Education Nationale : qui mérite la prime ?

739 visites
Système Scolaire

Des professeurs pallient les manquements de l’institution : ils se mobilisent pour financer une prime pour leurs collègues AESH.

Le mois dernier, les personnels de l’Education Prioritaire (REP+) ont bénéficié d’une prime au mérite. Tous les personnels ? Non : les AESH sont une nouvelle fois exclus de ce mode de gratification. Aucune bonification ne leur est accordée alors même qu’ils exercent toutes leurs missions dans des établissements classés REP+. Ces personnels sont présents au quotidien dans les collèges pour assister les élèves en situation de handicap.

Au collège Henri Barbusse à Vaulx-en-Velin, ils sont 6 AESH pour une dizaine d’élèves au collège et dans les écoles du réseau. Face à cette situation injuste, les personnels du collège ont décidé de s’unir afin de partager leur prime avec ces collègues qui oeuvrent au quotidien pour la réussite des élèves dans les classes.

Ils ont ainsi créé et alimenté une cagnotte pour les 6 AESH. Au moment de la clôturer, plus de 30 collègues ont participé, ce qui a permis de réunir plus de 2100 euros, de quoi offrir un bonus non négligeable pour les collègues négligés par l’Etat.

Cette prime dont sont privés les AESH relève, dès sa création, d’une politique de traitement inégal entre les personnels. En effet, cette fameuse « prime au mérite » n’a en réalité pas été distribuée de manière égale entre les établissements REP+. Ainsi, les personnels d’établissements d’un même quartier n’ont pas tous touché la même prime : selon l’établissement dans lequel ils sont, ils ont touché une prime dont le montant varie du simple au triple. Pour ajouter à l’incompréhension, les modalités d’attribution de cette prime restent floues.

Pour rappel, les AED, originellement exclus de cette prime, viennent de l’obtenir, mais sont censés ne la toucher que cet automne.

Des personnels du collège Henri Barbusse (REP+, Vaulx en Velin)

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Système Scolaire » :

› Tous les articles "Système Scolaire"

Derniers articles de la thématique « Partage des savoirs » :

› Tous les articles "Partage des savoirs"

Derniers articles de la thématique « Travail / Précariat / Syndicalisme » :

>Bienvenue à la brigade des fauché⋅es : Permance deux fois par mois.

La Brigade des Fauché-es, c’est une permanence d’entraide face aux problèmes que tu peux rencontrer avec des institutions telles que la CAFou le Pôle Emploi. Tu viens avec tes questions, ton dossier, et ensemble, on essaye de démêler tout ça et d’y voir plus clair. A la perm’ de la Brigade, pas de...

› Tous les articles "Travail / Précariat / Syndicalisme"

Derniers articles de la thématique « Quartiers populaires / Discrimination de classe » :

>Brigade Spécialisée de Terrain : programmées pour traquer

La loi « relative à la sécurité publique » de février 2017 qui assouplit largement les conditions d’ouverture du feu des policiers n’en finit pas de produire son cortège de drames. Le nombre de morts s’accélère. En 2022, pas loin d’une dizaine de personnes sont mortes, tués par des agents après des « refus...

>La place du Pont n’est pas un plateau télé !

Darmanin revient faire son show le 9 septembre à la Guillotière, pour soutenir la police contre la population et promouvoir sa politique raciste. Stop à l’instrumentalisation, Darmanin casse toi, la Guillotière n’est pas à toi ! Occupation festive et massive dés 10h Place du Pont ...

>Été 1982 dans la région lyonnaise : l’État tente de mater les banlieues

Dans l’agglomération lyonnaise, l’été 1981 est chaud, comme disent les journalistes de l’époque. Ce sont les premières émeutes urbaines à faire la une de la presse nationale. Tout au long de l’année, la répression va s’abattre sur l’agglomération et, à l’été suivant, l’ambiance est une nouvelle fois...

› Tous les articles "Quartiers populaires / Discrimination de classe"