Semaine de rentrée du mouvement universitaire (lundi 20 avril - vendredi 24 avril)

4098 visites
28 compléments

Le mouvement universitaire a repris lundi après une semaine d’interruption !

Mardi, puis mercredi, les AG des campus des Quais et de Bron de l’université Lyon-II ont reconduit le blocage des sites respectifs !

Jeudi, une manifestation pour l’Éducation réunissant plus de 1500 personnes, étudiant-e-s et enseignant-e-s, s’est déroulée de la place des Terreaux aux berges du Rhône (niveau Guillotière) !

Des actions de solidarité des étudiant-e-s avec les grévistes des TCL ont eu lieu rue de l’université mardi puis à l’intersection T2-T4 à Jet-d’Eau jeudi. D’autres suivront !

Aujourd’hui, vendredi 24 avril, rendez-vous à 8h00 à Lyon-II-Quais à l’occasion du Conseil d’Administration !

Puis, réunissons nous tous et toutes à 14h00 devant le tribunal de Servient en solidarité avec les inculpés du forum BioVision, qui risquent de un à trois mois de prison avec sursis !

Tout le monde est convié aux ateliers-débats de 10h00 à 17h00 organisés par les étudiant-e-s de l’IEP, dans la cour du Musée d’Histoire de la Résistance et de la Déportation, arrêt de tram T2 Centre Berthelot, suivi d’une manifestation contre les violences policières à 17h00 au même endroit !

Attention : les déplacements dans Lyon seront perturbés entre 8h00 et 8h55 par la grève des TCL.

Programme de la semaine

Lundi 20 avril :

- 7h00 : rendez- vous sur le forum de l’université Lyon-II-Bron, pour bloquer le campus. La grève des TCL semble avoir profité au blocage de Bron, qui a bien marché, même si quelques cours en amphi sont à déplorer.
- 7h30 : rendez-vous dans la cour intérieure de l’université Lyon-II-Quais, pour bloquer le campus. Le blocage semble avoir été effectif.
- 8h00 : départ de la Ronde des Obstiné-e-s, devant l’Hôtel de Ville de Lyon. La ronde a bien commencé à partir de 10h00.
- 9h30 : rassemblement devant la Présidence en soutien à la délégation
BIATOSS reçue à 10h00 par Lionel Collet (président de Lyon-I).
- 12h30 : AG personnel-le-s contractuel-le-s à Lyon-I, amphi Astrée (convoquée par Lionel Collet, président de l’université).
- 14h00 : AG Maths-Infos, à Lyon-I, bâtiment Braconnier, salle Fokko du Cloux, 1er étage.
- 15h00 : AG de grévistes à Lyon-II-Quais. Attention ! Risque de sabotage par la FédéLyon2 !
- 17h00 : réunion de préparation au contre-sommet de Louvain, à Lyon-II-Quais.
- 17h00 : conférence de Ismael Hassouneh, secrétaire national du Secours Populaire Français, qui interviendra sur le thème de « L’action humanitaire du Secours Populaire Français à Gaza », à Lyon-II-Quais, salle CR06.
- 22h00 : envoie d’un mail groupé de la présidence à tou-te-s les étudiant-e-s de Lyon-II. Celui-ci est reproduit dans le forum (compléments d’info) au bas de l’article.

Publication sur Rebellyon d’un Communiqué de l’Assemblée Générale de grévistes en réponse aux propos de la présidence, rédigée par le comité de mobilisation au cours de la semaine précedente.

Mardi 21 avril :

- 7h00 : rendez- vous sur le forum de l’université Lyon-II-Bron, pour maintenir le blocage.
- 7h30 : rendez-vous dans la cour intérieure de l’université Lyon-II-Quais, pour maintenir le blocage.
- 9h30 : rassemblement devant l’amphi Capelle, à Lyon-I à l’occasion de la viste de l’AERES.
- 11h00 : AG étudiante à Lyon-II-Quais (notamment pour voter le blocage). Grève et blocage du campus reconduits à la majorité (environ les deux tiers des mille personnes présentes) jusqu’au jeudi 30 avril.
- 12h30 : AG personnel-le-s et étudiant-e-s à Lyon-I, amphi Astrée. La grève est reconduite à Lyon-I pour une semaine.
- 13h00 : AG du personnel de Lyon-II, sur le campus des Quais, amphi Lucie Aubrac.La grève est reconduite à l’unanimité moins une voix jusqu’au mardi 28 avril.
- 15h00 : AG de grévistes, à Lyon-II-Quais, amphi Fugier. Plusieurs actions pour les jours à venir ont été votées.
- 17h00 : une centaine d’étudiant-e-s a bloqué pendant une petite heure la rue de l’université (ainsi que les voies de tram en soutien à la grève des traminots) avec barrières, banderoles et présence physique, jusqu’à l’arrivée de la police (BAC) qui leur ont donné 5 minutes pour déguerpir. Au bout de 5 minutes, les barrières sont rangées et les étudiant-e-s rentrent dans la fac.
- 18h00 : action « chasse au cerveau » place Carnot (2e arrondissement).
- 20h00 : envoie d’un mail groupé de la présidence à tou-te-s les étudiant-e-s de Lyon-II. Celui-ci est reproduit dans le forum (compléments d’info) au bas de l’article (encore plus bas que le précédent).

Mercredi 22 avril :

- 8h00 : rendez-vous à l’arrêt de tram Porte des Alpes. <font color=red Annulé.
- 12h00 : AG étudiante à Lyon-II-Bron (attention ! carte d’étudiant-e demandée !). Blocage reconduit jusqu’à mercredi prochain à 400 voix contre 200.
- 12h15 : pique-nique-AG du collectif IUFM.
- 14h00 : tenue d’un stand d’information sur le mouvement universitaire et les réformes universitaires, place Bellecour, dans le cadre de la Semaine Mondiale de l’Education.

Publication sur Rebellyon.info d’un Communiqué de l’Assemblée Générale étudiante de Lyon-II-Quais concernant le vote à bulletin secret organisé lundi 27 avril par la présidence de l’université sur la question du blocage.

Jeudi 23 avril :

- 10h00 : réunion-préparation du contre-sommet de Louvain, dans la grande cour de Lyon-II-Quais (objet : training et groupes affinitaires).
- 14h00 : manifestation de la place des Terreaux aux quais du
Rhône (piscine). Venez tou-te-s masqué-e-s ou cagoulé-e-s !
Environ 1500 manifestant-e-s, dont plus de la moitié masquée. Encerclement de la caravane UMP à Bellecour, protégée par les CRS, puis fin de manifestation à côté de la piscine des berges du Rhône. Départ en manifestation sauvage de 200 étudiant-e-s en direction de l’université Lyon-II-Quais. Voir ce récit de la manifestation et analyse des manipulations médiatisées de l’UMP.
- 16h00 : réunion de coordination lyonnaise (intersyndicale élargie, comités de mobilisation, délégué-e-s d’AG ...) à Lyon-II-Quais.
- 16h30 : action de solidarité des étudiant-e-s en lutte avec les traminots en grève. Environ 100 personnes ont manifesté de l’arrêt de tram Centre Berthelot à Jet-d’Eau-Mendès France (intersection T2-T4), bloquant ainsi les trams. Un sitting d’une demi-heure est organisé au lieu de l’intersection des deux lignes de tram. La police donne 5 minutes pour partir avant l’intervention des CRS. Les étudiant-e-s repartent alors en sens inverse (direction Perrache), tout en bloquant encore les trams.
- 17h00 : réunion-préparation du contre-sommet de Louvain, dans la grande cour de Lyon-II-Quais (objet : training actions et groupes affinitaires).

Vendredi 24 avril :

- 8h00 : rendez-vous à Lyon-II-Quais à l’occasion du CEVU. L’occupation de la salle de réunion de l’administration s’est bien déroulée. Une AG réunissant 50 personnes sur la question de l’occupation a été tenue dans cette salle vers 14h00. A été décidée l’occupation jusqu’au soir. A noter que le CEVU et le CA ont tous deux été annulés.
- De 10h00 à 17h00 : ateliers-débats organisés par les étudiant-e-s de l’IEP. Voir La matraque te tracasse ?.
- 11h00 : réunion-préparation du contre-sommet de Louvain dans la grande cour de Lyon-II-Quais (objet : mise au point du départ).
- 12h30 : réunion de réflexion sur le processus de Bologne à Lyon-I, amphi 3.
- Le verdict du procès des trois étudiants arrêtés lors des événements du forum BioVision (voir ici ou ) sera rendu aujourd’hui au Palais de Justice de la rue Servient. Rappellons que le procureur requiert 1 à 3 mois de prison avec sursis. Le tribunal a prononcé la nullité complète du jugement, suite à un vice de procédure commis par la police lors des gardes-à-vue. Voir cet article.
- 17h00 : manifestation contre les violences policières organisée par les étudiant-e-s mobilisé-e-s de l’IEP. Départ : cour du Musée d’Histoire de la Résistance et de la Déportation. Arrivée : place Guichard-Bourse du Travail, via le Tribunal de Servient. Voir la matraque te tracasse ?. Environ 50 personnes ont défilé avenue Berthelot, cours Jean Jaurès, avenue de Saxe, munies de banderoles dénonçant la répression et les violences policières, et appelant à la solidarité, encadrées par quatre voitures de police. La plupart des manifestant-e-s était masquée ou cagoulée de diverses manières. La batuccada était là et mettait l’ambiance. Des CRS étaient présents devant (10) et après (5) la Préfecture. La manifestation, ludique, s’est terminée dans la bonne humeur place Guichard.
- 22h30 : départ en car pour le contre-sommet de Louvain (retour à Lyon le 30 avril à 9h00). Contact : louvain2009.lyon [at] gmail.com. Pour plus de détails, voir cet article.

PDF - 272.4 ko
Sans préavis

Manif du 16 avril : 60 étudiants interpellés à Besançon

Jeudi 16 avril : violences policières à l’université de Tours

Jeudi 16 avril : la tension monte d’un cran à la fac d’Avignon

Bilan national de la mobilisation universitaire au 16 avril (FSE)

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 23 avril 2009 à 21:28

    Les personnels mobilisés de Lyon 2 appellent au boycott du vote organisé par la Présidence !
    http://alteruniversite.wordpress.com/2009/04/23/scrutin-lyon-2-communique-pau-snesup-snasub/

    Scrutin Lyon 2 : communiqué PAU, SNESUP, SNASUB
    In 1 on 23 avril 2009 at 13:41

    Les communiqués récents de la Présidence de l’Université de Lyon 2 font l’impasse sur l’essentiel. A vouloir centrer l’attention de la communauté universitaire sur les provocations aux auteurs obscurs (tags homophobes ou dégradations de matériels) ou sur les seules modalités de lutte décidées par l’assemblée générale des étudiants (blocages), ces communiqués restent silencieux quant aux provocations gouvernementales, dont la dernière en date consiste non seulement à passer en force le décret sur la modulation des services des enseignants-chercheurs (ainsi que le décret CNU), mais aussi à faire étudier des maquettes de mastérisation (17 sur 100 attendues dont un nombre certain provenant des instituts catholiques), après avoir annoncé le report de la réforme d’un an.
    A l’intérieur même de notre Université, une petite minorité de collègues, agacée par l’ampleur de la lutte contre les réformes qu’ils n’ont pas le courage de soutenir publiquement, multiplie les provocations, en incitant leurs étudiants à venir en cours, même au moment des assemblées générales (qu’ils dénoncent ensuite comme étant non démocratiques), et en organisant des contrôles d’absences et des évaluations de connaissances, malgré les consignes écrites de la Présidence. Ce sont ces comportements-là qui contribuent à monter la tension et à créer des divisions entre étudiants et collègues.
    La dernière assemblée générale des enseignants-chercheurs qui a reconduit la grève jusqu’au mardi 28 avril 2009 a clairement réitéré notre détermination à sauver l’Université française : nous refusons de voir l’activité universitaire minée par l’individualisation des services (et autres primes au mérite), l’autoritarisme présidentiel, la privatisation rampante et la concurrence de tous contre tous. La grève reste l’arme la plus efficace contre la casse programmée du service public de l’enseignement supérieur, même si nous savons à quel point cette grève est coûteuse, pour nos étudiants comme pour nous. Si nous rentrons dans la 11e semaine de grève, à qui la faute sinon à une ministre qui refuse tout dialogue digne de ce nom avec les principaux acteurs du mouvement ?
    Nous appelons l’ensemble du personnel, BIATOSS, enseignants et enseignants-chercheurs à ne pas se laisser duper par des questions subsidiaires et à boycotter le scrutin de lundi prochain. Aujourd’hui, comme hier, la seule vraie question est comment faire ensemble pour faire reculer le gouvernement et mettre en échec son offensive contre l’Université. Nous aurions préféré que la Présidence mette aux voix sa réponse à cette question.

    Pour une Autre Université, SNESUP-FSU, SNASUB-FSU

  • Le 23 avril 2009 à 19:58

    Si les modérateurs décident de publier ce message (tout message n’est pas mis sur le forum !) :

    Extrait de : http://fr.encarta.msn.com/encyclopedia_761568245/fascisme.html

    " fascisme, terme qualifiant au sens strict le régime dictatorial et totalitaire établi par Benito Mussolini en Italie entre 1922 et 1945 et, au sens large, la doctrine politique qui a servi de fondement à l’expérience italienne et de modèle théorique à certains mouvements nés durant l’entre-deux guerres.

    Exaltant les valeurs de la famille, du travail, de la solidarité nationale, de la domination des intérêts nationaux dans tous les domaines, de l’ordre et de la discipline, les fascistes rejettent le pouvoir de l’argent et la démocratie libérale, considérée comme corrompue et inefficace. L’épanouissement de l’idéologie fasciste s’inscrit dans un contexte, celui de la montée des nationalismes consécutifs à la Première Guerre mondiale et à la crise économique de 1929, et dans un mouvement global, celui de la recherche d’une troisième voie, alternative au capitalisme libéral et au communisme marxiste, dans le cadre d’une révolution conservatrice. "

    A bon entendeur...

  • Le 23 avril 2009 à 14:04

    J’accuse le doyen de la faculté de droit et sciences politiques P.Y.Pegguy de briser la grêve des étudiant et de surcroît le blocage, puisqu’il organise des cours à l’IUT et dans les préfabriqués (qui ne sont apparement pas bloqués). Des Td d’AES y sont organisés et les étudiants respectants la décisions de l’AG s’en trouve donc sanctionnés (de par leur non participation aux cours et la défaillance que cela entraîne).
    Tout le monde n’est pas opposé au blocage en AES (certes une très faible minorité), mais ce ne sont pas seulement les filière du style histoire, socio ou sciences de l’éducation qui seront touchés par la LRU.
    J’invite donc tous les bloqueurs à ne pas oublier les préfabriqués (l’IUT étant indépendant de la fac ceci peut s’avérer compliqué).

  • Le 23 avril 2009 à 11:28

    En fait l’économie peut être bloquer partiellement très facilement. Il suffit, par exemple, de bloquer des voix de communication. Quelques minutes suffisent pour que l’état perde des milliers d’euros (voir bien plus). Il y a encore plein d’autre façon de faire ca. C’est vrai que c’est comme ça qu’on peut instaurer un vrai rapport de force et d’ailleurs l’économie est très souvent bloquer de cette manière lors de mouvement social (piqueteros, mouv’ anti CPE, LKP...)

  • Le 23 avril 2009 à 10:53

    Oui bloquons tout !!!

    Bloquer la fac ou les lycées, l’État il s’en fou... Les gens ne nous voient pas et l’impact sur l’économie est quasi nul... Hors il faut taper dans le porte monnaie !

    Il faut bloquer les gares, les périphs, les trams, les grand axes, les métros voir les aéroports...
    On peut le faire en construisant des barricades puis en disparaissant.
    On peut le faire en construisant des barricades et en les tenants.
    On peut le faire en bloquant avec notre seul corps de manière statique ou mobile.
    On peut le faire avec nos voitures à 5 km/h sur l’A6 ou l’A7 ou sur le périh...
    On peut le faire cagoulé ou grimé en clown...
    Il faut le faire !

  • Le 23 avril 2009 à 08:41

    « Blocage de l’économie = RESULTATS ! » : si n’importe qui (en l’occurrence vous, puisqu’il est question de vous) pouvait le faire, depuis le temps, cela se saurait. Révisez votre histoire de la France, et vous saurez comment faire pour vous faire entendre ; cependant, je doute qu’il y ait suffisamment de personnes assez courageuses pour défendre ses idées jusqu’au bout.

  • Le 22 avril 2009 à 22:36

    Je suis totalement d’accord pour le boycott du scrutin de lundi qui ne signifie rien vis à vis du mouvement.
    Cela dit, ça me pose personnellement question... comme beaucoup d’autres, je n’irai pas voter lundi, ne voulant pas cautionner un tel vote... d’un autre côté, nos voix en faveur du blocage ne seront pas entendus et la présidence et les étudiants « anti-blocage » se régaleront du résultat et n’iront pas chercher plus loin...

  • Le 22 avril 2009 à 20:47

    Ne surtout pas oublier non plus le vote en faveur d’opérations escargots par le blocage de voies de circulation telles que voies ferrées, autoroutes... Déjà soutien aux TCL demain à 16h50 station Jet d’Eau !

    C’est uniquement de cette façon que nous pourrons obtenir des avancées ! Et non en restant là à bloquer uniquement la fac même si c’est nécessaire. Il faut bloquer leur économie ! Je vous rappelle que le décret revu des enseignants-chercheurs est passé aujourd’hui en Conseil des Ministres dans sa version la plus abominable (et tout le monde est d’accord pour le dire unanimement) ! Il est temps de vraiment faire bouger les choses et pencher la balance de notre côté ! C’est maintenant ! Blocage de l’économie = RESULTATS !

  • Le 22 avril 2009 à 20:42

    441 voix pour contre 202 voix contre, 22 abstentions et 7 ne prennent pas part au vote...

    Bien sûr que cette date n’a pas été choisie au hasard... Christin est très malin, mais il ne réussira pas ce qu’il a prévu. Mobilisation de tous les opposants au vote qui ne laisse pas place à un véritable débat préalable ! Que ceux qui restent à Lyon boycottent ce vote et, comme voté lors de l’AG de cet après-midi, joue le jeu du pourrissage de ce vote, empêchant tous les votes de se tenir. Rendez-vous pour cela lundi devant la cafet’ U sur les Quais et n’oubliez pas vendredi même chose pour le CEVU et le CA, allons exiger un mode de validation permettant à tous de continuer à faire la grève et à se mobiliser comme c’est le cas aujourd’hui !

    Merci !

  • Le 22 avril 2009 à 19:41

    Qu’en est-il du blocage sur les quais du coté du bâtiment ATHENA ?

    Apparemment celui-ci n’est jamais bloqué et donc les professeurs assurent leurs cours. Est-ce dû à la possibilité d’entrer par Lyon 3 ?

  • Le 22 avril 2009 à 19:01

    Le blocage est repassé à 400 voix contre 200 environ

  • Le 22 avril 2009 à 18:07

    Reconduction du blocage pour une semaine. 1/3 contre, 2/3 pour. J’en sais pas plus !

  • Le 22 avril 2009 à 17:13, par Athé

    Est-ce que quelqu’un sait ce qu’à donner le vote de Bron ?

  • Le 22 avril 2009 à 16:26, par bipbip

    ce qui est marrant aussi, c’est que le président de lyon 2 n’a certainement pas choisi cette date au hasard..cela fait plusieurs semaines que des personnes parlent de monter au contre sommet de louvain, et comme par hasard son vote à bulletin secret (ah oui il en faut, c’est tellement plus simple d’affirmer ses idées dans un isoloir, c’est tellement simple d’affirmer que c’est démocratique un referundum..c’est mieux pour les mous du cerveau de ne répondre que par oui ou non à une question).. bref son vote à bulletin secret se trouve en plein pendant le contre sommet. Du coup, toutes les personnes qui montent à louvain ne peuvent pas s’exprimer sur la question, et cela peut faire pencher la balance en sa faveur..(il est malin christin !!!)
    bon du coup, comme ça a été proposé à plusieurs reprises, boycottons son vote, affirmons nos idées !

  • Le 21 avril 2009 à 21:58

    Mister Christin aurait pu aussi proposer que « tous les étudiants » viennent se faire connaitre à l’AG étudiante de jeudi prochain (le 30) et que « tous les étudiants » (comme c’est le cas jusqu’à maintenant, à condition de d’être présent...) aient ainsi la possibilité de demander un vote à bulletin secret avec émargement sur la question du blocage (et de la grève et des modalités de lutte tant qu’on y est....).
    Cela aurait éviter de déligitimer ainsi les AG hebdomadaires sous prétexte qu’une centaine d’anti-bloqueurs a occupé ses services cet après-midi. Mais, c’est bien, ça va foutre un peu de conflit entre les étudiants, Christin et les anti-bloqueurs trouveront matière (une nouvelle fois)à argumenter sur les violences causées par le blocage....
    Cela nous permettra aussi de faire des actions en dehors du vote de l’AG puisque l’occupation des services de la Présidence pour demander un vote à bulletin secret a été refusée par l’AG de ce matin sur les quais...mais s’est quand même faite sans le consentement de l’AG...Alors oublions l’AG et zag.....

  • Le 21 avril 2009 à 20:35, par ulysses

    Communiqué de la présidence de Lyon 2 du mardi 21 avril vers 20h (donc après le vote du blocage sur les quais et la reconduction de la grève par l’AG personnels). Enjoy la prose présidentielle.

    Cher(e)s collègues, cher(e)s étudiant(e)s,

    Depuis quelques jours, un mouvement de reprise des cours dans les universités les plus mobilisées se dessine, dans le respect des convictions de chacun. La présidence de Lyon 2 a elle aussi appelé à une reprise des cours pour ne pas mettre en péril le processus de validation des diplômes et l’avenir de notre établissement. Elle rappelle que la validation automatique du semestre est exclue : celle-ci est en effet illégale et contraire aux valeurs de la communauté universitaire ; elle serait attaquée devant les tribunaux administratifs.

    Face à cette situation de blocage, qui affecte tout le monde et met en danger notre établissement, il est désormais impératif qu’une large consultation par les urnes fasse connaître la position de l’ensemble des usagers sur cette question.

    La présidence invite donc tous les étudiants, les enseignants et les personnels administratifs et techniques à venir faire connaître, à bulletin secret et sur la base de listes d’émargement, leur position sur le déblocage de l’Université. Cette consultation est prévue lundi 27 avril toute la journée sur les deux campus. Un prochain message en précisera les modalités.

    La présidence souhaite que tous les acteurs de l’établissement puissent être associés aux opérations de vote, afin que celles-ci ne souffrent d’aucune contestation. Ils peuvent d’ores et déjà entrer en contact avec les services de la présidence qui proposeront à des représentants de l’ensemble des sensibilités de veiller au bon déroulement du vote.

    La présidence veut mettre en garde ceux qui voudraient perturber les opérations. Personne ne sortirait grandi de troubles qui ne pourraient que nuire à l’image de notre université et à la solidarité nécessaire de notre communauté en cette période de crise.

    L’équipe présidentielle

  • Le 21 avril 2009 à 16:38, par Athé

    L’AG Des Quais a revoté le blocage jusqu’au 30 Avril inclus !

  • Le 21 avril 2009 à 15:22

    > AG étudiante (quais) du mardi 21 avril : blocage reconduit sur les quais.
    >>AG enseignants du mardi 21 avril :
    motions :
    - l’AG exige le paiement des vacataires qui n’ont pu effectuer leurs vacations en raison du blocage : unanimité.
    - la grève des cours est revotée (105 pour, 1 contre)

  • Le 20 avril 2009 à 23:07

    Tout ça est là encore une fois pour nous empêcher de continuer le mouvement... Le président semble adhérer au pourrissage voulu par le gouvernement !
    A partir du moment où les cours auront repris normalement, plus rien ne fera barrage au gouvernement et il serait utopique de croire que le mouvement pourra se poursuivre une fois la reprise des cours enclenchée ! C’est totalement utopique ! Il n’y a qu’à voir comment cela s’est passé dans les autres universités !

    C’est aujourd’hui, maintenant, le coup de grâce avant qu’il ne soit trop tard ! Le gouvernement se fiche totalement de nous !
    Pensez à l’avenir, pensez à demain !

    Je ne suis pas un âne qui suis ce qu’on lui dit. Je me bats pour moi et pour ceux qui viendront après ! Ne nous arrêtons pas là !
    Demandez-vous encore une fois : votre année ou un avenir ?!

  • Le 20 avril 2009 à 22:08, par ulysses

    Communiqué de l’équipe présidentielle de Lyon 2, le 20 avril vers 22h.

    Cher(e)s collègues, cher(e) étudiant(e)s,

    Après plusieurs mois de mobilisation et plusieurs semaines de blocage
    de l’un et l’autre campus, la question de la fin d’année universitaire
    devient une urgence pour nous tous.

    Notre université – en particulier dans ce moment décisif de
    préparation du contrat quadriennal et de mise en route des projets du
    plan campus – ne peut rester plus longtemps paralysée et repousser
    sans cesse l’organisation des examens.

    Attachée à la qualité de ses diplômes et afin qu’ils conservent leur
    qualité de diplômes d’Etat, l’Université de ne peut que rejeter l’idée
    d’une validation automatique, qui aurait toutes les chances d’être
    attaquée devant le tribunal administratif et qui mettrait par là nos
    étudiants dans une situation inacceptable.

    L’avenir de milliers d’étudiants et l’avenir même de l’Université et
    des diplômes qu’elle est seule aujourd’hui encore à pouvoir délivrer
    sont en jeu.

    C’est justement pour les préserver que l’équipe présidentielle appelle
    aujourd’hui à la reprise des cours et au déblocage des bâtiments, en
    s’engageant à mettre tout en œuvre pour que la mobilisation puisse se
    poursuivre sous d’autres formes.

    L’équipe présidentielle

    Cela arrive juste au moment où Pécresse essaie un passage en force sur la mastérisation : après le refus de l’AERES (Agence d’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur) d’évaluer
    les quelques maquettes remontées, Pécresse décide qu’elles seront évaluées par la la DGES (Direction générale de l’enseignement supérieur), c’est-à-dire par un service dépendant directement de la Ministre.
    http://www.fabula.org/actualites/article30766.php
    http://www.fabula.org/actualites/article30769.php

  • Le 20 avril 2009 à 19:01

    Des cours se sont tenus aujourd’hui à Bron, y compris dans des amphis situés au centre des bâtiments tels que l’amphi F.
    Certains n’ont pas eu lieu faute d’étudiants mais certains ont bien eu lieu notamment certains à l’Amphi Lumière.

    Je pense que le blocage redeviendra véritablement effectif après les Assemblées Générales de cette semaine, s’il est revoté.

  • Le 20 avril 2009 à 17:08

    J’étais sur le campus de Bron de 11h30 à 15h, et de ce que j’ai vu, les barricades étaient en place, par contre personne pour les garder. Mais de toute manière, la fac était morte et vide, surement à cause de la grève des TCL.

  • Le 20 avril 2009 à 14:41

    Aux dernières nouvelles, il n’y aurait pas de blocage à Bron, mais un blocage effectif sur les quais. Quelqu’un a plus d’infos ? N’y avait-il pas assez de bloqueurs à Bron ce matin ou bien c’était inutile de bloquer en raison des perturbations TCL qui ont découragées nombre d’étudiants de venir ?

  • Le 20 avril 2009 à 12:07

    C’est l’évidence même.

    On peut cependant supposer l’effet démotivant que peut avoir sur des esprits fatigués par dix semaines de mobilisation le simple fait que des vacances approchent, duquel il ne faut pas séparer l’effet remotivant que peut constituer une rentrée (on recommence, après s’être bien reposés !).

    Il est certes vrai que l’université était ouverte du mardi 14 au vendredi 17, mais il faut avouer que si aucun étudiant ne s’y rend pour assister à des cours, la bloquer n’aurait eu que peu d’intérêts (si ce n’est celui de prévenir la rentrée - mais personne n’aurait tenu le blocage ce week-end).

    A bon entendeur.

  • Le 20 avril 2009 à 11:35, par Loop

    Aux dernières nouvelles, pas de Tram avant 14h aujourd’hui, et des perturbations TCL toute la semaine. Plutôt positif pour les copains de Bron, convergence des luttes avec les amis des TCL !

  • Le 20 avril 2009 à 08:49

    La présidence de Lyon-II a lâchement profité de la semaine de vacances (en plus des quelques jours de fermeture administrative) pour « assainir » l’université, démanteler les barricades et les barrages. Il va y avoir besoin de bras pour remonter tout ça !

    Les campus étaient ouverts entre le mardi 14 et le vendredi 17 avril.
    Pourquoi n’y avait-il personne de présent pour maintenir les barricades et les barrages ?

    Les vacances de Pâques seraient-elles passées AVANT l’engagement militant ?

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info