plus de quatre minutes où on voit les nazis longer la Saône, arpenter les rues, beugler au méga, bref, passionnant, et - oulalah ! - brûler les "affiches de la honte" d’Eram. L’ensemble de l’action aura duré dix minutes ; on fait rapido la photo et la vidéo, et on plie vite bagage ! Parce que la rue de la Ré un samedi après-midi, c’est pas sûr que ce soit un endroit accueillant très longtemps pour ces bas du front.

Le tout était mené par Alexandre Gabriac, dont les sympathies néo-nazies ne sont plus à démontrer [1]. Deux petites photos récentes prises à Lille en compagnie de Renaud Mannheim (fondateur de Lyon Dissident, du Bunker Korps et membre de la section lyonnaise du réseau néo-nazi ultra-violent "Blood & Honour"), témoignent une nouvelle fois de leur virile amitié.

JPEG - 33.3 ko

Dans le car pour la manif des "identitaires/solidaristes/néo-nazis" à Lille, début octobre.

JPEG - 49.4 ko

Après la manif.

P.-S.

Les Jeunesses Nationalistes ont été officiellement lancées à l’occasion du quatorzième Forum de la Nation qui a pris place à Lyon.
Voir également l’article Yvan Benedetti se dote d’une petite « force de frappe » en région lyonnaise.

Sur le thème de l’extrême-droite et l’homosexualité, on peut lire :
- Homosexualité, nazisme et extrême droite...
- L’extrême-droite, ça fait mâle !

PS : cette info a initialement été proposée anonymement sur Rebellyon avec un lien vers la vidéo en question. Gabriac et Benedetti tentant de "créer le buzz" autour de leur vidéo, pas besoin de mettre le lien vers celle-ci d’autant qu’elle n’a aucun intérêt. D’ailleurs, personne ne la regarde.

Notes

[1Gabriac s’était d’ailleurs déjà illustré lors de rassemblements homophobes, notamment à l’occasion du Kiss-in de St-Jean en 2010 et de la Lesbian & Gay Pride lyonnaise en 2011.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 30 octobre 2011 à 15:00, par La Rafal

    Pour ce qui est du 15 dernier nous avions envoyé des mails au collectif vigilance pour qu’un rassemblement soit organisé.

    Malheureusement en raison de la manif’ dans le Bugey entre autre le rassemblement n’a pas été suivi.

    La Rafal n’a pas de statut légal, nous ne pouvons donc pas poser de rassemblement comme bon nous semble.

    Et comme tu l’as dit Tomestera, se pointer à la tête d’or le 15 sans personne derrière ce n’était pas forcément une bonne idée...

  • Le 28 octobre 2011 à 15:17, par Tomestera

    Ah parce que maintenant contre manifester n’est plus qu’un simple "folklore de rue". Bah on est bien avancés.
    C’est pas les guéguerres de publications internet ou de collages d’autocollants qui les empêcheront de continuer leurs agressions régulières.
    Et je m’attendais bien au "t’as qu’à bouger ton cul si t’es si fort". Moi j’attends que ça. Mais je suis pas débile au point de me pointer seul au Parc de la tête d’or quand il est plein de fachos de toute l’Europe. Donc oui, je me suis longtemps reposé sur les organisations qui, comme leur nom l’indique, sont censées organiser un mouvement de contestation. Bah je crois que je ne peux plus trop compter là dessus vu leur activité.
    Et je suis loin d’être le seul à penser ça.

  • Le 27 octobre 2011 à 15:51, par Un militant parmi d’autres

    @Tomestera

    Ben ils étaient pour la plupart dans le Bugey, pour la manif anti-nucléaire, parce que y’a pas que l’antifascisme dans la vie (et qu’accessoirement ce dernier ne passe pas que par un folklore de rue hein ;) ) et qu’avant d’être antifa la plupart sont des gens qui luttent pour un changement de société. Pour le truc des fachos du 15 personnes n’a lancé d’appel parceque la plupart étaient déjà pris, mais un appel pour ce genre de manif brasse toujours plus large que le milieu militant, des fois il suffit de s’organiser pour lancer ça.

    Après personne ne t’empêche de te bouger le cul toi aussi ;) on a toujours besoin de monde, dans la rue face aux fafs, tout les jours pour du taff de terrain, et sur rebellyon pour proposer des infos, des analyses, etc.

  • Le 27 octobre 2011 à 15:40, par Tomestera

    Au lieu de publier un article de temps en temps sur Rebellyon, les pseudo "antifas" de Lyon ne pourraient-ils pas se bouger le cul ? Ils étaient où les Vigilance, les Voraces, les RAFAL pour la grosse réunion fasciste du samedi 15 ? Ils étaient où pour ce rassemblement répugnant ?
    L’antifascisme est définitivement mort et enterré à Lyon. Les fachos doivent bien se marrer en ce moment.

  • Le 27 octobre 2011 à 14:45, par Olivier

    C’est normal que personne ne soit intervenu rue de la Ré, de gauche a droite tout le monde est lâche, surtout a gauche

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Extrêmes droites » :

> Tous les articles "Extrêmes droites"

Derniers articles de la thématique « Discriminations » :

Théâtre forum sur la domination masculine : Et si c’était nous ?

Quel rôle jouent les hommes dans l’oppression faite aux femmes ? Quelle attitude un homme peut-il adopter face aux comportements sexistes de ses semblables ? Quelles solutions trouver et mettre en place pour déjouer ces mécanismes ? Dans le cadre du festival Novembre libertaire, il est proposé de...

Le massacre du 17 octobre 1961 à Paris : "ici on noie les Algériens !"

Ce jour-là, des dizaines d’Algériens ont été noyés dans la Seine ou massacrés par la police française à Paris. C’est un devoir de justice de ne pas l’oublier. Le 17 octobre 1961 alors que la guerre d’Algérie touche à sa fin, le FLN appelle à une manifestation pacifique dans les rues de Paris pour dénoncer...

Rencontre-débat autour du parcours de la militante Françoise Vergès

Venez discuter avec le CRAAP sur le parcours et les travaux de la militante Françoise Vergès au sujet des impasses de la société française autour des questions liées au (post)colonial, au (néo)capitalisme et au féminisme, le 21 octobre à la librairie Terre des Livres à...

> Tous les articles "Discriminations"