Chronologie passée et future des mouvements pour l’Éducation à Lyon et alentours

15629 visites
42 compléments

Cet article, régulièrement mis à jour, a pour but de centraliser les informations concernant les évènements en lien avec les mouvements pour l’Éducation (à partir du jeudi 20 novembre 2008) dans le département du Rhône, auquel participent des collégien.ne.s, des lycéen.ne.s, des enseignant.e.s, des personnel.le.s, des étudiant.e.s, ou des parent.e.s d’élèves. Nous invitons les différents médias locaux, indymédias ou pas, à relayer les informations locales au maximum. De même, nous invitons toute personne qui aurait des informations, aussi futiles qu’elles puissent paraître de premier abord, à les partager avec nous via le forum de complément d’info de Rebellyon. De plus, nous invitons toute personne intéressée par l’initiative à créer son propre site de relais d’informations locales (par exemple pour l’Isère ou la Drôme, où cela manque cruellement).

Programme des cours « hors les murs ».

Événements passés

Mai 2009

Mardi 19 mai :

- 11h00 : réunion du projet "Lyon Zéro", en compagnie des membres de l’UFR-autogérée, puis petit pique-nique convivial, dans la cour centrale de Lyon-II-Quais, devant la cafèt’U.
- 11h30 : Assemblée Générale des personnel-le-s de Lyon-II, sur la fac des Quais. Les étudiant-e-s sont invité-e-s à y participer.
- 13h00 : Assemblée Générale étudiante à Lyon-II-Quais.

Dimanche 17 mai :

Sur les berges du Rhône, à l’appel des collectifs Ecole en Danger :
- 12h00 : accrochage des banderoles des collectifs
- 12h30 : prises de parole des membres de la coordination Ecole en Danger Rhône
- 13h00 : pique-nique sous forme de buffet convivial
- 13h30 : concert du groupe « Intillapun » (de la musique des Andes, jusqu’au son de Cuba)
- 15h00 : chaîne humaine le long des berges
- 16h30 : concert du groupe « Otchoz » (chansons d’autres)
- Tout au long de la journée jusqu’à 20h00 : impromptus musicaux, tables de discussions, ateliers enfants (lectures d’albums, pliages, craies de trottoir, coloriages …).
Compte-rendu de la journée.

Samedi 16 mai :

- 9h00 : journée d’alerte Services Publics, salle Rameau 29, rue de la Martinière Lyon 1er.
- L’université Lyon-II ferme administrativement pour la journée.

Vendredi 15 mai :

- 8h30 : rassemblement à l’occasion du CEVU à Lyon-II-Quais, devant le bâtiment présidentiel.
- 9h15 : conférence-débat « Face à la crise, que fait le mouvement syndical ? ou éléments de réflexion sur la stratégie actuelle des syndicats français ». Animé par des étudiants de M1 et Sophie Béroud.
- 9h30 : "Féminismes et transmission générationnelle. Une approche comparée France-Italie" - Journée d’étude Franco-italienne, organisée par l’ENS-LSH, l’Institut Culturel Italien de Lyon et le laboratoire Triangle (UMR 5206 du CNRS). Lieu : LSH, 15 parvis René Descartes, 69007 Lyon, (métro Debourg), en salle F 122 (Attention : les différentes interventions se dérouleront en Français ou en Italien).
- 14h00 : CA à Lyon-II-Quais.

Jeudi 14 mai :

- 11h00 : manifestation pour l’Éducation, l’Enseignement Supérieur et la Recherche, place des Terreaux. La manifestation rejoindra le rassemblement de la Santé devant la Préfecture. Environ 500 participant-e-s.
- 14h00 : une trentaine d’étudiant-e-s rassemblée place des Terreaux se rend à l’université Lyon-II-Quais en presqu’bloquant un bus près de l’hôtel de ville, et en procédant à une autoréduction de classe et de masse du métro A.

Mercredi 13 mai :

- 12h00 : Assemblée Générale étudiante à Lyon-II-Bron. Revote de la grève. Apparemment, le blocage n’a pas été soumis au vote.
- 15h00 : Nuit Noire de l’Université (avec Pot de départ en retraite anticipée de la Présidence, et remise du prix Journès), à Lyon-II-Bron. Entre 100 et 200 participant-e-s. Conférences, projections, bouffe, musique, destruction de caméras, taggage de murs, etc. Voir le communiqué des personnel-le-s sur les dégradations du campus du Bron.
- 16h00 : réunion de l’UFR-autogérée, à la Friche.

Mardi 12 mai :

- 9h00 : réunion d’information sur la validation des semestres, à Lyon-II-Quais.
- 9h30 : réunion d’information sur la situation dans les autres universités, explication des propositions de la présidence, devant la Cafét’U, à Lyon-II-Quais.
- 9h30 : journée conférences & débats sur le thème Enseignement, Recherche, Santé - Le futur d’une restructuration annoncée, à Lyon-I, amphi Lavoisier.
- 10h20 : réunion du comité d’action de Lyon-II, sur la fac des Quais, devant la cafét’U.
- 11h00 : Assemblée Générale étudiante à Lyon-II-Quais. Revote de la grève et du blocage.
- 11h30 : Assemblée Générale des personnel-le-s à Lyon-II-Bron, bâtiment K, amphi C. Revote de la grève.
- 12h30 : Assemblée Générale de l’IUFM.
- 16h45 : intervention « La construction d’un mouvement international des ONG : les défis de la contribution des ONG du Sud aux enjeux internationaux » de Fabrice Ferrier, responsable des programmes internationaux à Coordination SUD, à Lyon-II-Quais, salle CR06.

Lundi 11 mai :

- 7h30 : blocage des deux campus (Quais et Bron) de l’université Lyon-II.
- 8h00 : départ de la ronde des obstiné-e-s, place des Terreaux.
- 10h00 : discussion « sociologie des mouvement sociaux : les formes de résistance "ordinaire" », à Lyon-II-Quais, bâtiment Clio, salle CR06.
- 12h00 : le glorieux camarade Alexandre Maupin sera interviewé en direct sur France 3 pour le journal télévisé régional.
- 12h15 : flash-mob "nous n’avons qu’à faire la manche", à l’arrêt de tram T3 Part-Dieu.
- 14h00 : conférence-débat « Empowerment Talk : Puzzles of Cultivating "Civic" Participation from the Top Down » (en français et en anglais), à Lyon-II-Quais, bâtiment Clio, 1er étage, salle C117.
- 15h00 : réunion de préparation de la Nuit Noire de l’Université, à Lyon-II-Bron, bâtiment K, amphi C. Venez proposer des films, des ateliers, de l’aide pour la bouffe, etc.
- 21h00 : coordination Écoles en danger 69, à la Maison de l’Éducation (21, rue des Tables Claudiennes, 1er arrondissement, Lyon).

Vendredi 8 mai :

- Jour férié.

Jeudi 7 mai :

- 11h00 : manifestation devant le CROUS (arrêt de tram T2 Garibaldi-Berthelot).
- 11h00 : conférence-débat sur « La situation politique en Équateur et les résultats des élections du 26 avril », à Lyon-2-Quais, amphi Laprade.
- 11h30 : Assemblée Générale enseignant-e-s et enseignat-e-s chercheur-euse-s de la faculté de Biologie, Informatique et Mathématique à Lyon-I, amphi 2.
- 14h00 : manifestation pour l’Éducation (avec soutien des chômeurs et
précaires du Réseau Stop Précarité Rhône), place des Terreaux.
Environ 1000 personnes, jusqu’à la place Carnot. Manifestation sauvage d’une petite centaine d’étudiant-e-s depuis la place Carnot jusqu’à la fac des Quais.
- 16h00 : Assemblée Générale de grévistes à Lyon-II-Quais, amphi Aubrac.
- 17h00 : réunion "Changeons le programme" pour organiser les activités de la semaine prochaine, à Lyon-II-Quais, salle CR06.
- 18h00 : projection-débat sur « Les occasionnelles de la prostitution », autour du cas à Toulouse d’une universitaire qui se prostitue, à Lyon-2-Quais.
- 18h00 : soirée festive « cagoule » organisée par la CNT-Supérieur-Recherche.
- 19h00 : réunion du collectif "Tous Ensemble" à Lyon-2-Quais.
- 19h00 : pot de départ en retraite anticipée de la Présidence de Lyon-2, sur le campus de Bron. Annulé.

Mercredi 6 mai :

- Anniversaire de l’accession au pouvoir de Nicolas Sarkozy.
- 9h00 : cours "hors les murs" place des Terreaux et place de la Comédie.
- 12h00 : repas solidaire à prix libre place des Terreaux et place de la Comédie.
- 12h00 : Assemblée Générale étudiante à Lyon-2-Bron, Halle des Sports.
L’AG a réuni environ 150 personnes et a duré trois heures. Voici les résultats des votes :
- Motion de vote-sanction aux élections européennes : contre
- Motion de l’AJR pour une marche unitaire sur Paris : contre*
- Loi LRU : contre
- Grève : pour
- Blocage : pour.

- 14h00 : reprise des cours "hors les murs" place des Terreaux et place de la Comédie, jusqu’à 18h00.
- 17h00 : réunion de l’UFR-autogérée, à la Friche.
- 17h30 : Assemblée Générale de grévistes à Lyon-II-Quais.

Mardi 5 mai :

- 11h00 : Assemblée Générale étudiante, à Lyon-2-Quais.
L’Assemblée Générale a rassemblée environ 500 personnes. Bilan du vote :
- Immense majorité contre la violence des vigiles de lundi 27 avril, contre l’agression fasciste de lundi 4 mai, contre l’attitude de la présidence, pour le soutien au 5 arrêtés du lundi 27 avril (dont 3 inculpés),
- Majorité pour la démission du premier vice-président André Tiran,
- Immense majorité contre la motion de l’UNEF,
- Immense abstention sur la motion de l’AJR,
- Grande majorité pour la grève,
- Majorité pour le blocage,
- Faible majorité pour une manifestation devant le CROUS jeudi à 11h00.

- 11h30 : Assemblée Générale des personnel-le-s et enseignant-e-s de Lyon-2, amphi Aubrac, sur le campus des Quais. Compte-rendu en .pdf.
- 12h00 : Assemblée Générale des Masters 2, des doctorant-e-s et des docteur-e-s non-titulaires à Lyon-2-Quais, Maison de l’Orient.
- 12h00 : Assemblée Générale de l’IUFMCompte-rendu.
- 12h30 : Assemblée Générale des personnel-le-s, enseignant-e-s et étudiant-e-s, à Lyon-1, amphi Astrée. Compte-rendu.
- 14h00 : CEVU de Lyon-1.
- 18h00 : Assemblée Générale de grévistes à Lyon-II-Quais.

Lundi 4 mai :

- 7h00 : rendez-vous sur les campus des Quais et de Bron de l’université Lyon-II pour un blocage total (barricades, barrages non-filtrant, blocage non-ouvert, ...). Soyez le plus nombreux possible, car la situation risque d’être complexe ! Agression d’étudiants de Lyon-II par un commando facho
- 8h00 : départ de la ronde des obstiné-e-s, place des Terreaux.
- 9h00 : réunion du comité d’action de Lyon-2, devant la cafétéria de la fac des Quais.
- 9h00 : réunion préparatoire des élus CTP à Lyon-1.
- 10h00 : comité technique paritaire (CTP) à Lyon-1.
- 17h00 : séminaire de S. Béroud et C. Hamidi sur les « résistances ordinaires » à Lyon-2-Quais.
- 20h30 : soirée débat, « l’avenir de l’école publique », à la salle des fêtes d’Ampuis.

Vendredi 1er mai :

- 10h00 : manifestation dans le cadre de la grève générale. Départ : place Jean Jaures. Arrivée : place Bellecour. A la fois fête des travailleur-euse-s, journée de mobilisation interprofessionnelle dans la lignée du 29 janvier et du 19 mars, et journée de mobilisation pour l’Éducation et contre les réformes de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche. Environ 15 000 personnes à la manif. Un article compte-rendu sera bientôt publié.
Cortège Rouge et Noir pour un 1er Mai 2009 de lutte de classe

Avril 2009

Jeudi 30 avril :

- 7h00 : rendez-vous sur les deux campus de l’université Lyon-II pour les bloquer.
- 11h00 : Assemblée Générale à Lyon-II-Quais, notamment pour voter le blocage. Le blocage est revoté dans un amphi Laprade plein à craquer. A été votée l’illégitimité du référendum de lundi organisé par la présidence.
- 12h20 : comité de mobilisation étudiant-e-s, BIATOSS, enseignant-e-s chercheur-e-s, à Lyon-I, amphi 3.
- 12h30 : AG contractuels BIATOSS de Lyon-I pour préparer CTP du 4 mai (question du passage des contrats de 10 mois à 12 mois), à Lyon-I, salle de conférence Rockefeller.
- 15h00 : Assemblée Générale étudiante à Lyon-II-Bron, halle des sports. Le blocage est revoté par environ 150 personnes sur les 200 présentes.
- 16h00 : intersyndicale élargie Supérieur-Recherche, à la Bourse du Travail.
- 17h00 : réunion de préparation du programme des activités "dans les murs" à Lyon-II-Quais, bâtiment CLIO, salle CR06.
- La devanture du 4bis de l’université Lyon-II-Quais est défoncée.

Mercredi 29 avril :

- Communiqué de Pour une Autre Université.
- 12h30 : Assemblée Générale des contractuel-le-s BIATOSS de Lyon-I pour préparer le CTP (contrat de transition professionnelle) du 4 mai (question du passage des contrats de 10 mois à 12 mois), à Lyon-I, amphi 3.
- 12h00 : Assemblée Générale étudiante à Lyon-II-Bron, notamment pour voter le blocage. AG annulée.
- 14h00 : passage en comparution immédiate au tribunal de Servient des deux étudiants arrêtés lundi. L’un est accusé de violences en réunion, dégradation de biens, et usage d’armes par destinations, l’autre de la même chose en plus de rébellion lors de son arrestation. Le juge délibère sur une remise en liberté sans contrôle judiciaire en attente du procès. Compte-rendu de la comparution immédiate.
- 18h00 : projection du documentaire "El b’ir - Le puit" (sur Lyon pendant la guerre d’Algérie), 84 minutes, suivi d’une discussion-débat avec la réalisatrice Béatrice Dubell, à Lyon-II-Bron, amphi C.
- 23h00 : l’occupation du campus de Bron est toujours effective. Cela fait plusieurs semaines que des étudiant-e-s occupent de jour et de nuit ce campus, contrairement aux Quais.

Mardi 28 avril :

À l’occasion de la Sainte-Valérie : journée de mobilisation et d’action partout en France contre les réformes de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.

- 11h00 : Assemblée Générale à l’IUFM de Lyon, au café philo (au Clos). Compte-rendu.
- 12h30 : Assemblée Générale étudiante à Lyon-I, amphi 3.
- 14h00 : manifestation pour l’Éducation, contre les réformes de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, et contre le sommet européen sur le processus de Bologne à Louvain (Belgique). Départ : place des Terreaux. Arrivée : Rectorat. Pour protester contre le décret qui vise à interdire et réprimer le fait de vouloir cacher son identité en manifestation, nous appellons tou-te-s les manifestant-e-s à se rendre à ce rendez-vous maquillé-e-s, masqué-e-s, cagoulé-e-s, encapuchonné-e-s, écharpé-e-s, t-shirtisé-e-s, perruqué-e-s, lunettes-de-soleillisé-e-s, keffiehisé-e-s, enturbanné-e-s, casquettisé-e-s, bonnetisé-e-s, masque-à-gazé-e-s, lunettes-de-skisé-e-s, masque-de-catcheurisé-e-s, ... Au choix ! Environ 1200 personnes à la manif.
- 17h00 : une partie de la manifestation (100 personnes) se rend devant le commissariat du 7e arrondissement, après l’arrivée devant le Rectorat, pour réclamer la libération des camarades en garde-à-vue depuis vingt-quatre heures. Trois d’entre eux sont libérés, et on apprend que les deux autres resteront en garde-à-vue jusqu’au comparutions immédiates du lendemain. Le rassemblement se dissous vers 18h30.
- Toute la journée : le collège Balzac n’a pas ouvert ses portes suite à un mouvement de grève du personnel enseignant.

Lundi 27 avril :

- 7h00 : rendez-vous sur les deux campus de Lyon-II pour les bloquer.
- 8h00 : la ronde des obstiné-e-s continue ! Rendez-vous place des Terreaux.
- 11h00 : Assemblée Générale des personnel-le-s et étudiant-e-s de l’université Lyon-I, amphi 3, suivie d’un barbecue au Square Galois pour fêter le placement de Lyon-I hors "économie de la connaissance".
- 12h00 : Assemblée Générale des Masters 2, des doctorant-e-s et docteur-e-s non-titulaires de Lyon-II, sur le campus des Quais, amphi Benvéniste (7, rue Raulin, Maison de l’Orient).
- 17h30 : discussion-débat « Sociologie des mouvements sociaux : les formes de résistance “ordinaires” » (autour d’un article d’Emmanuelle Lada et d’un chapitre de James Scott), animée par des étudiant-e-s de Master 2 Sociologie Politique (IEP - Lyon-II), par Camille Hamidi et Sophie Béroud, à Lyon-II-Quais, bâtiment CLIO, salle CR06.
- La présidence de l’université Lyon-II organise aujourd’hui un vote à bulletin secret pour trancher sur la question du blocage. Des bureaux de vote seront installés sur les deux campus (Quais et Bron), le fait d’avoir voté sera enregistré électroniquement afin d’éviter la fraude (aller voter sur les deux campus, par exemple).
Les Assemblées Générales étudiantes de Bron et des Quais, ainsi que les personnel-le-s mobilisé-e-s de PAU (Pour une Autre Université), du SNESUP-FSU et du SNASUB-FSU, se prononcent pour le boycott de ce vote.
L’Assemblée Générale de grévistes de Lyon-II appelle également à des actions spontanées en vue d’une bordélisation générale de ce vote intrinsèquement illégitime.

Action-incidents contre le vote et répression policière

Communiqué de la Fédération Syndicale Étudiante.

- Entre 17h00 et 18h00 : fermeture administrative des deux campus de l’université Lyon-II, suite aux incidents du début d’après-midi.
- 18h00 : rassemblement de soutien devant le commissariat du 7e arrondissement, immédiatement après la manifestation sauvage et la retraite des flics, pour réclamer la libération des cinq camarades étudiants arrêtés quelques minutes plus tôt.
- 21h00 : rassemblement devant le commissariat central de Marius-Berliet de 50 à 60 personnes pour réclamer la libérations des étudiants interpellés quelques heures plus tôt. Le rassemblement se dissous vers 23h30.
- La nuit : occupation du collège Balzac de Vénissieux par une vingtaine de professeur-e-s et une dizaine de parent-e-s d’élèves.

Du samedi 25 avril au mercredi 29 avril :

- Contre-sommet de Louvain contre le processus de Bologne.

Vendredi 24 avril :

- 8h00 : rendez-vous à Lyon-II-Quais à l’occasion du CEVU. L’occupation de la salle de réunion de l’administration s’est bien déroulée. Une AG réunissant 50 personnes sur la question de l’occupation a été tenue dans cette salle vers 14h00. A été décidée l’occupation jusqu’au soir. A noter que le CEVU et le CA ont tous deux été annulés.
- De 10h00 à 17h00 : ateliers-débats organisés par les étudiant-e-s de l’IEP. Voir La matraque te tracasse ?.
- 11h00 : réunion-préparation du contre-sommet de Louvain dans la grande cour de Lyon-II-Quais (objet : mise au point du départ).
- 12h30 : réunion de réflexion sur le processus de Bologne à Lyon-I, amphi 3.
- Le verdict du procès des trois étudiants arrêtés lors des événements du forum BioVision (voir ici ou ) sera rendu aujourd’hui au Palais de Justice de la rue Servient. Rappellons que le procureur requiert 1 à 3 mois de prison avec sursis. Le tribunal a prononcé la nullité complète du jugement, suite à un vice de procédure commis par la police lors des gardes-à-vue. Voir cet article.
- 17h00 : manifestation contre les violences policières organisée par les étudiant-e-s mobilisé-e-s de l’IEP. Départ : cour du Musée d’Histoire de la Résistance et de la Déportation. Arrivée : place Guichard-Bourse du Travail, via le Tribunal de Servient. Voir la matraque te tracasse ?. Environ 50 personnes ont défilé avenue Berthelot, cours Jean Jaurès, avenue de Saxe, munies de banderoles dénonçant la répression et les violences policières, et appelant à la solidarité, encadrées par quatre voitures de police. La plupart des manifestant-e-s était masquée ou cagoulée de diverses manières. La batuccada était là et mettait l’ambiance. Des CRS étaient présents devant (10) et après (5) la Préfecture. La manifestation, ludique, s’est terminée dans la bonne humeur place Guichard.
- 22h30 : départ en car pour le contre-sommet de Louvain (retour à Lyon le 30 avril à 9h00). Contact : louvain2009.lyon [at] gmail.com. Pour plus de détails, voir cet article.

Jeudi 23 avril :

- 10h00 : réunion-préparation du contre-sommet de Louvain, dans la grande cour de Lyon-II-Quais (objet : training et groupes affinitaires).
- 14h00 : manifestation de la place des Terreaux aux quais du
Rhône (piscine). Venez tou-te-s masqué-e-s ou cagoulé-e-s !
Environ 1500 manifestant-e-s, dont plus de la moitié masquée. Encerclement de la caravane UMP à Bellecour, protégée par les CRS, puis fin de manifestation à côté de la piscine des berges du Rhône. Départ en manifestation sauvage de 200 étudiant-e-s en direction de l’université Lyon-II-Quais. Voir ce récit de la manifestation et analyse des manipulations médiatisées de l’UMP.
Appel à la manifestation.
- 16h00 : réunion de coordination lyonnaise (intersyndicale élargie, comités de mobilisation, délégué-e-s d’AG ...) à Lyon-II-Quais.
- 16h30 : action de solidarité des étudiant-e-s en lutte avec les traminots en grève. Environ 100 personnes ont manifesté de l’arrêt de tram Centre Berthelot à Jet-d’Eau-Mendès France (intersection T2-T4), bloquant ainsi les trams. Un sitting d’une demi-heure est organisé au lieu de l’intersection des deux lignes de tram. La police donne 5 minutes pour partir avant l’intervention des CRS. Les étudiant-e-s repartent alors en sens inverse (direction Perrache), tout en bloquant encore les trams.
- 17h00 : réunion-préparation du contre-sommet de Louvain, dans la grande cour de Lyon-II-Quais (objet : training actions et groupes affinitaires).

Mercredi 22 avril :

- 8h00 : rendez-vous à l’arrêt de tram Porte des Alpes. Annulé.
- 12h00 : AG étudiante à Lyon-II-Bron (attention ! carte d’étudiant-e demandée !). Blocage reconduit jusqu’à mercredi prochain à 400 voix contre 200.
- 12h15 : pique-nique-AG du collectif IUFMCompte-rendu de l’AG sur le site internet du collectif IUFM.
- 14h00 : tenue d’un stand d’information sur le mouvement universitaire et les réformes universitaires, place Bellecour, dans le cadre de la Semaine Mondiale de l’Education.

Publication sur Rebellyon.info d’un Communiqué de l’Assemblée Générale étudiante de Lyon-II-Quais concernant le vote à bulletin secret organisé lundi 27 avril par la présidence de l’université sur la question du blocage.

Mardi 21 avril :

- 7h00 : rendez- vous sur le forum de l’université Lyon-II-Bron, pour maintenir le blocage.
- 7h30 : rendez-vous dans la cour intérieure de l’université Lyon-II-Quais, pour maintenir le blocage.
- 9h30 : rassemblement devant l’amphi Capelle, à Lyon-I à l’occasion de la viste de l’AERES.
- 11h00 : AG étudiante à Lyon-II-Quais (notamment pour voter le blocage). Grève et blocage du campus reconduits à la majorité (environ les deux tiers des mille personnes présentes) jusqu’au jeudi 30 avril.
- 12h30 : AG personnel-le-s et étudiant-e-s à Lyon-I, amphi Astrée. La grève est reconduite à Lyon-I pour une semaine.
- 13h00 : AG du personnel de Lyon-II, sur le campus des Quais, amphi Lucie Aubrac.La grève est reconduite à l’unanimité moins une voix jusqu’au mardi 28 avril. Voir un compte-rendu sur le site internet de Pour une Autre Université.
- 15h00 : AG de grévistes, à Lyon-II-Quais, amphi Fugier. Plusieurs actions pour les jours à venir ont été votées.
- 17h00 : une centaine d’étudiant-e-s a bloqué pendant une petite heure la rue de l’université (ainsi que les voies de tram en soutien à la grève des traminots) avec barrières, banderoles et présence physique, jusqu’à l’arrivée de la police (BAC) qui leur ont donné 5 minutes pour déguerpir. Au bout de 5 minutes, les barrières sont rangées et les étudiant-e-s rentrent dans la fac.
- 18h00 : action "chasse au cerveau" place Carnot (2e arrondissement).
- 20h00 : envoie d’un mail groupé de la présidence à tou-te-s les étudiant-e-s de Lyon-II. Celui-ci est reproduit dans le forum (compléments d’info) au bas de l’article (encore plus bas que le précédent).

Lundi 20 avril :

- 7h00 : rendez- vous sur le forum de l’université Lyon-II-Bron, pour bloquer le campus. La grève des TCL semble avoir profité au blocage de Bron, qui a bien marché, même si quelques cours en amphi sont à déplorer.
- 7h30 : rendez-vous dans la cour intérieure de l’université Lyon-II-Quais, pour bloquer le campus. Le blocage semble avoir été effectif.
- 8h00 : départ de la Ronde des Obstiné-e-s, devant l’Hôtel de Ville de Lyon. La ronde a bien commencé à partir de 10h00.
- 9h30 : rassemblement devant la Présidence en soutien à la délégation
BIATOSS reçue à 10h00 par Lionel Collet (président de Lyon-I).
- 12h30 : AG personnel-le-s contractuel-le-s à Lyon-I, amphi Astrée (convoquée par Lionel Collet, président de l’université).
- 14h00 : AG Maths-Infos, à Lyon-I, bâtiment Braconnier, salle Fokko du Cloux, 1er étage.
- 15h00 : AG de grévistes à Lyon-II-Quais. Attention ! Risque de sabotage par la FédéLyon2 !
- 17h00 : réunion de préparation au contre-sommet de Louvain, à Lyon-II-Quais.
- 17h00 : conférence de Ismael Hassouneh, secrétaire national du Secours Populaire Français, qui interviendra sur le thème de "L’action humanitaire du Secours Populaire Français à Gaza", à Lyon-II-Quais, salle CR06.
- 22h00 : envoie d’un mail groupé de la présidence à tou-te-s les étudiant-e-s de Lyon-II. Celui-ci est reproduit dans le forum (compléments d’info) au bas de l’article.

Publication sur Rebellyon d’un Communiqué de l’Assemblée Générale de grévistes en réponse aux propos de la présidence, rédigée par le comité de mobilisation au cours de la semaine précedente.

Article-synthèse de la semaine qui vient : Semaine de rentrée du mouvement universitaire (lundi 20 avril - vendredi 24 avril).

Jeudi 16 avril :

- 12h30 : rassemblement festif place Guichard. Ce rassemblement servira aussi de Coordination Inter-Sites pour affiner les actions de la deuxième quinzaine d’avril.
- 14h00 : manifestation, place des Terreaux. Seules 40 personnes se retrouvent place des Terreaux, pour ce qui ne sera finalement qu’un rassemblement sur les marches de l’Hôtel de Ville. La présence policière fut à la hauteur de la mobilisation universitaires : 4 flics (les habituels RG) se morfondant sous la fine pluie tels les étudiant-e-s présent-e-s.

Mardi 14 avril :

- 10h00 : rendez-vous devant la fac des Quais pour differ des tracts en centre-ville.
- 13h00 : réunion pour préparer le contre-sommet de Louvain, rendez-vous devant le 4bis, rue de l’Université.
- 14h00 : AG de doctorant-e-s, rendez-vous entre le 16 et le 18 quai Claude Bernard.
- 15h00 : AG de grévistes, rendez-vous devant le 4bis, rue de l’Université.

Du jeudi 9 au mardi 14 avril :

- Fermeture administrative des deux campus (Quais et Bron) de l’université Lumière Lyon-II.

Vendredi 10 Avril :

- 11h00 Amphi 3 : réunion du comité de mobilisation Lyon 1 (étudiants et
personnels).
- 14h00 : training contre la répression policière dans la cour centrale de l’IEP.
- Manifestation de parent-e-s d’élèves à Oullins, qui s’opposent à la fermeture de l’école Fleury Marceau à la rentrée prochaine.

Jeudi 9 avril :

- 11h00 : rendez-vous devant la fac des Quais pour préparer les actions de la rentrée.
- 14h00 : manifestation de la place des Terreaux à la place Carnot. Environ 1500 participant-e-s. Présence massive de la gendarmerie mobile (10 camions), parfois à pieds, près à intervenir (tenue robocop, lance-grenades de sortie) à partir de Bellecour. Présence d’un cortège "Grèce générale" habillé et masqué de noir. Manifestation sauvage de 500 personnes de la place Carnot à la grande cour de l’IEP.

Mercredi 8 avril :

- Occupation du Quai 43 à Lyon-I par les enseignant-e-s mobilisé-e-s.
- AG à l’IEP : le blocage est revoté après deux semaines de déblocage !.
- 12h00 : AG des doctorant-e-s et des docteur-esse-s non-titulaires à Lyon-I, amphi 3.
- 12h00 : "poubellage" du Rectorat, organisé par les enseignant-e-s mobilisé-e-s de Lyon-I.
- 12h30 : intersyndicale Supérieur-Recherche élargie (ouverte aux
comités de mobilisation, délégué-e-s d’AG, ...), à la Bourse du Travail.
- 13h00 (entre 12h00 et 14h00) : AG étudiante à Lyon-II-Bron (Halle des Sports). Environ 500 participant-e-s. Le blocage du campus est revoté.
- A partir de 20h00 : "Nuit des Universités" (programme), conférences toute la nuit sur le campus des Quais. 2000 participant-e-s. Bousculade avec des vigiles privés qui fouillaient constamment les personnes voulant pénétrer dans certaines conférences. Voir aussi l’article Pas de fouille devant les universités !.

Mardi 7 avril :

- 10h30 : réunion de discussion des étudiant-e-s et enseignant-e-s mobilisé-e-s sur l’état de la mobilisation actuelle (après 10 semaines de lutte), à Lyon-II-Bron, amphi C.
- 11h00 : AG enseignant-e-s-chercheur-euse-s, à Lyon-II-Bron.
- 11h00 : AG étudiante à Lyon-II-Quais. Le blocage du campus est revoté.
- 12h30 : AG BIATOSS à Lyon-I, amphi 3.
- 13h00 : AG enseignant-e-s-personnel-le-s de Lyon-II-Bron, amphi C.
- 15h00 : projection d’un docu sur le processus de Bologne à Lyon-II-Bron, amphi C.
- 16h00 : discussion sur le contre-sommet de Louvain, à Lyon-II-Bron, amphi C.
- 17h00 : réunion d’organisation des luttes lycéennes, place Guichard.
- Olivier Christin, président de Lyon-II, menace Lyon Capitale de trois procès.

Lundi 6 avril :

- 11h00 : comité de mobilisation à Lyon-I, amphi 3.
- 12h30 : réunion du comité BIATOSS, à Lyon-I, au local syndical.
- 14h00 : projection "L’île aux fleurs", suivi par un débat sur la mondialisation.
- 15h00 : réunion sur le contre-sommet de Louvain (dénonciation du processus de Bologne), devant la salle CR36.
- 16h45 : réunion d’information (3 enseignant-e-s intervenant-e-s) sur les réformes.
- 17h00 : AG de grévistes à Lyon-II-Quais.

Voir le programme de la semaine du 6 au 10 avril à Lyon-II.

Voir le tract Où est passé le réel ?, issu de l’occupation de Lyon-II-Quais.

Vendredi 3 avril :

- 12h30 : AG étudiant-e-s/enseignant-e-s à Lyon-I, amphi Astrée.

Jeudi 2 avril

- 9h00 : Assemblée Générale des collectifs en grève de la maternelle à
l’université et ouverte aux autres secteurs en lutte, à la Bourse du Travail.
- 14h00 : manifestation au départ de la place des Terreaux. 3000 participant-e-s.
L’appel.
- 18h00 : mur de cartons de revendications, place de la Comédie. Voir [ici-https://rebellyon.info/article6220.html].
- 19h30 : marche aux flambeaux, de la place de la Comédie aux universités des Quais. Voir ici.

Mercredi 1er avril :

Plusieurs manif auront lieu dans la matinée :

- Lyon-I : départ à 10h du boulevard du 11 Novembre.
- Lyon-II et IEP : manif de droite, départ à 10h30 place Carnot.
- Manifestation à vélo, départ à 11h place Louis Pradel.
- Musicologie, départ à 10h place de la Croix-Rousse.
- Trans’, PDs, gouines et féministes, départ à 10h place Bellecour.
- RUSF, départ à 10h place Guichard.
- 12h à 14h30 : rassemblement place Guichard.

- 7h00 : rendez-vous sur le forum du campus de Bron pour organiser le blocage.
- 9h30 : occupation toujours effective des bureaux de la présidence de Lyon-I. Le site de l’occupation : http://occupation-presidence-lyon1.over-blog.com.
- 11h00 : la manifestation RUSF se termine à l’université Lyon-II-Quais.
- 12h30 : AG à l’IUFM.
- 12h30 : Intersyndicale élargie Supérieur-Recherche à la Bourse du Travail.
- 14h00 : AG étudiante à Lyon-II-Bron, amphi D, pour voter la reconduction du blocage du campus.
- 14h00 : rassemblement de soutien aux trois étudiants arrêtés lors de la manifestation contre BioVision et Valérie Pécresse, qui passent en procès au tribunal de la rue Servient. Un à trois mois de prison avec sursis ont été requis par le procureur de la République à l’encontre des trois étudiants. Leurs avocats demandent la relaxe. Le verdict est attendu le 24 avril.
- 14h30 : discussion avec Brice Banchet, doctorant en sociologie,
faisant sa thèse sur les dispositifs de vidéosurveillance dans l’agglomération
lyonnaise, il pourra nous parler de son terrain et de sa recherche. Pour connaître le lieu, envoyer un mail à nicolas.chambon@univ-lyon2.fr.
- Remise des démissions administratives à Lyon-I.

Mars 2009

Mardi 31 mars :

- 6h30 : des étudiant-e-s ont déployé au sommet de la basilique de Fourvière une banderole disant "Sarko on ne veut pas de ton monde. Citoyens sauvez vos âmes". Elle a été retirée environ deux heures plus tard.
- 7h00 : rendez-vous sur le forum du campus de Bron pour organiser le blocage.
- 11h00 : action "pression d’avril" à Lyon-I, occupation des bureaux de Lionel Collet, président de l’université Lyon-I, par une centaine d’enseignant-e-s et étudiant-e-s en lutte. L’occupation était toujours d’actualité à 22h30. Le site de l’occupation : http://occupation-presidence-lyon1.over-blog.com.
- 11h00 : AG enseignant-e-s et personnel-le-s de Lyon-II-Quais, amphi Say ou Aubrac. Vote massif de la reconduction de la grève. Vote à l’unanimité du soutien aux étudiant-e-s en lutte.
- 12h30 : réunion Jurys de Bac à Lyon-I, amphi 3.
- 12h00 : AG étudiante à Lyon-II-Quais, dans la cour intérieure du bâtiment d’économie, pour voter la reconduction du blocage du campus. Le blocage n’est pas reconduit pour une semaine. Précisons la présence massive d’étudiant-e-s de l’université catholique à l’AG, qui ont joué sur le fait que leurs cartes d’étudiant-e-s soient aux nom de Lyon-II pour se croire importuné-e-s par le blocage.
- 16h00 : action "suicide collectif", sur le parvis de la gare de Part-Dieu.
- 17h00 : AG de grévistes à Lyon-II-Quais, salle CR06.
- 19h00 : bouffe à prix libre de soutien aux inculpé-e-s et blessé-e-s de la manifestation contre BioVision, dans la cour intérieure de Lyon-II-Quais.

Lundi 30 mars :

- 7h00 : rendez-vous sur le forum du campus de Bron pour organiser le blocage.
- 10h00 : AG UFRS Maths-Info, à Lyon-I.
- 11h00 : coordination nationale des doctorant-e-s et docteur-e-s non-titulaires à Lyon-I, amphi 4.
- 12h30 : AG étudiane à Lyon-I, amphi 3.
- 14h00 : réunion d’information Maths-Info à Lyon-I, amphi Ampère.
- 18h00 : coordination inter-sites à l’Institut d’Etudes Politiques, grand amphi.
- 18h00 : comité de mobilisation Quais-Bron sur la fac des Quais.
- Dans la soirée : teuf sur l’occupation du campus de Bron.

Voir le programme des activités de Lyon-II du 30 mars au 3 avril.

Dimanche 29 mars :

- A partir de 14h00 : Festival des Arts Sonnés 2 contre la casse de l’Education.

Samedi 28 mars :

- 8h00 : rendez-vous sur le forum du campus de Bron, pour débrayer des cours de droit des Quais délocalisés à Bron (pour cause de blocage).
- A partir de 14h00 : Festival des Arts Sonnés 2 contre la casse de l’Education.
- 16h00 : « débat de fond » sur la coordination lycéenne lyonnaise, place Guichard.

Vendredi 27 mars :

- 7h00 : rendez-vous sur le forum du campus de Bron pour organiser le blocage.
- 8h30 : occupation du Recotorat. Les occupant-e-s décident de sortir en bloc vers 9h45 sous la pression de la police. Récit.
- A partir de 13h00 : Festival des Arts Sonnés 2 contre la casse de l’Education à Lyon-II-Bron.
- 14h00 : réunion de l’UFR autogérée, rendez-vous dans la cour de la cafet’ de Lyon-II-Quais.
- 14h00 : rassemblement devant la présidence de l’université Lyon-II-Quais pour exiger le paiement des salaires des vacataires grévistes.

Jeudi 26 mars :

- 7h00 : rendez-vous sur le forum de Lyon-II-Bron pour bloquer la fac.
- Dans la matinée : un colloque auquel le MEDEF a été invité a été perturbé puis annulé suite à une action "MEDEF hors des facs" des étudiant-e-s mobilisé-e-s, à Lyon-II-Quais.
- 11h00 : AG de grévistes à Lyon-II-Quais.
- 12h00 : AG commune personnels administratifs-enseignant-e-s et étudiant-e-s à Lyon-II sur le campus des Quais.
- 14h00 : manifestation au départ pour la défense du service public de l’Education Nationale. Départ : place des Terreaux, arrivée : Préfecture. Environ 2000 personnes ont participé à la manifestation. Un cortège étudiant part en manifestation sauvage jusqu’à l’université Lyon-II-Quais. Bref récit en photos.
- 16h00 : une barricade est montée puis enflammée, rue de l’Université. Elle bloque la circulation pendant plus d’une heure. BAC, CRS, police nationale, pompiers et milice TCL arrivent en renfort. Photos.
- A partir de 18h00 : Festival des Arts Sonnés 2 contre la casse de l’Education à Lyon-II-Bron. La pièce de théâtre a été annulée suite au risque d’intervention policière sur le campus.
- 19h00 : AG interprofessionnelle à la Bourse du Travail. Compte-rendu.

Mercredi 25 mars :

- 14h00 : AG étudiante à Lyon-II-Bron, le grève est reconduite à l’immense majorité, et le blocage est voté à 141 contre 78.
L’appel à l’AG.
- 17h00 : action de blocage du pont de Perrache (route et voies de tram) pendant un quart d’heure.

Mardi 24 mars :

- AG étudiante à Lyon-II-Quais. Le blocage est reconduit.
- 13h00 : rassemblement devant le Rectorat contre la casse de l’Education. 500 personnes forment une chaîne humaine autour du bâtiment.
- 14h00 : une barricade est érigée sur la rue de l’Université. Les transports sont totalement bloqués pendant un peu plus d’une demi-heure (jusqu’à l’arrivée des flics).

Samedi 21 mars :

- Après-midi à la Plume Noire dans le cadre du mouvement dans l’Education :

  • 15h00 : exposition photo sur les mouvements dans l’éducation et l’université.
  • 16h00 : débat sur l’auto-organisation et les modes d’action
  • 19h00 : bouffe à prix libre
  • 21h00 : concert (Invidya + Frrnt et ses chiens galeux)

Vendredi 20 mars :

- 11h00 : réunion pour les maquettes en Sciences Politiques (lieu ?).
- 13h00 : AG par années (L1/L2/L3/M1) en Sciences Politiques, à Lyon-II-Quais.
- 18h00 : Réu anti-rep à l’IEP de Lyon.

Jeudi 19 mars :

- 10h00 : manifestation interprofessionnelle dans le cadre de la grève générale. Départ : Grange-Blanche. Arrivée : Bellecour. Très grosse mobilisation à Lyon pour la grève générale du 19 mars.
- 14h00 : AG interprofessionnelle à la Bourse du Travail, pour discuter des suites de la mobilisation.
- 15h00 : conférence-débat « Chantons au cinéma », par J.-F. Buiré (lieu ?).
- 15h00 : manif sauvage de 150 lycéen-nes et étudiant-es depuis la place des Terreaux.
- 16h00 : IEP encerclé par la police suite à la manif sauvage.
- 17h00 : réunion pour programmer le planning de la semaine du 23 mars (lieu ?).
- 19h00 : rassemblement de soutien aux personnes arrêtées dans la journée. Deux nouvelles arrestations.
- Début de la grève générale : elle s’étalera sur les jours suivants.
- 19 mars 2009 : des affrontements dans toute la France.

Mercredi 18 mars :

- AG de campus à Lyon-II-Bron, amphi Cassin (heure ?).
- 12h00 (et pourquoi pas avant ?) : grande bouffe à Lyon-II-Quais. Ramenez de la bouffe ou pillez des gens !
- 12h00 : AG de campus à Lyon-II-Quais, amphi Laprade.
- 12h30 : action "Universithon", place Bellecour.
- 12h30 : AG de l’IUFM, à l’IUFM, amphi Kergomard.
- 14h00 : manif ultra-terroriste et clodos, cour intérieure du bâtiment CLIO, Lyon-II-Quais.
- 14h00 : conférence-débat sur l’Argentine, « La dignité du peuple », animée par Émilie Doz (doctorante en Science Politique).
- 19h00 : conférence sur « La BD-Art contemporain », dans le Grand Amphithéâtre de l’IEP.

Mardi 17 mars :

- 9h30 : débat sur les réformes à Lyon-II-Quais, bâtiment CLIO, salle CR06.
- 11h00 : AG étudiante à Lyon-II-Quais, probablement dans la cour intérieure du bâtiment d’économie.
- 11h30 : rassemblement devant le lycée Lumière, contre l’établissement d’une borne biométrique au self-service de la cantine. Voir aussi sur le blog de la coordination lycéenne lyonnaise.
- 11h30 : AG des personnel-le-s à Lyon-II-Quais, amphi Lucie Aubrac.
- 12h00 : rendez-vous devant le bâtiment Domitien Debouzie à Lyon-I pour bloquer le Conseil d’Administration.
- 17h00 : action "chaîne humaine" le long des quais du Rhône. Pour les personnes venant de Lyon-I et alentours, rendez-vous à 16h00 porte des Enfants du Rhône, parc de la Tête d’Or. Pour les personnes venant de Lyon-II et Lyon-III, rendez-vous à la même heure à l’arrêt de tram T1 Quai Claude Bernard. Pour les personnes venant le l’ENS, rendez-vous à l’arrêt Debourg du métro B. Voir ici.
- 17h30 : cours "dans les murs", « refus du choc des civilisations », par L. Addi (professeur de sociologie à l’IEP), à Lyon-II-Quais, bâtiment CLIO, salle CR06.
- 17h30 : intersyndicale élargie "Supérieur & Recherche" pour faire le point de la mobilisation, préparer la manifestation du jeudi 19 mars et en discuter des suites.

Lundi 16 mars :

- 12h00 : AG inter-sites des doctorants et jeunes chercheurs précaires au grand amphi de l’IEP.
- 16h00 : projection-débat « The Weather Underground », à Lyon-II-Quais, bâtiment CLIO, salle CR06.
- 18h00 : réunion du collectif Tous Ensemble à la Bourse du Travail.

Dimanche 15 mars :

- Coordination Nationale étudiante sur le campus de Bron.

Samedi 14 mars :

- 15h00 : réunion de la coordination lycéenne lyonnaise, place Guichard.
- Cours « hors les murs ».
- Coordination Nationale étudiante sur le campus de Bron.

Vendredi 13 mars :

- 7h30 : rendez-vous pour differ les tracts de l’annonce de l’AG de Lyon-I, arrêt de tram Gaston Berger.
- 8h00-11h00 : accueil, information des étudiant-e-s (cour intérieure, côté rue Pasteur, Lyon-II-Quais).
- 9h00 : préparation de l’AG de Lyon-I.
- 10h30 : projection-débat « Les LIP, l’imagination au pouvoir », de Christian Rouaud (avec Sophie Béroud), à Lyon-II-Quais, amphi Fugier.
- 12h00 : réunion de l’UFR autogérée, rendez-vous en face de la cafet’U de Lyon-II-Quais.
- 12h30 : AG étudiant-e-s-personnel-le-s à Lyon-I, amphi Astrée.
- 14h30 (ou 17h00) : réflexion autour de l’apprentissage de la méthodologie universitaire (avec des enseignant-e-s de la filière Sciences Politiques).
- 15h00 : projection de « La faim justifie les moyens », essai vidéo sur l’expérience de la "Com’ Bouffe", cantine autogérée pendant le mouvement dit anti-CPE. Campus insurrectionnel occupé de Bron-Lyon 2.
- Cours « hors les murs ».
- Début de la coordination nationale étudiante à Lyon-II (elle durera le week-end).

Jeudi 12 mars :

- 8h00-11h00 : accueil, information des étudiant-e-s (cour intérieure, côté rue Pasteur, Lyon-II-Quais).
- 10h00 : AG étudiante à Lyon-II-Bron
- Rassemblement national des délégué-e-s de laboratoire.
- 17h00 : réunion de concertation enseignant-e-s/étudiant-e-s pour définir le programme de la semaine suivante (lieu ?)
- Journée d’information-débat sur la Palestine (le programme sera précisé ultérieurement).

Mercredi 11 mars :

- 8h00-11h00 : accueil, information des étudiant-e-s (cour intérieure, côté rue Pasteur, Lyon-II-Quais).
- 10h00 : réunion Biologie enseignant-e-s/étudiant-e-s portant
sur la validation des UE de printemps (lieu à préciser).
- 10h00 (ou 11h00) : nouvelle AG étudiante à Lyon-II-Quais, vote des modalités du prochain vote du blocage (mardi prochain) : seule-e-s les possesseur-euse-s d’une carte d’étudiant-e ou d’un certificat de scolarité Lyon 2 pourront voter.
- 10h30 : discussion sur la maquette des enseignements de la filière Sciences Politiques (avec des enseignant-e-s de la filière), à Lyon-II-Quais, amphi Fugier.
- 12h00 : AG commune étudiant-e-s-personnel-le-s, à Lyon-II-Quais, amphi Fugier.
- 14h00 : rassemblement de solidarité devant le Tribunal de la rue Servient, pour soutenir deux des trois arrêtés de la manif contre BioVision qui passent en comparution immédiate. Tous deux ont refusé la comparution immédiate, et se voient imposer un contrôle judiciaire (sous la forme d’un pointage au comico chaque semaine) jusqu’à leur procès. Le rassemblement - environ 200 personnes - part alors en manifestation sauvage sur les quais du Rhône et rejoignent le gros de la manifestation place Bellecour.
- 14h00 : Manifestation commune, de la maternelle au supérieur. Départ de la place des Terreaux, en direction du Rectorat. Entre 3000 et 4000 manifestant-e-s. Rejointe au niveau de Bellecour par 200 personnes qui viennent, en manif sauvage, du rassemblement pour les arrêtés de BioVision. Dispositif policier moins important que pour les manifs précédentes, sauf à la Préf’ et aux abords du Rectorat. Photos et récit.
- Entre 15h00 et 16h00 : une vingtaine d’identitaires sont venus "débloquer" le campus des Quais, bien évidemment en l’absence de presque tou-te-s les militant-e-s et participant-e-s du mouvement (qui étaient à la manif). Ils ont profité du vide d’opposition pour défaire quelques barrages de chaises et tables (surtout dans la fac d’économie), et ont collé quelques stickers dans la fac et autour. L’information, relayée par les footeux, a permit à quelques antifascistes de venir à la fac pour les virer. Les fafs ont été coursés par une dizaine de personnes près de l’arrêt de tram, et n’ont pas été revus. Les stickers ont été arrachés.
- 16h00 : action des "désobéisseurs" à l’Inspection Académique
- 17h00 : projection-débat « antifascisme » (plus d’infos à venir).
- 18h00 : manifestation pour l’Education à Villeurbanne. 150 participant-e-s.
- 18h30 : meeting interprofessionnel pour l’unification des luttes vers la
grève générale, à Lyon-II-Quais.

- Voir l’article détaillé sur le site de LyonCapitale.

Mardi 10 mars :

- 8h00-11h00 : accueil, information des étudiant-e-s (cour intérieure, côté rue Pasteur, Lyon-II-Quais).
- 9h00 : AG des collectifs de grévistes, à la Bourse du Travail
- 9h30 : débat étudiants-enseignants « Quelles réformes à l’université, quels moyens de mobilisation ? », à Lyon-II-Quais, amphi Fugier (ou salle CR06).
- 11h00 : AG étudiante à Lyon-II-Quais, dans la cour intérieure d’un des bâtiments. 1500 participantes. L’AG dure plus de trois heures. Elle finit par voter le blocage pour une semaine à 644 voix contre 637... Aux vues des résultats litigeux, une autre AG est convoquée le lendemain (mercredi 11) à 11h00 sur la fac des Quais. 150 étudiant-e-s partent en manifestation sauvage depuis l’université pour rejoindre la manifestation de l’Éducation.
- 11h30 : AG personnels administratifs et enseignants à Lyon-II-Bron, amphi C. 150 participant-e-s. La grève est reconduite. Une motion de soutien contre la répression au forum BioVision est votée à l’unanimité.
- En parallèle, actions dans des écoles mobilisées (non "grévistes") : accueil maximal, ...
- De 12h00 à 14h00 : actions diverses en ville (en particulier flash mob/freezing place de la Croix-Rousse à midi)
- De 12h15 à 13h00, l’IUFM organise une batucada devant le bâtiment de la
Tourette (80, boulevard de la Croix-Rousse).
- 14h00 : manifestation à l’appel de divers collectifs en lutte dans le Primaire et le Secondaire, place des Terreaux. Environ 1000 manifestant-e-s. La manifestation est rejointe en cours de route par un cortège étudiant de 150 personnes. La manifestation prend la direction du Rectorat mais bifurque avant d’y arriver (était-ce prévu ?) en direction du commissariat de la place Bahadourian (où sont gardés à vue trois étudiants de Lyon 2 arrêtés la veille lors de la manifestation violemment réprimée contre BioVision). Avenue de Saxe, au niveau du commissariat, quelques dizaines de CRS, en formation de blocage d’accès de la place, attendaient la manifestation. Le cortège s’arrête devant dans un face à face tendu. Quelques pétards explosent, les gens huent, crient "Flics, porcs, assassins !"... Les syndicalistes décident de continuer la manifestation dans un total mépris de la solidarité à exercer envers les camarades arrêtés. Les flics commencent à pointer certaines personnes du doigt, et le cortège se dissout (d’abord les syndicalistes, acclamés de "Métro ! Boulot ! Manif et Dodo !", puis le cortège "solidaires de arrêtés", lui). Certaines personnes se rendront par la suite devant le commissariat pour un petit rassemblement de solidarité. Récit en photo de la manif.
- À partir de 16h30 : actions à nouveau dans les écoles, nuit des écoles, ...
- 18h00 : manifestation à Villeurbanne, départ Mairie de Villeurbanne.
- 18h00 : flash mob, place Sathonay.
- 18h00 : rendez-vous devant la cafèt’U de Lyon-II-Quais pour organiser la coordination nationale étudiante du week-end.
- En début de soirée : rencontres et débats entre parent-e-s d’élèves,
enseignant-e-s, chercheur-euse-s, étudiant-e-s... dans plusieurs écoles.
- K., un lycéen arrêté lors des manifs lycéennes de l’hiver dernier, est complétement relaxé par le tribunal pour mineur.

Lundi 9 mars :

- 7h00 : rendez-vous à Lyon-II-Quais pour bloquer l’université.
- 7h45 : intervention lors d’un cours en amphi 1, à Lyon-I.
- 8h00-11h00 : accueil, information des étudiant-e-s (cour intérieure, côté rue Pasteur, Lyon-II-Quais).
- 10h30 : préparation de l’AG de midi, à Lyon-I, amphi 3.
- 10h30 : projection-discussion « Université, le grand Soir », de Thomas Lacoste (salle CR06, bâtiment Clio, Lyon-II-Quais).
- 12h30 : AG personnel-le-s et étudiant-e-s, à Lyon-I, amphi Astrée.
- 13h00 : AG étudiante à Lyon-II-Bron, amphi Cassin.
- 14h00 : projection-discussion « The weather underground », de Sam Green & Bill Siegel, à Lyon-II-Quais, bâtiment Clio, salle CR06.
- 14h00 : cours "hors les murs" « Guadeloupe et Antilles, passé colonial et ressources » (Étudiants PE), place des Terreaux.
- 15h00 : rendez-vous Porte des Enfants du Rhône (vers la Cité Internationale) pour bloquer Valérie Pécresse en visite à Lyon dans le cadre de Biovision. Environ 200 manifestant-e-s. La police (CRS et BAC) réprime violemment la manifestation. Gazage, coups de tonfa et tirs de flash-balls. Trois étudiants de Lyon 2 arrêtés et placés en garde-à-vue, deux personnes envoyées à l’hôpital pour de violents coups de tonfa, de nombreu-se-x autres blessé-e-s (parfois jusqu’au sang).
Récit en photo
Communiqué pré-manif et un autre récit
Communiqué de presse de diverses orgas condamnant les violences
L’appel au rassemblement
- 17h00 : AG de grévistes à Lyon-II-Quais, amphi JB Say.
- 19h00 : réunion "convergence des luttes" à la Bourse du Travail.

Samedi 7 mars :

- 10h00 : cours "hors les murs" de Littérature de jeunesse (Étudiants PE), devant la FNAC Bellecour.
- À partir de 14h00 : animations place des Terreaux (échiquier humain, pièces de théâtre, musique, …).
- 15h00 : réunion d’organisation des lycéen-ne-s en lutte, place Guichard (voir ici).

Vendredi 6 mars :

- 8h30 : rassemblement de soutien à la délégation BIATOSS pour son entrevue avec Lionel Collet (président de Lyon-I), devant le bâtiment Domitien Debouzie.
- 10h30 : grande tyrolienne militante organisée par les étudiants de STAPS (Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives) sur les quais du Rhône, à la hauteur de la fosse aux ours et du pont de la guillotière : "la LRU, la descente aux enfers".
- 12h00 : réunion d’organisation de l’UFRA (UFR-Autogérée). Le lieu reste à confirmer.
- 14h00 : "Globo" (fausse manif de droite), place Carnot, en direction de la place des Terreaux (via la place Bellecour et l’avenue Edouard Herriot), à l’initiative d’étudiant-e-s mobilisé-e-s de l’IEP.
- 15h30 : conférence "Montrer la prise de concience".
- Assemblée Générale de la Coordination Nationale Étudiante à Toulouse.

Jeudi 5 mars :

- La nuit d’occupation dans l’amphi Fugier s’est bien passée. A noter l’intrusion dans la fac, aux alentours de 1h00 du matin, de plusieurs individu-e-s se disant "anti-bloqueurs", mais "pour discuter". Pas plus d’infos.
- 7h00 : rendez-vous à Lyon-II-Quais pour continuer le blocage.
- 7h00 : blocage du Quai 43 à Lyon-I. Récit.
- 9h00 : AG de Physique étudiants et personnels, à Lyon-I, amphi 3.
- 9h00 : rendez-vous pour diffusion de tracts dans les transports en commun, place Bellecour.
- 10h00 : AG étudiante à Lyon-II-Bron,amphi Cassin. Environ 500 participant-e-s. Le blocage du campus a été rejeté par 400 contre et 50 pour. Compte-rendu
- 10h00 : AG CNRS-Région Lyonnaise, amphi à déterminer.
- 10h30 : AG étudiante à Lyon-I, amphi 3.
- 12h00 : des enseignant-e-s tiennent une AG dans l’amphi Fugier de l’université Lyon-II-Quais.
- 12h00 : réunion de préparation de la délégation BIATOSS au local syndical de Lyon-I.
- 13h00 : "Mur des lamentations", place des Terreaux.
- 14h00 : manifestation nationale dans l’Enseignement Supérieur, dans la Recherche et la Santé, place des Terreaux, direction Bourse du Travail (place Guichard) en passant par la Préfecture. Appel à la manifestation de la Coordination Lycéenne Lyonnaise. Entre 4000 et 5000 manifestant-e-s avant la jonction avec le cortège "santé-social". Récit et photos de la manifestation
- De 14h00 à 19h00 : le Planning Familial assurera ses missions place de la Comédie (Opéra).
- 17h00 : réunion post-manif de grévistes, amphi Fugier. Discussion houleuse sur l’utilité des coordinations nationales et sur la pertinence d’utiliser beaucoup d’argent chèrement récolté pour les financer.
- 18h00 : réunion intersyndicale Rhône de l’Education et la Recherche (lieu ?)
- 18h00 : les occupant-e-s de l’amphi Fugier, à Lyon-II-Quais, quittent cet amphi et s’installent dans l’amphi Jean-Baptiste Say.

- Envoi par mail d’un communiqué de la présidence de l’université Lyon-II à ses étudiant-e-s. Ce mail est reproduit en complément d’info au bas de l’artice Bloquons Lyon2-quais ! (pour de vrai). En gros, la présidence réitère son engagement à refuser de compter les absences (ce qui est une bonne chose), information censée être communiquée à tou-te-s les étudiant-e-s par leur doyen respectif. Par contre, la présidence s’oppose à la tenue de barrages et de barricades au sein des locaux universitaires. Elle condamne également les "violences" commises à l’encontre d’étudiant-e-s qui souhaiteraient assister à leurs cours (sans parler, bien évidemment, des violences - à mon sens bien plus nombreuses - commises par ces mêmes étudiant-e-s contre les bloqueurs et les bloqueuses, et même contre les "biens" de l’université). Elle s’oppose aussi à l’occupation de nuit des locaux, comme cela est arrivé ces deux derniers jours, sous prétexte de consommation d’alcool, d’image déplorable donnée, et des soi-disant milliers d’euros de dégâts occasionnés.

Mercredi 4 mars :

- 7h00 : rendez-vous à l’université Lyon-II-Quais pour le blocage.
- Toute la journée : à Lyon-I (Thémis), "Forum avenir" ; accueil par un petit déjeuner et actions d’informations.
- 11h00 : AG étudiante Lyon II à l’amphi Laprade
- 11h00 : une maître de conférence en sociologie viendra parler de sa recherche sur l’Université de Perpignan et poser la question de l’avenir des petites universités à Lyon-II-Bron, bâtiment K, amphi C.
- De 12h00 à 13h00 : atelier côté cours par Annie Claustres "L’art contemporain comme outil pour penser le monde" en salle BR31
- 12h30 : AG (ouverte) des personnel-le-s BIATOSS à Rockefeller (Amphi 1bis).
- 12h30 : AG à l’IUFM de Lyon, amphi Kergomard.
- 13h00 : AG de l’UFR de Maths (l’UFR d’info s’y joignant vers 14h00), à Lyon-I, amphi Jordan.
- 16h00 : AG à l’IEP. On suppose que le blocage a été reconduit.
- 16h00 : projection du film "Ma mondialisation" suivi d’une discussion avec le réalisateur Gilles Perret, à Lyon-II-Bron, bâtiment K, amphi C.

- Cours "hors les murs" :

  • 9h30 : Jacques Gerstenkorn – Lyon 2 Filmer les campagnes électorales : stratégies documentaires et enjeux politiques des années 60 à nos jours au Comoedia.
  • 10h45 : Luc Vancheri - Lyon 2 André Bazin ou la nouvelle prose du monde au Comoedia.
  • 13h00 : Julie Sermon - Lyon 2 Peanuts de Faustino Paravidino : bréviaire théâtrales et satirique de la globalisation aux Terreaux.
  • 14h00 : Jean Solchany – IEP Lecture et interrogation autour des Bienveillantes de Jonathan Littell aux Terreaux.
  • 15h00 : Gilles Vergnon - IEP Histoire et mémoire : quelles relations ? aux Terreaux.
  • 16h00 : Jérôme Bastien - UFRSTAPS/Lyon 1 Les enjeux de la biomécanique en sport aux Terreaux.
  • 13h00 : Philippe Corcuff – IEP Renouvellement de la critique du capitalisme aujourd’hui, Place Louis Pradel.
  • 14h00 : Damien Gayet - Lyon 1 Le cosmos mathématique, Place Louis Pradel.
  • 15h00 : Rodolphe Bacquet - Lyon 2 La révolution esthétique de la Nouvelle Vague, 1957-1963, Place Louis Pradel.
  • 16h00 : Pierre Crépel - Lyon 1 L’encyclopédie de Diderot-d’Alembert et les sciences, Place Louis Pradel.
  • 17h00 : Jean Duchamp - Lyon 2 Conférence-concert Dévotion populaire à l’époque des réformes, Place Louis Pradel.

- Lire Bloquons Lyon2-quais ! (pour de vrai)

Mardi 3 mars :

- 10h00 : cours "hors les murs" (UE) « Introduction aux statistiques descriptives » (L3MOS Staps), place de l’Opéra (statue du skatteur).
- 10h00 : réunion comité Histoire de l’art devant le secrétariat.
- 10h00 : réunion d’information, amphi Laprade.
- 11h00 : AG commune IEP-Lyon-II. Entre 500 et 600 participant-e-s. Vote du blocage du campus des Berges du Rhône (Lyon-II-Quais). Barricade derrière l’entrée du 4bis, rue de l’Université.
- 11h30 : mêmes ateliers que lundi à Lyon-II-Bron, bâtiment K, amphi C.
- 12h00 : AG personnel-le-s-étudiant-e-s à Lyon-III-Manufacture, amphi D.
- 12h30 : AG personnel-le-s-étudiant-e-s à Lyon-I, amphi Astrée. Vote de la reconduction de la grève et du blocage du quai 43. Compte-rendu.
- 13h30 : cours "hors les murs" de Sciences du langage, Morphologie « La dérivation impropre, ou comment un mot peut changer de classe grammaticale sans changer de forme. », place Carnot, en bas des escaliers.
- 15h00 : AG de grévistes, amphi Lucie Aubrac. Prises de décision sur des modalités du blocage et surtout prises de têtes.
- 18h30 : rendez-vous à l’université occupée des Quais pour la réunion de préparation d’un "meeting interpro" (à l’initiative de la FSE et du collectif "Tous ensemble").
- Repas du soir.

Lundi 2 mars :

- 8h00 : cours "hors les murs", atelier de lecture et d’écriture, avec improvisation Texte-Voix-Corps, sur la base du dialogue, stimulé par une petite consigne (L1 Sciences de l’information et de la documentation), à l’intérieur du métro Bellecour, sur la plate-forme qui relie les lignes D et A, en haut des escaliers les plus larges, devant l’ascenseur.
- 8h15 : cours "hors les murs" (UE) d’Écologie Végétale (M1 BGSTU), sous les arcades de l’Opéra.
- 9h30 : présentation de l’organisation de la recherche (les institutions, les laboratoires, les financements, etc.), ses transformations en cours et quelques questions que cela suscite, à Lyon-II-Bron, bâtiment K, amphi C.
- 11h 30 : deux ateliers se réuniront autour d’étudiant-e-s de L2 et à partir d’initiatives prises dans un TD de Sociologie, un atelier autour de l’analyse de la presse concernant le mouvement et un atelier sur la comparaison des systèmes universitaires dans le monde à Lyon-II-Bron, bâtiment K, amphi C.
- 12h00 : réunion d’information sur les réformes en cours, à Lyon-III-Manufacture, amphi F.
- 13h15 : cours "hors les murs" (UE) « Introduction aux EDP » (M1 Mathématiques), à Part-Dieu, entrée Vivier Merle.
- 14h00 : intervention d’un maître de conférence de sociologie sur le thème “On ne réforme pas la société par décret”, à Lyon-II-Bron, bâtiment K, amphi C.
- 14h00 : cours "hors les murs" (UE) « LIF5 - Algorithmique et Programmation procédurale » (L2 maths-info et MIV), parvis de la gare de la Part-Dieu (coté Vivier Merle).
- 18h00 : réunion de tous les comités d’action de tous les établissement universitaire de Lyon, à l’IEP.
- Toute la journée : camping, banderoles & actions sur le campus de Bron.

Février 2009

Samedi 28 février :

- 10h00 : cours "hors les murs" de Littérature de jeunesse (Étudiants PE), devant la FNAC de Bellecour.
- 10h00 : cours-conférence-débat sur le thème de la représentation, place du Change (Vieux Lyon).
- 13h30 : cours-conférence-débat sur le thème de l’esprit critique, place des Terreaux.
- 16h30 : cours-conférence-débat sur le thème de la connaissance, quais du Rhône.

Vendredi 27 février :

- 8h30 : cours "hors les murs" (UE) de Physiologie Végétale (L2 BGSTU), sur le parvis de l’Opéra.
- 9h00 : atelier sur le vote, la démocratie et les assemblées générales, à l’IEP bloqué et occupé, bâtiment Appleton, grand amphi.
- 10h00 : AG étudiante à Lyon-II-Quais, amphi Laprade.
- 10h00 : AG de la faculté de Biologie à Lyon-I, amphi Gouy.
- 11h00 : atelier sur l’actualité de la théorie critique, au K-Barré, rue Raulin, à l’initiative de l’IEP bloqué et occupé.
- 11h00 : prjection-débat sur le thème "Montrer la prise de conscience" avec Jean-François Bruire.
- 11h00 : rassemblement pendant l’entrevue entre la délégation BIATOSS et Lionel Collet, à Lyon-I, amphi Debouzie.
- 12h00 : action "Freez", place des Célestins. Les informations complémentaires seront délivrées sur place.
- 12h00 : AG de la faculté d’informatique (LIRIS) à Lyon-I.
- 14h00 : Intersyndicale "Santé" et "Supérieur-Recherche" (pour organiser les manifestations convergentes du jeudi 5 mars) à la Bourse du Travail, salle 28, 3e étage.
- 15h30 : projection-débat sur le thème "Retour aux cinémas documentaires en URSS" avec Irina Tcherneva.
- Journée d’occupation à Lyon-II-Quais. Bouffe le midi et le soir. Bières, bonbons, volley-ball et discutaille. Mise en place de panneaux pour une expo-photos sur le thème du mouvement pour l’Éducation.
- Les étudiant-e-s mobilisé-e-s de l’IEP ont voté la reconduction du blocage pour lundi, mardi et mercredi.

Jeudi 26 février :

- 9h30 : cours "hors les murs" (UE) d’EDP Dispersives (M2 Maths), place Charles Hernu (Charpennes).
- 10h00 : Poncho Barbeuc’ Party. Grand barbecue sur le forum de l’université Lyon-II-Bron pour fêter l’anniversaire de Ponchoï.
- 10h00 : Assemblée Générale à Lyon-II-Bron.
- 10h00 : discussion sur le Rap dans la cour intérieure de l’université Lyon-II-Quais. Amenez du son !
- 10h30 : lecture de l’ouvrage de Maryse Condé "Célanire cou-coupé" devant l’Opéra.
- 11h00 : rendez-vous au 4 bis, rue de l’Université (devant Lyon-II-Quais) pour participer au projet UFRA (UFR-autogérée).
- 12h00 : AG des personnel-le-s BIATOSS de Lyon-II-Bron, bâtiment Europe, amphi Cujas.
- 13h30 : action "Freez", place de la République.
- 14h00 : manifestation place des Terreaux, jusqu’au Rectorat. Entre 3000 et 4000 manifestant-e-s. Encore une fois, la présence de la fac de sport a été remarquée (cortège coloré, déguisé, motivé et très actif). Au moins une arrestation, qui a eu lieu dans des conditions floues, est à déplorer. Une fois n’est pas coutume : le dispositif policier était disproportionné, mais a su se diversifier par une présence fort remarquée de très nombreux policiers de la BAC (au moins une trentaine). Compte-rendu et photos.
- 17h00 : Assemblée Générale des personnel-le-s à Lyon-II-Quais, amphi Laprade occupé.
- 17h30 : projection-débat sur la crise en Argentine. Mémoire d’un saccage, avec Emilie Doz. Rendez-vous à l’université Lyon-II-Quais occupée.
- 18h00 : manifestation place Bellecour en soutien à la Guadeloupe et à la Martinique, appelée entre autres par les AG étudiantes et l’intersyndicale universitaire. Environ 500 participant-e-s. Photos.

Mercredi 25 février :

- Petit déjeuner géant à Lyon-I, dans le déambulatoire.
- De 9h00 à 17h00 : cours "hors les murs" organisés par des professeur-e-s de Lyon-I, Lyon-II et Lyon-III, place de l’Opéra. Chaque cours durera trois quarts d’heure. Programme :

  • 9h00-10h00 : Mme Orazi, Les origines du féminisme en Grande-Bretagne.
  • 10h00-11h00 : M. Rebillard, Le web participatif : des potentialités techniques aux réalités sociales.
  • 13h00-14h00 : Mme Kiehl, Les rapports entre l’art et le pouvoir chez Howard Barker, tableau d’une exécution.
  • 14h00-15h00 : M. Le Quang, Mouvement indigène et démocratie en Amérique Latine.
  • 15h00-16h00 : plusieurs intervenant-e-s sur les systèmes universitaires français et espagnols.
  • 16h00-17h00 : M. Walker, Comment ne pas perdre son capital sympathie : une linguistique du libéralisme.

- 9h00 : cours "hors les murs" sur les ptéridophytes aux serres du parc de la Tête d’Or. Rendez-vous devant les éléphants.
- Dès 10h00 : grande journée cinéma à Lyon-II-Bron, amphi D. Projections à répétition de films au choix jusqu’à ce qu’on en ai marre.
- 12h30 : réunion pour préparer l’entrevue d’une délégation BIATOSS avec Collet, à Lyon-I au local syndical.
- 14h00 : Carnaval à Bellecour. Les bagnard-e-s et prisonnier-e-s étudiant-e-s et profs de l’IEP défilent attaché-e-s/déguisé-e-s. Avec par exemple des pancartes comme "étudiant n°456788, coûte trop cher" ou "Professeur n°12342, pas efficace".
- 15h30 : projection-débat sur le néolibéralisme. Extinction des lumières, avec son réalisateur Philippe Chapuis. Rendez-vous à l’université Lyon-II-Quais occupée.
- 16h00 : parodie de cour universitaire à l’amphi Laprade.
- Publication sur Rebellyon.info d’un Communiqué du collectif « Jeunes chercheurs » de Lyon.
- Journée et soirée d’occupation à Lyon-II-Quais jusqu’à 23h00.
- Action "péage gratuit" avortée par la police : 21€ récoltés...

Un programme des cours « hors les murs » organisés par les profs de Lyon-I en grève

Mardi 24 février :

- 8h00 : rendez-vous à la fac des Quais pour débrayer les amphis et tracter. Moins de vingt personnes présentes. Le tout décide de se rendre à l’IEP bloqué.
- 9h00 : discussion sur "la manifestation" à l’IEP bloqué et occupé (avec des barricades !). Discussion annulée. Une partie des personnes présentes se réunit en AG de blocage, tandis qu’une autre partie se divertit e jouant au handball.
- 9h00 : réunion de la Commission Action à Lyon-II-Quais. Des actions super secrètes sont décidées. Trois banderoles sont déployées sur les murs extérieurs de l’université (du côté du tram).
- 9h00 : cours "hors le murs" sur les gymnospermes à l’Arboretum du parc de la Tête d’Or. Rendez-vous devant les éléphants.
- 10h00 : cours "hors les murs" (UE) d’Analyse et Modélisation des Systèmes Biologiques (M1 EEME), place Louis Pradel.
- 11h00 : Assemblée Générale étudiant-e-s/personnel-le-s à Lyon-II-Quais. 200 à 300 participant-e-s. Moins de 100 à la fin. Assemblée assez chaotique. Aucune décision n’a été prise. Les délégu-e-s pour la Coordination Nationale Étudiante n’ont pas été élu-e-s, ils-elles seront élu-e-s lors d’une prochaine AG dans la semaine.
- 12h00 : repas de grève dans l’université Lyon-II-Quais occupée.
- 12h00 : AG étudiante, à Lyon-III-Manufacture, amphi E.
- 12h30 : AG des personne-le-s et étudiant-e-s de Lyon-I, amphi Astrée.
- 14h00 : manifestation place des Terreaux. 200 à 300 participant-e-s. Le rassemblement stagne pendant plus d’une heure sur place, avant de partir en manifestation sauvage très intense sur la presqu’île puis dans le 3e et 7e arrondissement (plus de 100 manifestant-e-s). Les policiers ne savaient pas trop quoi faire. La manif croise à un arrêt de tram (non sans avoir bloqué les concernés trams) une horde de contrôleurs, accueillis aux cris de "Plutôt chômeurs que contrôleurs !". A plusieurs reprises, la manif part en sprint spontané (ça faisait peur aux flics). Les restes de la manifestation (une cinquantaine de personnes) se réfugient dans l’université des Quais occupée avant que celle-ci ne soit entourée de flics. Récit et photos sur Rebellyon.
- 14h00 : cours "hors les murs" (UE) de Biostatistiques (L2 BOP), sur les marches de l’Auditorium de Lyon, rue Garibaldi.
- 14h15 : cours "hors les murs" (UE) de Structures et Fonctions des Organismes (L2 BGSTU), place Louis Pradel.
- 14h15 : cours "hors les murs" (UE) d’Ecologie Aquatique (M1 EEME), place des Terreaux.
- 16h00 : arrivée de la manifestation sauvage à l’université des Quais occupée. Une partie des manifestant-e-s débraye l’amphi Guy Debord (Laprade) de ses jacobin-e-s étudiant-e-s.
- 17h00 : discussion amphi Guy Debord (Laprade) sur le thème du mouvement actuel et des interrogations qu’il suscite auprès de ses participant-e-s. 40 participant-e-s. Plusieurs cours seront dégagés de cet amphi.
- 17h00 : deux actions "Freez" devant le MacDonald’s de Bellecour, puis à Cordeliers. Une vingtaine de participant-e-s. Les passant-e-s, touristes et supporters de foot (!) se sont arrêtés, intrigués, et certain-e-s ont même pris les tracts d’information sur le mouvement de grève dans les universités. Ce type d’action se révèle avoir un impact relativement positif. Venez nombreu-x-ses aux prochaines ! Et avec des pancartes !
- 17h30 : projection de "La 4e guerre mondiale" à Lyon-II-Quais, salle D 101 (organisée par le collectif 10.000 ans plus tard.
- Mise en place d’une friperie à prix libre dans la cour intérieure de l’université Lyon-II-Quais occupée jusque dans la soirée.
- Action "péage gratuit" annulée.

Lundi 23 février :

- 7h30 : p’tit déj’ de grève, campus des Quais, cour centrale.
- 9h00 : AG de la faculté "sciences du langage" à Lyon-II-Bron.
- 9h00 : réunion du LKPU, à Lyon-I, amphi 3.
- 9h00 : débat "L’histoire de l’art - art contemporain et art africain - et les sciences sociales". Par Cyrille Bret et Laurick Zerbini en salle BR 31, Lyon II-Quais
- 10h00 : AG étudiante à Lyon-I, amphi 3.
- 11h00 : AG de l’ENS, grand amphi.
- 11h00 : AG de l’IUFM, amphi Kergomard (IUFM, 5 rue Anselme, Lyon 4e).
- 11h00 : AG enseignat-e-s à l’IEP. Reconduction de la grève jusqu’à jeudi inclus.
- 11h00 : projection du documentaire Ni vieux, ni traîtres, campus de Bron, bâtiment K, amphi C.
- 12h00 : bouffe de grève, campus des Quais, cour centrale.
- 12h00 : AG des personel-le-s de Lyon-II, au campus de Bron, bâtiment L, amphi G, pour voter la reconduction de la grève (l’équipe présidentielle a été invitée à participer). La grève est reconduite jusqu’à jeudi 26 février à une écrasante majorité. Compte-rendu sur Rebellyon.
- 13h00 : Assemblée Générale de Bron, amphi Cassin. 300 participant-e-s, dont 200 membres du personnel (profs et BIATOSS). Reconduction de la grève des enseignant-e-s à une écrasante majorité, et ce jusqu’à jeudi inclus.
- 13h00 : conférence-débat sur l’ensemble des dispositifs de réforme de l’État, avec Christian Coudène (professeur d’économie), à Lyon-I, amphi 3.
- 14h00 : réunion de la Coordination Inter-Sites et Intersyndicale élargie, à Lyon-I, au "local syndical" (Maison d’Hôtes).
- 14h00 : nouveau cours "hors les murs" de Carole Knibbe, place de l’Opéra.
- 15h00 : AG étudiante à l’IEP. 300 participant-e-s. Vote du blocage de mardi 7h45 jusqu’à mercredi inclus.
- 15h00 : AG de la faculté de géographie, d’histoire, d’histoire de l’art et de tourisme à Lyon-II.
- 15h30 : projection du documentaire Attention danger travail, campus de Bron, bâtiment K, amphi C.
- 15h30 : cours "hors les murs" aux serres du parc de la Tête d’Or. Rendez-vous devant les éléphants.
- 15h30 : conférence-débat en plein air sur le thème de "l’université populaire" avec Françoise Bressat (fondatrice et présidente de l’Université Populaire de Lyon), à Lyon-II-Quais, dans la cour intérieure. Organisé par le collectif 10.000 ans plus tard. Une trentaine de participant-e-s.
- 16h00 : le conseil municipal de la ville de Lyon se penchera sur la suppression de deux écoles maternelles (Charcot dans le 5e, La Vallonière dans le 9e), sous prétexte de la baisse de moitié du nombre d’élève ces dix dernières années. Les enseignant-e-s se verront par ailleurs maintenir leur poste. En tout, 11 suppression de maternelle sont prévues par la municipalité.
- 17h00 : réunion de l’occupation à Lyon-II-Quais, amphi Guy Debord (Laprade). 60 participant-e-s. Préparation de la journée du mardi 24 février.
- 17h30 : projection du documentaire Volem rien foutre al païs, campus de Bron, bâtiment K, amphi D.
-  Mise à jour du lundi 23 février à 22h00 :
L’amphithéâtre Guy Debord (Laprade) de l’université Lyon-II-Quais est occupé depuis 8h00 ce matin. Une cantine "permanente" a été mise en place devant lui, ainsi qu’un infokiosque. L’Administration est passée discuter à plusieurs reprises sous différends visages. N’ayant pas de rapport de force, l’occupation se termine tranquillement vers 22h00 (heure de la fermeture administrative) avant que le repas du soir n’ait pu avoir lieu.
Trois banderoles ont été déployées dans la cour intérieure :
- "Vive la commune - 1871-2009"
- "De Paris à Santiago ; De Pinochet à Sarkozy ; Là où le libéralisme gît, le fascisme suit"
- "Le Spectacle, la marchandise : on en a marre ! Ça nous les brise !"

Dimanche 22 février :

- L’inspecteur d’académie du Rhône a été suspendu par le ministère de l’Éducation Nationale. On ne connaît pas les raisons précises de cette sanction.

Vendredi 20 février :

- 10h00 : cours "hors les murs" de Carole Knibbe (cours d’algorithmique et programmation procédurale), place des Terreaux. Une bonne vingtaine d’étudiant-e-s. Plusieurs passant-e-s se sont arrêté-e-s pour écouter quelques minutes, pour prendre des photos... Prochain cours lundi 23 février.

Jeudi 19 février :

- 12h à 13h30 : AG des personnel-le-s BIATOSS, bâtiment Cassin, salle R001. Une quarantaine de personnes ont adopté des revendications à porter au Président de l’université
- 14h00 : manifestation place des Terreaux, appelée par la coordination nationale des enseignants. Appel soutenu par l’intersyndicale enseignante (SUD, CGT, UNSA, Sauvons la Recherche, Sauvons l’Université…) et les universités lyonnaises. Entre 1500 et 2000 personnes ont pris part à la manifestation allant de la place des Terreaux à la Préfecture (dispositif policier classique).
- Fondation du Liyannaj Kont Pwofitasyon à l’Université (LKPU).

Mercredi 18 février :

- 11h00. Amphi 3, déambu, la Doua. Conférence de presse appel international
- Publication sur Rebellyon.info d’une lettre ouverte de l’Assemblée Générales des personel-le-s de Lyon-II au président de l’université Olivier Christin.

Mardi 17 février :

- 14h00 : discussion sur les perspectives d’occupation, à l’université Lyon-II-Quais (amphi Fugier/Rudi Dutschke).
- Publication sur Rebellyon.info d’un texte du Collectif des personnels mobilisés de Lyon-II sur le droit de grève et la mise en place d’une caisse de solidarité.

Lundi 16 février :

- 12h00 : AG des personnel-le-s BIATOS de Lyon-II-Quais, bâtiment CLIO, salle CR08-RDC.

Dimanche 15 février :

- Dimanche : Compte-rendu de la réunion de la Coordination Lycéenne d’Ici et d’Ailleurs, sur le blog de la Coordination Lycéenne Lyonnais.
- Publication sur Rebellyon.info d’un document interne à l’UNEF sur les rouages de la manipulation des Assemblées Générales.

Samedi 14 février :

- Coordination Nationale Étudiante à Grenoble. Il apparaît qu’une autre Coordination Nationale Étudiante ait été organisée et accueillie par l’université Rennes-II, mais il semblerait que celle de Grenoble ait été maintenue.
- Publication sur Rebellyon.info d’un article analyse-réflexion : De l’absence de démocratie dans les AG étudiantes de Lyon II.

Vendredi 13 février :

- 15h00 : rassemblement d’enseignant-e-s devant le Rectorat.
- 15h30 : projection de "L’An 01", suivie d’un débat avec Sophie Beroud, à Lyon-II-Quais (amphi Fugier).

Jeudi 12 février :

- 10h00 : Assemblée Générale des étudiant-e-s de Lyon-I, amphi 3. 800 participant-es. Un compte-rendu sur Rebellyon.
- 11h00 : Un cours hors les murs de l’IEP.
- 11h00 : projection du "Rocky Horror Picture Show" à Lyon-II-Bron (amphi D).
- 14h00 : projection de "Shock Treatment" (suite du "Rocky Horror...") à Lyon-II-Bron (amphi D).
- 14h00 : manifestation dans l’enseignement supérieur, place des Terreaux. Entre 1000 et 2000 manifestant-e-s. Un récit sur Rebellyon.
- 17h00 : discussion sur les perspectives d’occupation aux vues des dynamiques actuelles (amphi Fugier).
- 17h00 : projection de "Les médias et les illusions nécessaires" de Noam Chomsky suivi d’un débat avec Isabelle Garcin-Marrou à l’IEP (grand amphi).

Mercredi 11 février :

- 10h00 : débat enseignant-e-s/étudiant-e-s "La contreréforme sarkozyste et nous - individualisation, microrésistances, mouvements sociaux" à Lyon-II-Bron, bâtiment K, amphi C.
- 13h00 : Assemblée Générale des étudiant-e-s de Lyon-III.
- 14h00 : projection de la filmographie des Monty Python (amphi ?).
- 17h00 : projection du documentaire "Universités : le grand soir" à Lyon-II-Bron, amphi C.
- Brève nationale : au jour d’aujourd’hui, cinq universités sont en grève avec blocage (Limoges, Pau, Amiens, Rennes-II, Nantes). Point absolument pas exhaustif.

Mardi 10 février :

- De 6h00 à 8h00 : action « péage gratuit ». 150 € récoltés.
- 11h00 : AG étudiante sur la campus des Quais (amphi Laprade).
- 11h00 : Assemblée Générale à l’IEP (grand amphi).
- 11h00 : rassemblement devant Lyon-III-Quais (15, quai Claude Bernard).
- 14h00 : manifestation nationale dans l’enseignement supérieur (départ place des Terreaux en direction du Rectorat). Plus de 4000 manifestant-e-s. Arrivée remarquée et festive des étudiant-e-s de la fac de sport. Présence policière disproportionnée (CRS, nationale, une trentaine de policiers de la BAC, beaucoup de motards - il faudra leur demander leur secret de mobilisation). Arrivée devant le Rectorat, peinture rouge balancée sur les grilles et le trottoir. Tension palpable avec des lycéen-ne-s masqué-e-s très remonté-e-s contre les CRS et la BAC. Des cortèges Lyon-I, Lyon-III, ENS, ...
- 15h00 : AG d’information des étudiant-e-s sur la mastérisation des concours et sur le statut des enseignants-chercheurs (organisé par l’ISPEF), Lyon-II-Quais, amphi Jaboulay.
- 17h00 : AG des étudiant-e-s de Lyon-II.
- 17h00 : Discussion politique sur la dynamique de création à mettre en œuvre sur les Quais (amphi Fugier).
- 17h00 : AG des personnel-le-s de Lyon-II (Quais, amphi Laprade) (Compte-rendu). Grève reconduite jusqu’au 23 février inclus.
- 17h00 : discussion à l’ENS autour des enjeux de la mobilisation actuelle dans l’enseignement supérieur, LSH (Lyon 7e, Métro Debourg).
- 18h00 : Assemblée Générale Inter-Sites à Lyon-III-Quais.
- Journée "université morte" à Lyon-III.
- Journée banalisée à Lyon-II à partir de 14h00.
- Fac : un aperçu de ce qui se passe à Dijon, sur brassicanigra.org.

Lundi 9 février :

- 10h00 à Bron, rencontre des étudiant-e-s et personnel-le-s en lutte avec des membres du collectif "Ecoles en lutte" de Bron (amphi ?).
- 10h00 : AG enseignant-e-s/étudiant-e-s socio-anthropo à Lyon-II-Bron, amphi C.
- 10h00 : réunion "actions" à l’IEP.
- 11h00 : AG de l’ENS-LSH à l’Amphi.
- 11h00 : réunion sur le forum du campus de Bron pour préparer l’AG étudiante de Lyon-II de la semaine.
- 11h30-13h00 : réunion enseignants-étudiants du département ASIE à l’amphi A.
- 13h00 : à Bron, AG de campus (étudiant-e-s et personnel-le-s), halle des sports. Transférée amphi Lumière. Entre 300 et 400 personnes. vote de la mise en place d’un comité de mobilisation sur Bron.
- 15h00 : AG de la faculté de psychologie, amphi D.
- 16h00, projection : Fight Club, amphi C.
- 17h00 : réunion de préparation de l’occupation de nuit amphi Jean-Baptiste Say, université Lyon-II-Quais.
- 18h00 : Assemblée Générale d’occupation (pour continuer l’occupation de l’amphi Fugier), amphi Jean-Baptiste Say, université Lyon-II-Quais. Sont invités d’autres secteurs en lutte.
- 18h00 : rassemblement organisé par RUSF rue Dunoir devant la préfecture.
- Assemblée Générale de la Faculté de Géographie, Histoire, Histoire de l’Art et Tourisme de Lyon-II. 170 participant-e-s.
- Toute la nuit : occupation de l’IEP.

Dimanche 8 février :

- 17h00 : réunion de la Coordination Lycéenne Lyonnaise.

Samedi 7 février :

- 14h30 : réunion de la Coordination Lycéenne d’Ici et d’Ailleurs à Grenoble (local de SUD, 12 bis, rue des Trembles, tram A arrêt La Bruyère). Ou rendez-vous à 13h45 à la gare de Grenoble.
- État de la mobilisation dans les universités françaises au samedi 7 février sur le site Bellaciao.org.

Vendredi 6 février :

- 9h00 : réunion amphi 3 à Lyon-I pour organiser la grève.
- 12h00 : Assemblée Générale de Lyon-III à la Manufacture des Tabacs.
- 12h00 : "action symbolique" (enterrement de l’Université) place des Terreaux. 350 participant-e-s. Bref récit et photos.
- 13h45 : action "classe sauvage" organisée par l’IUFM sur la place des Terreaux.
- 14h00 : AG étudiante à l’IEP. Reconduction de la grève et vote de l’occupation pour le lundi et le mardi suivant.
- 16h30 : les parents d’élèves de l’école maternelle Max Barel (Vénissieux) se donnent rendez-vous pour mener une action contre les réformes Darcos. L’action consiste à s’attacher aux grilles de l’école ou à faire une chaîne humaine avec les parents.
- Publication d’un communiqué de la présidence de l’université Lyon-II faisant état de dégradations à hauteur de 10.000 €, conséquentes à l’occupation de l’amphi Fugier la veille au soir. Le communiqué parle de vitres brisées, de distributeurs de boissons endommagés, de lecteurs de cartes magnétiques détruits et de tags ("Brûle ta fac", "Brûle ton amphi", "A mort les profs", ...).
- Publication sur Rebellyon.info d’un article sur la censure informatique effectuée par l’administration de Lyon 2 sur Rebellyon.info et des centaines d’autres serveurs.

Jeudi 5 février :

- 9h00 : réunion amphi 3 à Lyon-I pour organiser la grève.
- 10h00 : AG de grévistes sur le forum du campus de Bron.
- 13h30 : Assemblée Générale des enseignant-e-s-chercheur-e-s à Lyon-II-Quais.
- 14h00 : Manifestation étudiante et enseignante place des Terreaux. Entre 2000 et 3000 personnes. Récit.
- 17h00 : Assemblée Générale des personnel-le-s de Lyon-II sur le campus des Quais.
- 17h00 : Assemblée Générale des profs de Lyon-II sur le campus de Bron.
- 17h00 : dix établissements scolaires du 8e arrondissement vont participer à une ronde (chant, danse, chaîne humaine, ...) organisée par les parents délégués. 300 participant-e-s.
- Le soir, occupation de l’amphi Laprade sur le campus des Quais de l’université Lyon-II. Après "négociations" avec l’administration, transfert de l’occupation à l’amphi Fugier (pour des raisons de "sécurité").
- Publication sur Rebellyon.info d’un article sur la Coordination Lycéenne Lyonnaise et sur l’organisation des lycéen-ne-s dans le mouvement.

Mercredi 4 février :

- 9h00 : réunion amphi 3 à Lyon-I pour organiser la grève.
- 11h00 : Assemblée Générale étudiante à l’université Lyon-II-Quais (amphi Laprade). Reconduction de la grève à l’unanimité.
- 13h30 : Assemblée Générale Inter-Sites à la Bourse du Travail.
- 15h00 : AG des personnel-le-s de Lyon-II-Bron (amphi D), 200 participant-e-s. Reconduction de la grève. (Un appareil photo argentique a été perdu lors de cette AG. Il était enveloppé dans un sac en toile marron, estampillé Air France. Si vous le retrouvez, merci de contacter son propriétaire : rodolphe.bacquet@wanadoo.fr)
- 17h00 : Assemblée Générale étudiante à l’IEP.
- Synthèse de la journée.
- Synthèse des premiers jours de la grève.
- Les présidents des quatre universités de l’académie de Lyon (Lyon-I, Lyon-II, Lyon-III et Saint-Etienne) s’opposent à la remontée des maquettes et traduisent par là leur soutien au mouvement de grève dans l’Université.

Mardi 3 février :

- 9h00 : réunion amphi 3 à Lyon-I pour organiser la grève.
- 10h00 : AG des enseignant-e-s-chercheur-euse-s à l’IEP.
- 12h00 : AG des enseignant-e-s-chercheur-euse-s à Lyon-II-Bron.
- 13h00 : AG étudiante à Lyon-II-Bron.
- 15h00 : AG des profs à Lyon-II-Bron.
- Action des enseignant-e-s-chercheur-euse-s et des étudiant-e-s de Lyon-III contre la remontée des maquettes à l’occasion du CA de l’université. Des nouvelles ?
- Communiqué de la Coordination Lycéenne d’Ici et d’Ailleurs.

Lundi 2 février :

- 10h00 : Assemblée Générale étudiant-e-s/enseignant-e-s à Lyon-II-Bron (amphi G), 500 participant-e-s.
- 12h00 : rassemblement devant la Préfecture, contre la venue à Lyon de François Fillon et d’une vingtaine de ministres (dont Xavier Darcos). 500 personnes, beaucoup de syndicalistes. Quelques individu-e-s masqué-e-s ont tenté de déplacer les "grilles de protection" et ont lancé des boules de neige sur la police. Récit et photos. Un autre récit, sur le site de la Coordination Lycéenne Lyonnaise.
- 15h00 : Assemblée Générale étudiant-e amphi Cassin, un peu moins de 1000 participant-e-s. Vote de la grève, de l’occupation de l’université (jour et nuit) et d’une "action symbolique" (enterrement de l’Université) jeudi 5 février à 12h00 place des Terreaux. Compte-rendu de l’AG.
- Assemblée Générale des enseignant-e-s-chercheur-euse-s de l’IEP (Institut d’Etudes Politiques). Vote d’une grève « dure », reconductible chaque jour (prochaine AG mardi 3 février à 10h00). Compte-rendu.
- Assemblée Générale des étudiant-e-s de l’IEP. 250 participant-e-s. Vote de la grève. Prochaine AG mercredi 4 février à 17h00. Compte-rendu.
- Assemblée Générale (étudiant-e-s, enseignat-e-s, BIATOSS) à l’Ecole Normale Supérieure (ENS-LSH). Vote de la grève à l’unanimité. Prochaine AG lundi 9 février à 11h00 à l’Amphi. Compte-rendu.
- Assemblée Générale des étudiant-e-s et des enseignant-e-s-chercheur-euse-s de Lyon-III. Vote de la grève reconductible et d’une action contre la remontée des maquettes pour mardi 4 février. Prochaine AG jeudi 6 février à 12h00 à la Manufacture des Tabacs. Compte-rendu.
- Assemblée Générale à l’université Lyon-I Claude Bernard, amphi Astrée (campus de La Doua). Salle comble. Vote de la grève reconductible et continue (à la quasi unanimité), de l’occupation de l’amphi 3 pour l’organisation de la grève. Compte-rendu.

Janvier 2009

Samedi 31 janvier :

- 300 personnes manifestent à Saint-Fons contre les réformes Darcos.

Jeudi 29 janvier :

- Grève générale à l’appel de huit confédérations syndicales. Manifestation à 10h30 à la Manufacture des Tabacs (direction Bellecour).
- Entre 40.000 et 50.000 lyonnais-e-s répondent à l’appel de la grève générale. Récit et photos de la manifestation.
- Pour lire tous les appels à la manifestation, lire cet article.
- En début d’après-midi, quelques centaines de lycéen-ne-s ont défilé en manifestation sauvage depuis la place des Terreaux jusqu’au rectorat.
- Brèves nationales : entre un million et deux millions et demi de manifestant-e-s dans toute la France. Affrontements à Paris, Saint-Nazaire et Grenoble (50 000 manifestant-e-s).
- Assemblée Générale des enseignant-e-s-chercheur-euse-s de Lyon-II. Vote de la grève administrative et des cours. Compte-rendu.

Mercredi 28 janvier :

- 200 lycéen-ne-s bloquent l’entrée du lycée Saint-Exupéry à la Croix-Rousse. Les forces de l’ordre sont intervenues après la scandaleuse demande du proviseur. Trois élèves ont été interpellés pour "vol de barrière de chantier" (sic). Les forces de l’ordre sont intervenues en frappant des élèves pour débloquer les portes de l’établissement.

Samedi 24 janvier :

- Nuit (occupation) des Ecoles à Couzon-au-Mont-d’Or (de 18h00 à minuit), par des parents d’élèves, pour protester contre les réformes de l’éducation (RASED, etc.)
- Réunion de la Coordination Lycéenne d’Ici et d’Ailleurs, ouverte à tous les lycéens, à partir de 10h00 à la Plume Noire (19, rue Pierre Blanc, Croix-Rousse).

Vendredi 23 janvier :

- 82 écoles du département ont été occupées par les parent-e-s d’élèves ce matin !
- A l’appel de la FCPE, les parents d’élèves ont ce matin prévu d’investir les bureaux des directeurs d’école d’une soixantaine d’établissements du département (surtout à Lyon, Rilleux-la-Pape et Vaulx-en-Velin).
- Nuit (occupation) des Ecoles à Couzon-au-Mont-d’Or (de 18h00 à minuit), par des parents d’élèves, pour protester contre les réformes de l’éducation (RASED, etc.)
- Samir, un des arrêtés du 18 décembre (lors d’une manif lycéenne),
passe en procès à 14h00, salle G au TGI, rue Servient. Il est condamné à 8 mois de prison ferme. Récit de la journée au tribunal.
- Publication sur Rebellyon.info du numéro 4 de la revue Outrage, contenant un dossier sur le mouvement lycéen en cours.

Jeudi 22 janvier :

- Appel à une journée d’action nationale des IUT.

Mercredi 21 janvier :

- Une dizaine d’enseignant-e-s au chômage sont venu-e-s manifester devant le Rectorat pour rappeler au recteur qu’ils-elles n’ont pas d’emploi. Prochain rendez-vous la semaine prochaine.
- 120 manifestant-e-s devant l’Inspection Académique à 15h. Suite à la décision de fermer les classes d’enfants spécialisés de Villeurbanne par l’Education Nationale, le Comité pour le Droit au Travail des Handicapés et l’Égalité des Droits demande le maintien de l’EREADV de Villeurbanne et exige une attribution supplémentaire de moyens financiers et humains. Le CDTHED considère que cette fermeture se fait au détriment des droits des enfants handicapés qui ont besoin d’un enseignement spécialisé.
- Des parent-e-s d’élèves sont inquiet-e-s de la fermeture prochaine de la maternelle Charcot (5e arrondissement) qui sera remplacée par une crèche.

Mardi 20 janvier :

- Appel à une mobilisation Enseignement Supérieur et Recherche : manifestation à 12h30 place des Terreaux (direction Rectorat).
- 11h00 : manifestation sauvage place Bellecour à l’appel de la Coordination Lycéenne Lyonnaise. Une cinquantaine de personnes. Dissolution et regroupement place Guichard. Occupation des locaux (de la billeterie) du Progrès. Une banderole "Médias/Etats : même combat !". Pas d’arrestation.
- 12h30 : au moins un millier de participant-e-s à la manifestation des personnels universitaires.
- 14h00 : remise des notes "retenues" au recteur de Lyon-I.
- 15h00 : Assemblée Générale Inter-Sites sur le campus des Quais (amphi à préciser). Compte-rendu.
- 18h00 : le collectif parents-enseignants de Vénissieux organise, à la Maison des fêtes et des familles, un apéro-débat sur le thème de l’école en danger. Acteurs de l’Education nationale, enseignants privés et publics participeront au débat.

Samedi 17 janvier :

- Manifestation nationale dans l’Éducation (lycées, IUT, universités) à 14h30 place Bellecour.
Appel de la Coordination Lycéenne d’Ici et d’Ailleurs
Appel unitaire de l’intersyndicale lyonnaise.
Appel de la CNT-Education 69.
Entre 4000 et 8000 manifestant-e-s. Plus de 300 lycéen-ne-s. Un cortège lycéen se détache de la manif avant Guillotière et va bloquer des voies de chemin de fer de la gare de Perrache. Chargé-e-s puis bloqué-e-s par les CRS, les lycéen-ne-s ont subi un fichage systématique et complet de la part des forces de police.
Récit et photos de l’occupation de la gare de Perrache et de la répression policière

Vendredi 16 janvier :

- Rendez-vous place de l’école (devant l’amphi de l’ENS science, métro
Debourg) à 9h00, contre la venue de Valérie Pécresse à l’ENS-Lyon. 120 personnes présentes au rassemblement pour contester la politique de la ministre.
- Des parents d’élèves se sont rassemblés devant l’école Mistral de Vaulx-en-Velin pour exprimer leur ras-le-bol. Depuis septembre, on compte 45 jours sans enseignants. Cinq instituteurs n’ont pas été remplacés en primaire et en maternelle. Selon l’inspectrice qui est venue à la rencontre des parents d’élèves, les remplaçants arriveront lundi.

Jeudi 15 janvier :

- Manifestation lycéenne à 11h00 place des Terreaux. Seulement une centaine de lycéen-ne-s présent-e-s. Une trentaine d’entre eux-elles ont organisé un sit-in sur le pont Wilson en mi-journée avant de se disperser. Court compte-rendu.
- Comité de Mobilisation sur le campus des Quais (rendez-vous au 4 bis, rue de l’Université) à 18h00 afin d’organiser la mobilisation étudiante pour les manifestation à venir.
- Grigny-Givors : les parents d’élèves n’amèneront pas leurs enfants en classe dans une quinzaine d’établissements maternels et primaires. Certains prévoient même d’occuper les locaux. Les enseignants ne seront pas en grève. Ils seront dans les écoles pour informer sur la cause du malaise : principalement la suppression des RASED, les réseaux d’aides spécialisés aux enfants en difficulté.
- Brèves nationales : 3000 manifestant-e-s à Paris. 600 à Saint-Brieuc, 300 à Quimper, 70 à Rennes, 50 à Morlaix, 400 au Mans, 150 à Saint-Nazaire, 100 à Nantes. 50 à Grenoble.

Mercredi 14 janvier :

- 200 enseignant-e-s se rassemblent devant le Rectorat à 15h00 contre la suppression des RASED.
- Rassemblement de parent-e-s d’élèves Croix-Roussien-ne-s place Sathonay, dans la matinée.
- Cinq mineurs de 13 et 14 ans ont été interpellés hier devant le collège Elsa-Triolet de Vénissieux. Ils sont soupçonnés d’avoir lancé des pierres, mardi, sur la façade du collège mais aussi sur des professeurs et des policiers qui voulaient intervenir. L’un des mineurs a été présenté au Parquet.

Mardi 13 janvier :

- Assemblée Générale d’enseignat-e-s et de parent-e-s d’élève à l’école primaire Château-Gaillard (Villeurbanne). Discussion sur l’éventualité de bloquer le périphérique nord.

Samedi 10 janvier :

- Première réunion de la Coordination Lycéenne d’Ici et d’Ailleurs, rassemblant des lycéen-ne-s de toute la région.

Vendredi 9 janvier :

- Après trois jours d’incidents répétés devant les grilles de l’établissement (qui ont conduit à l’arrestation de sept jeunes), le lycée professionnel des métiers du bâtiment (Tony Garnier) à Bron a suspendu ses cours hier. Une décision « par mesure de précaution, nous craignions des débordements en marge de la manifestation lycéenne » a expliqué la proviseure.
- A Vénissieux, trois jeunes qui ne faisaient pas partie de l’établissement Jules Michelet demandaient aux collégiens de ne pas se rendre en cours. Du coup une centaine de jeunes se sont rassemblés devant l’entrée du collège, ont bloqué les entrées, et ont pris à parti le principal et les enseignants. S’en sont suivis des jets des projectiles puis des feux de poubelles. Deux mineurs, dont un scolarisé à Jules Michelet, ont été interpellés.
- Parmi les lycéen-ne-s interpellé-e-s hier, trois mineur-e-s passaient au tribunal pour enfant après une garde à vue de 24 heures. Ils et elles sont tout-e trois mis-es en examen pour jet de projectile sur la police ou sit-in, alors que tou-te-s ont nié. Certain-e-s ont été frappé-e-s lors de leur arrestation ou pendant la garde à vue.
- 12h30 : Assemblée Générale de Lyon-I à l’amphi Jordan, bâtiment Braconnier, campus de la Doua.

Jeudi 8 janvier :

- Manifestation nationale dans l’Éducation (lycées, IUT, universités) à 11h00 place des Terreaux. 2000 lycéen-ne-s. Très peu de professeur-e-s et d’étudiant-e-s. Pas de drapeau ou de banderole d’orga, de syndicat, de parti... Juste un drapeau noir, et un drapeau rouge et noir. Quelques banderoles revendicatives. Ambiance électrique et slogans combatifs. Pétard explosés et poubelles renversées. Manifestation sauvage pendant deux heures et demi à travers la Presqu’île, le troisième (Part-Dieu) et le sixième arrondissement. Manif terminée place des Terreaux à 13h30. Beaucoup de rues bloquées. Tentative avortée de bloquer la gare. Présence policière inimaginable (surtout à Part-Dieu). Entre 7 et 10 arrestations pour toute la manifestation. Aucune casse à signaler. Une dizaine de lycéen-ne-s gazé-e-s et frappé-e-s. Lire cet article pour plus d’informations sur la journée ; et aussi des photos et des interviews audios
- Rassemblement de soutien aux arrêté-e-s à 16h00 devant le commissariat central de Marius-Berliet. La vingtaine de lycéen-ne-s présent-e-s a pu accueillir quatre personnes arrêtées au sortir du commissariat.
- Plusieurs jeunes se rendant place des Terreaux pour la manifestation lycéenne ont dégradé une rame de métro de la ligne D. Des néons ont été cassés et des portes endommagées.
- Brèves nationales : Paris, 3.000 manifestant-e-s. Bordeaux, 200 manifestant-e-s (selon la police). A Nantes, 800. Quimper, 700 manifestant-e-s. 500 à Rennes et 250 à Lorient. Au Mans, 500. À Saint-Étienne du Rouvray, près de Rouen, quatre lycéens soupçonnés d’avoir incendié une voiture et des poubelles ont par ailleurs été interpellés. 300 manifestant-e-s à Nancy et 60 à Besançon. 400 lycéen-ne-s manifestent à Grenoble, "sans heurts particuliers avec la police" (Libé).
- La soirée de débat et d’information sur les réformes de l’Education à l’Espace Citoyen a rassemblé entre 150 et 200 professeur-e-s. Il a s’agit aussi de discuter des modalités des futures actions à entreprendre.

Mercredi 7 janvier :

- La Coordination Lycéenne Lyonnaise appelle à la manifestation de jeudi 8 janvier.
- Trois mineurs ont été placés en garde à vue pour avoir jeté des projectiles devant le lycée professionnel du boulevard Pinel à Bron.
- Suite à des mouvements dans le collège Balzac de Vénissieux, la police a arrêté au moins quatre collégien-ne-s entre mercredi et jeudi (certain-e-s au collège même, d’autres à leur domicile). Il leur est principalement reproché d’avoir mis le feu à une poubelle, et d’avoir tenté de cadenasser les portes du collège. Alors que tou-te-s ont nié - et passé pour certain-e-s 48 heures en garde à vue -, ils et elles sont tou-te-s mis-es en examen pour les faits qui leur sont reprochés.

Mardi 6 janvier :

- Le Groupe Durrutti de la Coordination des Groupes Anarchistes appelle à la manifestation de jeudi 8 janvier.
- 250 lycéen-ne-s ont tenté de bloquer l’entrée du lycée du Parc-Chabrières à Oullins. La police est intervenue.
- Assemblée Générale Inter-Sites à l’Université Lyon-II Lumière (Campus des Quais), à l’amphi Jean-Baptiste Say à 18h30.
- Tentative de reblocage du CA de Lyon-I, pour empêcher le vote du budget (en rapport à la LRU). Une entreprise de vigiles privés avait été dépêchée pour l’occasion. Suffisamment de membres du CA ont pu se rendre dans le bâtiment - malgré la mobilisation d’une centaine de personnes - et voter la budget 2009...

Lundi 5 janvier :

- Deux lycéens ont été arrêtés boulevard Pinel pour avoir lancé, lors d’un rassemblement lycéen, des projectiles sur un bus et dégradé une voiture de police. Ils passeront en comparution immédiate aujourd’hui.
- Réunion à 12h30 à l’amphi Jordan, bâtiment Braconnier (Université Lyon-I Claude Bernard, campus de la Doua), pour discuter des modalité du blocage du Conseil d’Administration de l’université qui aura lieu le lendemain.

Décembre 2008

Samedi 20 décembre :

- Parmi les 38 interpellations ou arrestations de jeudi dernier, 15 personnes passeront aujourd’hui en procès. Neuf mineurs, poursuivis notamment pour dégradations, devraient être présentés aujourd’hui devant un juge des enfants. Quatre autres jeunes seront présentés devant un juge pour fabrication et détention d’explosifs. Enfin un autre majeur est poursuivi pour avoir mis le feu à une ou plusieurs poubelles. Des nouvelles des comparutions immédiates suite à la manif lycéenne du 18 décembre

Vendredi 19 décembre :

- L’école maternelle Grandclément de Vaulx-en-Velin est occupée par des parent.e.s d’élèves de 8h15 à 9h30.
- Un peu avant 9h, 3 lycéens arrêtés devant le lycée Lacassagne.
- Vers 10-11h, 3 lycéens arrêtés devant la cité scolaire de Gerland.
- 500 lycéen-ne-s bloquent le centre-ville de Villeurbanne.
- A 14h00, rassemblement de solidarité avec les arrêté-e-s de la veille devant le commissariat central de Marius-Berliet. Un trentaine de lycéen-ne-s et d’étudiant-e-s sont présent-e-s.
- A 15h00, rassemblement de solidarité avec les arrêté-e-s de la veille devant le Tribunal de la rue Servient.

Jeudi 18 décembre :

- Environ une vingtaine de lycées bloqués et/ou débrayés dans la matinée
- Vers 8h00, "incidents" (jets de pierres, poubelles renversées et enflammées) entre la cité scolaire Sembat-Séguin et la station de métro Parilly. Déploiement d’un dispositif policier, pacification atteinte vers 9h30.
- Vers 8h00, au lycée de la rue Neyret, les bloquer-euse-s, ont entassé poubelles et matelas devant l’entrée avant de les enflammer afin d’empêcher la tenue des cours. L’établissement a dû fermer.
- À 9h00, blocage du métro à Mermoz-Pinel par des étudiant-e-s et lycéen-ne-s.
- Vers 9h00, affrontements à Vénissieux devant le lycée Jacques Brel entre la police et une cinquantaine d’émeutier-e-s. Jets de pierres, de bouteilles en verre et de barrières de chantier. Une arrestation. Le jeune homme sera finalement relaxé le lendemain en comparution immédiate.
- Plusieurs miliers de lycéen.ne.s convergent vers les Terreaux en manifestations sauvages, depuis différents points de l’agglomération, renversant des poubelles, allumant des feux, craquant des fumigènes.
- 350 lycéen-ne-s et collégien-ne-s de Neuville et Fontaine-sur-Saône rejoignent Lyon en bus pour la manifestation.
- Manifestation nationale à 11h00 place des Terreaux à Lyon. Entre 5.500 et 10.000 manifestant.e.s. Des émeutes éclatent à Bellecour, au Rectorat, à Jean Macé et le long de l’Avenue Berthelot. On compte de nombreu-se-x blessé-e-s (dont quand même 5 flics), ainsi que 38 arrestations. Bref récit et photos.
- Un jeune de Vaulx-en-Velin a été interpellé et déféré au parquet des mineurs, il est soupçonné d’avoir conçu et lancé des engins incendiaires sur la facade d’un lycée de la ville. Plusieurs autres jeunes ont été interpellés pour des engins incendiaires lors des échauffourées près de Bellecour.
- Dans l’Ain, 1.300 manifestant-e-s (A Bourg, Bellegarde, Oyonnaix et Trévoux). Débordements à Bellegarde, deux voitures de gendarmes endommagées et une vitrine brisée.
- A Grenoble, 2.000 lycéen.ne.s ont manifesté de la gare au Rectorat. Casse et affrontements. Au moins 4 arrestations. Récit partiel sur Indymédia Grenoble.
- A Valence, 500 lycéen-ne-s manifestent. Ils occupent une demi-heure les voies de chemin de fer de la gare de Valence-Ville (la SNCF porte plainte contre X). Un peu de casse, et de tensions à cause de fachos qui trainaient près des policiers.
- A Dijon, 3.000 manifestant-e-s. Court blocage de la gare. Une voiture retournée. Quelques projectils sur la police, des charges. Dix interpellations. voir le récit des lycéens dijonnais
- A Clermont-Ferrand, 1.400 manifestant.e.s.
- A Saint-Étienne, 1.200 manifestant.e.s.
- A Roanne, 400 étudiant.e.s en IUT bloquent les voies de chemins de fer.
- A Lons (Jura), 500 lycéen.ne.s manifestent devant la Préfecture.
- En Haute-Loire, 200 lycéen.ne.s manifestent au Puy-en-Velay, et 40 au lycée agricole de Yssingeaux.
- Assemblée Générale Inter-Sites (étudiant-e-s et personnel-le-s des université Lyon 1, Lyon 2 et Lyon 3, de l’ENS, des IUT et de l’IUFM) à 18h30 sur le campus des Quais (amphi Aubrac). Entre autres, l’Assemblée Générale vote à l’unanimité (et pourtant c’est rare) une motion de solidarité avec les lycéen-ne-s arrêté-e-s.
- Réunion d’information à l’attention des parents, à la Bourse du travail de Lyon à 18h.
- Brèves nationales : Lycéens : les manifestations de jeudi ville par ville (attention ! média de flics !)

Mercredi 17 décembre :

- 9h50 : Près de 200 lycéen.ne.s de La Duchêre descendent en manif spontanée du plateau vers Vaise. Illes descendent le pont réservé aux bus et aux flics et rentrent dans la gare pour prendre le métro. Blocage de nombreux bus ce qui crée des échanges. Les gens soutiennent à la majorités leur action. Grosse énergie et seulement deux voitures de flics les suivaient.
- 10h30 : lycée Ampère bloqué. Départ en manif direction Bellecour, et les keufs sont chauds comme la braise...
- 8 fourgons de CRS sont postés sur le quai Claude Bernard (Université des Quais).
- Au moins une douzaine d’établissements sont encore bloqués ce matin. Les manifestations du matin se sont terminé à priori sans arrestations. Par contre trois arrestations au lycée Branly.
- Les flics chargent les lycéen.ne.s qui bloquaient l’entrée d’un lycée (proche d’une gendarmerie).
- Un rendez-vous est donné a 14h30 place des Terreaux. A cause d’une trop forte présence policière, le rassemblement est dissoud.
- Vaulx-en-Velin : à 17h00, une manifestation des parent.e.s d’élèves partira de l’école Courcelles pour arriver au Centre Culturel Charles Chaplin.
- Le Collectif des Enseignant.e.s en Lutte de Vaulx-en-Velin et la mairie de Vaulx-en-Velin organisent une soirée de défense de l’école publique au Centre Culturel Charles Chaplin de Vaulx-en-Velin. Dès 18h00 en présence des enseignant.e.s et des parent.e.s d’élèves de Vaulx-en-Velin, ainsi que des représentant.e.s de collectifs du Rhône (Vénissieux, Croix-Rousse). De 18h00 à 20h30 : prises de paroles et animations. A 20h30 : concert de François Gaillard.
- Réunion publique du SNES À 18h00 à la Bourse du Travail (3e arrondissement).
- Valence : manifestation à 17h30, place Huguenel.
- Brèves nationales : le nord-ouest toujours très mobilisé. Des lycées bloqués (dont des privés !) et des manifestations sauvages dans beaucoup de ville de la zone. Un hypermarché Leclerc occupé à La Roche-sur-Yon par 200 lycéen.ne.s.

Mardi 16 décembre :

- Journée d’action nationale lycéenne. La Coordination Lycéenne Lyonnaise appelle au blocage des lycées. Une vingtaine de lycées bloqués le matin. Une arrestation à Saint-Just pour possession de fumigène. Au lycée Descartes ce matin, l’administration a appelé les CRS. pas mal de matraquages et des interpellé.e.s.
Manifestation sauvage de 11h00 à 13h30, plus de 600 lycéen.ne.s jusqu’à Bellecour (en passant par Jean Macé, le Rectorat et Perrache).
Nouvelle manifestation sauvage à Bellecour à 17h00 : affrontements, charges, des blessé.e.s et au moins trois arrestations.
- A Charbonnières-les-Bains, le tract distribué aujourd’hui (pourtant rédigé par un.e élève du lycée) appelant à continuer la lutte malgré le report de la réforme a été attribué par l’administration du lycée à des "anarchistes de l’ultra-gauche extérieurs au lycée".
- A Vénissieux, la tentative par des lycéen.ne.s de bloquer deux lycées (agrémentée de jets de pierres) a été acueillie par André Gérin (maire PCF) par un très solidaire "petits salopards".
- Une des personnes arrêtées à Bellecour en fin d’après-midi étant vénissian, on peut peut-être mettre cette arrestation en relation avec des voitures brûlées à Vénissieux dans la soirée. Certain-e-s disent avoir observé plusieurs fourgonnettes de CRS ou de GM se diriger vers Vénissieux, en soirée.
- Entre 800 et 1.000 étudiant.e.s d’IUT ont manifesté à Lyon.
- Le conseil d’Administration de l’université Lyon 1 a été annulé suite au blocage du bâtiment par des grévistes. Ils s’opposent aux transferts des compétences et à la privatisation rampante de l’Université. Suivi d’une assemblée générale qui vote à la quasi-unanimité le blocage du prochain CA.
- Assemblée Générale prématurée au lycée de Charbonnière-les-Bains : appel au blocage du lycée jeudi matin, afin de mobiliser pour la manifestation de 11h00 aux Terreaux.
- A Belley (Ain), le lycée du Bugey a été bloqué la nuit et le blocage a été reconduit aujourd’hui. Manifestations dans le centre-ville.
- A Oyonnax (Ain), un lycée bloqué.
- A Ambérieu (Ain), 150 manifestant.e.s.
- A La Boisse (Ain), un lycée bloqué.
- A Montbrison (Loire), 200 lycéen.ne.s bloquent l’accès d’un lycée.
- A Saint-Chamond, 100 lycéen.ne.s manifestent et débrayent des lycées. Des palettes enflammées, une arrestation (pour lancer de canette sur un pompier).
- A Firminy (Loire), deux lycées bloqués par 150 lycéen.ne.s. Jets de boules de neige, intervention de la police, trois interpellations de mineur.e.s pour une vitre brisée.
- Brèves nationales : vingt lycées bloqués dans le Nord-Pas-de-Calais, cinquante dans les Midi-Pyrénées, 6.000 manifestant.e.s à Rennes (selon la police !), de nombreux lycées bloqués en banlieue parisienne, avec des incidents (?). Des "explosifs" (probablement de gros pétards) lancés dans un lycée du Val-d’Oise (un blessé léger). Bordeaux, 7.000 manifestant.e.s. Paris, 2.500 manifestant.e.s. Nantes, 1.500 manifestant.e.s. Lille et Roubaix, 1.000 manifestante.e.s et 600 à Montauban. A Chartres, 150 collégien.ne.s ont manifesté. Manifestation nationale des IUT : 1.200 à Toulouse, 800 à Bordeaux, 700 à Caen, 300 à Saint-Lô. 8 lycées bloqués à Dijon et manifestations. Plusieurs centaines de manifestant.e.s à Bayonne et Agen.

Lundi 15 décembre :

- A Villeurbanne et Lyon des lycéen.ne.s ont bloqué plusieurs lycées et sont partie en manif sauvage. Un blessé "sérieux", une arrestation (pour avoir jetté des oeufs sur les flics), quelques vitres cassées, ainsi que quelques poubelles enflammées. Lire cet article pour plus d’infos.
- A 4h30, le lycée du Bugey à Belley (Ain) est bloqué et occupé par une quarantaine d’élèves. Les lycéen.ne.s se réunissent en assemblée générale et votent le blocage à majorité écrasante (genre 450 contre 50). Une partie du personnel a atteint ses bureaux en forçant les barricades,l’administration refuse tout contact avec les bloqueur.e.s. Le lycée professionnel rejoint l’action en organisant une opération "classe vide".
- A Givors 60 mères de famille ont bloqué les accès de trois écoles pour une opération "classe morte". Il n’y a donc pas eu classe.
- Appel à une occupation nocturne de tous les établissements scolaires de l’agglomération lyonnaise.
- Les étudiants de Clermont-Ferrand en grève avec blocage !
- Brèves nationales : toujours une forte mobilisation dans le nord-ouest. 600 manifestant.e.s et un blocage de lycée ce soir à Vannes, blocage de la rocade sud à Rennes (plusieurs kilomètres de bouchon dans les deux sens), une centaine de lycéen.ne.s bloquent la circulation en centre-ville puis bloquent un lycée à Brest, blocage du lycée de Morlaix et 450 manifestant.e.s, plusieurs lycées bloqués à Saint-Nazaire, 150 manifestant.e.s à Luçon, blocage d’un lycée, puis manifestation vers la mairie, plusieurs lycées et un boulevard bloqués à la Roche-sur-Yon, un lycée bloqué à Avranches, deux lycées bloqués à Saint-Lô, manifestation à Montaigu, trois lycées bloqués à Quimper, 250 manifestant.e.s à Châteaulin et blocage de l’unique pont du centre-ville. 6 lycées bloqués à Dijon et 1.000 lycéen.ne.s manifestent.

Vendredi 12 décembre :

- Le lycée de Charbonnières-les-Bains (nord-ouest de Lyon) a été bloqué ce matin par plus d’une centaine de lycéen.ne.s. Le lycée a fermé pour l’après-midi. Les trains (une voie ferrée passe juste à côté du lycée) ont été bloqués un instant.
- Les lycéens de Tarare et de l’Arbresle ont organisé des piquets de grève à l’entrée des établissements pour permettre aux élèves de se mobiliser contre la réforme Darcos.
- Au lycée Robert Doisneau à Vaulx-en-Velin, ce sont les policiers qui sont venus pour déloger une vingtaine de lycéens du piquet de grève !
- Brèves nationales : 200 lycéen.ne.s délogé.e.s par les flics à Aix alors qu’ils-elles bloquaient le périphérique (une interpellation), 5.000 manifestant.e.s à la Réunion, certain.e.s attaquent la Préfecture et la Sous-Préfecture (un blessé, dix interpellations, six rappels à la loi). 4.000 manifestant.e.s à Rennes, 500 à Brest. 400 à Angers, 250 aux Sables-d’Olonne. Un lycéen placé en garde à vue à Nantes pour avoir jeté un panneau de signalisation à la tête d’un professeur. A Toulouse, 500 lycéen.ne.s manifestent complètement encadré.e.s par la BAC, une interpellation, ambiance tendue. Au moins 10% des lycées français sont bloqués !

Jeudi 11 décembre :

- Dans la matinée, une demi-douzaine d’écoles primaires de Villeurbanne ont été occupées par des parent.e.s d’élèves.
- Plusieurs établissements de Lyon, Tarare et l’Arbresle ont été ou tenté d’être bloqués. Au lycée Doisneau de Vaulx-en-Velin, la police est intervenue pour déloger une vingtaine de personnes qui le bloquaient.
- Une Assemblée Générale a rassemblée 400 personnes à l’Université Lyon I - La Doua. Ont été votées plusieurs actions et motions.
- A 18h00, comité de mobilisation sur le campus des Quais (rendez-vous devant la Cafèt’U).
- De 18h00 à 19h00 : dans le cadre de la Nuit des Ecoles à Rillieux-la-Pape, les enseignants, représentants de parents, parents de tous les groupes scolaires, se réunissent tous les jeudis soir devant l’Espace Baudelaire (gilet jaune + lumignons —> convoi au départ de chaque école à 18h). Mouvement étendu aux parents des halte-garderies, crèches, relais d’Assistantes Maternelles pour les mesures concernant la création de Jardins d’Eveil en Maternelle pour les deux ou trois ans ! Si vous souhaitez nous rejoindre... vous êtes les bienvenus !
- Ambérieu en Bugey : une assemblée générale commune avec le lycée professionnel est prévue entre 12h00 et 14h00. A partir de 18h00 (Maison du Peuple d’Ambérieu) aura lieu une réunion du collectif pour la défense de l’école publique afin d’organiser un échéancier de mobilisation.
- Création du blog de la Coordination Lycéenne Dijonnaise.
- Brèves nationales : affrontements à Brest. Plusieurs lycées bloqués à Lille. Une proviseure de Nîmes est "agressée" par des personnes tentant de bloquer son lycée.

Mercredi 10 décembre :

- Clermont-Ferrand : à 10h30, manifestation unitaire départementale, rassemblement place Delille (départ 10h00 Faculté des Lettres boulevard Gergovia), en direction de la Préfecture.
- Lyon : à 11h00 devant le Rectorat, les professeur.e.s du collège de Gratte-Ciel de Villeurbanne soutiennent le gréviste de la faim Roland Veuillet.
- A 13h30 devant le Rectorat, comme chaque mercredi depuis un mois, rassemblement pour demander l’intégration des professeurs des écoles inscrits sur les listes complémentaires.
- A 16h00, AG "de ville" au campus des Quais (Lyon II).
- A 16h30 place des Jacobins, Assemblée Générale de lycéen.ne.s.
- Entre 2.000 et 3.000 personnes ont manifesté à partir de 18h00 de la place Bellecour à Jean Macé en passant par le Rectorat. Manifestation nocturne éclairée par de nombreuses torches et quelques fumigènes composés de parent.e.s d’élèves, d’instits et de profs, d’étudiant.e.s (IUFM notamment) et de lycéen.ne.s. Lire le compte rendu de cet manif.
- Valence : manifestation pour les écoles de Fontbarlette, à 17h30 place Huguenel.
- Brèves nationales : Bordeaux, 2.000 manifestant.e.s. Brest, nouveaux affrontements entre la police et 200 à 300 personnes. Rennes, 2.000 manifestant.e.s. Orléans, 250 manifestant.e.s. Montpellier, entre 1.700 et 3.000. Toulouse, entre 1.000 et 1.500. Marseille, 1.500. Paris, quelques centaines. 1.000 personnes à Besançon, 900 à Pau, 800 à Tours, et 500 à Nancy et Strasbourg.

Mardi 9 décembre :

- Lyon : les lycées Herriot, Colbert, Récamier et peut-être Lacassagne ont subi des tentatives de blocages en vue de la manifestation de l’après-midi. Ces blocages ont partiellement réussi. Le proviseur de Récamier aurait gilfé une lycéenne, tandis que les bloqueurs-euses d’Herriot se sont heurtés à une (vaine) résistance de la part d’une vingtaine de jeunes lycéen.ne.s bourgeois.es. La FIDL, quant à elle, est arrivée après-coup et en a profité pour ramasser les bénéfices du blocage en embrigadant les lycéen.ne.s motivé.e.s par la manifestation (qui s’est principalement manifesté par la présence d’un cortège FIDL).
- Lyon : le matin, 500 étudiant.e.s et enseignant.e.s en IUT ont manifesté contre la loi LRU de la place Ambroise Courtois à la place des Terreaux.
- Manifestation à 14h00, place Jean Macé (Lyon). Plus de 1000 personnes (dont la moitié de lycéen.ne.s) ont défilé dans les rues de Lyon de la place Jean Macé à la Préfecture (en passant par le Rectorat). Manifestation composée d’enseignant.e.s, d’aniateur.trice.s, de lycéen.ne.s et de quelques étudiant.e.s (la plupart des syndicats étudiants de Lyon II ayant préféré ratisser la fac pour obtenir des voix aux élections UFR d’aujourd’hui). Un cortège lycéen s’est distingué par la présence d’une banderole "Vive le feu ! Solidarité avec les émeutier-e-s grec-que-s !". Lors du passage près du campus de Lyon II - Quais, un petit groupe de manifestant.e.s y a pénétré et a attaqué un stand tenu par l’UNI, renversant leur table, jetant leurs tracts et bousculant leurs membres (et a ainsi récupéré plusieurs litres de jus de fruits). Par la suite, cours de la Liberté, un cortège lycéen a défilé sur les lignes de tram, bloquant la circulation TCL, que le SO des enseigant.e.s a mollement tenté d’empêcher. La manifestation s’est dispersé devant la Préfecture.
- En solidarité avec le mouvement des professeurs des écoles, les parents d’élèves ont bloqué le groupe scolaire Youri Gagarine afin d’empêcher les enseignants de faire cours. En effet, si les enseignants font grève, la mairie de Vaulx-en-Velin doit obligatoirement mettre en place un service minimum. Si cette obligation n’est pas respectée, la municipalité encourt une amende de 10 000 euros par jour de grève. En bloquant les entrées, les parents d’élèves évitent ainsi aux professeurs de faire grève (même action à Croix-Rousse).
- A 17h00, manifestation de lycéen.ne.s du lycée Lumière qui se rendront devant le Rectorat du Rhône (pas plus d’informations).
- Au lycée solaire d’Ambérieu en Bugey (Ain), 33 % des professeur.e.s étaient en grève (alors qu’il n’y avait pas d’appel national). Beaucoup de lycéen.ne.s étaient mobilisé.e.s. Une assemblée générale a réuni élèves et professeur.e.s. Une centaine d’élèves ont rejoint la manifestation lyonnaise, qui partait de la place Jean Macé, accompagné.e.s par quelques professeur.e.s. Les autres personnel.le.s grévistes ont mené un travail d’information en direction des collèges et lycées du secteur (distribution de tracts, visites d’établissements) Dans la soirée, des professeur.e.s du lycées, des collèges du secteur, des instituteur.e.s, des parent.e.s et des lycéen.ne.s ont occupé le lycée. A cette occasion, une assemblée générale s’est tenue de 19h30 à 21h30. Jusqu’à 23h30, parent.e.s, enseignant.e.s et élèves sont venus apporter leur soutien aux occupant.e.s. 18 lycéen.ne.s et 10 professeur.e.s ont occupé le lycée toute la nuit, malgré l’hostilité de la direction. Voir ici
- Brèves nationales : Brest, 200 lycéen.ne.s manifestant.e.s, vitrines et abribus brisés, police caillassée, quatre interpellations (4 mois fermes pour le majeur). Nantes, 200 personnes pénètrent dans un lycée, détruisent du matériel et ravageant des classes. Rennes, 400 manifestant.e.s, vitrines dégradées. Bordeaux, 1200 manifestant.e.s "quelques" interpellations, notamment pour un coup de poing envoyé à un fonctionnaire de police (3 mois fermes). Des dizaines de lycées bloqués dans l’ouest et le sud-ouest, et plusieurs milliers de lycéen.ne.s manifestant.e.s dans toutes les grandes villes, parfois même dans de petites villes. A Marseille, 2 lycéens sont arrêtés pour avoir lancé des "bombes" artisanales sur des policiers (ils sont laissés libres en attente d’une convocation en justice).

Lundi 8 décembre :

- A 16h00, comité de mobilisation au campus de Bron (amphi C, bâtiment K).
- A 18h00, comité de mobilisation au campus des Quais. Appel pour la manifestation de mercredi soir.

Vendredi 5 décembre :

- Le matin, blocage du lycée Albert Camus à Rilleux-la-Pape (Nord-Est de Lyon) et manifestation sauvage de 160 à 200 lycéen.ne.s. Ils et elles ont organisé un sit-in place Bellecour, puis ont rejoint la place des Terreaux. (manifestation organisée par la FIDL !)
- Dans l’Ain les lycées se bougent. Plusieurs lycées débrayent et près de 2.000 manifestant.e.s se retrouvent dans les rues de Bourg-en-Bresse. 200 à Ambérieu-en-Bugey et 400 à Belley, suivis d’assemblées générales.
- Une manifestation dans le cadre de la journée "classes vides" a animé les rues de Roanne, ce vendredi 5 décembre dans la matinée, avec plus de 400 collégiens et lycéens contre la réforme de l’éducation, où certains criaient "C’est Darcos qu’il faut réformer !". Un jeune de 17 ans a été arrêté lors de cette manifestation et accusé de dégradations sur le portail d’un lycée privé de Roanne. Du coup, les manifestants ont décidé de se rassembler devant l’hôtel de police pour réclamer la libération de leur camarade. Ce jeune mineur a finalement été relâché dans l’après-midi avec une convocation devant le tribunal pour enfants.
- L’opération Nuit des Ecoles continue. Une centaine d’écoles de l’agglomération lyonnaise sont occupées.

Jeudi 4 décembre :

- une trentaine d’enseignant.e.s de lycées de Vaulx-en-Velin et de Rillieux-la-Pape se sont rassemblés sur la place des Terreaux en début l’après-midi. Ils-elles y ont organisé une "classe sauvage".
- Alors que l’université de Pau vote le blocage, les AG étudiantes lyonnaises de Bron et des Quais ne réunissent respectivement que 60 et 100 personnes.
- A Lyon, la manifestation lycéenne non-déclarée de 18h30 rassemble 50 personnes (dont 40 lycéen.ne.s) qui manifestent de la place des Terreaux à l’Université Lumière Lyon II - Quais.
- A Valence, 300 lycéen.ne.s manifestent devant l’inspection académique. Un exemple de slogan : "Une seule solution : la manifestation"... (Manifestation organisée par la FIDL...)
- A Ambérieux-en-Bugey, 400 lycéen.ne.s manifestent, s’ensuit une AG lycéen.ne.s/professeur.e.s.
- Plusieurs établissements scolaires de Vénissieux, Villeurbanne, Rillieux-la-Pape, Décines, Givors ou Lyon, notamment de la Croix-Rousse sont occupées par des enseignants et des parents d’élèves dans le cadre de la Nuit des Ecoles.

Mercredi 3 décembre :

- Troisième Nuit des Ecoles, à partir de 19h, cette fois dans les écoles d’une vingtaine de communes du département (Décines, Givors, Lyon, Villeurbanne, Vénissieux, ...).

Mardi 2 décembre :

- A Lyon, entre 800 et 1.200 étudiant.e.s, enseignant.e.s et personnel.le.s de plusieurs IUT de la région se sont rassemblés place Bellecour. Pas de cours à l’IUT Paul Sabatier.
- A Valence, 200 étudiant.e.s en IUT manifestent.
- Une seconde "Nuit des écoles" est organisée le soir à Vaulx-en-Velin. Des enseignants et parents d’élèves occupent à partir de 19h plusieurs écoles de la commune.

Lundi 1er décembre :

- 80 parent.e.s d’élèves et enseignant.e.s de l’école Jean Jaurès de Décines (Est de Lyon) ont occupé l’établissement pour une première "Nuit des Ecoles".

Novembre 2008

Jeudi 20 novembre :

- Manifestation nationale pour la défense du service public : entre 8.000 et 10.000 personnes à Lyon, dont 1.000 lycéen.ne.s et 600 étudiant.e.s. Récit et photos.

Matériaux pour la lutte :

- Plutôt que de mornes AG : nous organiser !
- Quelques blogs pour suivre la lutte dans les universités en 2009
- La Caisse de Solidarité contre la répression
- Poster des photos sur Rebellyon
- Lyon contre la LRU et son monde (la mobilisation de l’année dernière)
- Quelques conseils et infos pour contrer la répression : sortons couvertEs ! (sur Rebellyon)
- Hiver/printemps 2008 : chronologie du mouvement lycéen lyonnais et alentours (sur Rebellyon)
- Les mouvement sont faits pour mourir... (sur Rebellyon)
- Pour un mouvement lycéen autonome : 2009, année zéro.
- Brûle ton école !
- Contre l’oppression des adultes sur les enfants
- On voudrait nous apprendre à marcher en nous coupant les pieds
- Class Wars
- Dans le Ventre de l’Ogre
- Des bouts du mouvement lycéen 2005 - Paris. Et aussi un peu Grenoble
- Récits grenoblois des luttes contre le CPE et son monde (février-avril 2006)
- Récit du mouvement dit anti-CPE à Lyon
- Récits et impressions sur le mouvement dit « anti-CPE » à Montpellier
- Le CPE, une goutte d’eau dans un lac de rage
- Grand jeu : bloque ton lycée
- De la misère en milieu étudiant...

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 27 avril 2009 à 23:05

    Je voulais savoir s’il y aura des lycéens ou non demain ?

  • Le 31 mars 2009 à 20:37

    1er avril

    Avec les comites de’action de Lyon 1 et 2 et IEP
    manif poisson d’avril

    - Lyon 1, départ à 10h du Boulevard du 11 Novembre

    - Lyon 2 / IEP : manif’ de droite, départ à 10h30 Place Carnot

    - Manifestation à vélo, départ à 11h Place Louis Pradel

    - Musicologie, départ à 10h Place de la Croix-Rousse

    - Trans’, pds, gouines et féministes, départ à 10h Place Bellecour

    - RUSF, départ à 10h Place Guichard

    12h à 14h30 : rassemblement Place Guichard.

  • Le 11 mars 2009 à 09:27

    A Saint Etienne, Site Tréflerie, le blocage et une semaine d’activité ont été voté en AG lundi.

    Compte Rendu AG ici : http://ujmenlutte-st-etienne.over-blog.com/pages/Compte_rendu_de_lAG_du_0903_-1174807.html

    Programme de la semaine :


    Lundi 9 mars

    12h30. AG des personnels - amphi E01 14h. AG des étudiant.e.s - amphi J01


    Mardi 10 mars

    9h. Intervention : La précarité dans tous ses états. Pascale Pichon - amphi J01

    14h. « Réflexions de grévistes » : Pour des manifs joyeuses et inventives - HR5

    18h. « Réflexions de grévistes » : Rédaction collective sur la convergence des luttes santé-social-éducation-recherche - HR5

    Mercredi 11 mars
    10h. « Réflexions de grévistes » : Les différentes modalités d’action dans les luttes (extension du thème "Le tag comme mode d’action) -HR5

    14h30. Manifestation de la maternelle à l’université, Rendez-vous à l’Hôtel de Ville.

    18h. « Réflexions de grévistes » : Société de la connaissance vs économie de la connaissance - HR5

    Soirée. Projection du film « L’an 01 »

    Jeudi 12 mars
    11h. Intervention : Droit de grève et droits des salariés. Sylvaine Laulom - amphi J01

    14h. Intervention : Emeutes urbaines et mouvements étudiants : les enjeux de la reconnaissance. Kader Belbahri - amphi J01

    16h30. « Réflexions de grévistes » : Réagir lors d’une intervention policière - HR5

    18h30. Concert du Collectif Mary Read - Hall central

    Vendredi 13 mars
    9h. « Réflexions de grévistes » : Les réformes de la justice - HR5

    14h. « Réflexions de grévistes » : Médiatisation des grèves - HR5

    16h30. Projection du film « Attaches » (Mémoire d’un quartier ouvrier. Peut-on filmer les acteurs de l’histoire ?) + débat. Daniel Colson


    Lundi 16 mars

    18h. « Réflexions de grévistes » : Le rapprochement de la France dans le commandement de l’OTAN - HR5

    Nouvelle AG ce Lundi 16 mars.

  • Le 5 mars 2009 à 17:04

    Je peux juste témoigner de ce que j’ai vu hier (mercredi 4 mars) soir sur le campus des Quais. Près de l’amphi Laprade, je n’ai pas vu d’étudiants bloqueurs, mais trois sans domicile fixe, effectivement en train de boire de l’alcool (les bloqueurs en vendent un plein caddie, à prix libre, pour alimenter leur caisse de grève), de fumer à l’intérieur des locaux (au mépris de toute consigne de sécurité, et de se jeter à la renverse sur des bureaux ou bien contre des murs (risquant par là de se blesser). En ce qui concerne ma petite personne, je ne comprends pas leur présence dans l’enceinte de l’Université, du moins par la pertinence de celle-ci dans le contexte du blocage.

    Autre problème, à moyen terme celui-là : la salubrité. Beaucoup d’immondices, d’emballages et de restes de repas sont laissés tels quels, et traînent en extérieur et en intérieur, au lieu d’être mis dans des sacs poubelles. Là, clairement, il y a un problème de responsabilité de la part des organisateurs de cette cafeteria improvisée.

    Enfin, il est abusif de dire que les entrées principales sont ouvertes. Lorsque j’ai quitté le campus aujourd’hui, le 4bis (la grande entrée en verre) était toujours bloquée ; c’est pourtant la principale entrée de l’Université. Quelques entrées supplémentaires ont été certes dégagées depuis hier, mais on est loin du compte quant à ce qui est dit dans cet article.

    Voilà, ce n’est que la version d’un temoin partiel (et non partial) du blocage du campus Berges du Rhône. Tout n’est pas rose des deux côtés, je pense.

  • Le 5 mars 2009 à 12:56, par Sophie

    Sur les quais jeudi et vendredi
    Fripperie, jeux de société, repas et boissons chaudes, infokiosque,...
    L’université des quais reste bloquée et reste donc un lieu ouvert à tous les passants, curieux, intéressés, motivés,...

  • Le 3 mars 2009 à 17:51, par Sophie

    Blocage voté sur Lyon II - Quais.
    Vote à main levée (faut pas se leurrer), puis interdiction de tenue des cours, malgré la protestation des étudiants : je pense à mon cours de droit des libertés fondamentales à 15h, abandonné par E. Jaillardon.

  • Le 23 février 2009 à 22:42

    Est-ce que quelqu’un peut compléter par ce qui s’est passé aj’hui à Lyon 2 ? (AG étudiants, AG personnels) ??

  • Le 23 février 2009 à 21:13

    Ce lundi 23 février, l’IEP de Lyon a voté en AG le blocage !!

  • Le 23 février 2009 à 21:03

    L’AG qui a eu lieu aujourd’hui (lundi 23/02 a 15h) a-t’elle voté la poursuite du mouvement de grève ? Merci de rèpondre pr ceux qui savent.

  • Le 12 février 2009 à 16:37

    800 personnes sont parties en manifestation depuis les terreaux (un peu moins à la fin) jusqu’à l’université Lyon II, en passant par la préfecture. Le fait que cette manifestation n’est pas été déclarée a permis d’avoir un rythme plaisant de marche ! Mais aussi d’être encadré, à partir de la préfecture, par les CRS qui étaient nombreux, tout comme les policiers en civil. Il y avait peu de professeurs présents.
    Donc rapide bilan : Du monde pour une manif qui n’avait pas vraiment été annoncé, ce qui expliquerait l’absence des profs ; et un certain enthousiasme qui pouvait trancher avec la manif de mardi, et qui serait du à l’absence de déclaration en préfecture, mais peut-être aussi à l’absence des profs. A suivre...

  • Le 11 février 2009 à 14:18

    Petite indication : manifestation jeudi 12 février à 14h place des terreaux

    La réunion de l’UFR autogérée a été repoussé au jeudi 26 il me semble (à confirmer)

  • Le 10 février 2009 à 17:14

    6000 personnes aujourd’hui à la manifestation, des terreaux au rectorat, avec des étudiants, des enseignants, et autres... A noter la présence d’un cortège plutôt festif du côté de l’UFRAPS. Même si on peut se réjouir du nombre important de manifestants, on peut regretter l’aspect routinier et fatiguant de ce genre d’actions. Aussi, les revendications, les mots d’ordres portés par cette manifestation, empêche pour l’instant, de penser une perspective politique au mouvement. À suivre...

  • Le 10 février 2009 à 16:39, par le lutin malin

    appel des présidents d’université.

    - Regardez la vidéo, ça vaut son pesant de cacahouète...

  • Le 9 février 2009 à 22:42

    mardi 10 février à 17h à l’ENS discussion autour des enjeux de la mobilisation actuelle dans l’enseignement supérieur,
    LSH (Lyon 7e, Métro Debourg).

    La discussion portera autour de deux thématiques principales :

    - précarité et enseignement

    - la néo-libéralisation de l’enseignement (cf les contre-réformes actuelles) en pleine crise du néo-libéralisme

  • Le 9 février 2009 à 22:09, par Cam

    Je ne sais pas si je suis au bon endroit et si cela n’a pas été dit avant mais la journée du mardi 10 février sera à Banalisée à partir de 14h00 à lyon 2 d’après un mail du président.

  • Le 9 février 2009 à 12:47, par maria

    Bonjour étant étonnée qu’une université telle que LYON III fasse une journée université morte j’aurais aimé avoir plus d’infos merci !

  • Le 7 février 2009 à 00:38

    Lors de l’AG du vendredi 6 février, qui a eu lieu à 14h à l’IEP, les étudiants et étudiantes en lutte ont voté à nouveau la grève pour le lundi et le mardi, et puis aussi l’occupation de nuit pour ces mêmes jours !

  • Le 15 janvier 2009 à 22:40

    Pour ceux qui vont voir Pécresse demain, apparemment elle entrera par l’entrée des labos de derrière.

  • Le 15 janvier 2009 à 19:39

    Vous pouvez trouver ici d’un l’adresse du site de la coordination lycéenne lyonnaise puis une bonne video de la manif du 8 janvier réalisé par un lycéen :

    http://coordination-lyceenne-lyonnaise.over-blog.com/article-26812911.html

  • Le 15 janvier 2009 à 00:11

    au programme aussi (même si bon euh, c’est pas la révolution)
    AG à l’IEP ce lundi 19 janvier de 11h à 13h

  • Le 14 janvier 2009 à 23:37

    JEUNESSE LEVE-TOI !

    Le gouvernement fait la sourde oreille face notre colère. Sarko a déclaré qu’il était « déterminé plus que jamais » à aller jusqu’au bout de ses réformes et que contrairement aux gouvernements précédents il n’abandonnerait pas…

    Sarko et Darcos jouent le jeu de l’ultralibéralisme en offrant les lycées et les facs au patronat. Seulement nous ne sommes pas une génération sacrifiée, ignorante ou résignée mais bel et bien REVOLTEE.

    Nous luttons pour les futurs lycéen-ne-s mais aussi pour nous car l’éducation est la clef d’une société. Celui qui la contrôle, dirige les esprits, manipule la masse… Nous ne pouvons pas perdre ce combat car cela aboutirait à l’apogée des inégalités et à la mort de nos libertés.

    Certaines personnes se permettent de déclarer que nous descendons dans la rue seulement pour sécher les cours et que les mouvements lycéens deviennent presque « habituels ». Il est vrai que nous battons le pavé chaque année car les gouvernements proposent, voire dernièrement imposent LEUR vision de l’éducation : une privatisation pure et simple de l’école afin qu’ils puissent faire du profit sur la fonction, jusqu’à présent, publique.

    L’AVENIR APPARTIENT AUX JEUNES !

    Certes l’éducation actuelle agonise mais ce n’est pas sa privatisation qui l’arrangera. Ce dont nos lycées ont besoin, ce n’est pas des réformes libérales et des suppressions de postes dirigées par un gouvernement qui travaille main dans la main avec le MEDEF, mais bien une REVOLUTION faite par les lycéen-ne-s, pour les lycéen-ne-s ayant pour objectif de construire UNE VRAIE ECOLE PUBLIQUE, GRATUITE, EGALITAIRE basée sur le partage et la diversité des savoirs…

    Soyez sur-e-s que les gouvernements ne cautionneront jamais l’éducation telle que nous la désirons. Vu leurs projets, l’école de demain s’y oppose même clairement :

    - 80 000 suppressions de postes d’enseignants d’ici 2012

    - une réforme des lycées qui mènera à un BAC unique

    - suppressions de matière que l’Etat juge inutiles : arts, cinéma, langues vivantes (italien, russe, arabe…), langues mortes…

    - suppression de la carte scolaire

    - suppression de postes massive dans les RASED

    - autonomie (privatisation) des lycées

    - LRU ou privatisation des facs

    ILS NOUS FONT SUBIR LEUR PARANOÏA REPRESSIVE !

    - vidéo surveillance dans les lieux où nous passons la plupart de notre temps
    - biométrie qui fleurie dans les lycées et autres lieux publics…
    - la « veille de l’opinion » (contrôle d’Internet)
    - fichage généralisé dès 13 ans avec les fichiers EDVIRSP, CRISTINA, FNAEG

    - création de nouveaux centres d’emprisonnement pour mineurs

    - majorité pénale à 12 ans

    - omniprésence policière

    Tout cela ayant pour but de nous habituer à être constamment surveillé-e-s et dépossédé-e-s de nos libertés

    Lors des manifs précédentes nous avons pu assister au déploiement de la milice de l’Etat qui craint la rage de la jeunesse. Le jeudi 18 décembre à Lyon, la police s’est pourtant retrouvée face à une forte résistance de la part des lycéen-ne-s qui n’ont pas accepté de se faire matraquer gentiment.

    Le jeudi 8 janvier, lors d’une manifestation non déclarée, la police a gazé, matraqué et arrêté des lycéen-ne-s ce qui ne nous a pas empêché de continuer notre manif. Encore une fois nous nous sommes défendus (et n’avons pas attaqué). Une lycéenne a eu la tête ouverte suite aux coups de matraques… La veille de cette journée de mobilisation, une descente de flics a eu lieu dans un collège qui bloquait. Des élèves ont passé 48h en garde-à-vue sans pouvoir contacter leurs parents…

    Allons-nous attendre un mort en France pour nous rebeller contre cette répression policière ?!

    SECURITAIRE, REPRESSION = SYSTEME FASCISANT

    UNE REVOLTE MONDIALE

    Partout dans le monde, en Allemagne, aux USA, en Italie, en Grèce… la jeunesse se rebelle face à des gouvernements, un système, qui veut contrôler nos vie, nous dessiner un avenir pourri de la même manière qu’en France : descente du service public, répression policière, main mise sur les médias, fichage…

    Pendant la manifestation :
    Avoir de préférence :
    - Des vêtements discrets pour éviter les arrestations ciblées.
    - Du sérum physiologique à appliquer dans les yeux ou sur la peau en cas de contact avec les lacrymos.
    - Un foulard, un col, un keffieh… de quoi te couvrir le visage pour ne pas être reconnu par les flics, et pour te protéger du gaz (il faut l’humidifier).
    - Une bouteille d’eau et quelque chose à grignoter pour reprendre des forces.

    Penser à :
    - Laisser chez toi tout ce qui pourrait t’enfoncer en cas d’arrestation (alcool, shit, canif…).
    - Rester groupés et mobiles, ne jamais quitter seul-e la manif.
    - Ne pas paniquer en cas de charge (même si c’est dur) et rester dans le cortège avec les autres.
    - Ne pas courir pour rien, cela pourrait créer un mouvement de panique et te fatiguer.
    - Surveiller sans devenir paranoïaque la présence des policiers aux abords de la manifestation mais aussi ceux en civils, infiltrés dans le cortège.

    En cas d’arrestation :
    - Si tu te fais arrêter crie immédiatement ton nom aux autres manifestants. Évite les coups et les insultes à l’égard des flics.
    - En cas de garde à vue, tu as le droit de voir un médecin et un avocat, et tu as surtout le droit de ne rien déclarer même s‘ils te disent avoir des preuves contre toi.
    - Tu peux refuser le fichage ADN même si c’est un délit puni par la loi. Ce n’est pas toujours sanctionné et des caisses de solidarité peuvent t’aider en cas d’amende

    Si tu es témoin d’une arrestation, contacte le numéro Témoins : 06.43.08.50.32

    Création d’une Coordination Lycéenne d’Ici et d’Ailleurs

    Dans toute la France, les lycéen-ne-s s’organisent de manière autonome et les actions se multiplient..

    Samedi 10 janvier, nous, lycéen-ne-s de Grenoble, Lyon, Dijon, Ambérieu, nous sommes réunis afin de partager nos expériences, de construire une stratégie commune, d’organiser ensemble nos actions.

    Il nous semble très intéressant de poursuivre cette initiative et lançons un appel à tou-te-s les lycéen-ne-s enragé-e-s des autres villes.

    La prochaine réunion aura lieu, le samedi 24 janvier à partir de 10h, à Lyon, à la Plume Noire (19, rue Pierre Blanc
    69001 Lyon)

    Les lycéen-ne-s présent-e-s à la Coordination Lycéenne d’Ici et d’Ailleurs

    MANIFESTATION SAMEDI 17 JANVIER, 14H30, PLACE BELLECOUR

    CONTRE LA PRIVATISATION DE L’EDUCATION !

    CONTRE LE SECURITAIRE !

    CONTRE LA REPRESSION POLICIERE !

  • Le 9 janvier 2009 à 21:00, par Flaje Flyo

    A Caluire-et-Cuire, pour la présentation des vœux du député-maire UMP de la ville, Philippe Cochet, proche de Darcos, environ 80 professeurs des écoles, instituteurs et parents d’élèves de Caluire se sont invités à la cérémonie, arborant un badge « Quels vœux pour l’école ? ». Cochet a refusé de serrer la main à quelques instits (qui en passant n’avaient pas forcément envie de la lui serrer non plus). Ils ont assisté au début de la séance et sont tous partis, brandissant haut leur badge au moment où le député-maire est monté sur l’estrade. Les enseignants et les parents d’élèves n’ont pas dit un mot en se retirant mais ont reçu des insultes de la part de quelques personnes venues pour assister aux vœux. Ils ont accroché leurs badges à l’entrée de l’établissement, gymnase du collège Cuzin, à Caluire.

  • Le 8 janvier 2009 à 18:46

    3 comparutions immédiates demain au TGI parmis les lycéens arrêtés ce 8 janvier, dont au moins un majeur.

  • Le 25 décembre 2008 à 02:48

    Votre cadeau de Noël 2008 :

    Les quatre Barbus - Vieilles Chansons Anarchistes géniales à télécharger !

    Voilà, c’est là :

    http://vrevolution.free.fr/Chansons%20Anarchistes

    Joyeux Noël antichrétien,
    do
    http://mai68.org

    Post-scriptum pour la modératrice ou le modérateur :

    J’ai mis ça là parce que je suis trop fatigué pour m’inscrire, mais peut-être que ça vaudrait d’être placé en article plus qu’en commentaire... Si tu as le temps, ce serait bien. merci.

  • Le 19 décembre 2008 à 19:10

    Pour l’isère, y a « vienne en lutte », http://vienne-en-lutte.over-blog.com

  • Le 18 décembre 2008 à 21:12

    Toutes les infos sur les arrestations, interpellations, garde-à-vue, comparutions immédiates sont bienvenues sur le portable de Témoins : 06 43 08 50 32 ; ou sur la boite mail de la Caisse de solidarité : caissedesolidarite .at. gmail.com.
    Les conditions d’arrestation, lieux, noms, dates de naissance, occupations/lycée des personnes arrêtées etc seront utiles pour les mettre en contact avec des avocats et avocates spécialisées et pour les aider de quelque autre manière.
    Merci de nous contacter, si vous avez un.e pote, de la famille, une connaissance qui est actuellement en GAV ou même qui en est sorti (ca nous permet de voir un peu plus clair).

  • Le 18 décembre 2008 à 18:49, par athlon64

    Aujourd’hui manif a lyon, de nombreuses arrestations ont eu lieu dont celle d’un pote a moi ! On parle d’un vingtaine de lyceens se qui est énorme ! De plus j’ai appris de source sur que les policiers ont envoyé des flash balls sur une fille d’un quinzaine d’année (en effet on peut également les appeler « gardien de la paix ») se qui est totalement absurde voila .

  • Le 18 décembre 2008 à 14:56

    Un lycéen a été interpellé devant le lycée Jacques Brel de Vénissieux hier
    Il est soupçonné de jets de pierres sur un équipage de police en marge des rassemblements devant les établissements de l’agglomération.
    Ce jeune, originaire de Bron, doit être présenté au Parquet dans la journée.

    Source : mlyon.fr

  • Le 18 décembre 2008 à 10:18

    Ce matin un feu de poubelle devant le lycée JB de la salle, au dessus du jardin des plantes sur les pentes. Une bise subversive propage les flammes et c’est la façade du lycée qui crame. Bilan les lycéens n’auront pas de d’ici janvier et ont donc tout le temps d’aller manifester...

  • Le 16 décembre 2008 à 19:40, par Dobin

    L’AG de mercredi a charbo’ a été supprimée par la principale suite au report de la réforme donc nous, lycéens, avons décidés d’en faire une improvisée mardi. Elle a rassemblée plus de 300 personnes et nous avons voté le report du bloquage jeudi 18 ainsi que le départ uni en manifestation aux Terreaux. La lutte continue !

  • Le 15 décembre 2008 à 06:02, par Pierre (ancien lycéen à Belley)

    Le lycée du Bugey à Belley dans l’Ain est bloqué et occupé depuis ce lundi 15 décembre matin à 4h30. Une trentaine de lycéen sont présent à l’intérieur et attendent les premiers élèves. A suivre.

    Source : Une personne présente là bas.

    Leur site : http://lavoixdeslyceens.canalblog.com/

  • Le 14 décembre 2008 à 21:12
  • Le 12 décembre 2008 à 14:25, par Dobin

    Je confirme que le lycée de Charbonnière-les-Bains était bien bloqué ce matin. Nous étions une centaine selon les flics mais surement plus. Le lycée a donc fermé ses portes pour l’après midi. Nous organiserons une AG pour les lycéens de charbo mercredi et nous choisirons de reconduire ou non le mouvement. Les trains ont été bloqués un moment a cause d’un fumigène mais tout est resté calme. Les organisateurs du mouvement ont été surpris de la motivation des lycéens et surtout de leur nombre.

  • Le 11 décembre 2008 à 15:54

    Site du Collectif des Ecoles de l’Ouest Lyonnais !
    http://collectif.ecoles.ouest.lyonnais.over-blog.com/

  • Le 11 décembre 2008 à 11:57

    A la manif de mercredi soir, beaucoup de parents et de d’enseignants.
    ils et elles avaient l’air bien motivés...à croie ue le feu des torches réchauffe (un peu, un petit peu) les nerfs.

    Manif comique en fin de compte.
    On peut noter une certaine radicalisation : en effet, on pouvait entendre l’unef reprendre les slogans de la CNT « yen a assez de ces guignols, qui ouvrent les prisons et ferment les écoles ». A croire que l’Unef se met à jour,maintenant que les médias parlent des prisons !

    Alors que la CNT, de son côté, insiste pour sauver la France : « A ceux qui veulent privatiser France, le service publique répond- RESISTANCE !!! »

    Alors vive la France ! La France Libre !

    Carnage....
    Seul moment d extase : quelques boules de neiges jetées d’une embuscade sur le cortège, aux cris de « socialistes- terroristes » !
    et « le mouvement est foutu, le PS est dans la rue ! »

  • Le 11 décembre 2008 à 10:14

    Une video de la manif du 9 décembre :

    http://fr.youtube.com/watch?v=kBTyxc5UEck

  • Le 10 décembre 2008 à 16:11

    Lu sur HNS-Info :

    Le mouvement lycéen démarre dans toute la France ... sauf à Paris !

    mercredi 10 décembre 2008, par jesusparis

    Le lycée Michelet de Marseille etait bloqué aujourd’hui lundi 8 decembre et le sera encore demain et mercredi probablement jusqu’a la manif nationale de mercredi.

    Blocus au Lycée Vieljeux (La Rochelle) à mon grand étonnement ce matin ! Blocus au lycée Valin (La Rochelle).

    Tarbes : plus de 500 étudiants et lycéens ( en majorité) dans la rue aujourd’hui (9 décembre), grosse journée de mobilisation prévue pour demain !!

    Lycée Michelis à Amiens (80) bloqué. Apparement, ça a été dur (très peu de gens motivés), mais ils ont réussi.

    St Lô, basse Normandie, 3 lycées bloqués ce mardi, Le Verrier (AG, 90% de vote POUR le blocage, mais non reconduction prévu), Corot et Marie Curie (blocage à priori reconductible). Le lycée Le Verrier et ses élèves vont participer à la manifestation du mouvement l’éducation est notre avenir, rdv demain 14h à la plage verte. Sur toute l’académie de Caen, et sur 70 lycées, 61 auraient été bloqué, ou perturbé. La basse Normandie se bouge, que les autres régions et départements en fassent autant !

    Blocage des lycées d’Avignon : Lycées MISTRAL, AUBANEL, Philippe de GIRARD, Robert SCHUMAN, René CHAR tous bloqués.

    Tous les lycées de la Réunion auraient été bloqués.

  • Le 10 décembre 2008 à 15:42, par Virginie_D

    Dans le cadre de la Nuit des Ecoles à Rillieux-la-Pape, les enseignants, représentants de parents, parents DE TOUS LES GROUPES SCOLAIRES, se réunissent tous les jeudis soir devant l’Espace Baudelaire de 18 à 19 heures (gilet jaune + lumignons —> convoi au départ de chaque école à 18h).

    Mouvement étendu aux parents des halte-garderies, crèches, relais d’Assistantes Maternelles pour les mesures concernant la création de Jardins d’Eveil en Maternelle pour les 2/3 ans ! Si vous souhaitez nous rejoindre... vous êtes les bienvenus !!

  • Le 10 décembre 2008 à 11:53

    Mobilisations mardi 9 décembre
    Différentes dépêches de l’AFP font état de mobilisations lycéennes,
    d’étudiants d’IUT (manifs, blocages…) aujourd’hui.

    - Franche-Comté : plusieurs rassemblements rassemblant quelques centaines de
    lycéens devant leurs lycées à Morteau (Doubs), Saint-Claude (Jura) et Dole
    (Jura).
    - Bordeaux : 1200 manifestants
    - Ouest : Brest : manifestation ce matin de 200 lycéens, 3 interpellations.
    Selon le Figaro : « Côté lycéens, ils étaient 200 à Saint-Brieuc et 300 à
    Loudéac (Côtes-d’Armor), 300 aux Sables-d’Olonne (Vendée), 250 à Mayenne (au
    nord de Laval), 200 à La Flèche (Sarthe), 100 à Argentan (Orne). Plusieurs
    établissements, comme à Alençon (Orne) ou Saint-Lô (Manche) sont bloqués.
    D’autres actions ont été constatées à Nantes (Loire-Atlantique), La
    Roche-sur-Yon (Vendée), Caen (Calvados), Flers (Orne), Condé-sur-Noireau
    (Calvados). Dans le sud de la France, 400 lycéens ont manifesté à
    Aix-en-Provence
    Côté étudiants, ils étaient 200 à Vannes (Morbihan), 400 à Saint-Brieuc
    (Côtes-d’Armor), 400 à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique). Une manifestation a
    également eu lieu à Valenciennes (Nord). »
    - Avignon : « Les lycées Mistral, Aubanel,
    Philippe de Girard, Robert Schuman, René Char bloqués par les élèves ce
    matin. Déjà hier Mistral et Aubanel étaient bloqués et des lycéens ont passé
    la nuit devant leurs installations de blocage. Cet après midi des AG. Demain
    les lycéens appellent à rejoindre le rassemblement intersyndical + assocs+
    parents à 15h devant la préfecture. Ce matin les facteurs en grève sont
    venus en cortège rejoindre les lycéens de Mistral devant leur lycée... »

  • Le 9 décembre 2008 à 20:48

    Au lendemain de la communication de V. Pécresse, le 3 décembre, sur « la réforme de l’allocation des moyens des universités » qui « découle de la loi du 10 août 2007 relative aux libertés et responsabilités des universités qui leur donne l’autonomie financière à partir du 1er janvier prochain », des milliers d’étudiants en Institut universitaires de technologie (IUT) sont descendus dans la rue.

    « IUT : manifestations
    contre la loi LRU » (AFP)

    Selon une dépêche AFP (4 décembre), titrée « IUT : manifestations contre la loi LRU », il est indiqué : « Plusieurs milliers d’étudiants en IUT de Midi Pyrénées ont manifesté aujourd’hui à Toulouse, Auch et Tarbes pour dénoncer les risques que la loi relative à l’autonomie des universités (LRU) fait peser selon eux sur leur filière (…). Les étudiants (…) estiment que "les budgets et l’intégrité des diplômes sont menacés".
    A Toulouse, qui compte 5.000 étudiants en IUT, 2.500 manifestants, selon les organisateurs comme selon la police, ont défilé au centre ville pendant deux heures cet après-midi »
    1 500 étudiants ont manifesté à Lyon, 500 à Reims et Toulon, 300 au Mans et à Orléans, 250 à Nîmes et Montpellier.

    Etudiants-profs veulent défendre nos diplômes nationaux !
    Les étudiants ont raison : « Les budgets et l’intégrité des diplômes sont menacés ». Dans une pétition nationale lancée par les présidents et directeurs d’IUT et intitulée « DUT : une disparition programmée », ces derniers s’inquiètent de ce que la situation ouverte depuis la LRU « remet en question l’existence même des IUT et en conséquence celle du Diplôme Universitaire de Technologie », diplôme qui, encore aujourd’hui, est « reconnu de manière identique sur l’ensemble du territoire ».
    Ils ont raison : ce sont les diplômes nationaux qui sont menacés, à l’IUT comme dans toutes les universités.
    C’est le même problème dans les lycées, où Xavier Darcos cherche à imposer la « réforme » des lycées pour s’attaquer au baccalauréat national.

    C’est le même problème dans les Instituts universitaires de formation des maîtres (IUFM) avec la remise en cause des concours nationaux par la « réforme » des concours (cf. dernier tract).

    N’est-ce pas au Ministère
    que ces mesures se décident ?

    La destruction des lycées, des IUT, des universités, des IUFM, c’est la destruction des diplômes et concours nationaux : le DUT, le baccalauréat national, les diplômes universitaires ; le CAPE, le CAPES et l’Agrégation.
    C’est pour nous plonger dans la précarité absolue, dans la déqualification !

    Ces mesures sont prises au Ministère, c’est donc du Ministère qu’il faut exiger le retrait ! On doit donc s’interroger : peut-on obtenir le retrait de ces « réformes » en restant isolés, lycée par lycée, IUT par IUT, fac par fac, IUFM par IUFM ?
    Des IUT ont pris la décision de se rassembler pour manifester dans les sous-préfectures et préfectures, dans les Conseils général et régional : bien souvent, il leur est répondu que c’est au Ministère que ça se décide.

    C’est dans l’unité que nous ferons reculer la ministre !

    Face à la brutalité de l’offensive du gouvernement, face à la destruction programmée des diplômes nationaux, des concours nationaux, peut-il y avoir un autre mot d’ordre que : UNITÉ POUR LE RETRAIT ?

    u UNITÉ POUR LE RETRAIT DE LA LRU !
    u MAINTIEN DES DIPLOMES NATIONAUX (DUT, baccalauréat)
    u UNITÉ POUR LE RETRAIT DE LA « FORME » DES CONCOURS !
    u MAINTIEN DES CONCOURS (Cape, Capes, Agrégation)

    Face à l’urgence de la situation, ne faut-il pas discuter sans attendre de la nécessité de se rassembler tous ensemble, dans une manifestation massive de lycéens, d’étudiants et de professeurs, au ministère, là où ça se décide ?

  • Le 7 décembre 2008 à 22:01

    on pourra également lire l’Ultime communiqué du Comité d’Occupation de la Sorbonne en Exil suite au CPE :

    en plein texte :
    http://www.cmaq.net/node/26805

    version imprimable A5 (augmenté de 2 autres communiqués) :
    http://dl.free.fr/q6CwLNBc6/COSE.pdf

    « Les étudiants ont repris leurs études. Les facultés ont rouvert leurs portes et les professeurs leur claque-merde. Le cycle planétaire de la vie micro-dosée se terminera, comme prévu - comme toujours - en juin : les examens auront lieu puis on ira mériter ses vacances au soleil. Tout indiquerait un parfait retour à la normale s’il n’y avait de la part de tous un si notable empressement à le simuler. A faire comme si rien ne s’était passé, comme si une tout autre normalité ne s’était imposée pendant deux mois d’occupation. Une normalité où les amphis sont des dortoirs, où les voisins sont des camarades ou des ennemis, où la lutte rend les êtres désirables, et non plus seulement séduisants ainsi que le veut la séparation coutumière. A vrai dire, tout ce petit monde universitaire en fait un peu trop. Il y a une fébrilité, une exagération dans les expressions, une maladresse qui trahit le travail en cours : refouler l’évidence qu’il pourrait en être autrement, que la vie ne ressemble pas nécessairement à cette course de hamster en cage.

    […]

    Nous, nous avons vécu un événement. Un événement se reconnaît aux intensités qu’il produit - dépaver ensemble, à coups de grilles d’arbres, une place à touristes, coordonner une attaque au cocktail Molotov, discuter d’un texte jusqu’au petit matin -, non moins qu’aux failles qu’il dessine, aux possibles qu’il dévoile. Ce que nous voulons consigner ici, c’est ce qui a été acquis là d’irréversible, ce sur quoi aucune « fin de mouvement » ne peut revenir, ce qui fait des derniers mois non une parenthèse dans le cours régulé de la vie sociale, mais une seconde vague, après l’incendie de novembre, dans la douce montée d’une onde insurrectionnelle. »

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info