Causerie sur les dérives sécuritaires le mardi 8 février

501 visites
Lyon 7e État d’urgence | Loi sécurité globale

Dans le cadre de la Causerie au bar associatif « Les Clameurs », on parlera des dérives sécuritaires.

Oyé oyé les volté·e·s, chaque mardi à 18h, c’est la causerie aux Clameurs.

Le mardi 8 février, on parlera des lois de surveillance et de contrôle, et de comment on pourrait agir contre celles-ci.

Les causeries sont ouvertes à tou·te·s, et vous pouvez amener un petit truc à boire et/ou manger à la bonne franquette !

Cette causerie s’inscrit dans le thème « quel futur voulons nous » du deuxième mardi de chaque mois. Pour rappel, depuis la rentrée, on a défini un thème de causerie pour chaque mardi du mois.

Dérives sécuritaires

Depuis les années 2000, il y a une accélération dans l’adoption de lois sécuritaires (aussi bien dans les transports, les communications, l’argent...). Celles-ci s’appuient sur des problèmes réels (terrorisme et blanchiment d’argent par exemple) pour imposer des restrictions et augmenter les contrôles. En parallèle, des avancées significatives ont eu lieu dans les domaines scientifiques (génétique, cryptographie, algorithmique, intelligence artificielle...) et des technologies (caméra de surveillance, drone, géolocalisation, smartphone...). Ces avancées scientifiques et techniques, souvent orientées par le marché, servent de plus en plus à étendre le contrôle sociétal en s’appuyant sur des « faux » problèmes et pour nous faire croire qu’il en va de notre bien, notre sécurité, notre protection...

Puis le coronavirus arrive. Ce « choc » est une formidable occasion pour des élites de faire accepter et imposer ces technologies. Sortirons nous un jour du systeme du « pass », ou cela se mutera t’il, par exemple, en un système de « crédit social » ?

La plupart d’entre nous (et donc eux aussi) ont compris que le dérèglement climatique et la raréfaction des ressources va produire un certain nombre de désordre, de guerres... Ces technologies mises en place aujourd’hui "pour notre bien" seront également celles qui serviront à réprimer les révoltes dans un futur qui s’annonce de plus en plus sombre.

Venez discutez de ce sujet avec nous, et pour les plus téméraires, discutons de comment agir dès maintenant contre ces lois et technologies liberticides et fascisants.

mardi 8 février 2022

Causerie sur les dérives sécuritaires aux Clameurs

18h00 - 20h00
Bar Fédératif « Les Clameurs »

23 Rue d’Aguesseau 69007 Lyon

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles du groupe « Causerie du mardi au clameurs » :

› Tous les articles "Causerie du mardi au clameurs"

Derniers articles de la thématique « État d’urgence » :

>[Jura] Maxi-répression à la Mini-festation

Ce samedi 16 mai, la police a fait du zèle lors de la « mini-festation » de Lons-le-Saunier (Jura). Des participant.e.s, dont certain.e.s ont passé une vingtaine d’heures en garde-à-vue, racontent...

› Tous les articles "État d’urgence"

Derniers articles de la thématique « Loi sécurité globale » :

>Les hélicos de police sur le banc des accusés

Ce jeudi, le ministère de l’Intérieur devra s’expliquer devant le Conseil d’État. Il affirme ne pas enregistrer les images prises depuis le ciel, en dépit des preuves accumulées par le Comité.

› Tous les articles "Loi sécurité globale"

Derniers articles de la thématique « Surveillances / Fichages » :

> Contre la dissolution de « La Gale »

Le 11 mai prochain, le juge des référés doit examiner le cas du Groupe antifasciste Lyon et environs (Gale), dissous le 30 mars en Conseil des ministres. Une centaine de personnalités, universitaires, artistes, avocats, député et sénateur apportent leur soutien au collectif dans une tribune pour dire :...

› Tous les articles "Surveillances / Fichages"