Occupation du collège Barbusse : conférence de presse après une semaine de silence lyonnais et de mensonges ministériels

861 visites
Luttes dans les écoles pour le logement 1 complément

Après une semaine d’occupation et devant l’absence de solutions, malgré les déclarations de 2 ministres du gouvernement, les personnels du collège Henri Barbusse organisent une conférence de presse devant leur établissement vendredi 8 décembre à 12h (avenue Henri Barbusse, Vaulx-en-Velin, proche du mas du taureau sur la ligne C3).

Depuis le vendredi 1er décembre, les personnels du collège Henri Barbusse occupent leur établissement pour mettre à l’abri trois familles dont des enfants sont scolarisés au sein de leur établissement. Aucune solution n’a été proposée, pendant ce temps les ministres multiplient les déclarations mensongères
En effet, pendant ce temps, M. Mézard (ministre de la cohésion des Territoires) déclare lors de la séance des questions au gouvernement du mardi 5 décembre : « Aucune famille, aucun gamin, aucun jeune dehors. Ce sont les instructions données aux préfets ». Force est de constater que soit le ministre ment, soit le préfet du Rhône (M. Bouillon) n’applique pas les consignes du gouvernement. En effet, les autorités sont informées par les personnels du collège depuis le 17 novembre par divers communiqués. De plus ces familles sont inscrites à la MVS (maison de la veille sociale).
Ce même mardi 5 décembre, Agnés Buzyn (ministre de la santé) a déclaré « Il est totalement intolérable que des enfants soient dans la rue donc il faut trouver une solution, on y travaille. » et elle s’est alors dit «  favorable à la réquisition de nouveaux lieux pour en faire des centres d’hébergement d’urgence. ». Comme cela a déjà été dit par les personnels, la solution est toute trouvée, en effet un logement de fonction du sein du collège est vide depuis 4 ans, il a été entièrement rénové. Le préfet n’a donc qu’à réquisitionner ce logement ou M. Kimelfeld (président de Lyon métropole, propriétaire des locaux) peut simplement le mettre à disposition de ces familles. M. Kimelfeld a été interpellé à plusieurs reprises par voie de communiqué, et n’a jamais daigné répondre, il semble plus intéresser par la fête des lumières que par le sort des enfants sur le territoire de la métropole.
Les personnels rappellent que l’hébergement est un droit inconditionnel ( l’article 3452-2 du Code de l’Action sociale et des familles, qui a force de loi stipule : « Toute personne en situation de détresse a accès, sans aucune condition de régularité de situation, à tout moment à un hébergement d’urgence. »).

Les personnels du collège ont sollicité une audience auprès de la préfecture.

vendredi 8 décembre 2017

Conférence de presse sur l’occupation du collège Barbusse

12h00 - 13h00
Collège Barbusse (avenue Henri Barbusse, Vaulx-en-Velin, proche du mas du taureau sur la ligne C3)

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 7 décembre 2017 à 17:22, par juanpaolodelyon

    Essayons de revenir à la bonne classification du texte du Code de l’Action Sociale et des Familles que nous citons en permanence dans nos tracts et communiqués : il s’agit de l’article 345 et non pas de l’article 3452 qui n’existe pas.

    En fait, il s’agit plus précisément de l’article 345, alinéa 2-2 qui dit exactement ceci :
    Article L345-2-2 : « Toute personne sans abri en situation de détresse médicale, psychique ou sociale a accès, à tout moment, à un dispositif d’hébergement d’urgence. Cet hébergement d’urgence doit lui permettre, dans des conditions d’accueil conformes à la dignité de la personne humaine, de bénéficier de prestations assurant le gîte, le couvert et l’hygiène, une première évaluation médicale, psychique et sociale, réalisée au sein de la structure d’hébergement ou, par convention, par des professionnels ou des organismes extérieurs et d’être orientée vers tout professionnel ou toute structure susceptibles de lui apporter l’aide justifiée par son état, notamment un centre d’hébergement et de réinsertion sociale, un hébergement de stabilisation, une pension de famille, un logement-foyer, un établissement pour personnes âgées dépendantes, un lit halte soins santé ou un service hospitalier. »

    Mais il y a aussi l’article 345, alinéa 2-3 qui est également très important et qui dit ceci :
    Article L345-2-3 : "Toute personne accueillie dans une structure d’hébergement d’urgence doit pouvoir y bénéficier d’un accompagnement personnalisé et y demeurer, dès lors qu’elle le souhaite,
    jusqu’à ce qu’une orientation lui soit proposée. Cette orientation est effectuée vers une structure d’hébergement stable ou de soins, ou vers un logement, adaptés à sa situation."
    C’est ce qu’on appelle dans notre jargon la continuité de l’hébergement .....

    Quant à l’article 345, alinéa 2-4, il définit très précisément l’ensemble des missions normalement assurées par ce qu’on appelle dans les textes un « service intégré d’accueil et d’orientation » sur le territoire départemental (pour la Métropole et le Nouveau Rhône = la Maison de la Veille Sociale). Je vous laisse aller voir .... C’est édifiant !

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Luttes dans les écoles pour le logement » :

>Du 28 mai au 8 juin, semaine de solidarité avec les familles sans abri

Depuis plus d’un mois, des familles sans abri sont remises à la rue des différents lieux d’hébergement d’urgence (foyers, hôtels...) sans aucune solution proposée. Le collectif Jamais sans Toit entend de nouveau clamer sa volonté que le droit inconditionnel au logement soit respecté pour tous. Goûters...

> Tous les articles "Luttes dans les écoles pour le logement"

Derniers articles de la thématique « Éducation - partage des savoirs » :

>Le 4 juillet 2018 : 3e procès correctionnel intenté contre Sophie Perrin !

Pour avoir voulu poursuivre un doctorat en reprise d’études à l’université Lyon 2 sur le thème des violences sexuelles incestueuses, Sophie subit un véritable harcèlement judiciaire depuis 8 ans maintenant. Nous vous invitons donc à venir le 4 juillet exprimer votre solidarité en étant présent.e.s durant...

> Tous les articles "Éducation - partage des savoirs"

Derniers articles de la thématique « Logement - Squat » :

> Tous les articles "Logement - Squat"
}