Yanis, 16 ans, est décédé au CHRU de Tours après une course poursuite avec la BAC de Blois

485 visites
Meurtre policier

Le 16 mars 2021, en soirée, la brigade anticriminalité (BAC) de Blois engage une course poursuite avec une voiture qui refuse un contrôle pour « excès de vitesse » selon François Pesneau, préfet de Loir-et-Cher, et Frédéric Chevallier, procureur de la république de Blois. Yanis, 16 ans, en est éjécté lorsque celle-ci percute deux autres véhicules. Hospitalisé au CHRU Trousseau de Tours, il est décédé jeudi 18 mars.

Sur l’avenue de France ce mardi, à Blois, un accident est survenu après une course poursuite entre un véhicule de la BAC et une autre voiture dans laquelle se trouvaient alors Yanis ainsi qu’un jeune homme de 18 ans et le conducteur. Ce dernier aurait refusé un contrôle de police puis grillé un feu rouge pendant sa fuite, l’amenant à heurter deux autres véhicules. Deux jeunes femmes, Yanis ainsi que le conducteur de la voiture poursuivie [1] ont été pris en charge par les secours ; le deuxième passager s’est enfui à pied après l’accident. Déclaré en état de mort cérébrale le mercredi 17 mars, Yanis est décédé le lendemain au CHRU Trousseau de Tours.

Frédéric Chevallier a déclaré, lors d’une conférence de presse, que le véhicule de la BAC a cessé de suivre la voiture en fuite 100 mètres avant les lieux de l’accident, sur lesquels la brigade est arrivée « avec un temps de retard ». Mais, convaincus de la responsabilité des policiers dans l’accident, plusieurs habitants de la ZUP nord de Blois participent à des scènes de révolte dans la nuit du 16 au 17 mars.

François Pesneau annoncera le soir-même que les brigades anticriminalité de Tours, d’Orléans et du Mans ont été appelées en renfort, tout comme un escadron de la gendarmerie mobile de Paris, le GIGN et un hélicoptère de la gendarmerie nationale, mobilisant un effectif de 300 personnes ce soir-là. Une information confirmée par Gérald Darmanin sur Twitter.

Emballement médiatique et récupération politique

Pendant que la rédaction de la Nouvelle République décrit « d’inimaginables scènes de guérilla et de pillage » et « des images tressautantes saturées de bruit d’explosions et de cris », RTLaffirme que le bilan s’élève, en réalité, à « trois véhicules brûlés, deux véhicules de police dégradés [et] un magasin vandalisé », sans blessé-es ni interpellation. Le 19 mars au matin, les services de la ville ont également réparé un panneau publicitaire et trois abribus dégradés.
Dans uncommuniqué complémentaire, la ville de Blois a été forcée de clarifier la situation en affirmant qu’aucune crèche ni station essence n’ont été vandalisées, contrairement aux rumeurs qui circulent.

La suite à lire sur : https://larotative.info/yanis-16-ans-est-decede-au-chru-de-4035.html

Notes

[1Et non pas le deuxième passager, comme cela a été annoncé dans un premier temps.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Meurtre policier » :

>Samedi 20 mars - Printemps des libertés #3 - Marche Vérité et Justice

Dans le cadre de la journée internationale contre le racisme et les violences policières, carcérales et judiciaires, à l’appel du Réseau d’entraide Vérité et Justice, le collectif « NON à la loi sécurité globale » au côté de l’Association des victimes des crimes sécuritaires, appelle donc à une nouvelle...

› Tous les articles "Meurtre policier"

Derniers articles de la thématique « Répression policière » :

>Manifs & liaisons dangeureuses

Pour rétablir l’ordre en période de contestation, la police n’est jamais à cour d’idées. Dernière en date : les ELI. Des agents présent pour dialoguer avec les manifestants, expliquer, entamer des « négociations », préciser les zones interdites et les itinéraires de dispersion, désolidariser la foule de...

› Tous les articles "Répression policière"