20 juin 1912, mort de Voltairine de Cleyre : « L’anarchisme sans étiquette »

978 visites

De 1890 à 1910, Voltairine de Cleyre fut l’une des anarchistes les plus populaires et les plus célèbres aux Etats-Unis. Ecrivaine et conférencière prolifique, elle s’intéressa à de nombreuses questions : religion, libre-pensée, mariage, sexualité féminine, formes de répression de la criminalité, rapports entre pensée anarchiste et traditions américaines, lutte des classes, mouvement pour le droit de vote des femmes et leur libération.

Chris Crass
 Traditions américaines et défi anarchiste »,
traduction d’Yves Coleman réalisée
pour la revue Ni patrie ni frontières n°2)


 

 

Texte : MLT - Dessins : OLT
JPEG - 423.5 ko
Née le 17 novembre 1866 d’une Américaine et d’un Lillois émigré aux États-Unis qui prénomma sa fille Voltairine en hommage à Voltaire. Ses parents divorcent en 1880, son père la placera au couvent. Dès sa sortie, Voltairine s’impliquera dans le mouvement des libres penseurs.
JPEG - 733 ko
Influencée par les écrits de Thomas Payne et Mary Wollstonecraft, elle donne des conférences, écrit des chroniques pour les journaux.
Suite à un attentat à la bombe au cours de l’émeute de Haymarket, quatre anarchistes seront accusés à tort et pendus le 11 novembre 1887. Voltairine devient anarchiste.
JPEG - 332 ko
En 1890 paraît son essai L’esclavage Sexuel. Elle y condamne les idéaux de beauté encourageant les femmes à se déformer le corps, et les pratiques éducatives qui forment les enfants selon qu’ils appartiennent à un sexe ou un autre.
Son fils Harry naît le 12 juin 1890. Elle n’aura jamais de vie commune avec le père de l’enfant, James B. Elliott, ni avec aucun autre de ses amants.
JPEG - 334.7 ko
Emma Goldman la considère comme « la femme anarchiste la plus douée et la plus brillante que l’Amérique ait jamais produite ».
Devenue proche des anarchistes individualistes, elle s’engage pour un anarchisme sans adjectifs : « Je ne me m’appelle plus autrement que simple anarchiste.
JPEG - 312 ko
En 1895, dans une conférence sur la question sexuelle elle déclare aux femmes : « (…) A cause de l’interdit qui pèse sur nous, de ses conséquences immédiates sur notre vie quotidienne, du mystère incroyable de la sexualité et des terribles conséquences de notre ignorance à ce sujet. »
Le 9 décembre 1902 elle survit à la tentative d’assassinat de Herman Helcher. Elle lui pardonnera : « Ce serait un outrage à la civilisation s’il était envoyé en prison pour un acte qui était le produit d’un esprit malade. »
JPEG - 461.8 ko
Lors de sa conférence « Le mariage est une mauvaise action » en 1907, elle affirme : « Le contrat de mariage imposant une promiscuité des âmes et des corps va à l’encontre de l’amour. »
Au printemps 1911, Voltairine de Cleyre reprend espoir dans le changement. Grâce à Ricardo Flores Magón, « l’anarchiste mexicain le plus important de l’époque », selon l’historien Paul Avrich.
JPEG - 407.4 ko
Dans son essai parut en 1912, De l’action directe, elle souligne que « l’action directe a été toujours employée et jouit de la sanction historique de ceux-là même qui la réprouvent actuellement. » Poétesses, essayiste, pionnière féministe, partisane de l’anarchisme Voltairine de Cleyre meurt le 20 juin 1912 à Chicago d’une méningite septique.
Dans son essai parut en 1912, De l’action directe, elle souligne que « l’action directe a été toujours employée et jouit de la sanction historique de ceux-là même qui la réprouvent actuellement. » Poétesses, essayiste, pionnière féministe, partisane de l’anarchisme Voltairine de Cleyre meurt le 20 juin 1912 à Chicago d’une méningite septique.

 

PDF - 4 Mo
Voltairine De Cleyre : « L’anarchisme sans étiquette » [BD] - PDF

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Mémoire » :

>Film : Minguettes 1983 – Paix sociale ou pacification ?

Pour les 30 ans de la Marche pour l’égalité et contre le racisme, qui traversa la France profonde du 15 octobre au 3 décembre 1983, l’agence IM’média a procédé à la restauration du film « Minguettes 1983 – Paix sociale ou pacification ? » et en propose une nouvelle version...

>Francisco Ferrer meurt assassiné le 13 octobre 1909

Olt nous présente en BD l’anarchiste catalan Francisco Ferrer (1859-1909) fondateur de « l’école moderne », laïque et mixte, dont la pédagogie libertaire eut un retentissement énorme dans toute l’Europe et continue à faire des émules.

>[Radio] Histoires de squat à la Croix-Rousse

« D’aussi loin que je me souvienne... j’ai toujours aimé faire chier le monde » Une émission sur les luttes de squatteur.euses dans les années 90 à la Croix-Rousse, avant et au moment de la gentrification de ce quartier.

› Tous les articles "Mémoire"

Derniers articles de la thématique « Genres / Sexualités » :

› Tous les articles "Genres / Sexualités"

Derniers articles de la thématique « Féminismes / Anti-patriarcat » :

>Soirée collectif Hip Hop féminin, samedi 23 octobre à Grrrnd Zéro

Le collectif hip hop féminin se compose : de différentes identités de genre, d’artistes, de militant.e.s, de joyeuses personnes qui souhaitent en effet ne pas se contenter de subir la politique et son monde actuel, en agissant avec optimisme et en proposant des activités culturelles qui lui...

› Tous les articles "Féminismes / Anti-patriarcat"